AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919550098
Éditeur : Editions du Petit Caveau (31/07/2012)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Question choix malvenus, j’en connais un rayon.
Je pourrais vous parler de ce caillou tombé sur terre en juin 2067, et qui éradiqua une bonne partie de l’humanité.
Plutôt une bonne chose…

Je pourrais vous raconter mon aventure avec Laurence, une vampire rousse dont la beauté n’égale que la cruauté.
Pas mal…

Et pourquoi pas de Solange Lemère, biochimiste et initiatrice d’une hérésie : l’immortalité pour l’Homme…
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
mickaela
  03 octobre 2013
C'est un délice ce livre surtout quand on aime les histoires de vampires. Thriller fantastique, j'ai apprécié le commencement dans les années 2013 et se terminant en 2122. On fait un bond dans le futur et parfois on frémit à l'idée que certaines scènes puissent se réaliser vraiment. On frémit , oui, mais de plaisir car tout se tient même si parfois quelques petits clichés se profilent au fil de l'histoire, je trouve que cela ne gâche aucunement le récit ! le suspens est présent jusqu'au bout alors on lit, lit...on dévore à notre tour !
En fin de livre, j'ai pu lire qu'il y avait une suite au livre, sans nul doute je la lirai !
Bref amateur du genre, n'hésitez pas...
Commenter  J’apprécie          190
Camethysta
  27 mars 2017
Désolation est le 1er tome d'une dystopie post-apocalyptique, se déroulant en France, sur une centaine d'années environ. La collision d'un astéroïde avec la Terre a fait effondrer la civilisation humaine, qui se redresse lentement dans des cités souterraines sous dôme, afin d'échapper à l'annihilation de l'environnement et des conditions météorologiques glaciaires.
C'est dans ce contexte que le narrateur principal, Jean Verger, se présente comme "le dernier vampire". Sa situation particulière permet à l'auteur de nous faire remonter le temps à travers son histoire et comprendre ainsi ce qui a amené l'Humanité à la situation présente. de plus, ses 600 ans d'existence lui donne un regard assez philosophique sur l'espèce humaine, sa source de subsistance. Malheureusement pour lui, la Science a trouvé le moyen de rendre l'Humain quasiment immortel, mais également toxique pour sa consommation personnelle.
Sous cet aspect plutôt Science-fiction, le côté Fantastique est très présent et même majoritaire. Je dirais, qu'en fait, ce roman est bien plus fantastique par les thématiques de fond que S.F. qui, elle, sert plutôt à poser le décor.
On retrouve les thèmes chers à la littérature vampirique avec un personnage froid, cynique, amoral et clairement prédateur. Un vampire quoi. Mais aussi très nostalgique et amoureusement désespéré, qui promène le fatalisme du temps à travers toutes ses rencontres.
Plusieurs interlocuteurs déroulent l'histoire tout au long des années et se croisent à intervalles réguliers, formant un chant choral opposant Vampires/Humains, avec en filigrane les moyens et instincts destructeurs des uns et des autres.
Deux "voix" de narrations s'entremêlent :
- sous forme de journal intime, de réflexions pour le ou les vampires, toujours à la première personne. Là, l'espèce humaine est clairement infériorisée, méprisée et décrite comme peu intelligente, incapable de s'abstraire de ses pulsions mesquines sous-jacentes. La supériorité
vampirique est glorifiée et auto-suffisante ;
- et sous forme de récit actif, de façon plus distanciée pour les personnages humains, à la 3ème personne. A aucun moment, les humains ne soupçonnent l'existence des vampires, limités par leurs manques de perceptions ; les portraits sont d'ailleurs beaucoup plus superficiels, même si une opposition est faite entre l'égocentrisme, la décadence de certains et l'altruisme, l'idéalisme d'autres.
J'ai trouvé que sous des dehors plutôt originaux (un vampire en SF post-apocalyptique), la trame et les idées développées sont assez conventionnelles de la littérature fantastique vampirique : la solitude mère de tous les vices et justifications, qu'elle soit vécue par l'Humain ou le Vampire (ex-humain, soit dit en passant), le défaitisme de
l'évolution, l'instinct de survie, et seule consolation l'Amour. Car ne vous y trompez pas, la romance vampirique et humaine est très présente, suscitant bon nombre de réflexions, réactions.
Mon goût me portant plus vers la SF, je n'ai pas été enthousiasmée par cette lecture, ayant été déçue par certaines approximations scientifiques, développées pour la cohérence de l'histoire ; de même, la romance vampirique était trop présente, alourdissant le récit à mon goût, mais je ne suis pas amatrice de romances en général. C'est donc un point qui doit être plutôt léger dans mes lectures pour m'agréer.
Le dénouement, par contre, a rattrapé nettement mon agacement par son ironie et son originalité, faisant basculer le propos de l'auteur dans la dimension féministe. Je vais donc me pencher sur le deuxième opus pour voir ce que l'auteur peut bien avoir à nous proposer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tamalou38
  04 juin 2016
Désolation le dernier vampire
J'ai lu le roman "Désolation, le dernier vampire" de Jean Vigne qui est un roman de genre littéraire fantastique.
L'histoire raconte en quinconce l'histoire d'un vampire, Jean Verger, qui traverse les siècles en gardant une apparence humaine et se mêlant discrètement aux hommes tout en les chassant pour survivre dans son espèce originelle : le vampire.
L'histoire tourne aussi autour de la science-fiction avec la problématique d'un astéroïde menant de s'écraser sur la Terre et la conception d'un produit révolutionnaire qui aurait la capacité de sauver la population de celle-ci.
Le côté science-fiction est relié à la génération d'une famille et aux histoires d'amours de Jean Verger.
C'est le premier roman fantastique que j'ai pu lire moi qui lis plutôt des romans de type réaliste.
J'ai trouvé l'histoire assez prenante et j'ai beaucoup aimé la première partie avec le passage de l'astéroïde et de la fin de monde qui était, d'après moi, bien pensé.
Néanmoins, j'ai trouvé la suite assez plate, seulement emplie des conflits entre tous les différents personnages.
J'ai trouvé que ça manquait de rythme, d'action et qu'il avait un peu trop de narration.
Les personnages restent tout de même intéressants et attachants et collent bien au contexte de l'histoire.
Je pourrais recommander cette lecture aux personnes qui ont plutôt un penchant pour les histoires de science-fiction et de fantastique car ce roman tourne essentiellement autour de ces deux genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ReyMaurine
  07 juin 2016
REY Maurine
Critique publiée le 07 juin 2016
DÉSOLATION
LE DERNIER VAMPIRE JEAN VIGNE
Jean Vigne est un écrivain né en Isère. Cette région l'a inspiré pour écrire son roman et y créer son intrigue. L'histoire se déroule dans les années 2100. le personnage principal est également le narrateur, il s'agit de Jean Verger, un vampire âgé de six siècles. En 2067, un astéroïde s'écrase sur un volcan aux États-Unis apportant le chaos sur toute la planète et engendrant des milliers de morts à cause du froid et de l'apparition de nouveaux virus. Suite à cette catastrophe, une biochimiste, Solange Lemère, invente une substance rendant les hommes presque immortels et s'avérant aussi être un poison pour les vampires. En effet, lorsqu'ils boivent le sang des hommes devenu une sorte de substance verte, ils meurent. Il pense être alors le dernier des vampires.
Ce livre est présenté comme le journal intime de Jean Verger dans lequel il raconte cette apocalypse au travers des relations amoureuses qu'il a eu au cours de sa vie et qui ont marqué son existence. Ce livre de science- fiction mêle la littérature vampirique et apocalyptique avec l'idée de la fin du monde, de l'humanité et des vampires, ce qui est assez original. le récit de ces différentes histoires d'amour du vampire se suit de façon chronologique. Jean Verger nous conte son histoire tout au long du livre, durant lequel il s'applique à nous faire croire qu'il est ténébreux, sans attachement, incontrôlable… Seulement le caractère de Jean Verger est plus complexe… L'auteur, Jean Vigne, a voulu nous plonger dans le tempérament compliqué de son personnage, qui, au début, était, je dois le dire, assez malheureux. C'est seulement un peu plus tard dans le livre que nous accompagnons le vampire dans son évolution. J'ai adoré la façon dont l'auteur nous enivre tout au long de son histoire… La fin est stupéfiante ! Et si, vous avez bu le début du livre d'une seule gorgée, vous ne ferez qu'une bouchée de la conclusion de son oeuvre !
Ayant moi-même lu un autre livre du même auteur, Néachronical, je peux affirmer que son style littéraire lui est propre. Je conseille ce premier tome de la trilogie, le dernier vampire Désolation, aux adolescents et adultes qui s'intéressent aux vies tumultueuses des vampires, à l'apocalypse, aux tragiques relations amoureuses et au sang. le deuxième tome, Rédemption le dernier vampire sorti en mars 2015 est la suite de l'histoire du dernier amour de notre vampire, mais cette fois-ci vu à travers les yeux et les pensées d'un autre personnage, Virginie Lemère, une de ces anciennes et dernière conquête. Je vous incite donc à lire la suite si le premier vous a plu. Personnellement, ce n'est pas l'envie qui me manque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melusine1701
  25 décembre 2013
Il semblerait que même un vampire de six siècles d'existence comme Jean Verger puisse être surpris. Bien qu'il soit mal placé pour croire en Dieu, il aurait bien envie de croire que celui-ci se soit rappelé au bon souvenir des hommes… sous la forme d'un immense astéroïde, découvert dès Janvier 2013, par Marie Lemere, une jeune scientifique. Et malgré toutes les précautions et analyses des hommes, ce monstrueux invité, baptisé ironiquement Rédempteur, est destiné à s'écraser aux Etats-Unis, sur un non moins monstrueux volcan, plongeant la planète dans le chaos et bouleversant la vie sur terre. Des millions de morts, un soleil masqué, une chute de la température, de nouveaux virus. Les vampires eux aussi se font rares. Et soudain, l'impensable: l'un d'eux découvre à ses dépends que ce n'est plus du sang qui coule dans les veines des hommes, mais une substance verte synthétique. Elle les protège de presque tous les virus et ralentit considérablement leur vieillissement. Et c'est un poison mortel pour les vampires. Après l'Apocalypse, il semblerait que les hommes ne soient pas loin d'égaler leurs prédateurs et même de leur survivre.
Mélanger littérature vampirique et apocalyptique, il fallait oser. Et je dois avouer que je suis assez séduite. Il faut dire que le scénario apocalyptique est très bien ficelé et nous entraîne dans un roman d'anticipation très convaincant et qui m'a plu en amatrice du genre: on reconnaît volontiers un monde qui pourrait être le nôtre très bientôt, depuis ses merveilles scientifiques et technologiques à ses bas-fonds et oubliés. La découverte de la jeunesse perpétuelle et de ses conséquences, discret thème secondaire, m'a fascinée. Et si l'histoire est digne d'un film catastrophe à l'américaine, l'auteur n'hésite pas à nous emmener nous promener en France, et pas seulement à Paris où tout se passe toujours, mais à Grenoble où le Vampire a élu domicile. Et ce qui m'a encore plus plu, c'est que les vampires trouvent leur place dans cet univers de manière assez réussie, même si je reste un peu sur ma faim pour certains points. Jean Verger travaille en effet dans un laboratoire afin d'avoir toujours du sang frais à portée de main, il est surprenant qu'il ne profite pas davantage de cette position: les vampires ne sont-ils pas les premiers concernés par le devenir du sang humain? J'ai d'ailleurs été un peu déçue par l'évolution du personnage: je l'ai adoré au départ, ce ténébreux chasseur volontiers sans scrupule mais avec quelques principes, beaucoup de sensualité et d'élégance et je trouve qu'il devient bien trop facilement sentimental là où j'aurais plus souvent souhaité le voir sortir les crocs comme dans sa scène de meurtre qui rappelle qu'on ne se moque pas impunément d'un vampire. le rôle de la police, qui suit les meurtres que Jean laisse derrière lui ainsi qu'un mystérieux agresseur qui traque Solange Lemere, la biochimiste à l'origine de la subtance synthétique qui remplace le sang, est également un peu sous-exploité à mon sens, et il m'a souvent semblé que Marco, le policier, semblait attendre son heure… Heureusement, il y a Virginie, vénéneuse fille de Solange qui n'a de virginal que son prénom, un personnage de femme fatale comme l'on en voit peu et dont les multiples transformations ont de quoi marquer! Me voici donc impatiente de savoir si toutes les pistes lancées par ce roman seront développées dans sa suite, puisqu'elle est déjà annoncé avec le tome 2!
Lien : http://mabouquinerie.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CamethystaCamethysta   26 mars 2017
Nous sommes en pleine guerre froide. La guerre du Vietnam bat son plein. La misère balaye cette planète. Chaque jour, la mère "inégalité" gagne du terrain en ce bas monde, et voilà que l'on mystifie l'Homme avec une boîte de conserve envoyée sur un vulgaire caillou perdu dans l'espace.
Ces humains sont parfois si pathétiques. Ils se noient dans l'illusion d'un monde meilleur, avant de replonger dans le capharnaüm du quotidien.
Tiens, pour fêter l'occasion, je vais m'offrir cette nuit une petite orgie de victimes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   27 septembre 2012
A cet instant, j'aimerais connaître le goût de la sueur, je n'ai pour moi que celui du sang.
Commenter  J’apprécie          20
CamethystaCamethysta   26 mars 2017
L'Homme est la pire des gangrènes. Les virus les plus dangereux ne pourront jamais l'arrêter.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Vigne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Vigne
Nous avons reçu l'auteur Jean Vigne qui nous a parlé de son actualité avec ses romans Holomorphose aux éditions du Chat Noir et Givre aux éditions du Petit Caveau mais aussi de ses (nombreux) projets à venir !
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ticket pour l'enfer" de Jean Vigne.

De quoi souffre Laura et Joanne au début du roman ?

du Cancer
du Sida
d'un AVC

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Ticket pour l'enfer de Jean VigneCréer un quiz sur ce livre