AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800180007
80 pages
Éditeur : Dupuis (17/10/2014)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Lieu hautement symbolique, Compostelle attire chaque année des milliers de pèlerins à travers l'Europe. Blanche, Céline et Alexandre vont, eux aussi, emprunter ce chemin à un moment de leur vie. Dépositaire d'un savoir précieux auquel son grand-père alchimiste l'a initiée, Blanche part de Belgique sur ses traces, après qu'il eut été retrouvé sans vie sur une plage près de Compostelle. Le point de départ de Céline se situe au Mont-Saint-Michel, où elle a commencé son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  30 décembre 2015
Voici le premier petit d'une longue série de sept albums à venir. Servais envisage à nouveau de régaler ses lecteurs en les entraînant dans un long voyage, celui des chemins de Compostelle et ce premier volume est diablement prometteur !

On fait la rencontre ici de trois personnages, qui pour des raisons différentes, décident d'entreprendre ce long chemin jusqu'au « Campus Stellae », le champ de l'étoile : Compostelle.
Blanche part de Belgique pour suivre les traces de son grand-père alchimiste. Céline, la religieuse novice, quitte le Mont-Saint-Michel, poussée par le désir de grandir sa foi. Quant à Alexandre, le guide de montagne, c'est le décès d'une de ses amies qui le conduira sur les chemins de ce haut lieu de pèlerinage.
En parallèle, on suivra Dominique en Bretagne qui, lui, nous mènera sur les chemins de Compostelle bretons.
Chaque quête s'illumine d'une aura différente. De l'alchimie à la foi, de la quête de soi à la quête spirituelle, des souvenirs d'enfance à la fuite, de la recherche de sérénité à la culpabilité, tout laisse à penser que chacun s'enrichira sur ces chemins d'un renouveau, de nouvelles perspectives et d'une douce quiétude.
Bruxelles, le Mont-Saint-Michel, les Alpes suisses, Fine-Terre en Bretagne. Ces lieux, qui ne sont qu'un point de départ, apparaissent déjà comme un long pèlerinage en soi. On remercie bien sûr Servais pour son travail de recherche et de documentation. Cet album est une véritable mine d'or ! Je n'ose imaginer ce que seront les suivants.
Ce premier opus, La petite licorne, est principalement centré sur les personnages de Blanche et de son grand-père. Ce dernier n'a pas son pareil pour initier sa petite-fille (et par conséquent les lecteurs) aux mystères de l'alchimie, aux secrets de la fabrication de la bière et à la connaissance des monuments bruxellois.
On retrouve bien là tout l'amour de Servais pour sa région ! Mais jusqu'à présent, il nous avait surtout habitué à dessiner à merveille les beautés de la nature, et notamment la forêt ardennaise. Eh bien, je peux vous affirmer que son talent va bien au-delà ! Sous son habile et ensorceleur coup de crayon, les lieux mythiques, tels la Grand-Place de Bruxelles, ou encore l'abbaye du Mont-Saint-Michel, ainsi que Notre-Dame d'Avioth dans la Meuse sont de véritables splendeurs !

C'est un album qu'il convient de lire et de relire et je suis bien aise de l'avoir commandé au Père Noël, lui et le petit qui suit, afin de m'y plonger à tout moment, chausser en pensée mes vieilles chaussures de rando , sillonner ces chemins sinueux et champêtres et découvrir des lieux mythiques et enchanteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
adtraviata
  17 avril 2017
Alors que le tome 3 vient de paraître, je démarre seulement la découverte de ces Chemins de Compostelle mais je retrouve Jean-Claude Servais dont j'ai lu, bien sûr, il y a tellement longtemps, Tendre Violette à laquelle il fait référence en ces pages.
Ce premier tome met en place les quatre personnages que nous allons suivre au long du pèlerinage vers le Campo stellae, le champ des étoiles. Dans ce premier volet, un accent particulier est mis sur Blanche, la Belge, qui démarrera de la Grand-Place de Bruxelles. Dès son enfance, Blanche a été nourrie des histoires et des traditions alchimistes transmises par son grand-père brasseur (à qui le vrai Bernard Tirtiaux a bien voulu prêter ses traits). J'ai été assez ébahie par une visite de la fameuse Grand-Place sous l'angle des symboles de l'alchimie.
Les trois autres marcheurs sont Céline, novice au Mont Saint-Michel (saint Michel terrassant le dragon se trouve aussi au sommet de la flèche de l'Hôtel de ville de Bruxelles), Alexandre, poussé à partir de Suisse après plusieurs décès de proches, et Dominique qui, pour des raisons encore mystérieuses, démarre du Finistère breton pour arriver au Finisterre espagnol. C'est l'occasion pour Jean-Claude Servais de montrer à quel point le pèlerinage initial, qui existe depuis le Moyen Age (où il a connu son apogée du XIè au XVè siècle), s'est renouvelé, a repris des couleurs différentes depuis les années 1980. L'auteur veut également évoquer d'autres mystères que ceux de la foi, qui expliqueraient cet engouement pour le Camino : il montre les similitudes architecturales, symboliques entre différents lieux européens, qui « supposent peut-être la présence antérieure, sur les chemins, d'une civilisation gréco-latine ou celte, que l'Eglise aurait cherché, par le mythe de Saint-Jacques, à récupérer et à christianiser. » « Pour d'autres, ce voyage vers la Galice espagnole porte avant tout la trace d'un voyage initiatique qui prend ses sources dans l'Alchimie. » (Source : explications en fin d'album)
Quel bonheur de retrouver le dessin de Jean-Claude Servais, sublimé par les couleurs de Raives. Finesse, raffinement des détails, beauté des visages, ampleur des paysages, jeux de lumière, tout est au service du récit, très bien documenté (on parcourt à travers cet album plusieurs monuments du patrimoine et c'est magnifique), et des personnages. Une profonde humanité se dégage de ces planches aux dialogues parfois un peu bavards, c'est mon seul bémol, mais il faut bien expliquer au lecteur novice les secrets de l'alchimie. Quant aux secrets des quatre marcheurs, ils se révéleront sûrement dans la suite que j'ai hâte de lire.
Lien : http://desmotsetdesnotes.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
saphoo
  12 avril 2016
premier tome d'une série qui s'annonce prometteuse, je me régale d'avance. Cette petite mise en bouche est fondante à souhait, avec des dessins plus que magnifiques. J'ai été particulièrement admirative de la précision, du réalisme des dessins comme la grande place de Bruxelles , et tous les monuments que nous exposent l'histoire. Qui elle n'est qu'à ses prémices, une plus longue partie est réservée à Blanche la petite fille du Papounet. Ce grand-père lui transmet bien des informations sur l'alchimie qui serait quelque part mêlée par des chemins parallèles au chemin de st Jacques de Compostelle. Plusieurs personnages se préparent pour partir sur ce long chemin d'un point différent qui la Bretagne qui de la Belgique etc on devine que dans les prochains volumes tous ces personnages vont se révéler pleinement voire se croiser qui sait ! nous le saurons prochainement.
Une belle Bd comme nous a toujours offert cet auteur talentuleux.
Commenter  J’apprécie          70
kreen78
  14 janvier 2015
Ce premier tome met en place l'histoire. Nous faisons la connaissance de plusieurs personnages. Mais j'ai trouvé que l'ensemble était tout de même confus, en tout cas pour moi. On voit des personnages apparaître sans trop d'explications, ce qui m'a souvent paumée et fait repartir en arrière de peur d'avoir loupé quelque chose. Ce que j'ai surtout trouvé mal fait, ce sont les indicateurs de temps : ils sont placés tout en haut à gauche de la page, certes au-dessus des images, mais j'en ai raté un bon nombre... Il a fallu que je m'en aperçoive au beau milieu de la BD et revenir en arrière pour reprendre mes repères. D'où une partie de ma déstabilisation. J'ai plutôt l'habitude que ces indicateurs soient notés dans un carré blanc, dans l'angle d'une vignette...
Hormis ces soucis, je trouve ce livre très beau graphiquement. L'histoire est aussi très intéressante. On n'a pas fini de faire des découvertes ! On y parle de la Belgique, mais aussi de la Bretagne, de la fabrication de la bière, de la pierre philosophale, et l'on nous amène sur le chemin de Compostelle.
Il va sans dire que je vais me procurer la suite de cette belle bande dessinée ! Il paraîtrait qu'il y aura 7 volumes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bdelhausse
  13 octobre 2017
Trois destins qui vont se croiser sur les chemins de Compostelle. Jean-Claude Servais nous en met plein la vue. de la Grand Place de Bruxelles au Mont Saint-Michel, en passant par la montagne, par L Abbaye d'Orval ou la Cathédrale d'Avioth, on est sur le Q... Clairement.
J'ai rencontré Servais il y a très longtemps. Simple, accessible, amoureux de sa terre... Homme de savoir et de tradition.
Et je le retrouve dans ces planches. Sculptées avec amour, savoir-faire, avec respect et humilité. Les amoureux des pierres, des perspectives et du patrimoine architectural se régalent.
Mais, mais, mais... c'est lent et confus. C'est hésitant au niveau de l'intrigue (d'ailleurs, quelle intrigue?). La mise en place est laborieuse, à l'arrache. On est (en tout cas, en ce qui me concerne) souvent dérouté, entre présent et passé, rêve et réalité. Et l'entrée en matières avec cette surabondance de références alchimiques, cela m'a un peu gavé. Cela aurait pu être "distillé" (humour) plus légèrement, plus doucement qu'envoyé d'un coup.
Une demi-déception. Par contre, j'ai bien aimé l'auto-clin d'oeil de Servais à une de ses oeuvres, Violette... C'est cocasse et dérisoire. Fin et volatile. Cela fait du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
Sceneario   16 janvier 2015
Servais est décidément un conteur d’exception, il prend son temps pour installer ses personnages, dans leur vie, leur environnement social. Précis dans ses descriptions, Jean Claude Servais n’est pas un homme pressé et il développe au fil des planches des ambiances propres à l’environnement de chacun des protagonistes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   20 octobre 2014
Un récit de voyage ? Plutôt un récit de vies. Une histoire qui est servie par un dessin offrant des perspectives magnifiques, les décors sont somptueux, les édifices soignés (le Mont-Saint-Michel est de toute beauté tout comme les places de Bruxelles).
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   28 décembre 2015
Partir dans le voyage alchimique, c'est partir à la recherche de son âme d'enfant, c'est savoir qu'il y a une autre manière de voir le monde.
Commenter  J’apprécie          180
BRAEMBRAEM   22 janvier 2018
Beaucoup de gens passent leur vie non à chercher la lumière, mais à l'empêcher d'entrer...
ne penses-tu pas qu'ils feraient mieux d'arrêter de faire résistance à son passage, ma petite licorne ?
Commenter  J’apprécie          30
nathavhnathavh   11 avril 2015
Des ténèbres de l'ignorance naît la lumière de la connaissance
Commenter  J’apprécie          70
nathavhnathavh   11 avril 2015
La langue des oiseaux - langue des alchimistes - la comprendre, c'est reconnaître que derrière les significations conventionnelles, se cache un autre langage, celui de l'inconscient.
Commenter  J’apprécie          10
PachyPachy   25 décembre 2016
Notre Monde visible est doublé par un autre Monde invisible plein de mystères, auquel on accédé ceux qui ont déjà quitté notre Terre.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Servais (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Servais
Vidéo de Jean-Claude Servais
autres livres classés : saint jacques de compostelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Auteurs proches de Jean-Claude Servais
Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3886 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..