AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246807872
208 pages
Éditeur : Grasset (18/03/2015)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 53 notes)
Résumé :
C’est l’histoire d’une petite fille qui voulait être chanteuse de comédie musicale. Ou femme de rentier. Ou danseuse étoile. Puis trapéziste dans un cirque. Oui, trapéziste : voler là-haut, admirée de tous, habile, gracieuse, risque-tout, dans un joli justaucorps à paillettes…
Qui n’a eu ces rêves d’enfants ? Qui ne les a pas confiés à ses parents, à ses journaux intimes, aux spécialistes de l’orientation ? Mais trapéziste, ça n’est pas si facile, quand on vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  23 août 2018
Voici un témoignage émouvant qui nous apprend beaucoup ..........celui de Charlotte, handicapée depuis l'enfance.
Elle nous décrit d'une plume alerte, avec naturel et bonne humeur , de l'humour et une pointe d'autodérision ses difficultés en fauteuil roulant, les multiples tracasseries , les détails infimes et variés qui accompagnent son parcours, les trajets en taxi spécialisé avec son maudit chauffeur " Mr Pichard", depuis ses débuts , à l'école , avec des enfants, " comme les autres ", à la maison où sa mère lui apprend le combat jusqu'à son stage dans une grosse agence de publicité........
Nous suivons par le menu un quotidien empoisonné et peuplé d'aléas auxquels bien sur, nous Ne pensons pas !
J'ai lu ce livre d'une traite , tant l'histoire de cette jeune femme courageuse au message vrai et sincére où la vie l'emporte, sans pleurnicherie , apitoiement , aucun pathos -------même si la dérision affleure --------nous donne une sacré leçon de vie , parfois cruelle , souvent douce !
C'est un témoignage optimiste et naturel, pétri de bonne humeur , lucide et intelligent, pétillant de vie et savoureux , plein de force , qui fait réfléchir aux difficultés liées au handicap et nous fait voir les toutes petites choses que nous faisons , nous , valides, sans y penser un seul instant, sous un angle neuf!
C'est la vie qui gagne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Gudulle
  22 février 2016
Le témoignage de Charlotte, en fauteuil roulant depuis l'enfance.
Elle nous décrit sans détour les difficultés de son handicap, depuis sa scolarité en cursus classique jusqu'à son stage dans une grosse agence de pub.
Parce que le handicap est dans les détails: devant une marche, devant une chaise qu'on ne peut tirer, devant un bouton d'ascenseur trop haut, ou devant le fait de vouloir sortir quand on veut, aller où on veut.
Il n'y a rien de larmoyant, juste le récit d'une jeune femme qui se trouve confrontée à sa réalité, au quotidien.
De ses expériences malheureuses, elle finit par créer sa propre entreprise. le premier site qui permet aux personnes en fauteuil de louer des voitures aménagées, entre particuliers.
C'est vif, piquant, plein d'humour.
Une histoire qui met le doigt sur les difficultés liées au handicap.
Commenter  J’apprécie          222
litolff
  21 février 2016
Charlotte de Vilmorin raconte avec humour sa façon d'aborder la vie... en fauteuil et met l'accent sur les mille détails qui empoisonnent la vie des personnes handicapées. Grâce à sa volonté et à la ténacité de ses parents, Charlotte a pu faire des études supérieures et accéder à une grande école : on fait donc sa connaissance au moment où elle doit effectuer un stage dans une agence de pub.
Avec une plume très alerte, Charlotte raconte par le menu les difficultés d'une journée en fauteuil qui l'amèneront, entre autres, à lancer son activité actuelle : car pour pouvoir aller travailler, Charlotte dépend du bon vouloir des chauffeurs qui la transportent, et ça, cela peut s'avérer vraiment pénible, même si on est extrêmement patient et bien élevé !
Un petit livre plein de bonne humeur, d'optimisme et facile à lire, bravo Charlotte !
Commenter  J’apprécie          170
kadeline
  09 décembre 2020
Ce livre est un roman autobiographique autour d'une jeune femme qui veut absolument faire de la com. On va la suivre dans la recherche de son premier stage puis pendant le-dit stage pour valider son diplôme. Si l'on a toutes les contraintes et l'humour liés à son fauteuil électrique, le handicap est un point parmi d'autres, le principal est la vie d'une stagiaire.
C'est trépident et très drôle. Sous couvert d'humour et d'autodérision on a des scènes du quotidien des personnes handicapées très réalistes.
Les choses mises en avant sont tous les « petits détails » dont on a globalement pas conscience quand on n'est pas concerné. L'exemple le plus frappant et le plus récurrent est le besoin d'organisation.
Parce que oui croire un site annonçant qu'un restaurant est accessible est risqué. Il va falloir appeler pour vérifier car 99% des lieux considérés accessibles sur Paris permettent en fait un accès pour manger mais les toilettes seront au sous-sol sans accès ascenseur donc en fait ce n'est pas accessible. Quant à l'accessibilité des transports en commun, on n'en parle même pas (y en a pas). Il y a beaucoup de choses très drôles et sans langue de bois qui apparaissent dans ce petit livre.
Je vais mentionner certains éléments importants, peu connus et bien amenés dans ce texte. Tous ces détails qui faute de les connaitre créent des a priori sur les personnes handicapées et influe sur notre vision de la personne handicapée au travail sont très bien mis en avant.
Déjà, la contrainte de la voiture adaptée avec chauffeur. Pas de taxi minute pour les personnes en fauteuil, il faut anticiper, réserver et dépendre des horaires des chauffeurs ce qui limite l'autonomie et la spontanéité. Comment s'intégrer quand on a des contraintes de temps, donc qu'aller boire un verre ça s'organise alors que pour les valides « c'est déprimant car ça perd tout son côté spontané » ?
Toujours lié au transport, le soucis de l'insertion au travail.
En effet, en tant qu'étudiante, le transport pour avoir le diplôme est pris en charge. En revanche, sans sésame étudiant, la prise en charge du taxi disparait, tout est pour ta poche. Pas de transports en commun adapté, pas d'aide pour un taxi, comment travailler si une somme plus importante qu'un salaire doit passer en taxi ?
Toujours autour du travail et du handicap, il est question des jobs fictifs et de la caution handicap.
Le premier concerne le fait que certaines entreprises préfèrent embaucher des personnes handicapées sans réel besoin d'utiliser leurs compétences juste parce que c'est moins cher que de payer la taxe.
Pour la caution handicap, c'est l'aspect vitrine qui prime avec le « on est cool on emploie de la diversité » ou le « notre campagne sera bonne le handicap ou connait la preuve voilà notre employée ». Comme si le seul moyen de travailler pour une personne handicapée est de choisir un secteur lié au handicap. Et la principale conséquence de ces comportements malsains et validistes est bien présenté : le doute.
Comment être sure de soi et de ses compétences quand on ne peut pas s'empêcher souvent à raison de se poser des questions sur les intentions des employeurs et collègues ?
Est-ce-qu'on me fait confiance ? Est-ce-que ce sont mes compétences qu'on recherche ou veut-on utiliser mon handicap ? Est-ce que c'est une vraie tache qu'on me demande ou une façon de m'occuper ? Suis-je une vitrine ? etc etc
Tous ces questionnements sont abordés franchement, avec humour, sans langue de bois avec un ton assez proche du mien. C'est une très bonne lecture qui devrait aller dans toutes les mains car il regorge de beaucoup d'autres éléments qui permettent à la fois de se détendre et de mieux comprendre son prochain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mar-Khe
  06 juillet 2015
Commençons par le commencement: le titre! Car c'est bien évidemment ce titre à rallonge et des plus farfelus qui m'a intriguée et poussée à lire ce livre. Qu'est-ce qui pouvait bien se cacher derrière?
Et puis j'ai commencé à lire, et je n'ai pas été déçue du tout. J'ai lu, lu, lu car je ne pouvais plus m'arrêter. Alors vous allez me dire que ce livre n'a rien d'exceptionnel et que l'histoire est des plus banales; mais non! Cette jeune femme nous raconte son quotidien et ses anecdotes sur sa vie en fauteuil roulant, tous les petits aléas auquel, valide, on ne pense pas. Et elle le fait avec beaucoup d'humour et d'autodérision.
On la voit abandonner ses rêves d'enfant pour revenir à la réalité de sa vie et de ses études, puis on la voit réaliser qu'en réalité, elle vit bien son rêve d'enfant mais d'une toute autre manière. Elle a une force de caractère assez impressionnante, ne se laissant jamais abattre quand les situations se compliquent. On se rend compte également que c'est la vie de toute une famille et une organisation militaire qui lui permet de vivre sa vie normalement, comme tout le monde.
Enfin, ce roman nous pousse à une belle réflexion sur le handicap et la façon dont il est perçu dans la société.
Belle découverte! Je vous le recommande.

Challenge variétés 2015 6/52
Un livre dont l'auteur a moins de trente ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
Culturebox   13 avril 2015
Un titre plein d'humour, à l'image de son auteur.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Mar-KheMar-Khe   06 juillet 2015
Je repensai à mes rêves de petite fille. À la trapéziste. Et je me dis que finalement, c'était exactement ce que j'étais devenue. Une trapéziste, suspendue dans le vide entre deux trapèzes, m'a crochant malgré la gravité et les limites de mon corps, attendant sereinement la stabilité prochaine, en prenant garde de ne surtout jamais regarder dans le vide.
Commenter  J’apprécie          120
Mar-KheMar-Khe   01 juillet 2015
Je me rappelle un cours de littérature sur le stoïcisme, où notre professeur nous avait expliqué que le seul moyen d'atteindre l'ataraxie, un état d'absence de troubles, c'était d'accepter l'ordre des choses. Comme un chien tiré de force par un chariot, il valait mieux ne pas lutter, au risque de souffrir en vain. À ce moment, j'eus l'étrange impression qu'elle disait cela sciemment en me regardant, comme si je devais y déceler un message.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Mar-KheMar-Khe   30 juin 2015
- Combien êtes-vous dans la classe, les enfants? Avait demandé un jour la maîtresse.
- Vingt-trois plus Charlotte, avait répondu fièrement une fille de ma classe qui s'appelait Adeline.
J'ai vécu sa réponse comme une balle traversant mon abdomen.
D'aucuns se plaignent de l'indifférence, moi, je venais d'être heurtée en pleine face par la différence.
Commenter  J’apprécie          70
Annette55Annette55   23 août 2018
" Arrête de te plaindre, de pleurer, c'est comme ça ! Tu fais au mieux.....Tu prends sur toi et tu arrêtes . "
Commenter  J’apprécie          180
Mar-KheMar-Khe   30 juin 2015
Petite, je n'ai jamais ressenti mon handicap face aux autres enfants. Je crois que le différence vient avec l'âge. Quand on est enfant, on ne ressent pas la maladie, et cela, aussi bien dans mes yeux que dans ceux de mes camarades. On se demande tout naturellement pourquoi, mais en quelques secondes on passe à autre chose, et on accepte.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Charlotte de Vilmorin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte de Vilmorin
TéléMatin présente Charlotte De Vilmorin et son entreprise Wheeliz, première entreprise mondiale de location de véhicules aménagés entre particuliers (mars 2016).
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16616 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre