AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800125667
Éditeur : Dupuis (30/09/1998)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Arbres-elflings ou elfes-fleurs, ces êtres étranges de la forêt ne sont visibles à l’œil humain que pendant la saison de leurs amours, tous les cent quatre ans. Convoités par d'ignobles chasseurs en quête de trophées fabuleux, ils vont trouver en Aria une alliée aussi séduisante que déroutante... Avec "L'Anneau des Elflings", sixième titre de la série "Aria", Michel Weyland joue de son charme graphique pour livrer un récit envoûtant.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Witchblade
  14 avril 2013
Gamine, j'adorais lire cette BD où on suivait Aria dans moult aventures. C'est une femme forte qui a subi pas mal d'épreuves au cours de sa vie. Nous la suivons donc dans un univers à part peuplé d'humains et de créatures merveilleuses ou pas quelquefois ^^
Depuis quelques temps déjà, je souhaite acquérir l'ensemble de la série d'Aria, qui compte actuellement 34 tomes. C'est maintenant chose faite grâce à Iznéo et le tome 6. Ce n'est pas pareil que de l'avoir réellement dans les mains mais bon, c'est relativement moins cher et moins encombrant de cette façon.
Je commence par le tome 6 car il faisait parti de mes préférés même si j'adore toute la série :-)
Parlons maintenant de la couverture où l'on aperçoit Aria, un jeune garçon et, semble-t-il, une fée. On discerne également des esprits de la forêt. Sont-ils là pour protéger la fée ou le contraire ? Pourquoi Aria est toute zébrée de griffures ? Et pourquoi a-t-elle son épée à la main ? de qui veut-elle se protéger ?
Une fois la BD ouverte, je me retrouve de nouveau dans l'univers très coloré d'Aria et accompagnée de son sacré caractère :-) Quand elle peut, elle vient toujours en aide aux plus faibles et donne une bonne leçon d'humilité aux soi-disant plus forts. Voilà pourquoi j'adorais Aria étant plus jeune et que j'aime toujours autant lire ses aventures :-)
Un dessin que j'ai particulièrement aimé se trouve à la page 16. Au lieu d'avoir du blanc entre les cases, nous voyons apparaître un autre dessin qui fait la fin de la planche. Celui-ci prend une bonne partie de la page au lieu d'être coincé dans une minuscule case. Un dessin tout en splendeur et en détails sur le bord d'une forêt jouxtant une rivière où on retrouve Aria dans une barque. de nombreux dessins de ce type parsèment ce tome pour y apporter un récit envoûtant. Très beau volume que celui-ci donc grâce au charme graphique de Michel Weyland.
Aria va faire la rencontre dans ce tome des elfings grâce à Lyoll, un jeune garçon qui est tombé amoureux d'une jeune elfe-fleur. Les hommes étant ce qu'ils sont, même dans une BD d'héroïc fantasy, certains vont partir en chasse de ces petites créatures, convoitise et appât du gain quand tu nous tiens...
Aria, avec sa grandeur d'âme, va tout faire pour venir en aide à ce petit peuple contre les méchants chasseurs. Il s'avèrera néanmoins capable de se défendre tout seul...
Très bel album que celui-ci où on voit tout le travail de l'auteur dans les détails de l'environnement :-)
Je vous conseille donc sans plus tarder de découvrir cette merveilleuse série et son auteur :-) Cette BD est comme Tintin ou Astérix et elle peut donc être lu à tout âge, soit de 7 à 77 ans. Il faut juste aimer l'univers fantastique. Je crois que finalement pour les BD, je vais rester au bon vieux papier, c'est plus agréable à lire, surtout pour celles qu'on connaît déjà :-)
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Alfaric
  08 avril 2017
Dans ce tome 6 intitulé "L'Anneau des Elfings", le petit Lyoll vit dans son propre univers dans lequel il parle aux elfes et où il est amoureux de la petite fée Jolyce… Mais à l'étonnement de ses parents et de lui-même ladite Jolyce apparaît et lui offre un anneau gage de leur amour !
Tous les 104 ans, les elfings franchissent la frontière de l'invisible pour expérimenter durant quelques jours les plaisirs de la matière (mêmes s'ils sont plus sève et fibre que sang et chai)r. D'un côté on a les crevards conduits par Tsaras qui partent en chasse des elfings dans l'espoir de faire fortune en le revendant aux freak shows, et d'une côté le roi des elflings qui veut récupérer son anneau sacré symbole du passage entre le visible et l'invisible qui lui a été dérobé… Aria, Lyoll et son père remontent le fleuve pour sauver les elflings des chasseurs, mais ceux qui maîtrisent les forces de la nature ont-ils vraiment besoin de leur aide ?
Les eflings pourraient facilement être une forme de vie extra-terrestre et on pourrait facilement passer de l'Heroic Fantasy au Planet Opera, mais l'essentiel est quand même le beau message que l'adulte Aria fait passer à Lyoll l'enfant : le plus important se voit avec le coeur et non avec les yeux…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
JunoR
  11 février 2017
Nouveau tournant graphique pour M. Weyland et sa série Aria. L'apparence de l'héroïne a beaucoup changé entre l'album précédent et celui-ci, ses traits se sont adoucis, elle semble plus petite et plus ronde, plus féminine aussi.
L'auteur semble vouloir utiliser une héroïne plus féminine pour défendre ses valeurs féministes et c'est une plus value pour la série selon moi. Un genre de "garçon manqué" faisant la morale aux hommes et leur montrant qu'elle sait faire "aussi bien" qu'eux ne prouve pas grand chose, en effet, si ce n'est que les hommes ont raison de se sentir supérieurs.
Cet album, tout en sensibilité et en poésie, recèle beaucoup de romantisme (au sens littéraire du terme) et de féminité du coup. Malheureusement, il manque d'envergure et d'enjeux par rapport aux deux tomes précédent. L'auteur semble vouloir persister dans la formule "un album, une aventure".
La comparaison entre Aria et Luky Luke suggérée dans la critique du babelionaute LesPortesDeLimaginaire pour l'album 'La Montagne aux sorciers" me paraît très judicieuse à ce point de vue. Cela semble être la solution de facilité et pourtant ça exige que chaque album soit une perle en lui-même car la série n'emporte pas durablement le lecteur et lui permet de se demander après chaque tome s'il vaut la peine de continuer ou non.
Bilan mitigé, donc, pour cet album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette
  17 mai 2012
La saison des amours est arrivée pour les Elflings. La saison de la chasse aussi pour les humains cupides qui veulent s'emparer de ces graciles créatures des bois. le jeune Lyoll et Aria ont fort à faire pour préserver le paradis amoureux et naturels des Elflings.
Le merveilleux se mêle au fantastique dans cet album très finement dessiné et très émouvant. L'amour prend différents visages.
Commenter  J’apprécie          50
py314159
  27 décembre 2017
Après la rude bataille contre les chevaliers d'Aquarius, Aria croise le chemin d'une paisible famille dont le petit garçon a un lien privilégié avec une elfing. Sixième album plus poétique mais loin d'être paisible pour Aria. Attention aux redoutables elfings-arbres qui ressemblent furieusement aux ents de JRR Tolkien.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   15 avril 2013
Aria : Curieuses affaires... La chasse aux elfes... aux elflings ! De quel droit vous acharnez-vous sur eux ? Dites, vous menacent-ils ? … Du fond des bois, jettent-ils de mauvais sorts sur vos enfants ? Les effraient-ils au détour des sentiers obscurs ?... Ou encore vos papilles gustatives réclament-elles impérativement l'exquise saveur de leur chair ? Hmm? Réponds, toi !

