AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350872068
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (30/08/2012)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Le 24 décembre, dans un palace déserté de Montréal, Martin Ladouceur, célibataire endurci, s'apprête à passer le pire réveillon de sa vie. Avec pour seule compagnie un concierge protocolaire, un groom débutant et une femme de chambre timide, l'ex-légende du hockey canadien se retrouve, en prime, au régime sec, sans strip-teaseuses ni grands crus. Mais, contre toute attente, en cette nuit de Noël, un petit bonhomme va lui offrir le plus beau des cadeaux. Et, comme pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  01 octobre 2012
Un petit bijou ! Qu'est ce que cela fait du bien de temps en temps de lire des choses légères et qui sont remplies d'espoir ! Evidemment, tout n'est pas aussi simple, sinon ce ne serait absolument pas proche de la réalité et il y a parfois quelques désillusions, des amis que l'on considérait comme tels et qui nous ont déçus ou encore notre propre image que l'on ne peut plus supporter mais c'est ce qui s'appelle Réalité et tout cela mélangé avec la magie de Noël qui s'est incrustée dans ce livre font qu'ils nous redonnent envie d'y croire. Croire à quoi ? A la vie tout simplement !*
Martin Ladouceur est un ancien joueur de hockey professionnel qui a connu ses heures de gloire mais qui commence à sombrer tristement dans l'oubli. Bien qu'il ait signé un nouveau contrat, sa vie va basculer un soir de réveillon de Noël dans un palace de Montréal. Martin a tout eu dans sa vie, la gloire, l'argent, la célébrité mais il est passé à côté de quelque chose d'essentiel : l'amour d'une famille...
C'est un garçon de sept ans, fils d'une employée de l'hôtel et qui s'est réfugié dans sa chambre qui lui a permis de réaliser qu'il avait gaspillé sa jeunesse, accumulant les conquêtes d'un soir à son tableau de chasse mais oubliant d'aimer tout simplement !
Un ouvrage qui se rapproche un peu du conte par moments il est vrai mais qui nous ramène également à la triste réalité de la vie. Alors, s'il est une morale qui doit ressortir de cet ouvrage est que l'argent peut certes contribuer à notre bonheur mais ne fait certainement pas tout alors surtout, ne négligez pas l'essentiel et vivez en préservant ce que vous avez de plus cher à vos yeux : l'Amour de votre conjoint, de vos parents ou, comme c'est le cas ici...de vos enfants ! Ne passez surtout pas à côté de ce trésor ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
sandrine57
  03 janvier 2013
Quand martin Ladouceur revient en conquérant à Montréal le soir du 24 décembre, il est sûr de lui, auréolé de sa gloire de champion de hockey sur glace. Mais la ville a oublié ses exploits pour ne retenir que ses frasques passées, ses excès, ses troisièmes mi-temps retentissantes, ses nuits de sexe et d'ivresse. Les ordres du club sont clairs : "Ladouce" doit rester bien sagement dans sa suite, sans boire, sans recevoir de femmes de petite vertu et arriver frais et dispos à l'entraînement après Noël. Seul pour la première fois de sa vie, dans un palace désert, Martin va aller à la rencontre de lui-même grâce à un chauffeur de taxi philosophe et un petit garçon qui pourrait être le sien.

Un sportif au physique impressionnant, un noceur pour qui la vie est une fête permanente, un célibataire endurci qui n'a jamais voulu fonder une famille, tel est Martin Ladouceur qu'on imagine tout en force et en muscles. Et pourtant, nuit de Noël oblige, il y a beaucoup de douceur, de tendresse et d'humour dans ce récit qui se lit comme un conte. Au contact d'un petit garçon fan des tortues ninjas, le hockeyeur va se découvrir la fibre paternelle, la brute épaisse va ouvrir son coeur et rêver d'un avenir différent de celui qu'on lui a tracé. Car c'est un peu le parcours des sportifs de haut niveau que l'on appréhende au fil du récit. Révélés très jeunes, ils ne vivent que par et pour leur sport. Chouchoutés par leur club, ils intègrent un monde où l'argent coule à flots et les filles sont faciles. Pris en charge, infantilisés, ils atteignent l'âge de la retraite sans avoir vraiment vécu et se rendent compte que leur carrière, aussi brillante soit elle, est très vite oubliée au profit des exploits d'un nouveau jeune prodige. le constat peut être amer mais le roman ne l'est pas! Au contraire, c'est une bouffée de fraîcheur et d'optimisme. Il est touchant ce Martin Ladouceur et on lui souhaite le meilleur pour la suite. Une belle lecture, idéale pour accompagner les fêtes de fin d'année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
besath
  31 mars 2019
Martin Ladouceur est un joueur de hockey canadien, connu pour ses prouesses sur le terrain mais aussi pour ses frasques dans sa vie privé. le soir du 24 décembre, alors qu'il s'apprête à passer le réveillon de Noël seul dans un hôtel de luxe de Montréal, il découvre un petit garçon dans sa chambre. Cette découverte va en emmener une autre qui va bouleverser sa vie.
Je n'ai pas trop aimé ce livre qui se présente comme un "feel good", mais qui est loin d'un Gilles Legardinier ou un Jonas Jonasson, à mon humble avis... L'écriture est un peu lourde, les jeux de mots, prévisibles, l'histoire à peine attendrissante... Je n'aime pas trop avoir un regard aussi critique, mais là, je ne me suis pas emballée du tout à la lecture de ce livre!
Apparemment, c'est le second roman de son auteur Pierre Szalowski, un canadien. Il est paru en 2012. Son premier roman "Le froid modifie la trajectoire des poissons" a eu un succès international (dixit la 4ème de couverture). Peut-être aurais-je du commencer par celui-ci!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
Jumax
  09 septembre 2015
J'avais adoré le froid modifie la trajectoire des poissons alors un second livre de Pierre Szalowski je fonce ! Cependant la magie a nettement moins fonctionné, pourtant on a une belle galerie de personnages assez touchants et loufoques et quelques passages vraiment drôles. le monde du hockey c'est pas trop mon truc, ça vient peut-être de là...
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          200
carnetdelecture
  17 octobre 2012
Après la lecture de plusieurs thrillers et romans noirs, Mais qu'est-ce que tu fais là, tout seul ? est un vrai rafraichissement !
J'ai tout de suite accroché à l'écriture de l'auteur, qui nous emmène dans un récit à la fois réaliste dans le fond et fantastique dans l'approche qui a été choisie.
Les personnages sont savoureux et les différentes personnalités très bien restituées. Je ne saurais dire lequel m'a le plus touché parce que chacun à sa manière est attachant. La situation exceptionnelle dans laquelle ils se trouvent fait ressortir leurs manies, incohérences et défauts, qui les rendent encore plus humains et émouvants. En suivant Ladouceur dans cette folle nuit de Noël, on découvre petit à petit qui il est vraiment. Un homme autant adulé que détesté, qui joue à la star et à la brute mais qui fond devant un enfant.
Mais au-delà du caractère humoristique de ce roman, Pierre Szalowski initie aussi une réflexion plus profonde sur le sens que l'on donne à sa vie. Si Ladouceur a toujours suivi la voie toute tracée par d'autres, il se rend compte que ce n'est pas ce qu'il souhaite réellement et que son bonheur est ailleurs. Il n'est jamais trop tard pour prendre sa vie en main…
Un conte de Noël moderne, bourré d'humour, que je vous conseille. En tout cas, pour moi, c'est un vrai coup de coeur ! Un auteur que je ne connaissais pas mais qui me donne envie d'en lire davantage. Et comme les copines me l'ont conseillé, je pense bien que je vais me laisser tenter par le froid modifie la trajectoire des poissons, du même auteur…
Lien : http://carnetdelecture.skyne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
MarquePageMarquePage   11 décembre 2013
- Au commencement... Splinter créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme et l'esprit des Tortues Ninja... se mouvait au-dessus des eaux... Donatello dit : Que la lumière soit !
L'enfant n'a pu s'empêcher de remonter les draps jusqu'au milieu de son visage, sans cesser de dévorer le livre des yeux.
- Et après ?
- La lumière fut !
- Waouh...
- Michelangelo vit que la lumière était bonne et Raphaël sépara la lumière d'avec les ténèbres. Splinter appela la lumière jour et il appela les ténèbres nuit.
- Il est trop fort Splinter avec ses pouvoirs magiques !
Martin Ladouceur y a vu comme un encouragement et s'est lancé dans les lignes suivantes en y ajoutant l'intonation que méritait ce grand texte.
- Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. Léonardo dit : Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Splinter fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous et il appela l'étendue ciel.
L'enfant a rabaissé le drap qui couvrait la moitié de son visage et a réfléchi en se repassant la scène au ralenti. Incrédule, il a levé les yeux vers son conteur.
- Mais ça se peut pas, ça. C'est n'importe quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
angie22angie22   29 novembre 2013
Si les plaies du corps se soignent et se referment, les blessures de l'enfance saignent à jamais. Il faut empêcher que ces blessures, tapies en vous, ne refassent surface, au risque de détruire ce que vous avez réussi à reconstruire.
Commenter  J’apprécie          180
milamiragemilamirage   25 juillet 2013
L'être extérieur, surtout quand il est sombre à l'intérieur, se doit de briller de mille feux sous peine de ternir le personnage qu'il incarne. Alors on ment aux autres. Mais surtout à soi-même.
Commenter  J’apprécie          202
angie22angie22   02 décembre 2013
Et puis ce soir, comme c'était Noël, je me suis dit : "Et moi alors, mon petit cadeau ?" Je vais rejoindre Julie dans sa chambre. Elle était en train d'avaler ses deux somnifères. J'ai compris que j'allais me l'accrocher derrière l'oreille.
Commenter  J’apprécie          140
milamiragemilamirage   26 juillet 2013
Le souvenir est un trait qui lie le présent au passé. On le classe, on le trie, et parfois on l'enfouit à tout jamais. Mais il peut resurgir au détour d'une odeur, d'un mot, d'une sensation ou d'une pensée.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Pierre Szalowski (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Szalowski

Entrevue avec Pierre Szalowski - Mais qu'est-ce que tu fais là, tout seul?
http://ow.ly/e4AF6 Résumé : Martin Gagnon, célibataire endurci, revient à Montréal le soir du réveillon de Noël 1988 alors que personne ne l'attend et qu'il ...
autres livres classés : hockeyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
839 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre
.. ..