AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782364748859
173 pages
Editions Thierry Magnier (11/05/2016)
3.48/5   21 notes
Résumé :
Aloys, comme beaucoup de petites filles de la noblesse, a été confiée à l'âge de 6 ans aux sœurs de l'abbaye. Les années passant, l'enfermement lui devient insupportable. Pourra-t-elle un jour échapper à sa condition de religieuse ? Roman médiéval très documenté mais qui laisse la belle part à l'histoire d'une jeune fille dans son siècle.
Que lire après AloysVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (0) Ajouter une critique
3,48

sur 21 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
C'est chelou comment les goûts évoluent avec le temps. Y'a pas si longtemps quand je lisais de la litté destinée aux ados, je préférais quand ça parlait de cul, de drogues, de milieux alternatifs, des romans du bitume sombres et violents.

Puis sur le chemin des lectures, j'ai lu du Carole Martinez, des essais féministes sur la médecine, d'autres de psycho-socio et des portraits de meufs de qualité, victimes d'une société patriarcale de merde, dans laquelle l'Eglise a joué un rôle de bâtard jusqu'à reléguer la femme en tant qu'objet et qui porte encore ses fruits pourris aujourd'hui.

Le hasard de la vie a fait que j'ai rencontré Aloys sur ces croisements littéraires. Gamine de 13 piges, enfermée dans un couvent pour des raisons obscures, à l'âge où biologiquement t'es un peu paumé entre ta future morphologie d'adulte et où la séparation de celui de l'enfance se fait souvent avec beaucoup de difficultés.

A travers ce personnage, Sarah Turoche-Dromery dénonce les monstruosités infligées aux femmes dès leur plus jeune âge. On pense forcément aux Soeurs Magdalène mais version gosse et dans un décor médiéval aussi lumineux que sombre. Les injustices, les trahisons, les envies de meurtres, le conditionnement religieux, mais aussi la peur du dehors, d'être dénoncée par méchanceté et de finir pendu ou sur un bûcher, les expériences complètement ahurissantes pour justifier de l'innocence de l'âme, …

Ce roman est aussi très bien documenté sur la vie quotidienne dans les couvents, les travaux effectués, les caractères qui se forgent quand on est obligé de s'en remettre à Dieu pour des raisons qu'on comprend pas toujours.

Je peux pas cacher que cette histoire m'a mis par moments mal à l'aise, avec dans la tête des phrases telles que « putain c'est pas possible, c'est de la fiction on pouvait pas être aussi cruel » ou bien « et la solidarité féminine là dedans elle est où bordel de merde ? ».

Une fiction donc à laquelle on croit, qui font écho à une certaine actualité (port du voile, passage à l'âge adulte, l'envie de liberté, de créativité, du regard des hommes et de leurs volonté à soumettre n'importe quelle femme).

T'as compris, en toute objectivité je peux que défendre ce bouquin qui sortira courant mai et qui doit avoir une place réservée dans les bahuts, à conseiller au petit club de lecture qui donne vie à ta librairie, aux ados déjà remontés contre la société,…

Je sens que je vais me faire un petit truc léger parce que j'en suis encore tout chambouleversé. J'sais pas si t'as lu Purge de Sofia Oksanen une fois dans ta vie, mais quand t'as refermé le bouquin bah ce que t'as ressenti ça doit se rapprocher de comment j'me sens là maintenant.

Merci Sarah, des comme ça t'en fais quand tu veux ! (Pour ceux qui veulent je vous conseille Charly du même auteur, un petit bijoux !)

Pfiou.
Lien : https://www.instagram.com/lo..
Commenter  J’apprécie          10
Je vais aller à l'encontre des 2 critiques déposées sur ce titre. Pendant et après la lecture de ce livre, j'ai eu un sentiment de malaise très fort.
Alors certes ce sujet est clairement original et peu traité dans la littérature jeunesse. le contexte historique avec la vie au Moyen Age, la condition des enfants, la condition de vie dans les monastères (travail des copistes, comment faire de la couleur...) sont très bien décrits tout comme l'écriture est soignée.
Mais, l'atmosphère très très pesante avec humiliations, châtiments corporels, privations, la scène d'exorcisme et son évasion me font dire que ce livre n'est pas à mettre entre les mains d'enfants avant la 3ème !
Attention Spoil !
Et puis la sortie vers la liberté mais quelle liberté ? Seule, dans l'hiver finissant sans connaître l'extérieur ni les hommes, sans feux pour se réchauffer, sans protection, sans argent, sans vivre... une jeune fille de 13 ans quelle liberté aura-t-elle ? Je ne peux que me dire qu'elle court vers la mort à plus ou moins court terme.
Bref, je n'ai pas trouvé de lumière/d'espoir dans ce roman. J'ai trouvé ce livre pesant, sans espoir et je maintiens que c'est bien écrit, que cela se tient historiquement etc.
Commenter  J’apprécie          20
En plein Moyen Age, Aloys fait partie de ces enfants de la noblesse qui sont confiés par leurs parents à un monastère. A la douleur de l'abandon, s'ajoute la sévérité et parfois la cruauté des soeurs, la privation de toute liberté, un mode de vie rude et contraignant. Aloys souffre et rêve de s'échapper.

Ce roman permet au lecteur de s'immerger un moment dans cette vie au couvent et d'imaginer l'austérité des vies imposées à ces jeunes filles. On prend vite en pitié cette jeune héroïne et on lui souhaiterait un avenir heureux.
Le récit, détaillé, m'a semblé un peu long en comparaison du dénouement, rapide et peu crédible, qui laisse le lecteur sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          30
Très belle histoire, celle d'une petite fille "donnée" à un monastère à l'âge de 6 ans par ses parents. La destinée normale d'une jeune oblate est de rentrer dans les ordres à l'âge de 13 ans environ... sauf qu'Aloys, elle, rêve de liberté, et ne supporte pas cet enfermement imposé, et l'injustice qui lui a été faite de la mettre à l'écart du monde. le lecteur suit donc ses pensées, son évolution : au début, elle souhaite ressembler à son amie Soeur Jehanne, mais plus le livre avance, plus elle se rend compte que ce n'est pas pour elle.

Cette histoire est très bien contée. Certes, l'écriture est peut être un peu naïve, et on peut se demander s'il y avait au Moyen Age des jeunes religieuses aussi méchantes qu'Agnès et Marie (on se croirait dans une description de cour de récréation moderne plutôt que de couvent...). Mais tout de même, l'histoire a son charme, et on replonge un peu dans l'atmosphère du Nom de la Rose. Je recommande à toutes les filles de 10-14 ans!
Commenter  J’apprécie          10
Aloys est éprise de liberté alors qu'elle vit recluse dans un couvent depuis l'âge de 6 ans. Dans cet environnement, elle est quotidiennement confrontée à l'injustice d'avoir été offerte à Dieu par son père car elle est une fille. Elle appréhende le jour où elle devra prononcer ses voeux. Hélas, la condition féminine au 11e siècle, et surtout pour une oblate, laisse peu de possibilité à notre héroïne pour vivre selon ses envies.
Le récit se déroule durant le Moyen Age, mais il pourrait être transposé à notre époque actuelle. En effet, le thème central est intemporel : le refus de se contraindre à l'injustice et aux règles strictes de la société. Ce roman est une ode à la liberté !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Après les laudes, ce sera un temps de prière, suivi de l’office de prime, de la messe, puis un maigre repas, qui me laissera comme toujours affamée.
Office de tierce. Puis je rejoindrai ensuite le scriptorium où j’ai la très grande chance de travailler aux enluminures. Je suis habile à peindre et à copier.
Office de sexte, dîner, temps libre d’une heure ou deux, office de none, travail, office de vêpres, repas du soir, lecture, office de complies, repos, office des matines, puis des laudes... et ainsi chaque jour. Je n’en peux plus de cette litanie !
Pourtant, il y a encore peu de temps, ce rythme bien ordonné, sans surprise, ne me dérangeait pas, bien au contraire je crois que je m’en accommodais.
J’étais rassurée par ce métronome fidèle et infaillible qui écarte les souvenirs et les pensées mélancoliques.

Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (30) Voir plus



Quiz Voir plus

CITROUIlle ( lili rose )

Dans cette histoire citrouille c'est :

un légume
une tatie
un chien

13 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Citrouille de Sarah Turoche-DromeryCréer un quiz sur ce livre

{* *}