AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782738119322
201 pages
Odile Jacob (07/06/2007)
3.71/5   12 notes
Résumé :
" C'est un livre sans fioritures, qui n'aborde pas l'amour avec des pincettes mais avec de solides ciseaux à disséquer. Il ne s'appuie sur aucun mythe, et je n'y tente aucune interprétation psychanalytique de votre désir ou de vos amours. Il y est question de
passions et de sentiments, de ce qui fait qu'une histoire d'amour aujourd'hui dure ou ne dure pas. Il
y est aussi question de neurones, de centres nerveux et d'hormones. Car si le ténor ne s'adres... >Voir plus
Que lire après Petits arrangements avec l'amourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Un livre très instructif qui nous offre une plongée scientifique au coeur de l'amour.

Je conseille de le lire après la phase communément appelée « Lune de miel », je trouverais dommage, pour ma part, de démystifier « l'amour passion » lorsqu'on vit dans cette période de son couple. Ça reviendrait à expliquer comment se créé un arc-en-ciel… Non, courez plutôt sous la pluie et imprègne 2 vous de magie plein le coeur. Autant en profiter à fond et irrationnellement, puisque ça ne dure qu'un temps ! (Si, si c'est scientifique : 3ans max !)

Si l'arc-en ciel et la lune de miel sont révolus, alors rentrez-vous abriter avec ce livre comme compagnie. Et là, profitez de l'effet déculpabilisant car hélas la passion a expiré et les désillusions sont inévitables. On a bien été lésé (remboursez !) mais non pas par notre partenaire. Cette histoire d'amour n'était objectivement qu'une histoire d'hormones, de phéromones et de gênes qui nous programment biologiquement à une passion éclair au service de la procréation (peu de place au libre arbitre mais quand même un peu : tous les couples ne tiennent pas 3 ans, CQFD).

Brutale désillusion, cynisme total ! Et pourtant, la lecture nous emmène vers des horizons non plus remplis d'illusions mais d'espoir… c'est là que la vraie aventure commence et se présente enfin le choix : à partir de 2 êtres chimiquement bafoués par leur amour instinctuel, une volonté de créer cette nouvelle entité le « Nous » peut émerger.

Le défi est grand et même si, à priori on y est pas vraiment programmé. Il semblerait qu'on y soit quand même outillé grâce à notre cerveau social : le couple serait ainsi le summum de la capacité de se lier à l'autre (grâce à une connaissance et une acceptation inégalées). le couple représente en effet le partage d'identité et d'un destin sans commune mesure car il atteint une forme d'universalité d'activités partagées qui s'applique à tous les domaines de la vie et nous emmène ainsi dans une intimité absolue.

Mais comment honorer cette théorie de l'amour durable, voilà ce qu'on y apprend notamment :

- L'amour que nous ressentons pour notre partenaire dépend bien plus de ce qui se passe dans notre tête que de son comportement à lui.

- Passé la phase de passion en grande partie guidée par nos instincts et notre biologie , il faudra volontairement choisir de s'impliquer dans la construction d'une relation durable.

- La plasticité de l'amour nous apprend que le couple peut prendre la forme d'une grand variété d'arrangements et de configurations possibles. La clé du succès réside cependant dans le fait de concevoir son partenaire comme un accompagnant universel et non pas comme un rôle à jouer. Tout autre rôle attribué ne pourra qu'être éphémère et le partanire deviendra selon ce spectre t$ot ou tard inutile (dans le rôle de parent, quand les enfants quittent la maison, de le rôle de la beauté fatale, quand la veillesse pointe le bout de son nez, dans le rôle de la garantie financière, si une perte d'emploi ou une crise économique prend place etc.)

- Les défis affrontés ensemble sont renforcateurs de liens (ex: un cours de danse)

- Une loyauté irréprochable envers son partenaire (d'autant plus face à l'entourage et les amis) n'est pas à négliger !

