AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290344354
Éditeur : Librio (02/12/2004)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 74 notes)
Résumé :
« Ce qu'il y avait de plus admirable à Babylone, ce qui éclipsait tout le reste, était la fille unique du roi, nommée Formosante. Ce fut d'après ses portraits et ses statues que, dans la suite des siècles, Praxitèle sculpta son Aphrodite et celle qu'on nomma la Vénus aux belles fesses. Que de différence, ô ciel ! de l'original aux copies. Aussi Bélus était plus fier de sa fille que de son royaume. Elle avait dix-huit ans : il lui fallait un époux digne d'elle, mais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  09 juin 2013
Par plusieurs côté, je trouve que La princesse de Babylone ressemble beaucoup à Candide du même auteur. Voltaire se livre à une jolie critique de sa société, de la religion et de la façon de penser de l'époque. Ce qui m'a d'autant plus plus dans ce conte, c'est que pour le dernier point cité, ce que l'auteur écrit est toujours vrai.
J'aime beaucoup le fait que derrière tous les sarcasmes de Voltaire, il y ai quand même une vrai histoire : les personnages ne sont pas là pour faire jolis, ils ont de vrais choses à raconter et l'histoire en elle-même est assez addictive. Je me suis vraiment pris au jeu de cette course poursuite de Formesante qui cours avec Amazan qui tente justement de la fuir pour l'oublier... Ça pourrait presque faire un bon Disney ;)

Les différents personnages m'ont bien plu, surtout Amazan : j'ai aimé que bien qu'il ne soit qu'un Berger, il surpasse tous les nobles et les rois dans toutes les épreuves qu'on lui impose. Et puis, comme pour Candide, j'ai beaucoup aimé son incompréhension fasse à la "bienséance" de nos sociétés : certaines situations en deviennent vraiment amusante.
Formesante m'a également beaucoup touchée : j'ai aimé que sous son aura de perfection, on l'a découvre finalement très humaine et crédible.

Sans surprise, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Voltaire : j'aime beaucoup la façon dont il tourne ses critiques de la société pour qu'elles passent tout en douceur et ce, en usant d'humour. La princesse de Babylone est un texte vraiment court (une centaine de page), où il se passe beaucoup de chose, et, pourtant l'histoire est pleine de fraîcheur !
La princesse de Babylone est un conte à découvrir.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Belykhalil
  27 février 2014
Je suis tombée sous le charme de Voltaire à 11 ans, quand mon professeur de français a eu la merveilleuse idée de me mettre Zadig ou la destinée entre les mains. Après cela, j'ai dévoré Candide, puis je me suis laissé accaparer par les lectures obligatoires et les envies du moment sans jamais y revenir. Alors quand j'ai vu cette superbe édition de la princesse de Babylone sur une étagère de ma boutique France Loisirs, je n'ai pas résisté une seule seconde.
Ma première impression en arrivant chez moi fut que la reliure et l'objet en lui même était vraiment très beau. Les illustrations de Kees van Dongen – que je ne connaissais pas – sont magnifiques. le trait fauve du peintre sert à merveille le propos de Voltaire et le jeu entre réel-irréel de l'histoire. Je ne suis pas une spécialiste en matière d'art, mais il y a – pour moi- une grande justesse entre la pensée profonde du texte et l'image l'illustrant. Les dorures et le dos en tissu remplissent mettent agréablement en valeur le livre. Quelle ne fut donc pas ma déception, quand en étudiant de plus près la typographie de van Dongen, je me suis aperçu que les premiers mots de chaque chapitre étaient tout en capitale ! Sur un si bel objet une erreur si simple à corriger sur l'impression finale, ça fait quand même mal aux yeux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
celine25
  21 mars 2015
Les ingrédients: une princesse très très belle à qui les oracles promettent un prince vertueux s'il réussit toutes les épreuves imposées; un berger Amazan qui sort vainqueur, puis qui part, vite; et l'amour qui pousse la princesse à le rechercher; lui, sur un malentendu, la fuit.
Tout ça conduit à un voyage à travers l'Europe et autour du bassin méditerranéen; et à de nombreuses critiques ou éloges des pays , réels ou inventés, traversés.
Voltaire, avec son ironie habituelle, égratigne la religion et le Pape, le pouvoir autoritaire et loue Catherine II, considérée comme monarque éclairée par les idées des Lumières, les Anglais qui ont eu la bonne idée d'une gouvernement parlementaire et l'indifférence joviale des Français.
Un conte tout en rythme et surtout en traits acides et bien ciblés, qui fait sourire le lecteur. N'hésitez pas à essayer!
Commenter  J’apprécie          10
lvb2BPRO
  10 novembre 2015
cette oeuvre de Voltaire nous démontre les conditions de vie de la monarchie française. C'est intéressant et à la fois un peu compliqué à comprendre; tout est métaphore; tout est philosophique; à part si on aime la littérature française; ce n'est pas un livre à lire lorsque l'on veut juste se détendre. Par exemple la fin est vraiment incompréhensible si on y réfléchi pas ... Pour ma part je n'ai pas tellement aimé ce livre.
Commenter  J’apprécie          30
Wyoming
  26 juillet 2018
Imaginaire fabuleux de Voltaire qui est capable de mêler la réalité à l'invraisemblable et de donner ses leçons en douceur sans que l'on y prenne garde. Car les personnages de son histoire la rendent tellement vivante que ses critiques de la société passent mieux que les lettres à la poste. de l'humour aussi toujours dans les textes de Voltaire et celui-ci n'est pas en reste à ce niveau.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
NiratremNiratrem   02 janvier 2016
On déplora la condition des hommes, que des monarques envoient par fantaisie s'égorger pour des différends que deux honnêtes gens pourraient concilier en une heure.
Commenter  J’apprécie          80
HuginHugin   17 novembre 2016
Tout le monde avouait que les dieux n'avaient établi les rois que pour donner tous les jours des fêtes, pourvu qu'elles fussent diversifiées; que la vie est trop courte pour en user autrement; que les procès, les intrigues, la guerre, les disputes des prêtres, qui consument la vie humaine, sont des choses absurdes et horribles; que l'homme n'est né que pour la joie; qu'il n'aimerait pas les plaisirs passionnément et continuellement s'il n'était pas formé pour eux; que l'essence de la nature humaine est de se réjouir, et que tout le reste est folie. Cette excellente morale n'a jamais été démentie que par les faits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NiratremNiratrem   02 janvier 2016
L'Asie allait être désolée par quatre armées de 300.000 combattants chacun. On sent bien que la guerre de Troie, qui étonna le monde quelques siècles après, n'était qu'un jeu d'enfants en comparaison ; mais aussi on considérer que dans la querelles des Troyens il ne s'agissait que d'une vieille femme fort libertine qui s'était fait enlever deux fois, au lieu qu'ici il s'agissait de deux filles et d'un oiseau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zabriskiezabriskie   21 mars 2017
Dès qu'elle fut en Scythie, elle vit plus que jamais combien les hommes et les gouvernements diffèrent, et diffèreront toujours jusqu'au temps où quelque peuple plus éclairé que les autres communiquera la lumière de proche en proche après mille siècles de ténèbres, et qu'il se trouvera dans des climats barbariques des âmes héroïques qui auront la force et la persévérance de changer les brutes en hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NiratremNiratrem   02 janvier 2016
Ce prince était à la vérité l'archer le plus maladroit de son royaume. Quand il tirait au blanc, la place où l'on était le plus en sûreté était le but où il visait.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Voltaire (84) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Voltaire
À Mme Du Châtelet, Voltaire lu par François Marthouret
autres livres classés : contes philosophiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

les aventures de Candide...

Quel est le nom du grand amour du héros ?

Radegonde
Cunégonde
Frédégonde
Brunehaut

9 questions
543 lecteurs ont répondu
Thème : Candide de VoltaireCréer un quiz sur ce livre