Un homme : C'est pour le spectacle, madâââme... le SPECTACLE !... Exhibés dans nos foires, ils attireront les foules et la pauvre petite Noumène se muera en centre prospère... Une véritable corne d'abondance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   25 avril 2017
- Plongé dans ses rêves éveillés, il ne répond jamais quand on l’appelle… A force de parler dans le vide et d’imaginer des elfes, il finira par perdre l’esprit !
- Mais non… Il vit intensément dans son propre univers, comme bien des enfants de son âge ! Pour eux, la frontière entre l’imaginaire et la réalité est très floue…
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   16 avril 2013
Lyoll m'a trompé en te prêtant des qualités de cœur et de maîtrise de soi !... En réalité, ton épée te sert de cerveau exactement comme les autres humains... Pas étonnant que les civilisations humaines se sabordent, non contentes de détruire ou asservir tout ce qui les entoure !... Et nous en avons vu défiler des civilisations DEPUIS QUE NOUS NOUS MATÉRIALISONS TOUS LES 104 ANS!...
Commenter  J’apprécie          80
WitchbladeWitchblade   15 avril 2013
Un homme : FOLLE!... Après tout le mal que je me suis donné pour la capturer !... Je vais la rattrap... HÉ!?

(Aria lui faisant un croc en jambe pendant qu'il essayait de rattraper une petite créature)

Aria : Tu me l'as offerte, cette « chose ». Alors ce que j'en fais, ne te regarde pas !...
Commenter  J’apprécie          90
WitchbladeWitchblade   16 avril 2013
Aria : Mon trésor, il faut lui obéir ; Jolyce a commis une grande bêtise...

Lyoll : … En m'offrant un « sym »... un « bol »... ?? Charabia d'adulte... Je l'ai, je le garde ce... ce « sym »... « bol »... un point c'est tout !
Commenter  J’apprécie          100
Lire un extrait
Video de Michel Weyland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Weyland
ACTU-tv reportage effectué dans sa demeure de Faimes, près de Huy, sur Michel Weyland, dessinateur belge de l'héroïne de bédé ARIA
autres livres classés : heroic fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3479 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre