AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782210969261
206 pages
Éditeur : Magnard Jeunesse (15/10/2007)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 87 notes)
Résumé :
L'Irlande... le pays où mon père a disparu. Pourquoi ma mère qui refusait de retourner sur cette île a-t-elle soudain changé d'avis ? Les landes balayées par les vents réveillent en moi un monde sauvage. Mais un mystère me hante : qui est Fiona, cette jeune aveugle qui vient d'arriver au Collège? Elle surgit dans ma vie comme un feu envoûtant. Elle n'aime pas qu'on touche à la terre, qu'on creuse pour déterrer les choses restées longtemps dans l'obscurité. Je l'igno... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  03 décembre 2015
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
Je remercie Soleney pour cet échange car j'ai vraiment très apprécié la découverte de ce petit roman et je regrette seulement qu'elle n'ait pas la suite. Je vais d'ailleurs me la procurer sous peu car il s'agit d'une série en 5 tomes dont j'aimerais beaucoup connaître la fin, même si chaque tome semble avoir sa propre fin. Que je vous explique maintenant pourquoi !!
En premier lieu, l'histoire. Nous suivons un jeune collégien, William, qui part vivre en Irlande à la suite de sa mère. Son père est décédé un an auparavant dans d'étranges circonstances en terres d'Irlande. Ses parents étaient à l'époque sur les traces d'un tombeau lié aux Tuatha Dé Danann. Sa mère a décidé de reprendre le flambeau après son deuil. William est donc entraîné bien malgré lui en Irlande, dans une nouvelle école et un nouveau foyer. Il fera ainsi une nouvelle rencontre qui changera sa vie à jamais et lui fera vivre d'extraordinaires aventures. le roman est court (210p) et les chapitres aussi, les pages défilent donc très vite. Il me tarde donc de pouvoir continuer la lecture des aventures de William.
Et en deuxième lieu, l'univers. Nous évoluons dans un monde semi-fantastique pour ceux qui croient aux légendes celtiques et à des êtres merveilleux. Je connais assez peu les légendes irlandaises mais ce roman est tellement bien écrit que je me suis laissée porter par les phrases et par les descriptions de l'Irlande et de son folklore. C'est un pays que j'aimerais d'ailleurs beaucoup découvrir. J'espère que l'auteur développera un peu plus sur les légendes irlandaises car au vu de la fin de ce tome, la suite promet d'être très intéressante si elle est dans la même lignée que celui-ci, à savoir toujours en mouvement.
Comme vous l'aurez compris, ce roman est une excellente découverte et je remercie encore une fois Soleney de me l'avoir fait découvrir. J'ai passé un très bon moment de lecture en sa compagnie et il me tarde de continuer à lire les aventures de William en terres d'Irlande au milieu des mythes et légendes celtiques. Je vous conseille donc très fortement ce petit roman jeunesse, très bien écrit et dont les pages tournent toutes seules.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
anaisbenevent
  21 décembre 2013
J'ai adoré ce livre ! Il m'a autant étonné qu'émue . Ce livre raconte l'histoire de William un adolescent Irlandais qui découvre ses vraies origines . Eric Simard a eu beaucoup d'imagination et est allé loin dans ce qu'il faisait , notamment lorsque William a rentré Fiona qui elle , l'a aidé à découvrir ses vraies origines .Eric Simard a mit exactement le bon nombre de personnages ce qui permet au lecteur de tout comprendre .Je conseille ce livre à d'autres lecteurs .
Commenter  J’apprécie          180
Melisende
  11 février 2018
Série qui semble avoir marqué un grand nombre de jeunes lecteurs, le Souffle de la Pierre d'Irlande nous emporte, comme son titre l'indique, en Irlande… Ce premier tome a été publié pour la première fois en 1999 mais je suis apparemment passée à côté. C'est avec Un Pingouin sous les étoiles de Jackie Landreaux-Valabrègue, sorti la même année, que j'ai fait mes armes en Irlande et que j'ai confirmé mon adoration pour l'Ile d'Emeraude.
Nul doute que si, au même moment, je m'étais plongée dans la saga proposée par Eric Simard, je l'aurais dévorée avec passion. Aujourd'hui, du haut de mes 30 piges, la brièveté (et donc la rapidité) de cette histoire pour la jeunesse me frustre un peu, mais je lui reconnais bien volontiers de très jolies qualités.
William a douze ans et il est franco-irlandais. Son père a disparu dans sa région irlandaise natale un an plus tôt, la nuit d'Halloween (ou Samhain). Sa mère décide de poursuivre ses recherches archéologiques sur les traces de son défunt mari ; alors mère et fils déménagent pour la cote ouest irlandaise et très exactement à… Clifden ! Quelle amusante coïncidence que cette histoire prenne place dans une petite ville du Connemara (d'environ 3000 habitants), petite ville dans laquelle j'ai séjourné quelques jours en septembre dernier !
Vous dire que j'ai aimé retrouver les petites rues, les pubs et les paysages de Clifden est un euphémisme ! J'ai pu voyager une deuxième fois grâce à Eric Simard et je l'en remercie. Bien sûr, les descriptions sont assez limitées, court roman pour les 9-12 ans oblige, mais l'ambiance irlandaise un poil rustique, un poil magique, est bel et bien présente.
La magie, parlons-en. Eric Simard nous offre ici un roman d'aventures dans lequel les mystères archéologiques ont la part belle. Manuscrit au langage codé, objets mythiques, légendes entourant les Tuatha Dé Danann… voilà de quoi passionner les plus jeunes lecteurs et même les plus grands. Même si, encore une fois, pour ces derniers, la simplicité du traitement (en surface) aura un petit côté frustrant. Disons que ce n'est pas dans ce premier tome que j'ai appris beaucoup de choses sur les mythes celtes mais si j'avais lu cette saga adolescente, je suis persuadée qu'elle m'aurait tant enthousiasmée qu'elle aurait fait naître une belle passion irlandaise et celtique en moi.
Et puis, derrière cette petite enquête fabuleuse, l'auteur n'oublie pas de parler d'autres thèmes chers aux jeunes lecteurs : la perte d'un parent, l'acclimatation dans une nouvelle école loin de ses racines, l'amitié et même les premiers émois amoureux. William vit de nombreux changements mais sa curiosité et sa détermination lui permettent d'avancer et de percer quelques-uns des mystères entourant la disparition de son père et sa rencontre avec l'énigmatique Fiona.
Il s'en passe des choses en moins de 200 pages. Il faut dire que le rythme est soutenu et que les courts chapitres (à peine trois ou quatre pages) défilent vite. Une dynamique idéale pour les plus jeunes lecteurs qui ne se lasseront pas et enchaîneront les chapitres pour recueillir de nouvelles réponses (ou questions) aux mystères qui habitent dans le Connemara.
Je n'aurais pas été contre le double (ou même le triple) de pages et donc pour de plus nombreux approfondissements, aussi bien au sujet des mythes irlandais que des pensées du jeune William mais c'est la lectrice de 30 ans qui parle, pas l'enfant de 12 ans que j'ai été.
Tu as 10-12 ans, tu aimes les mystères ancestraux, la magie de la Terre, le souffle celtique et les belles contrées irlandaises ? Lis la saga de Eric Simard, je suis persuadée que tu te prendras de passion pour les mythes celtes et toi aussi, tu auras envie d'aller faire un tour dans le Connemara.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mikasabouquine
  31 juillet 2016
Une lecture fort sympathique pour les 9/12ans mais pas transcendante pour un adulte. Normal ce n'est pas le public visé. Autant la littérature ado et young adult se lisent facilement pour un adulte, autant le 9/12ans c'est plus compliqué car beaucoup plus enfantin et donc plus immature. J'ai tout de même passé un bon moment de lecture c'est la raison pour laquelle j'ai mis 4 étoiles et aussi parce que je me dois de le noter justement par rapport au public visé.
J'ai trouvé le thème abordé original et peu commun. Ce voyage en Irlande aux côtés "des pierres qui respirent" et de la mythologie celtique était très agréable. Un sujet qui sort un peu de l'ordinaire ça fait du bien!
Je dois avouer que William m'a un peu agacé au début du livre. Je l'ai trouvé très immature et irritant. Il a 11ans me diriez-vous? C'est normal à 11ans d'être immature. Oui bien sûr. Ce qui m'a justement agacé c'est que l'auteur le fait agir et parlé comme un ado de 16 et non de 11. du coup déjà que ce genre de comportement ne m'aurait pas plus pour un ado de 16ans, là, à 11ans ça faisait un peu tête à claque!
Ce qui m'a dérangé également au début c'est la facilité avec laquelle il tombe amoureux, et c'est, entre autre le comportement qu'il a par la suite qui m'a irrité! Mais bon, en ce qui concerne son coup de foudre du début on a une réponse logique à la fin de ce tome 1. de même que pour son comportement qui ne colle pas avec un jeune garçon de 11ans.

Un dénouement que j'ai apprécié. Car l'auteur a su écrire un développement qui surprend son lecteur et qui donne des réponses à certaines questions qu'on ne s'est pas spécialement posé. Et j'aime bien quand les auteurs répondent à une ou des question(s) que je ne me suis pas posé! lol. Car ça inclut du rythme, des surprises et ça révèle un bel approfondissement de l'univers. L'auteur a également fait un beau travail de recherche. Je pense que la suite doit vraiment être pas mal et sûrement plus dynamique maintenant que quelques informations ont été révélées. Mais en ce qui me concerne, pour l'instant, je vais m'arrêter à ce tome 1. (Ayant d'autre chose à lire en priorité). Mais je suis contente d'avoir découvert le début de cette saga et son univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
meliebenevent
  22 février 2014
J'ai adoré ce livre d'Eric Simard . Il était plein d'action . Lorsque J'ai
découvert que Fiona était aveugle et que William était un Dé Danann , ça
ma surprise . Il n'y avait pas d illustration mais je trouve que c'était mieux
comme ça car sans illustration , on peut mieux imaginer les scènes . Ce
livre peut paraître gros pour les petits lecteurs comme moi mais les
chapitres sont très courts et dès qu'on a commencé à lire , on ne peut
plus s'arrêter .
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   17 janvier 2016
« De nombreuses personnes entrent dans les bibliothèques sans avoir la moindre idée du livre avec lequel elles vont repartir. Elles déambulent entre les rayons et en choisissent un au hasard. Enfin, c'est ce qu'elles disent... Moi, je crois plutôt qu'un livre nous attend, qu'il nous fait des signes depuis un bon moment et que, un beau jour, on finit par y être sensible... »

(dixit une bibliothécaire à William).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
CielvariableCielvariable   26 février 2013
J'AI TOUT DE SUITE aimé les Irlandais. J'avais l'impression de rencontrer partout des frères, des soeurs, des tantes, des cousins de mon père. Je me découvrais une nouvelle famille ! Les gens étaient vraiment chaleureux. Je ne me débrouillais pas trop mal en anglais, et mes efforts étaient toujours récompensés par un sourire.
Papa avait été un enfant trouvé. Il avait grandi dans un orphelinat dont il était parti très tôt pour rouler sa bosse à travers le monde. De ses voyages à travers l'Europe et l'Asie, il garda le goût pour la découverte des pays et de leurs coutumes. De retour à Dublin, il s'inscrivit à l'université et étudia l'histoire de son Irlande natale. Maman le rencontra à cette époque. Elle me dit un jour en riant qu'ils pouvaient passer des heures à discuter sur les civilisations anciennes. Papa avait sur le sujet des idées un peu fantaisistes qui la faisaient sourire. Il prétendait notamment que si l'homme d'aujourd'hui avait réussi à multiplier sa force en domestiquant l'énergie atomique, les Tuatha Dé Danann, eux, avaient apprivoisé l'énergie de la Lune, du Soleil, de la Terre et étaient parvenus, au moyen de roches, à capter les pouvoirs de la nature. Maman avait étudié pendant de longues années l'histoire des peuples anciens, mais c'est à partir de sa rencontre avec papa qu'elle s'était intéressée tout particulièrement à l'Irlande et aux Tuatha Dé Danann.

A peine arrivés, nous visitâmes le célèbre tumulus de Mewgrange, puis nous gagnâmes le sud de l'île.
«Nous n'aurons plus beaucoup de temps après la rentrée, me dit maman. Profitons-en maintenant !»
Pour en profiter... on en profita ! Des châteaux par-ci, des tours par-là.
Mais ce qui m'impressionna le plus, ce furent ces grands cercles de pierres de la région du Kerry, dressés dans les champs, dans les landes, sur les collines... des pierres dont maman connaissait parfaitement les noms et les légendes.
«Le pays de ton père est un pays unique ! me dit-elle. Nulle part ailleurs je n'ai vu l'eau, les pierres et les hommes vivre dans une telle harmonie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
WitchbladeWitchblade   16 janvier 2016
Quelqu'un capable de dire : « Qu'est-ce que ça peut faire, après tout! » est tout sauf un ami. Un véritable ami n'est pas indifférent. Il dérange, il avertit, il secoue, il ne se gêne pas pour dire les choses en face.
Commenter  J’apprécie          212
WitchbladeWitchblade   17 janvier 2016
« Émeraude lumineuse, Émeraude des ténèbres,
ton souffle berce mes peurs.
Pierre de vie, pierre de mort, je te protège quoi qu'il advienne.
Émeraude lumineuse, Émeraude des ténèbres,
joyau de mon peuple.
Joie et tristesse brûlent en mon cœur... »
Commenter  J’apprécie          140
CielvariableCielvariable   26 février 2013
Croyant sûrement bien faire, mademoiselle Pryce s'approcha de Fiona et lui demanda :
" As-tu déjà visité Newgrange ? "
Un grand silence s'installa. Stephen me donna un léger coup de coude, signifiant par là que la professeure venait de commettre une bourde. Comment Fiona, qui était aveugle, pouvait-elle visiter un monument ?
"J'ai senti les pierres..." répondit-elle.
La professeure comprit à cet instant la maladresse de sa question.
" Ne soyez pas gênée, ajouta Fiona. J'ai vu Newgrange... à ma manière.
- Oui... bien sûr, bredouilla mademoiselle Pryce.
- Les pierres respirent...
- Pardon ?
- C'est le souffle de la terre... continua Fiona. Les pierres respirent avec la lune et le soleil... Demandez aux oiseaux ce qu'ils pensent de Newgrange ! Ils vous diront combien c'est enivrant de survoler ces pierres... de se laisser porter par la respiration de la terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Eric Simard (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Simard
Entretien de Royal du Perron avec l'auteur Éric Simard.
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la souffle de la pierre d'irlande tome 1 le feu

Qui est Fiona ?

une dé dannan
une fée
une princesse
un ange

5 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Le souffle de la pierre d'Irlande, Tome 1 : Le feu de Eric SimardCréer un quiz sur ce livre
.. ..