En conclusion, un livre intéressant pour comprendre les mécanismes biologiques qui sous-tendent les relations. il permet de prendre du recul et d'agir avec plus de conscience (et comme on dit : "changer de partenaire, ne signifiera pas spécialement changer le problème")

L'influence de notre environement sur notre évolution est non négligeable. Même si notre contexte actuel dresse devant nous deux handicaps majeurs à l'amour " biologique/ génétique ", à savoir le confort et la sécurité. Mais comme le dit l'auteure : " le monde moderne nous offre aussi une longue vie pour tester nos capacités d'amour. Nous n'avons plus besoin de l'autre pour survivre et c'est d'une certaine façon une bonne nouvelle : l'amour est devenu un choix".
Commenter  J’apprécie          00
Bon livre. Pas indispenable et un peu vieux (15 ans pour un livre scientifique dans un secteur en plein bouillonnement, c'est déjà âgé...) mais intéressant puisqu'il essaie de décoder un peu plus loin que les magazines les comportements amoureux et le couple. Un peu plus loin, essentiellement sur le plan « biologique », « scientifique », « neurologique ». le combat inné-acquis encore une fois, et surtout un constat que l'homme en fait ne fait jamais que se battre contre la nature, contre sa nature, pour la transformer... et... qu'il y arrive... parfois... partiellement. Dès lors, si on comprend mieux les rouages de l'amour, on pourrait changer quelque chose ? Oui. Et non. Selon moi, avoir de meilleures connaissances n'est pas fait pour excuser, au contraire, mais est fait pour tenter de progresser. On sait juste un peu mieux d'où l'on part, d'où l'on démarre, d'où l'autre part, d'où l'autre démarre. Après, ce n'est que la volonté d'explorer un défi. Pour l'auteur c'est un espoir : « ... j'espère au moins qu[e les lecteurs] auront acquis le sentiment qu'une meilleure compréhension des mécanismes neuronaux impliqués dans les sentiments aide à agir avec plus de recul, plus d'objectivité. »

L'amour en deux phases (amour programmé, amour plus réfléchi, choisi, construit), l'ocytocine, la spécificité de l'homme, la génétique, l'épigénétique, l'urbanisation, un cerveau social, le renversement du rapport homme-femme... sont autant de sous-thématiques que ce livre aborde.

Quasi d'entrée de jeu, l'auteure explique son abord du sujet :
« Ce livre n'est pas le fruit d'observations de mes patients (je n'en ai pas) ni de réflexions sur les aléas de ma vie privée (j'en ai beaucoup). C'est un livre sans fioritures qui n'borde pas l'amour avec des pincettes mais avec de solides ciseaux à disséquer. »

Un cerveau social...
« Tous les mécanismes de l'amour décrits dans les chapitres précédents trouvent leur place dans une théorie globale du fonctionnement de notre "cerveau social". Par "cerveau social", j'entends l'ensemble des structures cérébrales qui interviennent dans la reconnaissance d'autres membres de notre espèce et dans la gestion de nos rapports avec eux. En mettant à plat les mécanismes du cerveau social, on devrait pouvoir anticiper d'éventuels changements de programmation génétique en fonction des pressions sélectives qui opèrent aujourd'hui. N'oublions pas que, si nous vivons désormais dans un monde sécurisé, et que notre survie ne dépend plus de l'existence de liens de soutien stratégiques, la transmission du génome, elle, dépend aussi de notre probabilité à faire des enfants. Ce levier d'intervention reste opérant même aujourd'hui quand on décrit le mode de fonctionnement de la programmation de l'amour. »

Ce livre n'est pas un livre de thérapie, à peine de conseils. Lucy Vincent prétend et semble en effet n'avoir pas un point de vue moral ou de préférence quant aux conduites à suivre. Elle laisse les choses ouvertes, avec un peu plus de connaissance.s, l'espère-t-on.

Le texte est clair, écrit de façon compréhensible pour tout un chacun. Tout un chacun, toute personne est concernée par le sujet, de près ou de loin... La composition avec des encarts pour certains éléments importants ou anecdotiques est bien fait, pas trop lourd ni ridicule.
Ce livre est sérieux sans être ch..nt. C'est pas toujours si simple à faire.
Notez que selon votre situation vous pouvez devenir fou ou être content ou avoir de l'espoir, ou désespérer...
Bonne « chance » et bonne lecture (si vous le trouvez).
Commenter  J’apprécie          10
Auteur: Lucy Vincent
Docteur en neurosciences.
Autres ouvrages: Comment devient-on amoureux?/ Où est passé l'amour?/ La forme et la frime. Pouvoirs et limites des régimes et des exercices
Catégorie: essai
Thème: neurosciences
Nombre de pages: 202
9 chapitres
Editeur: Odile Jacob

Titre: le titre est bien choisi, quoiqu'un peu long. Encore une fois, c'est par le titre que j'ai choisi
Présentation: La présentation est agréable, mais j'aurais d'abord pensé avoir affaire à un roman. Elle est assez atypique pour un essai de neuroscience. L'organisation du texte est claire. On n'a pas l'impression de lire un truc "imbuvable" ou indigeste. Des encarts attirent l'attention sur des points essentiels. Il y a quelques suggestions qui sortent un peu du côté scientifique pure et simple. Bref, l'ensemble est si agréable que le livre pourrait facilement être offert.

Ce livre aborde l'amour sous l'angle des neurones, des centres nerveux, des hormones. Cela n'exclut pas pour autant les sentiments. Autant dire que l'auteur commence par défaire une idée préconçue: on n'aime pas avec le coeur mais avec le cerveau. Or, le cerveau a une grande adaptabilité.
Dans la rencontre, les phéromones et les odeurs agissent entre deux personnes.
Il y a une période d'amour programmé qui dure 3 ans: l'amour des illusions. Il y est question de mécanismes primitifs inscrits durablement où il est question de procréation, de survie de l'espèce. C'est la part indéniable de l'animal dans l'amour.
Ensuite, l'homme s'arrange pour faire durer l'amour toute la vie. D'autres aires cérébrales s'activent qui font que l'on "décide" de continuer ou pas. Cette deuxième phase est "l'attachement post reproductif". le fait d'avoir eu une proximité pendant un long laps de temps conduits à des ajustements. le "nous" doit se construire.
Ce "nous" peut-être fragilisé par différentes choses (stress, paroles extérieures, etc.) ou, à contrario, renforcé par la production d'ocytocine ou de vasopressine (hormones du lien).

Il est évident que ce livre va à contre courant de ce qui se dit habituellement de l'amour. Je le trouve d'autant plus intéressant, parce qu'on ne prend jamais suffisamment en compte le cerveau/ la physiologie dans notre civilisation. Aucun point n'est oublié: la question de l'amitié homme/femme; l'amour au travail, etc.
Je pense que je vais étudier les autres livres de cet auteur.
J'ai particulièrement apprécié la partie concernant l'addiction au chocolat.
Extrait (p121): "L'effet du chocolat n'est ni banal ni anecdotique(...). Les personnes qui mangent tous les jours du chocolat dans des quantités importantes montrent tous les signes d'une addiction classique(...). "
Commenter  J’apprécie          10
Il y a dans ce livre des histoires d'hormones... c'est un peu la biochimie de l'amour... mais pas que ! Il y a aussi l'idée de la programmation biologique de l'amour pour la procréation, mais on y parle aussi du rôle de la conscience, de la volonté.
Ca peut aider à comprendre des histoires passées, en cours ou à venir.

