AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2759501388
Éditeur : Tonkam (13/03/2008)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 159 notes)
Résumé :
Berlin, 1936. Le journaliste Soheï Togué couvre les J.O. quand il apprend que son jeune frère a été enlevé et tué par la police spéciale. Ce dernier aurait mis la main sur un document prouvant qu’Adolf HITLER avait un huitième de sang juif.
À la recherche des meurtriers de son frère, Soheï croisera le chemin de deux enfants allemands se
prénommant également Adolf. Meilleurs amis du monde, le destin et la guerre en feront des ennemis mortels !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  12 juin 2017
Ce premier volume de l'Histoire des trois Adolf est le premier livre d'une tétralogie, une intégrale fort bien composée. Il s'agit résolument d'un manga pour adultes, un grand classique d'un maître du genre : Osamu Tezuka.

Le manga n'était pas un genre avec lequel je suis aussi à l'aise que la bande dessinée, j'ai pourtant été grandement surpris ici. le sens de lecture a été européanisé et les traits sont étonnamment maîtrisés. Certes, il y a bien à certains moments des postures qui sont franchement exagérées (notamment pour mettre en lumière les sentiments de colère, de haine ou les scènes d'action), mais dans l'ensemble le style est résolument adulte. L'ensemble reste en noir et blanc, sans que celle ne gène la lecture.

Le volume est assez dense avec ses trois cents pages et surtout sa trentaine de pages d'annexes. Celles-ci n'offrent aucune révélation sur la suite mais permettent véritablement d'expliquer le texte, d'apporter des éléments complémentaires utiles, notamment sur la vie de l'auteur. le travail de l'éditeur est à tout de vue remarquable : format réduit, mais avec une couverture rigide, une couverture détachable et surtout un marque-page en tissu.

Les six chapitres présentés ici sont denses mais se lisent agréablement. Les deux premiers se déroulent en Allemagne, plus précisément en 1936 durant les Jeux Olympiques de Berlin. L'intrigue est celle d'un roman noir de qualité. le héros est confronté à un meurtre dans une intrigue digne d'un polar. Les quatre suivants nous font découvrir Adolf Kaufmann, un garçon qui grandit petit à petit, cultive une amitié avec un Adolf d'origine juive. Les manigances du père permettent de découvrir le Japon et les liens avec le parti nazi, tandis que l'histoire du fils prend aux tripes.

Impossible de s'arrêter ici. Lorsque l'on plonge dans cette lecture, que l'on soit adepte de manga ou non, que l'on soit blasé par les intrigue de la Seconde guerre mondiale ou non, le charme prend et nous voici embarqués dans une histoire hautement immersive. Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Under_the_Moon
  26 août 2016
Quel lien peut-il bien y avoir entre le meurtre d'une geisha dans une forêt du Japon en février 1936 , le meurtre d'Isao Togué à Berlin pendant les Jeux Olympiques d'août 1936, et le Führer ?
Il y a de quoi être dubitatif, j'en conviens. En ce qui concerne les deux meurtres, Soshei Togué le narrateur et personnage principal du manga (et accessoirement, frère de la victime) est présent sur chacun des lieux du crime. Un détail l'interpelle dans ces deux affaires : il y avait de la craie sous les doigts des deux victimes...
Parallèlement à cette histoire, à Kobe, deux jeunes expatriés allemands, tous deux prénommés Adolf voient leur amitié menacée. L'un , Adolf Kamil, est le fils d'un boulanger juif, tandis que l'autre, Adolf Kaufmann, est le fils d'un diplomate et membre très actif du parti nazi.
Si les enfants décident de ne pas mêler la politique à leur histoire d'amitié, Herr Kaufmann a décidé de prendre les choses en main en envoyant son fils dans l'une des école de SS les plus prestigieuse d'Allemagne.
Les graphismes sont vraiment très simplistes et statiques - on reconnaît bien vite les traits de Princesse Saphir et du roi Léo du même auteur. le scénario est assez bien construit pour le moment, bien que la lecture dans l'édition de 2003 soit pénible à cause de la taille de la police dans certaines images. J'attends toutefois la lecture du second tome pour me prononcer de façon plus tranchée sur cette histoire, car ce premier tome ne fait que poser les fondations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Emeraldas
  04 octobre 2014
Pour commencer, je précise que j'écris mon avis pour les 4 tomes. Je ne compte pas spoiler les livres, mais j'ai un avis égal sur chacun d'eux. Déjà j'aime l'auteur... Un grand patron du mangas, de superbes oeuvres. Puis le titre... on va donc parler logiquement de guerre. Je ne me suis pas arrêtée au résumé car pour moi il ne disait pas énormément de choses.
Commençons donc par le scénario, magnifique, de cette oeuvre. Sohei Togué est le narrateur de l'histoire mais aussi un acteur de celle ci. Il veut nous conter la mémoire de 3 personnes possédant le prénom Adolf. le premier est évidemment Adolf Hitler. Les deux autres ne sont que deux enfants en 1936. Adolf Kaufmann fils d'un fervent nazi habitant le Japon, et son ami, Adolf Kamil, fils du boulanger et juif de naissance. Rien que là, on commence à entrevoir les difficultés que le destin va placer sur leur route. Seulement... il a autre chose. Des documents très importants, à même de faire chuter le führer lui même. le frère de Sohei Togué les avaient et fut assassiné. C'est une véritable chasse qui sera donnée pour retrouver ces précieuses informations, et ce durant toute la guerre. Fil rouge de l'histoire, cette épée du Damoclès va nous faire traverser les parties les plus sombres de la seconde guerre mondiale aussi bien au Japon, qu'en Allemagne et même en France.
Cette oeuvre est magistrale et pleine de vérité. Tous les événements ont réellement eu lieu. Mr Tezuka nous embarque dans 4 tomes d'un suspens insoutenable. Et beaucoup d'émotions... car si les personnages sont nombreux, les liens le seront également. Et puissants car forgés dans un monde plein de violence et de trahison. J'ai eu parfois beaucoup de mal à me détacher de certaines scènes, d'actes commis par ceux que j'aimais mais qui ont grandis dans une société si...pervertie. Personne n'est vraiment innocent, aucun n'a réellement raison. Chacun se bat pour ce qu'il croit juste. Mais à la fin de la guerre, qu'est ce qu'il en ressortira ?
J'en frissonne à y repenser, mais penchons nous à présent sur le dessin. Car si le scénario est important, le visuel ne l'est pas moins dans un manga. On remarque de suite la précision du mangaka qui ne lésine pas sur les détails dans les illustrations. Par ailleurs il sait aussi rendre ses dessins plus vagues lorsque nous avons devant nous un champs entier de morts. le sang, la nudité, la violence sont représentés là de façon brute. C'est la guerre, le réalisme de celle ci. C'est par le dessin du personnage de Sohei Togué que nous retrouvons de l'humour et que l'on quitte parfois la dure réalité afin de souffler.
Je reviens rapidement sur Togué justement, notre narrateur. Car si l'histoire est celle de ces 3 personnages ayant un prénom similaire, c'est bien Togué qui est au centre de tout. Celui qui relie les personnages entre eux, qui s'aventure dans quelque chose qu'il n'aurait jamais imaginé et qui fait mille et une rencontres que nous recroiserons au fil de l'histoire. Pour moi c'est un des personnage principal, voir le plus important. Et nous allons bientôt connaitre toutes les facettes de sa personnalité... j'ai ris, pleuré, je lui ai botté les fesses, et je l'ai adoré...
Donc pour résumer, Une série fascinante historique et policière. On reconnaît bien Osamu Tezuka et c'est un réel plaisir à lire. Je le conseille à tout ceux que le noir et blanc ne rebute pas, qui aiment les thrillers, ou tout simplement aux amoureux du genre.
Lien : http://refuge-litteraire.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
OliZ
  19 mars 2012
Trois personnages pour un même destin tragique, c'est ce que la narrateur et acteur de ce récit, Sohei Togué, va nous présenter. L'histoire commence en Août 1936, aux Jeux Olympiques de Berlin. Togué est journaliste sportif pour son pays, le Japon. Il reçoit un appel téléphonique de son frère Isao qui veux lui remettre des documents, semble t-il compromettant, sur Adolf Hitler et son régime Nazi. Ils conviennent d'un rendez-vous mais Togué est en retard. Arrivé à l'appartement d'Isao, celui-ci viens d'être cambriolé et le pire est à craindre, Isao a été jeté par le fenêtre, lardé de coups de couteau. Alertés par les voisins, la police se présenta quelques instant après Togué, pour récupérer le corps. Comble de cette sombre affaire, le cadavre va disparaître. Seul et contre tous, il mène l'enquête au risque qu'elle se retourne contre lui car il est devenu la cible de la Gestapo à la recherche de ces fameux documents contenant un secret...
Pendant ce temps là, à Kobe, au Japon, nous allons suivre la vie de deux jeunes garçons allemands. Ils ont le même âge et le même prénom. Ils vont nouer d'une amitié impossible. Il s'agit du petit et chétif Adolf Kaufmann, de père allemand, membre actif du consul Nazi, et de mère japonaise. Bien qu'empoté, il est soumis à l'obligation du devoir d'écoute de part la forte influence de son père. A l'inverse, pour Adolf Kamil, dont les parents sont juifs allemands, il est plutôt réfractaire à l'ordre et c'est un gagnant.
Le fil de l'histoire réunira les différents protagonistes de cette fiction que la Seconde Guerre Mondiale se chargera d'affronter.
Osamu Tezuka est considéré comme le "Dieu du Manga", tant son oeuvre désigna merveilleusement l'animation japonaise contemporaine. Il marqua des générations entières de mangakas.
Ses écrits adoptent souvent des allures de méditation sur la nature et la destinée humaine. L'auteur y exprime le souci constant de véhiculer de mille façons différents messages comme le respect de la vie et de toutes les créatures vivantes, ainsi qu'un solide engagement pour la paix et contre la guerre.
Tezuka emploie un dessin souple et fluide. Il déforme et allonge les corps pour accentuer une émotion ou intensifier un propos. Sa construction narrative se rapproche de la ligne européenne.
Osamu Tezuka s'accorde donc ici, une écriture graphique subtile et percutante. L'aura de ce récit nous entraîne à lire les 250 pages de ce premier tome avec intérêt et passion. Une lecture chapitrée qui permet également de souffler dans cette intrigue soutenue.
L'histoire rend compte d'un aspect de la Seconde Guerre Mondiale concernant la condition des immigrés juifs présent aux Japon.
Les différences entre les deux petits Adolf que tout opposent font qu'ils se sont rapprochés d'une belle et forte amitié. Mais celle-ci durera t-elle ?
Sous forme d'un polar palpitant, cette première partie de L'Histoire des 3 Adolf est plus qu'une simple présentation des personnages. C'est avant tout la préface de leur destinée et donc de leurs chemins qui vont compter à tout jamais pour nous et pour l'avenir du monde entier !
Lien : http://alamagie-des-yeux-dol..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
chocobogirl
  11 mai 2012
Août 1936 : les jeux olympiques battent leur plein à Berlin. le journaliste japonais Soheï Togué est dépêché sur les lieux. Il compte en profiter pour retrouver son jeune frère, étudiant en Allemagne. Avant leurs retrouvailles, ce dernier prévient Togué qu'il a des documents extrêmement importants à lui transmettre qui remettraient en cause la place d'Adolf Hitler. Mais quand Soheï se présente avec retard au RDV, c'est le cadavre de son frère qu'il découvre. Il alerte la police qui prend en charge le corps mais découvre bientôt qu'elle va tout faire pour effacer toutes traces de passage de son frère. Enquêtant alors sur ces fameux documents compromettants, c'est à son tour d'être menacé par la police et les services secrets.
Parallèlement, nous découvrons l'existence de 2 jeunes garçons qui vivent au Japon : Adolf Kaufmann et Adolf Kamil. Si l'amitié et le même prénom les rapprochent, leur origine différente (l'un est juif tandis que l'autre est allemand pure souche) est un frein à leurs relations. Se jurant une fidélité à tout épreuve, les 2 enfants doivent faire face à la pression des adultes qui refusent de les voir se côtoyer. Bientôt, Adolf Kaufmann, fils d'un haut dignitaire des nazis, va être envoyé contre son gré dans les jeunesses hitlériennes.
Osamu Tezuka, un des grands maîtres et précurseurs du manga, livre ici une grande fresque historique qui entraîne le lecteur dans la période d'avant-guerre qui voit la montée du nazisme puis dans les années tourmentées de la seconde guerre mondiale. Il adopte un angle original en proposant en parallèle un point de vue allemand et japonais sur la politique nazie et le conflit qui se prépare. En s'appuyant sur la rumeur des origines juives d'Hitler, il dénonce habilement l'intransigeance allemande, le racisme plus ou moins avoués de certains allemands, l'embrigadement des enfants mais aussi il réussit à mettre en relief le soutien du Japon envers l'Allemagne et son implication dans la guerre qui est loin d'être anodine. le Japon envahit d'ailleurs la Chine en 1938 et met en place sa propre politique d'expansion d'un État où bientôt la critique devient impossible.
Mais loin d'être un simple récit historique, Tezuka donne un parfum d'aventure à son histoire qui suit à la trace le journaliste Togué qui va avoir fort à faire pour sauver sa peau et découvrir les meurtriers de son frère. Accablé de coups du sort le plus souvent provoqués par ceux qui sont à ses trousses,il trouve néanmoins sur sa route de bonnes âmes charitables qui lui donneront un coup de main pour ses recherches ou sa simple survie. Des personnages qui font d'ailleurs habilement le lien avec nos deux jeunes garçons que nous continuerons à suivre ponctuellement.
Aussi, la construction s'avère particulièrement intelligente, dynamique et ponctuée de nombreux rebondissements qui atténue la longueur de l'histoire de plus de 1000 pages pour sa totalité !
On retrouve d'ailleurs le même dynamisme dans le trait caractéristique de Tezuka. Son dessin est très vif, exprimant à l'excès la rapidité des actions, accentuant les émotions et les expressions des personnages, n'hésitant pas à recourir à l'exagération des mouvements et à la caricature. C'est néanmoins un dessin très efficace qui se laisse appréhender facilement.
L'histoire des 3 Adolf est donc un très grand manga qui reste toujours autant d'actualité et dénote de l'engagement de l'auteur contre toute forme de guerre qu'elle quel soit. Si Hitler a disparu, les haines raciales sont toujours de notre monde et Tezuka décrypte ici avec succès le mécanisme de rejet qui peut toucher certains. Mais loin d'être une oeuvre sombre, l'auteur réussit le tour de force de proposer une histoire divertissante qui fait parfois même preuve d'humour, tout en abordant de façon frontale des thèmes forts et difficiles. A travers l'histoire de Togué et de ses recherches, à travers l'amitié des 2 Adolfs dont on s'interrogera bien évidemment sur la longévité, Tezuka retrace l'histoire des hommes, de leur condition, oscillant entre haine, amour et amitié.
Moi qui, je l'avoue, ne suis habituellement que peu sensible à cet auteur dont je trouve le dessin quelque peu daté, je me suis plongée dans cette histoire avec bonheur et vous la recommande !
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
pilou62200pilou62200   14 septembre 2014
Les jeux olympiques s'achevèrent quelques jours plus tard. Hitler s'adressa au mon entier par un interminable discours dans lequel il se félicitait du grand succès de la manifestation sportive.
En fait, celle-ci n'avait été qu'une gigantesques opération de propagande en faveur de la puissance Nazie.
Ce mêmes nazis, qui prêtaient main forte à la lutte anti-républicaine du général Franco en Espagne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DavalianDavalian   09 juin 2017
- Nous ne sommes pas au courant, vous ne confondriez pas avec le secteur est ?
- Mon allemand laisse peut-être à désirer mais je sais faire la différence entre ouest et est !
Commenter  J’apprécie          60
DavalianDavalian   10 juin 2017
- Heil ! Heil ! C'est l'autre bras, voyons !
- Je me gratte, c'est tout, ça me chatouille.
Commenter  J’apprécie          101
MladoriaMladoria   22 mars 2014
Je comprends quand j'ai eu mon premier chagrin d'amour... J'ai écrit ma peine sur une feuille puis je l'ai mise dans une cachette en priant, ça m'a fait l'impression de m'être confessée.

C'est de la superstition son truc !
Commenter  J’apprécie          10
NatLucchNatLucch   13 mai 2013
Chacun a droit au bonheur. Tu ne dois pas pleurnicher mais te battre, pour surmonter la discrimination et l'oppression.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Osamu Tezuka (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Osamu Tezuka
"S?il te plait, lis la Vie de Bouddha de Tezuka car ce manga t?ouvrira peut-être les yeux et te montrera à quel point, parfois, on se trompe de chemin?"
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur La vie de Bouddha de TEZUKA Osamu. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤15Mangado6De Bouddha de TEZUKA Osamu14¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

ayako

en quelle année Jiro revient de la guerre?

1849
1987
1949
1807

6 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Ayako, tome 1 de Osamu TezukaCréer un quiz sur ce livre