AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782908551488
56 pages
Mosquito (01/01/2002)
3.92/5   12 notes
Résumé :
Le Major Duncan, viandard en pays Xhosa et le fermier Du Plessis, Boer négrier, sont des blancs unidimensionnels. Leur bible brûle au feu complexe de l'animisme, leur fusil même les désarme et c'est la savane par leurs pas souillés qui les engloutira.
La main de Toppi ne tremble pas à nous dessiner ces destins scellés dès la magistrale première image. Les guides indigènes sont des Némésis, et Toppi est un sage.
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jamiK
  01 mai 2021
Cet album rassemble deux récits confrontant les colonisateurs cupides et arrogants, irrespectueux des indigènes face à ces indigènes intégrés à leur pays, avec leurs croyances en liens avec la terre, la flore et la faune. le premier récit, Warramunga, se passe au milieu du XIXe siècle en Australie, le second, M'Felewzi se passe sans doute un peu plus tard en Afrique du Sud.
Les histoires de Toppi sont souvent des prétextes pour imposer son graphisme, on retrouve toujours un peu les mêmes ficelles, mais c'est pas pour cela que j'aime l'oeuvre de Toppi. Son graphisme est très méticuleux, s'inspirant de la gravure en taille douce, il est fait d'une multitude de petits traits fins, de trames en hachures, le dessin est réaliste, s'attachant au matières, aux textures. Il crée une ambiance majestueuse, minérale, comme sortie de la nuit des temps, qui offre une aura particulière à ces indigènes, on les appelle des sauvages, mais ils forcent le respect. C'est un livre de contemplations, de petites épiphanies, de grâce et d'élégance, juste à savourer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lucas2
  20 décembre 2020
Dépaysantes, et captivantes légendes.
Avec Warramunga 1856, direction le désert Australien, sur les traces de deux braqueurs en fuite, suite à leur dernier larcin qui a mal tourné…
Puis direction l'Afrique du Sud et ses grands espaces sauvages, où M'Felewzi, rabatteur un peu fou, va guider deux Afrikaners pas franchement sympathiques.
En particulier dès l'instant où Bloodthirst, major et "grand chasseur", tue son frère comme çà, pour le plaisir... Dès les premières pages, en fait.
Un Toppi au sommet de son art niveau dessin, des histoires très poétiques, bien sûr empruntes de surnaturel.
Un délice pour les yeux, on se laisse porter avec plaisir par cette ensorcelante atmosphère.
Préférence néanmoins pour M'Felewzi, Warramunga s'avérant un récit bien plus court, et moins envoûtant.
Commenter  J’apprécie          80
Riduidel
  14 mars 2020
Cet ouvrage aurait pu/du s'appeler en toute logique M'felwezi, puisque Warramunga n'est en quelque sorte qu'une introduction à cette longue histoire de chasse fantastique nous montrant qu'encore une fois, dans tous ces pays étrangers, les hommes blancs ne sont finallement que les jouets des "indigènes".Et comme à chaque fois, le trait d'un noir intersidéral de Toppi fait mouche : chaque animal, chaque expression, aussi bizarrement cadrée et rendue soit-elle, s'imprime avec force dans mon esprit.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Lucas2Lucas2   20 décembre 2020
- Ce n'est pas un arbre, major, c'est Bequane, mon meilleur rabatteur...
- C'est un arbre vous dis-je. Dix sterlings vous aideraient-ils à vous en convaincre, et à le considérer comme tel ?
- Un bon rabatteur, çà ne se trouve pas si facilement, mais pour quinze sterlings c'est un arbre... de chair et d'os...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Sergio Toppi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sergio Toppi
Art master Sergio Toppi
autres livres classés : australieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus