AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368328934
380 pages
Éditeur : Nombre7 Editions (02/01/2020)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Katmandou, Garden of Dreams, 1er août 2018, Owen reçoit un mail inattendu de Juliette, son amie des années Lycée, ses pensées s’évadent et voltigent. Elles remontent le temps comme un funambule avance sur son fil.

Qui est Owen ? Petit garçon à l’enfance improbable et adulte inachevé, Owen nous offre un univers d’émotions, avec des personnages profondément attachants, des moments de vie drôles, délicats ou éprouvants, mais toujours authentiques. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Chroniqueuse
  07 janvier 2020
La pierre et le bocal est une caresse de mots qui font sourire et pleurer, vibrer d'amour et de tendresse, et résonnent comme une musique douce et apaisante en voltigeant nos pensées les plus profondes. Ce n'est pas un simple roman qu'on lit , qu'on referme et dépose dans sa bibliothèque, il doit rester sur votre chevet et être consulté ou relu de temps à autre pour vous raviver des mots d'Owen qui nous pousse à tout un questionnement au sens de la vie.
Sa naissance fût une tempête de colère pour sa mère (qui désirait une fille) éprise de son Moi préférant se consacrer à sa quête de l'amour, une parfaite étrangère a choisi son prénom. Alors, quoi de plus évident qu'Owen se détache d'un passé trop plein d'amertume et se tourne vers sa passion pour l'écriture en poétisant ou en philosophant le tracé de son avenir. Il nous parle d'amour et d'amitié en citant Juliette, Xio long, entre autres… (Attention, ils ne se comptent pas à la pelle) mais donnent un sens à son existence.
Il avance à petits pas, sans se soucier de l'extravagance ou de l'arrogance des gens qui l'entoure préférant la simplicité et c'est ce qui fait sa beauté, il est splendide d'humanité.
Owen nous transmet sa vision des choses parfois avec une certaine candeur ce qui ne manquera pas d'attendrir les coeurs endurcis.
Avec son âme d'enfant qui l'accompagne au fil du temps, Owen nous conte ses souvenirs à coeur ouvert. On ne se lasse pas de l'accompagner dans son récit sur ses voyages principalement dans les pays d'Asie tel que la Thaïlande, la Chine ou le Népal…en nous décrivant tous ces beaux paysages avec la délicatesse de ces mots ce qui nous éveille à percevoir ce monde qui nous entoure, à vouloir profiter de toutes ces merveilles lesquelles parfois on passe à côté.
Avec un cadre familial inexistant, Avec une vie sociale insignifiante pour certains (mais considérable à mes yeux pour la qualité et non la quantité), les pensées d'Owen vacillent pour se déposer sur un avenir lui garantissant sécurité et joie. Cet accomplissement se transmet au lecteur avec toute la frénésie qui en découlera…
Gilles Voirin m'a fait tressaillir de bonheur avec ce roman initiatique qui déborde de connaissances profitables et que je remercie infiniment de me l'avoir fait découvrir. C'est un savoir pour l'éveil sur le sens de notre vie nous incitant à déposer notre pierre dans notre bocal. On voit bien le travail de dur labeur qu'a entrepris l'auteur pour concrétiser cette merveille à portée de tout le monde. Une belle plume fine et précise.
Ce fût un voyage entre les années 1970-2018 exaltant de découvertes d'horizons lointains, de citations, de chansons, de littérature, qui ont suscités en moi un rappel nostalgique dans certains passages.
Ce livre est apaisant, on ressort serein et grandit !
Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
Nat_85
  07 mars 2020
» Dans la chambre 720 de la Clinique Saint-Joseph, en septembre 1966, une femme qui rêvait d'avoir une fille qui se prénommerait Isabelle accouche d'un garçon, pour lequel elle refusa de choisir un prénom : énorme déception. »
Il y a des histoires de vie qui commencent avec tous les voyants au rouge, mais dont la quête de sens inaltérable lui apporte une valeur inattendue.
Je remercie l'auteur Gilles Voirin et Nombre 7 éditions pour l'envoi de ce premier roman » Les mots d'Owen « publié en ce début d'année 2020.
Le 1er août 2018, Owen la cinquantaine, se trouve à Katmandou lorsqu'il reçoit un message de sa meilleure amie Juliette.
p. 211 : » Parfois, la vie réserve des surprises, dans le bon sens du terme. Selon Owen, il fallait ni les chercher ni les fuir, simplement les accueillir. «
Owen et Juliette se connaissent depuis les années lycée. Instantanément, une complicité naît entre ces deux adolescents. de père inconnu, vivant seul avec une mère détachée, égocentrique et souvent absente, Owen se réfugie très tôt dans les livres.
p. 118 : » Pour moi, la littérature, c'est de l'émotion, c'est de la liberté, c'est de l'oxygène. C'est la vie, tu peux comprendre ça ? «
A défaut de trouver sécurité et réconfort auprès de sa mère et ses demi-frères et soeurs retirés de la garde de celle-ci, Owen est un élève brillant et rigoureux.
p. 149 : » Sa mère lui avait administré un poison à libération prolongée. Maintenant, c'était à lui de trouver son propre antidote. «
D'un naturel empathique et de bonne composition, Owen décide d'entreprendre des études de sociologie, grâce aux conseils avisés de Juliette.
p. 26 : » En effet, très tôt, Owen se questionna sur le sens de la vie, sur ses hypothétiques possibles et devenirs, et pour finir sur l'intérêt même de sa propre vie. «
De ses premières années de vie difficiles où trouver sa place au sein d'une famille qui n'en est pas une, Owen gardera inexorablement des insomnies qu'aucun remède ne soulagera.
p. 124 : » Il n'avait pas été livré avec, ce qu'il appelait » l'option sommeil ». C'était comme l'option « bonheur », ou l'option « papa ». Trois options qui n'étaient pas de série. «
Aucun remède, si ce n'est ce rêve. Un rêve pudique. Un rêve salvateur.
p. 98 : » Owen avait les mots pour parler de son rêve le plus profond, mais ils restaient toujours à l'intérieur de lui. Impossible de les faire sortir, de les verbaliser à haute voix. Il y avait toujours un blocage, comme un barrage infranchissable entre les mots qui séjournaient dans la tête et ceux qui pouvaient sortir de sa bouche. »
D'une écriture fluide, ce roman bouleversant est le récit d'un homme qui semble heureux, équilibré et établi. Mais au fur et à mesure de la lecture, le voile se lève et on retrouve un petit garçon qui cherche une place. Sa place. La littérature comme arme de résilience. Quand du pire, certaines personnes ont la faculté d'en ressortir le meilleur, n'est-ce pas la plus belle des revanches possible ?
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
MjeyW
  17 février 2020
Un célèbre poète a dit un jour : "Rien n'est plus vivant qu'un souvenir".
Alors qu'il est en vacances au Katmandou, Owen va recevoir un émail d'une vieille amie qui avait beaucoup compté pour lui. Ce message inattendu fera ressurgir des réminiscences enfouies dans son coeur depuis des années.
Entre passé et présent, nous sommes plongés dès les premières pages dans la vie d'Owen, il nous raconte avec sincérité tous les instants marquants de son existence. Il nous décrit avec profondeur sa passion pour les mots et les livres, il nous révèle ses joies et ses peines immenses face à un destin parfois bien dur envers lui.
C'est un voyage dans le temps que nous offre l'auteur Gilles Voirin, mais c'est avant tout un bel hommage à la langue française et aux mots; mots qui ont bien souvent guéris les maux d'Owen ❤

Commenter  J’apprécie          170
belette42
  28 avril 2020
Je vous propose aujourd'hui un avis atypique pour un roman qui l'est tout autant.
Amitié : un mot qui peut changer une vie. Un mot qui changera celle d'Owen sous le doux prénom de Juliette. Dès leur rencontre, ils se sont tous les 2 aperçus que ça allait être une rencontre qui allait bouleverser leur vie et ce fût le cas. « Je ne suis riche que des amis » chantait Calogero. Et c'est à travers de Juliette, qui est plus qu'une amie pour Owen. Mais attention pas d'ambiguïté entre eux, ils nous démontrent très bien que l'amitié homme-femme existe et peut perdurer. Ils ont une relation quasi fraternelle, la vie les a peu à peu éloigner mais ce n'est pas pour autant qu'ils ne pensaient pas l'un à l'autre. Dès lors qu'il reçoit un mail d'elle lors d'un voyage à Katmandou, il n'hésite pas à reprendre contact avec elle, comme avant… « L'amitié n'est pas d'être inséparables mais d'être séparés et que rien ne change », et c'est ce qui s'est passé pour eux. A partir de ce mail, on va remonter le temps et découvrir l'histoire d'Owen.
Famille : un mot qui peut changer une vie. Un mot qui peut être synonyme de joie, de bons rapports, mais pas dans la famille d'Owen. « On choisit ses amis, pas sa famille ». Et ce dès la naissance, Owen va en faire une amère expérience. Sa mère désirait une fille, c'est un petit garçon qui va arriver. Elle va le nier au point de ne pas vouloir le nommer, c'est une infirmière qui choisira son prénom à la place de sa mère. Enfant pas vraiment désiré, Owen n'aura pas connu l'amour maternel et il a dû se construire sans. Il n'en est pas malheureux pour autant. Il réussit à grandir, à se construire. Et ce grâce notamment à Juliette.
Owen : un mot qui peut changer une vie. Un mot qui en celte (adguen) signifie beau, élégant. C'est un prénom peu commun mais qui regroupe quelques personnages célèbres : Owen Chamberlain (physicien américain), Owen Benjamin (humoriste américain), Owen Wilson (acteur américain), … Tout au long de sa vie, il cherche et se cherche une place dans ce monde qu'il ne comprend pas toujours. Owen est un homme qui a dû se construire seul. Il n'a jamais vraiment cherché les interactions sociales, même à la période de l'adolescence où les jeunes se cherchent un groupe auquel appartenir. Owen était seul et le vivait très bien. Il n'a eu qu'une amie, Juliette. Il a privilégié la qualité à la quantité. Les rapports avec les personnes de son âge ont toujours été compliqués. Doté d'une intelligence remarquable, il s'adresse néanmoins aux autres parfois sans filtre. Il s'est souvent retrouvé mis à l'écart car trop « différent ». Owen s'est construit grâce aux mots, à leur importance, leur signification, leur sens mais aussi grâce à la littérature. Chaque mot a son importance pour Owen, il les utilise à bon escient, au bon moment. Ils sont choisis avec minutie, décortiqués. On va voir quel impact ils ont sur la vie d'Owen.
J'ai beaucoup aimé cette découverte du monde d'Owen, que ce fût beau, poétique et introspectif ! Je l'ai quitté avec nostalgie, un peu comme lorsque l'on repense à un vieil ami.
Owen nous invite à la contemplation, à profiter du moment présent dans ce texte qui est une ode aux mots mais aussi au droit à la différence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LinstantDesLecteurs
  21 janvier 2020
Une délectation, un bain de bien-être, une bulle de mots et de réflexions…
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, je viens de faire une magnifique découverte ! Grâce à Gilles Voirin ! Merci, merci, merci ! Bon il m'a fallu un peu de temps pour rentrer dans le livre, mais une fois dedans, je m'en suis délecté, pourléché les babines neuronales !
Owen est mal partie dans la vie ! Sa mère attendait une fille, Isabelle ! C'est un garçon qui a pointé le bout de son nez !!!! du coup, elle a missionné la sage-femme pour lui choisir son prénom !
Par la suite, cette mère abandonnique, plus occupé à trouver l'homme de sa vie qu'à autre chose, Owen a grandi parmi les fanfreluches et les psychologies de bout de rue. Ou plutôt celles de la Mère Michel au fond de l'impasse…
Loin d'être un gamin comme les autres, bien différent en tout, mais passionné par la littérature, il va peu à peu s'enfoncer dans la magie des mots, dans l'amour des belles phrases et des grands auteurs. D'ailleurs Gilles Voirin nous livre quelques belles références pour notre plus grand plaisir J
Dans ce monde, il va rencontrer Juliette ! Cette fille charmante, à l'humour caustique et à la verve littéraire immuable.
Puis de flashbacks en retours au présent, nous allons apprendre Owen, comprendre son cheminement, ses réflexions, son évolution. La Pierre et le Bocal, qui n'est pas sans rappeler le conte de sagesse « le vieux professeur et les cailloux ». Une belle réflexion de vie. Mais pour ce faire, il faut s'en rendre compte et pouvoir accepter de lâcher un peu son passé… Owen a un rêve. Mais sera-t-il capable de le transformer en réalité ?
C'est avec une plume ampoulée, soyeuse et philosophique que Gilles nous transporte dans le monde d'Owen, dans les mots d'Owen. Oui, les mots, parlons-en ! le livre, CE livre est jalonné par les définitions qu'Owen en donne. Chaque mots à son importance et tous ont une définition bien particulière. Mais quel plaisir de pouvoir fondre dans ce dictionnaire émérite, éprouvé par la vie, par l'expérience, par…
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, si vous saviez ! Alors comme je vous l'ai annoncé au départ, j'ai eu du mal à entrer dans le livre. le rythme est différent, les mots le sont aussi. Les flashbacks, je ne les ai pas compris convenablement dès le départ ! Alors j'ai posé le livre. J'ai fait d'autres activités et puis je suis revenu le prendre, le reprendre depuis le début. C'est là que tout s'est mis en place et qu'il m'a emporté avec lui… Parce qu'il faut le dire, le début du livre est bizarre, on ne sait pas trop où on tombe, on a du mal à cerner le cadre et puis petit à petit, les contours se dessinent et pour notre plus grand plaisir, la magie des mots, celle des réflexions, des questionnements et des souvenirs, opère. C'est cette magie qui nous transporte qui nous fait prendre conscience de nous-même, de notre condition, de ce que nous sommes et que nous sommes les seules personnes à pouvoir en faire ce que nous souhaitons.
On m'a toujours dit « quand on veut, on peut ! » Encore faut-il pouvoir s'en donner les moyens. Mais voilà qu'Owen nous chamboule tout et nous ouvre des portes que nous pourrions traverser avec un petit clin d'oeil et un sourire. Chaque chose à un sens et celui-ci se doit être piloté par un pilote. Nous sommes seul maître à bord… A nous de voir !
Mon Cher Lecteur, Ma Chère Lectrice, je ne peux que vous recommander ce livre à la littérature magnifiée par une plume stylisée, soyeuse et philosophique. Si vous aimez les mots, les belles tournures et la réflexion, alors n'hésitez pas une seconde. C'est une petite pépite que nous pourrions peut-être utiliser dans le développement personnel, pourquoi pas 😉 Allez, je vous laisse mes loulous, je vais continuer de m'enivrer de certaines définitions qui m'ont emportées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Nat_85Nat_85   07 mars 2020
Le jour où l'on comprendra qu'une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.
Commenter  J’apprécie          122
FeartheworldFeartheworld   07 janvier 2020
Et quelles que soient nos trajectoires, nos fantasmes de vie et d’envies, nos hésitations, nos trouilles les plus profondes, nos coups de cœur, nos coups de queue, et nos fiertés les plus intimes aussi, il s’agit toujours au final, de défendre notre propre liberté, nos raisons d’être ou de ne plus vouloir être, pour ne plus prendre le risque d’avoir précisément à nous défendre encore et encore contre nous-mêmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bdxlauryssabdxlauryssa   21 février 2020
"Une photo, pensait-il, même très esthétique, même retouchée,ne permettra jamais d'entendre le tintement des cloches du Monastère au fond du jardin, de se laisser enivrer par l'odeur de l'encens qui vient d'on ne sait où, ou encore de ressentir le contact très délicat du petit écureuil, qui est en train de passer furtivement sur ses pieds."
Commenter  J’apprécie          10
Nat_85Nat_85   07 mars 2020
J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot.
Commenter  J’apprécie          60
Nat_85Nat_85   07 mars 2020
On devrait toujours être légèrement improbable.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Gilles Voirin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Voirin
Les mots d'Owen - Littérature générale - Roman moderne et intimiste - Éditions Nombre 7 - Dépôt légal 2020 - Livre broché (380 pages) et Livre numérique (ePub et kindle) - En vente sur les plateformes de ventes en ligne et en librairies.
autres livres classés : littérature généraleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3780 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..