AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072709822
Éditeur : Gallimard (18/01/2018)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 13 notes)
Résumé :
«C’est finalement malgré moi que j’étais devenu ce qu’on peut appeler un assez bon nageur. Non pas excellent – mon crawl souffrait de quelques approximations, bien que mon battement de jambes frise la perfection –, mais à vrai dire plutôt endurant. Bref, suffisamment doué pour passer une grande partie de mes journées dans le bassin olympique du Sporting Club à attendre que Camille m’appelle.»
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
xst
  14 novembre 2016
Dans une capitale méditerranéenne jamais nommée (mais qu'on soupçonne être Beyrouth) le narrateur ne fait qu'attendre, la plupart du temps allongé sur une chaise longue au Sporting Club, l'appel de Camille, un homme riche et célèbre, dont il a le projet d'écrire sa biographie. Tout au long du récit, Camille, apparemment intéressé par le projet, ne fera que se dérober, éluder et se rendre indisponible malgré les nombreux stratagèmes que le narrateur invente pour le piéger.
Roman immobile et quête menée sans grande conviction, ce livre raconte une histoire qui ne démarre jamais vraiment. Mais l'écriture est belle et harmonieuse.
Commenter  J’apprécie          100
AliceW
  27 octobre 2016
Qui est ce personnage énigmatique mais néanmoins fascinant au point de vouloir en faire un livre ? Comment un homme de cinéma d'une telle envergure peut-il se montrer si réticent à partager son regard ? Et pourquoi met-il tant de distance lorsque son accord est enfin donné ?
Notre narrateur a la patience solide. Il attend. Il s'installe au Sporting Club – un genre de club privé avec piscine olympique à disposition – il nage un peu, prend place sur un transat, observe, réfléchit, rumine parfois, regarde passer les avions dans le ciel. Il attend, il guette un appel de Camille, veille à ne pas louper le rendez-vous fixé, s'applique à maintenir le désir d'écriture.
Nous sommes entre Paris et une capitale du Proche-Orient, jamais nommée pour ne pas trop se projeter, faire fi des préjugés, laisser voguer son imagination et se laisser surprendre par l'élégance d'une ville. Emmanuel Villin pense sa ville et son pays tels qu'ils ont pu l'être, avec de nombreuses références culturelles et urbaines, artistiques et architecturales, au strict opposé de l'image que l'on peut en avoir aujourd'hui. Il y a un petit côté désuet, un air nostalgique dans tout ça, de la mélancolie.
Il est aussi très contemplatif ce roman. Sans doute un peu trop à mon goût. L'auteur évoque Modiano et les éditions de Minuit, ce qui éclaire sans doute la raison de ce rendez-vous manqué. Mais il manque de la rocaille. Il pourrait être assez étonnant de le voir figurer au catalogue d'Asphalte, et finalement, pas tant que ça, car Emmanuel Villin sait raconter, broder ses mots et instaurer une ambiance, partager son regard, car il s'agit bel et bien d'un portrait citadin, tel que les éditrices de chez Asphalte ont à coeur de partager pour nous montrer d'autres visages du monde.
Un roman élégant et contemplatif, mélancolique, que les amateurs du genre dégusteront avec avidité.
Lien : http://casentlebook.fr/sport..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
ipomeeviolette
  12 février 2018
Un livre qui fait l'éloge de la patience. Celle du narrateur tout d'abord, qui attend, tout le long du roman. Une attente longue et peu récompensée. Finalement le narrateur et le lecteur se ressemblent, je m'en rends compte en pensant à cette critique.
Oui, comme le narrateur, je me suis trouvée à attendre des réponses à mes questions, à douter, à trouver le temps long. Quand j'ai cru que j'étais sur la bonne voie, que le brouillard se dissipait, c'était pour mieux me perdre dans une nouvelle brume. Et finalement, mes espoirs se sont envolés. J'ai refermé ce livre sans en savoir plus.
Je remercie quand même Babelio qui m'a fait gagner ce livre lors d'une masse critique. J'ai découvert un nouveau genre. J'espérais un livre sur le sport, la natation... le résumé du livre n'étant que le premier paragraphe du roman, on ne sait pas à quoi s'attendre. Je suis donc restée sur ma faim, j'ai néanmoins apprécié les belles tournures de phrases de l'auteur. C'est toujours agréable de lire une histoire au vocabulaire riche. Malheureusement, j'aime aussi les histoires dans lesquelles il se passe quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Etsisite
  28 décembre 2016
« Sporting Club » s'inscrit, à mes yeux, dans une lignée de livres que j'appelle d'ambiance (j'y avais déjà placé les très différents « Charøgnards », « Pas Liev » ou « le portique du front de mer »), des livres donc dont la lecture provoque des sensations, des impressions d'étrangeté, de changement de gravité/pesanteur, de perplexité et/ou d'angoisse plus ou moins prononcée. C'est qu'il y a beaucoup de non-dits, de mystère, d'indécidable, voire quelques phénomènes à la limite du réel (à moins qu'il ne s'agisse de simples coïncidences ?)… Ici, toutes ces impressions sont plutôt subtiles, comme un arrière-goût dans un récit a priori réaliste.
Dans « Sporting Club », il y a tout d'abord un narrateur plutôt passif, indécis, et qui, à défaut de savoir (agir ?), semble se laisser flotter/faire. D'ailleurs, il maîtrise à la perfection l'art de la planche qui ne peut mieux illustrer cette tendance à la flottaison (et auquel je ne pouvais être indifférente, le pratiquant personnellement avec tout autant de plaisir) !
Ensuite, il y a Camille, ce personnage aux contours flous, insaisissables, toujours fuyant dont le narrateur ne parviendra jamais à capter l'essence et la vie qu'il souhaite enfermer dans un travail biographique.
Et puis, il y a le Sporting Club dans lequel le narrateur passe ses journées dans l'attente désespérée des appels de Camille. le Sporting et sa piscine où il développe cette fameuse maîtrise de la planche et de diverses autres nages, là enfin, où il observe les avions le survoler et… la ville…
Car, il y a aussi la ville et la mer. Cette ville mystérieuse, dont on ne sait pas trop à quelle catastrophe elle a été confrontée, ville dangereuse par ailleurs, qui disparaît d'un côté pour tout envahir de l'autre, qui attire et repousse le narrateur dans un double mouvement.
Enfin, il y a de l'humour dans ce roman. Des petits traits qui se glissent ici ou là et qui assaisonnent la lecture.
Lien : https://emplumeor.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
enigma78
  15 mars 2018
Le temps d'un été à l'étranger, le narrateur doit s'entretenir avec une personne riche et célèbre, un certain Camille afin d'écrire sa biographie. Cependant, ce dernier trouve toujours des raisons plus ou moins valables pour l'éviter…
Malheureusement, Sporting club n'a pas été une lecture pour moi. Je n'ai pas été sensible à cette histoire ou plutôt devrais-je dire à cette non-histoire où l'action se fait rare. le narrateur s'occupe comme il peut en se rendant au Sporting club pour nager ou au casino.
De plus, on ne connaît ni le lieu, ni l'époque ni le nom du personnage principal ce qui est quelque peu déroutant. Je n'ai pas réussi à rentrer complètement dans l'histoire ni à m'attacher aux personnages.
Une lecture qui sera malheureusement vite oubliée..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
asphalteasphalte   01 juillet 2016
C’est finalement malgré moi que j’étais devenu ce qu’on peut appeler un assez bon nageur. Non pas excellent – mon crawl souffrait de quelques approximations, bien que mon battement de jambes frise la perfection –, mais à vrai dire plutôt endurant. Bref, suffisamment doué pour passer une grande partie de mes journées dans le bassin olympique du Sporting Club à attendre que Camille m’appelle.
Commenter  J’apprécie          00
EtsisiteEtsisite   28 décembre 2016
Je pouvais certes contempler la mer. Mais la mer si elle était une respiration, était tout autant un barrage (Alcatraz aussi avait vue sur la mer, après tout). Elle offrait une ouverture sans qu’on puisse en faire quoi que ce soit et accentuait chez moi la sensation d’être pris en étau entre elle et la ville, laquelle avançait inexorablement et finirait par tout envahir.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Emmanuel Villin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Villin
Emmanuel Villin - Microfilm
autres livres classés : natationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Emmanuel Villin (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
833 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre