AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anna Gibson (Traducteur)
EAN : 9782221113493
324 pages
Robert Laffont (06/01/2011)
3.78/5   372 notes
Résumé :
Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 50. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais cont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (128) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 372 notes
5
34 avis
4
48 avis
3
33 avis
2
6 avis
1
0 avis

carre
  25 septembre 2014
« Brooklyn » nous invite dans les pas d'Eilis jeune femme irlandaise qui doit quitter son village natal, mais surtout sa mère et sa soeur Rose, pour aller travailler dans un grand magasin de l'autre côté de l'Atlantique. Alors que la jeune femme trouve ces marques, un drame la ramène à Enniscorthy. L'heure des choix à sonner.
Portrait très touchant d'une jeune femme qui se construit affectivement et socialement, le roman de Colm Toibin est un petit bijou de justesse et de raffinement.. le personnage d' Eilis tout en nuance, mais assumant pleinement ces envies et ces choix, est attachant. Les descriptions des lieux, les conditions météorologiques, les manières de vivre sont elle aussi très bien décrites.
« Brooklyn » s'avère un roman que l'on quitte à regret, prêt à refaire un bout de chemin avec cet auteur.

Commenter  J’apprécie          662
jeunejane
  10 mai 2017
Dans les années 50, la jeune Ellis Lacey doit quitter son Irlande natale ,atteinte par la pauvreté, pour rejoindre les Etats-Unis.
Elle est protégée par un prêtre de sa paroisse, professant à New-York et est hébergée dans une pension pour jeunes filles tenue par une dame très austère et sévère.
Sa soeur, Rose, lui procure du travail dans une grande surface. Elle s'adapte , adopte des manières , des vêtements à la mode américaine, semble se libérer et suit des cours de comptabilité dans sa ville d'adoption mais toutes ces demoiselles venues d'Irlande ont bien le mal du pays.
Elle fait la connaissance de Toni, un maçon italien qui rêve de l'épouser, de construire des maisons.
Un gros ennui la rappellera en Irlande...
Tout le roman est pétri de sentiments et des bons, ça change un peu.
De plus, le livre est bien écrit, très bien traduit.
C'est très intéressant pour nous lecteurs de voir défiler le quartier de Brooklyn des années 50, rempli de rêves, d'initiatives.
J'ai vraiment beaucoup apprécié cette belle histoire.
Je l'ai lu et ensuite vu au cinéma. Ce qui ne m'arrive pas souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          475
iris29
  15 août 2016
Enfin un vrai auteur qui raconte une histoire comme on raconte une histoire à un enfant , pour le distraire certes ,mais aussi le faire rêver et réfléchir .
1950, Irlande .
Eilis malgré ses diplômes ne trouve pas de boulot , et comme ses trois frères avant elle, (partis en Angleterre pour la promesse d'une vie meilleure et d'un salaire régulier ) , Eilis s'apprête à partir pour New-York . Oh, l'idée ne vient pas d'elle , Eilis morte de trouille, ne demande qu'à rester , mais , c'est ce que sa soeur ainée préconise, et en Irlande , dans ces années-là, on se plie devant les décisions d'une soeur ainée . Ainsi, c'est Rose qui restera auprès de leur mère veuve et qui veillera sur elle . Mais c'est Rose la plus forte , Eilis en est persuadée .
Sauf qu'arrivée à New-York , Eilis fera preuve d'une grande capacité à s'adapter , aidée par le père Flood, qui lui a trouvé gite et emploi , elle entamera des études couronnées de succès et rencontrera un bel Italien.
Jusqu'à ce qu'un événement la rappelle en Irlande et remette en question ce joli équilibre .

C'est une époque où tout restait à faire, ou la vie tendait ses bras à tous ceux qui fonçaient et étaient travailleurs . Une époque où la liberté des femmes frémissait .
Eilis , personnage magnifique coincée entre deux choix possibles , deux destins .
Colm Toibin évoque avec subtilité , par petites touches : l'importance des racines , le déchirement , l'inconnu, la liberté , la lâcheté , l'amour, l'opiniâtreté, le courage, la solitude , le travail, la force, l'entraide, les mesquineries , les liens , la mort .
J'ai dévoré cette histoire dont je n'ai entendue parler qu'à la sortie du film , film que je vais m'empresser de voir , d'autant qu'Eilis est jouée par Saoirse Ronan , vue dans "Les Ames vagabondes " , super bouquin lui aussi ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4211
pyrouette
  23 octobre 2018
L'histoire d'une femme qui n'est pas maître de son destin. Sa vie est décidée par sa mère, sa soeur avec qui elle vit et un prêtre. de son petit village natal en Irlande qu'Eilis n'a jamais quitté, elle doit partir pour Brooklyn où un travail l'attend. Seule Rose sa soeur restera avec sa mère dans la maison familiale. le père est décédé quelques années auparavant, ses frères sont partis travailler en Angleterre. Rose a un travail et peut subvenir aux besoins de leur mère. Allez zou Eilis, pars et ne te retourne pas !
La traversée en dernière classe sur le bateau est un véritable cauchemar, l'installation chez sa logeuse et ses co-locataires difficiles, et son travail de vendeuse qui ne correspond pas à ses études de comptabilité d'un ennui et d'une fatigue extrêmes. Eilis doit sourire toute la journée si elle ne veut pas avoir un responsable sur le dos. C'est sans compter sur le mal du pays qui arrive avec deux lettres de sa famille, sans prévenir, et la submerge.
Le prêtre, ce sauveur, revient vers elle, l'inscrit à l'université pour des cours du soir, prévient la logeuse. Bref, Eilis reprend goût à la vie. Elle s'habitue, se fait une petite vie sympathique et rencontre Tony, un bel italien. Bon, Il lui met un peu la pression le Tony. Il rêve de l'épouser, la présente à ses parents et frères, lui promet une maison.
Puis, parce que le malheur n'est jamais loin, Eilis reçoit une mauvaise nouvelle de sa famille, prend un congé auprès de son employeur et repart au pays. Tony a peur de ne pas revoir sa belle.
Et il a raison, car revenue dans la maison familiale, la mère n'écoute pas Eilis lui dire qu'elle doit repartir vers sa vie. Eilis prolonge son séjour, le trouve agréable, renoue avec ses amis et se retrouve dans une situation inconfortable. Là, il va falloir faire des choix et Eilis n'a pas l'habitude d'en faire. Une intervention inattendue d'une personne du village va lui permettre de se libérer du carcan familial.
J'ai trouvé cette histoire belle mais d'une violence inouïe et je ne suis pas certaine d'une évolution dans la situation et les obligations familiales des femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3712
Biblioroz
  22 février 2021
Dans l'Irlande des années 50, ce n'est plus la grande famine qui pousse les natifs vers une terre d'exil mais le manque cruel d'emplois et les perspectives quasi nulles pour sortir de sa misère ou tout simplement ne pas y sombrer.
Eilis se penche sur ses cours de comptabilité mais sa soeur Rose qui a la chance d'être employée de bureau sait pertinemment qu'aucun emploi ne lui sera proposé dans leur ville d'Enniscorthy. Leurs frères sont déjà partis sur Birmingham. Avec l'aide d'un prêtre irlandais installé à Brooklyn, Rose va organiser l'avenir de sa jeune soeur sur cette terre américaine qui semble avoir tant à offrir.
Cette idée d'exil, sur un sol aussi lointain, n'avait jamais effleuré l'esprit d'Eilis. Elle se voyait continuer sa vie au milieu de tout ce qui lui était familier, dans sa petite ville irlandaise. Cet avenir non choisi qu'on finit par lui imposer la fait osciller fiévreusement entre excitation des préparatifs, volonté de ne pas trop penser à ce qui l'attend et tristesse de devoir quitter son univers.
Que ce soit encore sur le sol irlandais, ou lors de la traversée de l'Atlantique, puis dans sa nouvelle vie à Brooklyn, l'auteur s'est essentiellement attaché à quelques journées d'Eilis, quelques faits détaillés avec une extrême précision. Par ce procédé, il dégage avec une intensité toute particulière toutes les pensées, les sentiments, les dilemmes qui habitent la jeune Eilis. On aurait tendance à croire qu'ainsi, ce roman s'attarde sur des détails insignifiants et que sa trame s'y noie. Étonnement, ce n'est pas du tout le cas et j'en ai été très agréablement surprise, car les quelques images qu'il nous offre n'en sont que plus intenses et nous font partager intimement les changements qui s'opèrent chez cette jeune Irlandaise. L'auteur a fait le choix d'une jeune fille simple qui suit docilement ce que sa soeur, sa mère, ont finalement décidé pour elle. Jusqu'à la fin du roman, Eilis doit faire face à des décisions qu'elle doit prendre pour avancer et se retrouve toujours seule face à ses nombreuses incertitudes. Son parcours, loin de toute ambition et de la fièvre d'un avenir meilleur, n'en est que plus crédible, plus attachant.
Après une traversée en troisième classe bien éloignée des croisières actuelles, dans le vacarme des machines, le tangage insoutenable et un mal de mer dévastateur, nous voilà à Brooklyn.
En suivant Eilis sur le sol New Yorkais, on comprendra les préjugés de chaque nationalité vis-à-vis des autres exilés, les petites mesquineries entre pensionnaires, souvent plus bêtes que méchantes, l'ouverture si tardive de certains magasins aux personnes de couleur avec un racisme non dissimulé par bon nombre d'habitants pourtant de tout horizon.
En Irlande, lorsqu'elle sert prioritairement les clients fortunés, l'épicière avec son air pincé et hautain donne la désagréable image de la condescendance vis-à-vis des personnes jugées socialement inférieures. Dans la pension irlandaise de Brooklyn où logera Eilis, l'intolérance et le refus de cohabiter avec une fille d'échelon inférieur dans l'échelle sociale sera également de mise.
Sans crier gare, il y aura aussi le mal du pays qui déchire, lacère, par flashs d'une intensité fulgurante en laissant une sensation de piège qui se referme. Eilis a l'impression de ne plus faire vie avec ce qui l'entoure, de flotter dans un endroit qui ne lui appartient pas. Cette douleur est d'autant plus cruelle qu'elle ne peut s'en ouvrir à personne, elle se refuse d'en parler dans ses lettres pour ne pas alarmer les siens. Elle éprouve alors le sentiment de ne plus être elle-même en taisant ses impressions et en ne parlant que d'anecdotes plaisantes.
L'écriture douce et captivante de Colm Tóibín réussit à merveille à décrire la difficulté de prises de décisions de cette jeune Eilis, des décisions que son entourage sera d'ailleurs trop enclin à prendre à sa place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3111

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
ssstellassstella   11 novembre 2014
Au fil de la semaine, les clientes de couleur, se firent de plus en plus nombreuses, et Eilis notait chaque fois le changement d'atmosphère qui s'opérait dans le magasin à leur entrée. Il s'instaurait soudain un silence, une tension - plus personne ne bougeait, semblait-il, tant que ces femmes étaient en mouvement, de peur de se retrouver face à elles...

... Il n'arrivait jamais qu'une femme de couleur entre seule dans le magasin. La plupart d'entre elles ne croisaient pas le regard d'Eilis et ne lui adressaient pas directement la parole.
Quand, exceptionnellement, elles s'adressaient à elle, c'étaient avec un ton de politesse si excessive qu'Eilis perdait contenance et devenait maladroite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   15 août 2016
Au fil de la semaine , les clientes de couleur se firent de plus en plus nombreuses, et Eilis notait chaque fois le changement d'atmosphère qui s'opérait dans le magasin à leur entrée . Il s'instaurait soudain un silence , une tension - plus personne ne bougeait , semblait-il , tant que ces femmes étaient en mouvement , de peur de se retrouver face à elles ; les autres vendeuses s'affairaient , yeux baissés, ou regardaient furtivement vers le comptoir où étaient empilés les bas Red Fox avant de baisser à nouveau la tête .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
carrecarre   19 septembre 2014
Les noirs sont bien partis faire la guerre en Europe, n'est-ce pas ? Et ils ont été tués comme les nôtres. C'est-ce que je dis toujours: leur présence ne gênait personne quand on avait besoin d'eux.
Commenter  J’apprécie          430
iris29iris29   16 août 2016
Mme Kehoe leur demanda si c'était une bonne idée , à leur avis , qu'elle achéte un téléviseur pour lui tenir compagnie le soir . Son inquiétude , dit-elle , était que l'engin , en définitive ,ne fonctionne pas et qu'il lui reste sur les bras . Tony et le père Flood lui conseillèrent d'en acheter un , [...], rien ne garantissait qu'on continue à fabriquer des émissions à l'avenir et qu'elle n'avait pas envie de prendre un risque pareil .
- Quand tout le monde en aura , je m'en achèterai un aussi, conclut-elle .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
pyrouettepyrouette   16 octobre 2018
Elle laissait filer ces images le plus vite possible, en s'arrêtant dès que celles-ci effleuraient la vraie peur, le véritable effroi ou, pire encore, la notion qu'elle s'apprêtait à perdre ce monde à jamais, qu'elle ne vivrait plus jamais une journée ordinaire dans ce lieu ordinaire, que le reste de sa vie serait désormais une lutte contre l'inconnu.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Colm Toibin (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colm Toibin
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'apporche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
COFFRET DE NOEL
Coffret Polar poche
Le syndrome de Croyde de Marc Welinski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/77357-divers-litterature-le-syndrome-de-croyde.html
La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/78126-poche-la-nuit-n-est-jamais-complete.html
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/89329-divers-polar-l-affaire-leon-sadorski.html
Coffret détente poche
Lettres à Stella de Iona Grey et Alice Delabre aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/81414-divers-litterature-lettres-a-stella.html
La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott et Lorraine Cocquelin aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=91491&id_rubrique=338
Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/88187-divers-litterature-nora-webster.html
Coffret littérature poche
Magic Time Magic Time de Doug Marlette et Karine Lalechere aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/76601-divers-polar-magic-time.html
Le chagrin des vivants de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/87463-divers-litterature-le-chagrin-des-vivants.html
Churchill m'a menti de Caroline Grimm aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/63342-romans-churchill-m-a-menti.html
Coffret Histoire
Speer de Martin Kitchen et Martine Devillers-Argouarc'h aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/94858-encyclopedie-speer--l-architecte-d-hitler.html Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89143-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
Coffret histoire poche
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette aux éditions de Borée https://www.lagriffenoire.com/86135-romans-le-secret-du-docteur-barry.html
L'impératrice cixi de jung chang aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/82501-poche-l-imperatrice-cixi-la-concubine-qui-fit-entrer-la-chine-dans-la-modernite.html
L'Aviatrice de Paula McLain aux éditions Livre de Poche
https://www.lagriffenoire.com/76336-divers-li
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre

.. ..