J'ai trouvé que la lecture de cet ouvrage était assez aisée, et personnellement j'y ai trouvé des réponses, tout en gardant en tête que chaque histoire d'amour est unique !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (88) Voir plus Ajouter une citation
L'important, c'est d'aimer
L'amour chez l'être humain semble reposer davantage sur l'oubli que sur la mémoire et plus sur la distraction que sur l'attention. En conclure qu'il faut être un peu imbécile pur tomber amoureux est un raccourci que je ne saurais prendre. J'en profite, malgré tout, pour souligner que la présence des récepteurs à ocytocine, qui jouent un rôle inhibiteur dans cette partie du cerveau importante pour les fonctions "intelligentes", suggère la nature piégeante de l'amour.
Commenter  J’apprécie          10
Le combat des anciens et des modernes
Je le répète, la différence sexuelle la plus significative dans les critères de sélection démontrée dans toutes les études menées à travers le monde concerne la beauté physique des femmes, choisie préférentiellement par les hommes et l'importance des ressources des hommes, choisis préférentiellement par les femmes. Une étude récente met en relief une asymétrie fondamentale entre les impératifs des deux sexes, qui n'est pas sans importance dans les considérations concernant la réussite du mariage moderne version troisième millénaire. Même dans les années 2000, conscient que sa future femme peut attendre très longtemps avant de se reproduire, un homme privilégie tout de même la beauté physique, signe de fécondité, sur d'autres facteurs plus aptes à assurer une vie heureuse à long terme, y compris le potentiel des gains financiers de sa future femme. La programmation ancienne est prioritaire sur des préoccupations modernes.
Commenter  J’apprécie          00
Tous les mécanismes de l'amour décrits dans les chapitres précédents trouvent leur place dans une théorie globale du fonctionnement de notre "cerveau social". Par "cerveau social", j'entends l'ensemble des structures cérébrales qui interviennent dans la reconnaissance d'autres membres de notre espèce et dans la gestion de nos rapports avec eux. En mettant à plat les mécanismes du cerveau social, on devrait pouvoir anticiper d'éventuels changements de programmation génétique en fonction des pressions sélectives qui opèrent aujourd'hui. N'oublions pas que, si nous vivons désormais dans un monde sécurisé, et que notre survie ne dépend plus de l'existence de liens de soutien stratégiques, la transmission du g"nome, elle, dépend aussi de notre probabilité à faire des enfants. Ce levier d'intervention reste opérant même aujourd'hui quand on décrit le mode de fonctionnement de la programmation de l'amour.
Commenter  J’apprécie          00
... les conclusions des études sont catégoriques : l'amour programmé vise des caractères bien spécifiques chez l'autre, ceux qui lui permettent de bien gagner sa vie ou faire de beaux enfants, y compris sa beauté physique. Voilà pour la première partie de l'histoire d'amour, mais la deuxième ? La conjonction heureuse de notre patrimoine génétique et de notre nouvel environnement se trouve dans cette période qui permet aux personnes jetées l'une contre l'autre de profiter de cette intimité "forcée" pour faire plus ample connaissance et construire un couple qui dure toute la vie. Cependant, l'absence de programmation génétique en ce qui concerne cette rencontre intellectuelle se fait sentir aussi par l'absence de présélection et explique que, environ une fois sur deux (selon la loi de la probabilité, la connaissance plus approfondie de l'autre ne débouche pas sur la formation d'un "Nous".
Commenter  J’apprécie          00
Les signaux odorants servent entre autres  nus apporter des informations concernant le génome de l'autre, et, ç présent, nous savons que ces informations concernent au moins les gènes du système immunitaire : on trouve plus attirantes les odeurs de personnes dont le système immunitaire est le plus différent du nôtre. Dans la logique de l'évolution des espèces, on comprend que les enfants avec la plus grande diversité de système immunitaire aient les plus grandes chances de survie en cas d'infection. Or, si on teste les préférences odorantes de femmes qui prennent l pilule contraceptive, on voit une modification de leurs goûts : elles choisissent préférentiellement 'odeur de personnes avec les systèmes immunitaires les plus proches des leurs.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Lucy Vincent (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucy Vincent
Lucy Vincent vous présente son ouvrage "Tout commence avec le corps" aux éditions Odile Jacob.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2648004/lucy-vincent-tout-commence-avec-le-corps-15-exercices-sensoriels-pour-entrainer-le-cerveau
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
>Perception sensorielle, mouvements, émotions>Emotions et sentiments>Amitié, amour, affection (38)
autres livres classés : neuropsychologieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (41) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5329 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..