AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800125695
48 pages
Éditeur : Dupuis (02/09/1998)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Armée de sa seule épée, Aria se rend à Tavelborg pour y disputer les Jeux d'Hiver. Là, elle devra participer à l'étonnant "combat des dames" qui la délivrera du tourmenteur de son passé.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  21 avril 2017
Dans ce tome 9 intitulé "Le Combat des dames", aurait pu être très bon mais on retrouve malheureusement la narration à la va-comme-je-pousse typique d'une certaine fantasy qui aujourd'hui appartient à une autre époque...
Aria qui a tout oublié de son passé revient donc à Tarvelborg, où sévit le tyran Zorkol qui accuse son épouse Orsalne de tous ses méfaits. Recueillie après une tempête hivernale par Yorkol et Olgoll, adoptée par leur enfant Nyarta et par Tchamouc leur tigre domestique, Aria retrouve peu à peu ses souvenirs…
Alors si j'ai bien compris, le tyran Zorkol veut remplacer son épouse Orsalne, qui fut un temps la mère adoptive d'Aria, par Aria qu'il ne connait ni d'Eve ni d'Adam, mais Orsolne organise l'évasion d'Aria qui part en quête de Fyork le fils de Zorkol issu d'un premier lit qui est en deuil d'Oréjana son amie d'enfance et qui en veut à son père Zorkol le tyran… Toujours est-il que Zorkol oblige Orsalne à affronter dans l'arène Olgoll droguée pour devenir une machine à tuer, mais Aria prend sa place pour que justice soit sauve puis pour que justice soit faite… Oui c'est un peu bordélique, notamment entre Aria censément amnésique qui se rappelle des événements qu'ils l'ont traumatisé et Yorkol qui lui n'est pas du tout amnésique mais qui ne fait aucun rapprochement la fille qu'il a sauvé et la femme qui le sauve lui et sa famille !
Décidément Michel Weyland est bien meilleur dessinateur que scénariste, et mention spéciale au tigre Tchamouc joliment dessiné et va qui attirer la sympathie des lecteurs et des lectrices…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
JunoR
  12 février 2017
ENFIN, un peu d'enjeux pour Aria qui, au hasard d'une nouvelle aventure (encore!) revient sur un lieu de son enfance dont elle n'a que peu ou pas de souvenirs. Malgré un scénario truffé d'incohérences intrinsèques et par rapport au reste de la série, on remarque le bel effort de l'auteur pour faire évoluer et mûrir son héroïne. Les personnages secondaires principaux (Orsalne, Fyork, Zorkof) eux aussi, sont un peu plus complexes et développés que d'habitude, plus cohérents aussi, ce qui donne bien plus de profondeur à l'histoire que dans les albums précédents.
Le dessin est très agréable, léger, clair et de plus en plus assuré. On sent que M. Weyland prend de la bouteille pour la mise en page et la mise en scène, pour le développement de l'atmosphère et l'usage de la couleur (par Nadine Weyland). On apprécie également le changement de décors par rapport au reste de la série qui se trouve ici être plus hivernal, enneigé et montagneux.
Bref, un bon album qui détonne un peu du lot et qui est bien plaisant à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
LiliGalipette
  17 mai 2012
Première incursion dans le passé d'Aria. On la découvre enfant, victime d'un sacrifice orchestré par le maître de Tarvelborg. On la retrouve adulte, en route pour les tournois de Tarvelborg, qui attirent les aventuriers en quête de gloire et de trophées. En retrouvant Orsalne et Zorkof, Aria renoue avec son passé et soulève le voile qui recouvre ses souvenirs d'enfance.
On plonge dans l'enfance troublée et douloureuse d'Aria, avec un récit magistralement mené. le dessin est maintenant ferme et Aria a les traits qui resteront les siens dans les prochains épisodes.
Commenter  J’apprécie          40
Yvan_T
  06 novembre 2020
Ce neuvième tome est différent des précédents à plusieurs points de vue.
Tout d'abord il n'y a aucune touche de fantastique dans ce récit et cet exploit datait du premier tome de cette série.
Ensuite, pour la première fois depuis le début de la série, ce tome va enfin lever le voile sur une partie du passé et de l'enfance d'Aria.
Le dessin est également plus soigné et constant que dans le tome précédent et la couverture nous dévoile Aria aux deux périodes de sa vie qui sont contées dans ce tome.

Bref, un récit sans surnaturel pour une fois, mais qui se concentre sur le passé d'Aria et contribue ainsi fortement au développement de notre personnage favori. On espère évidemment en apprendre encore beaucoup plus sur le passé d'Aria par la suite.
Commenter  J’apprécie          00
py314159
  27 janvier 2018
Michel Weyland change (un peu) son schéma scénaristique et laisse Aria suivre les traces de son passé. Les incohérences sont encore nombreuses mais la lecture reste agréable.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   04 mai 2017
La grandeur des êtres vivants n’implique aucun rapport d’autorité ! Nous sommes tous égaux. Soyez corrects avec les autres, ils le seront avec vous.
Commenter  J’apprécie          200
AlfaricAlfaric   18 novembre 2017
Les grands fauves sont moins dangereux que beaucoup d’humains. 
Commenter  J’apprécie          140
JunoRJunoR   12 février 2017
Abruti! On ne dispose pas d'une femme comme d'un quartier de viande! PARTEZ! Vite, ou la prochaine flèche ouvrira le troisième oeil de celui qui lambinera.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   13 mars 2018
- Les médiocres doivent te considérer comme une marionnette tout juste bonne à affronter les forces démoniaques comme un être superficiel… Sans doute t’envient-ils ce qu’ils te reprochent : ta disponibilité, ton effronterie, ton épée… Mais moi je le sais : ta vie évolue sur un registre bien plus riche et…
- Arrête, tu vas me faire rougir !
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   15 novembre 2017
- J’ai une réputation de bon-à-rien, de fils de seigneur gâté pourri… En réalité, je cache mon jeu : je suis aussi un guerrier redoutable, rusé, ne fut-ce que pour éblouir une jolie blonde, n’est-ce pas Aria ?
- Un homme peut plaire sans faire le paon !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Michel Weyland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Weyland
ACTU-tv reportage effectué dans sa demeure de Faimes, près de Huy, sur Michel Weyland, dessinateur belge de l'héroïne de bédé ARIA
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3888 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre