AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Léa Wiazemsky (Autre)
EAN : 9782266310055
Éditeur : Pocket (07/01/2021)
4.05/5   42 notes
Résumé :
Pour ses 40 ans, Barbara n'a qu'un souhait : que son compagnon lui " offre " cet enfant qu'elle désire plus que tout. Mais à quelques jours de son anniversaire, il la quitte pour une autre. Désespérée et convaincue de devoir faire le deuil de l'amour et de la maternité, Barbara plaque tout, direction Antibes. Malgré sa détresse, elle a suivi les conseils de sa meilleure amie et postulé au poste de directrice d'une résidence pour personnes âgées, que contre toute att... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 42 notes
5
12 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ladydede
  16 mai 2019
Troisième roman de Léa Wiazemsky, Comme tout si tout recommençait raconte l'histoire de Barbara. C'est une femme comme les autres qui, depuis toute petite, croit au bonheur et à l'amour. Elle voudrait donner aussi la vie mais son compagnon, d'abord complètement réticent, lui fait la promesse, à l'aube de ses 40 ans, de lui "offrir" (selon les termes de la quatrième de couverture) ce bébé. Mais il la quitte quelques mois avant pour une autre. Barbara plonge alors dans un profond désespoir et décide de quitter Paris pour le sud, plus précisément Antibes pour devenir directrice d'une petite maison de retraite...
Nous sommes face à un roman assez simple avec une histoire touchante qui se lit rapidement et dont on tourne les pages sans se rendre compte. J'aime toujours la sensibilité et les mots de l'auteure. Léa Wiazemsky a une plume tellement touchante qui me fait tout simplement du bien. Je suis heureuse pour la troisième fois de la lire. Les personnages qu'elle a construit sont vraiment intéressants et j'ai notamment eu un coup de coeur pour Bernadette.
Mais malheureusement Comme si tout recommençait n'est pas mon préféré.... il me laisse un peu perplexe... peut être qu'il m'a fait beaucoup trop penser au roman de Virginie Grimaldi Tu comprendras quand tu seras grande. Et j'ai trouvé que trop d'éléments de l'histoire étaient trop attendus, trop prévisibles. Dommage...
Il en reste que Léa Wiazemsky est une auteure qui a beaucoup de talents et dont j'attends avec impatience tous ses romans. Je lui souhaite que du succès et une très belle carrière littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
julie_et_ses_lectures
  01 juin 2021
&#xNaN;Je remercie les éditions pocket et Marie pour l'envoi de ce roman.
&#xNaN;Parfois, il y a des romans qui vous bouleversent plus que d'autres.
Parfois il y a des auteurs qui vous touchent et qui laisse une empreinte indélébile.
Voilà, c'est mon cas avec Léa Wiazemski.
&#xNaN;Après avoir découvert « Le vieux qui déjeunait seul » et « Le bruit du silence » qui ont été des coups de coeur, il me tardait de découvrir celui-ci et de retrouver cette plume touchante qui me procurer un tourbillon d'émotions.
&#xNaN;Comme si tout recommençait confirme le talent de cette auteure. C'est une jolie histoire remplie de tendresse et de douceur.
Ce roman c'est le thème d'une femme blessée, d'une histoire d'amour chaotique et tumultueuse, d'un renouveau et d'un changement de vie à l'aube des quarante ans de Barbara. Y-a-t-il un âge pour aimer ? Dans ce roman, on y fait de magnifiques rencontres, on voyage, on construit, on reconstruit comme si tout pouvait recommencer...
La couverture est pétillante, lumineuse et moderne.
Dès les premières pages, nous rentrons dans l'histoire. Les chapitres sont courts et défilent à grande vitesse. Je l'ai lu d'une traite. Je me suis laissée bercer par la plume de Léa, les mots sont forts, bouleversants et poétiques.
La plume de l'auteure est sublime, légère et d'une fluidité exceptionnelle.
Le récit est rythmé et parfaitement bien construit. Quant aux personnages, ils sont tendres, attachants, bienveillants et sont décrits avec beaucoup de justesse. On ne peut que les aimer ! Ils ont tous une histoire différente et cachent de lourds secrets.
J'ai apprécié les références musicales que l'auteure a incorporé dans cette histoire. Ce livre c'est aussi une réflexion sur le temps qui passe...
Ce roman est une ode à la vie !
Merci Léa Wiamzemsky de m'avoir fait vibrer et de m'avoir donnée la chaire de poule en plein soleil. J'ai ressenti une multitude d'émotions que je ne suis pas prête d'oublier.
Si vous aussi vous voulez lire un roman rempli d'humanité, je vous invite à découvrir ce joli bijou !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
YsaM
  09 novembre 2020
Première fois avec cette auteure dont j'ai beaucoup apprécié la plume. J'avais déjà lu le même style de livre avec Virginie Grimaldi « Tu comprendras quand tu seras plus grande » et j'avais un peu peur qu'il y ait des similitudes mais, si la thématique est presque identique, il n'y a rien de comparable entre ces deux romans, chaque auteure ayant sa plume particulière.
L'héroïne c'est Barbara, elle vient d'être embauchée dans une grosse agence de pub et fait la connaissance de Victor, ingénieur du son. Victor, tout le monde le veut, professionnellement parlant il est au sommet, dans la vie de tous les jours, il est convoité par la gent féminine mais c'est sur Barbara qu'il va jeter son dévolu. La jeune femme est persuadée qu'elle vient de trouver le bonheur mais elle va bien vite déchanter.
J'ai tout de suite détesté Victor, j'ai bien vite été agacée par le comportement de Barbara qui se laisse manipuler par un homme qui ne sait pas l'aimer. Plus on avançait dans le récit, plus je bouillais et j'attendais avec impatience un changement de situation. Oui je sais, j'aurais du avoir un peu plus de compassion pour Barbara qui est une victime, je rêvais qu'elle se rebiffe, qu'elle envoie Victor au diable mais il me semble que pour elle c'était trop compliqué, aveuglée par l'amour et les promesses jamais tenues de cet ignoble compagnon.
Pour Victor rien n'est compliqué, quelques semaines avant l'anniversaire de Barbara il la jette, sans culpabiliser, comme si tout était normal, il est amoureux d'une autre. J'ai envie de dire enfin !!! Evidemment pour Barbara c'est la catastrophe, elle touche le fond. Epaulée par Julie, sa meilleure amie, elle quitte son travail et Paris, direction Antibes où Julie lui a trouvé un poste de directrice dans une résidence pour personnes âgées. Elle ne le sait pas encore mais cet endroit va être, pour elle, une vraie renaissance.
Je crois que c'est la partie du livre que j'affectionne le plus. On fait la connaissance des pensionnaires de cette résidence qui ont un sacré vécu derrière eux. Ils ont néanmoins toujours la joie de vivre et certains font encore des projets d'avenir malgré leur âge avancé.
Bernadette est veuve depuis peu, elle attend chaque jour de rejoindre son mari Raymond, ils ont vécu heureux ensemble, elle se raccroche à ses souvenirs. Il faut croire que ce n'est pas encore l'heure, elle va devoir continuer à avancer sans lui. Alain est un peu caractériel, pas vraiment le mauvais type mais il râle tout le temps, il envoie balader tout le monde, n'aime personne, il n'y a que Théo son petit fils qui le met de bonne humeur, mais Théo qui travaille aussi dans la résidence, est en vacances, depuis trop longtemps d'ailleurs, ça risque de ne pas plaire à la nouvelle directrice. Il y a Claire qui vient d'arriver, une jolie femme très classe qui n'a pas eu la vie qu'elle espérait. Claire c'est la douceur incarnée, on a envie de la protéger.
Barbara va aborder ce nouveau poste sur la pointe des pieds, apprendre à connaitre tout ce petit monde autour duquel, désormais, une bonne partie de sa vie va graviter. Si au début elle est réticente et pense que cet endroit n'est pas pour elle, elle va bien vite découvrir la richesse que lui apporte le contact des anciens. Elle va se plonger dans leurs histoires et peu à peu raconter la sienne. Elle va y puiser une force nouvelle qui va lui permettre de tourner la page de cette ancienne vie et d'en reconstruire une nouvelle. Elle va aussi se faire un ami important en dehors de la résidence, un homme qui lui sauve la vie, une nuit où tout aurait pu basculer, parce que le chagrin est toujours là et que la pente est très difficile à remonter.
Léa Wiazemsky nous embarque dans la vie des résidents et c'est un vrai bonheur de les découvrir et, en quelque sorte de participer à leur histoire. L'écriture est fluide, on se laisse bercer par des mots doux qui enveloppent, comme si on était tout à coup, bien à l'abri dans un cocon. L'auteure n'en fait jamais de trop, elle est juste. C'est un réel plaisir d'en découvrir un peu plus sur Bernadette, Claire, et Alain. On s'attache très vite à ces personnages et à leur chemin de vie.
Il y a beaucoup d'émotions. C'est un roman qui transmet du bonheur, c'est une ode à la vie, on rit et on est triste aussi. C'est un roman qui porte l'espoir. C'est un roman qui nous montre à quel point les liens entre les différentes générations est riche et important. C'est un hymne pour nos aînés qui ont beaucoup à nous apprendre. J'ai vraiment aimé.
Lien : https://jaimelivresblog.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
violaine124
  26 août 2019
Alors vous allez dire que niveau timing j'ai fait exprès ?
Forcément avec ce titre, je ne pouvais vous en parler qu'à ma rentrée professionnelle !
Il faut aussi que je vous avoue que j'ai les autres romans de Léa Wiazemsky dans ma pile à lire mais que ce roman "Comme si tout recommençait" est mon premier lu de cette auteure.
Cette histoire va nous emmener faire la connaissance de Barbara. C'est une jeune femme dynamique, moderne et motivée par un souhait à l'aube de ses 40 ans : avoir un enfant !
Son compagnon, à qui on ferait bien la tête au carré par moment, lui a promis qu'il répondrait à son désir le plus cher mais qu'avant il veut profiter ! Soit…
Jusqu'ici nous pourrions penser que l'aspect totalement feel-good allait prendre le pas sur l'intrigue et ne pas nous laisser un souvenir impérissable !
Que nenni !
L'auteure nous propose de suivre l'évolution de Barbara après que la tornade soit passée dans sa vie, elle n'a pas 50 solutions : soit elle s'apitoie, soit elle se relève ! Et moi ce que j'aime, ce sont les défis.
Ce que vous allez découvrir dans ce roman vous laissera tantôt abasourdi (e), tantôt admiratif (ve), et forcément très régulièrement ému(e) non pas tant par les larmes que par le sourire d'ailleurs.
C'est une histoire à laquelle je ne pensais pas m'attacher plus que ça. Parce que le sujet a déjà été traité, parce que jouer avec les émotions du lectorat peut fonctionner ou pas selon notre sensibilité à la tendance feel-good, etc...
Et puis, mon coeur s'est laissé aller à quelques fantaisies et j'ai bien saisi qu'il voulait que mon cerveau le laisse tranquille pendant les vacances.
Il n'était pas question de raisonnement mais bien de passion ! J'ai donc laissé agir et j'ai lu une page, deux pages, trois pages, 319 pages d'un coup d'un seul !
Parmi les arguments que j'ai envie d'avancer figure celui de l'écriture, elle n'est pas figée comme une âme en peine, j'ai senti les impulsions, l'ardeur, l'envie de transmettre les émotions.
J'ai aussi ressenti beaucoup de tendresse, beaucoup d'amour à écrire, inventer cette vie rêvée et que je souhaite à tous les résidents de logements autre que le leur et qui souvent signifie la fin d'une grande histoire… Les souvenirs d'un stage aussi me sont revenus en pleine face et à un instant j'ai pensé que la reconversion de Barbara était peut-être un signe pour moi, qu'un message se cache et qu'un jour je saurai le lire en totalité.
Et c'est ainsi que j'ai pris un plaisir immense, émouvant à lire l'histoire de Barbara et des siens parce qu'à la fin ce que j'ai retenu c'est que chaque humain mérite le respect du premier au dernier jour.
Ce livre n'est pas que l'histoire de Barbara et de son éventuelle descendance ! Il met aussi en lumière notre société actuelle et ses travers dans la gestion de nos aînés notamment.
Un très beau roman que je vous conseille fortement de lire !
Lien : https://leslecturesdelailai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marjorie24
  01 août 2019
Je referme ce livre toute bouleversé et j'avoue avoir versé des larmes de par l'émotion que dégage ce roman !
Je ne connaissait pas du tout cette auteur c'est donc grâce au résumé très feel-good que je me suis attardé dessus et j'ai bien fait car c'est une énorme coup de coeur , j'ai littéralement dévoré ce roman , une seul pensée me hanté , connaitre la suite des événements et le dénouement de l'histoire .
Pour résumé l'histoire , Barbara a le coeur brisé d'avoir aimé elle qui a cru a l'amour et au bonheur étant petite a vite vue une désillusion arrive a l'age adulte. Déçu de l'amour et de cet homme qui lui avait tant promis . Elle qui rêvait d'être mère la voici malheureuse . Sa meilleure amie lui propose un poste de directrice dans une maison de retraite dans le sud de la France a Antibes , Barbara accepte de suite , cela lui permettra de vivre sa peine loin de Paris , loin de sa grisaille .
C'est arrivant dans cette maison de retraite que sa vie va être chamboulé , de par ses habitants et surtout par l'énorme travail qui l'attend et qui ne la laissera pas tranquille déprimé dans son coin , un roman qui se dévore d'une traite !
Le début de l'histoire est tellement émouvant qu'il m'a happé entièrement j'ai eu envie de serrer Barbara dans mes bras , Elle nous raconte son histoire d'une manière complètement ouverte d'une façon très intense , l'histoire commence donc très fort, je n'ai senti aucun relâchement a aucun moment .
J' ai énormément été attaché au personnage de Barbara qui nous émeut , dont on a l'impression d'être sa plus fidèle amie .
Une bienveillance se dégage de ce roman c'est une ode a l'amour et l'amitié .
Mais l'histoire ne nous parle pas que de Barbara , vous rencontrerez plusieurs personnages haut en couleur de cette maison de retraite qui vous raconteront leurs vie , leurs amour , leurs malheurs et vous vous y attacherait comme si c'était vos grands parents , certains vous feront beaucoup pleurer , d'autre beaucoup rire et sourire . partez donc a la rencontre de Alain , Bernadette , Claire et les autres .
La plume de l'auteur est d'une réelle douceur , elle nous offre des histoires touchante et d'une grande sensibilité . C'est le genre de plume qui nous fait du bien au coeur et au moral . Et lorsque j'apprécie particulièrement un auteur j'aime lire tout ses romans je vais donc mettre dans ma liste d'achat "Le vieux qui déjeunait seul" et le bruit du silence" .
Seul détail gênant pour ma part la fin , qui arrive trop subitement , on a quelque peu l'impression que quelqu'un a arraché des pages du roman et qu'il manque donc une partie . J'aurai vraiment apprécié quelques chapitre de plus ...
Mais cela ne change rien a mon avis , je suivrais désormais cette auteur de prés pour les prochaines sorties !
Le + : Un feel-good qui se lis d'une traite , une histoire bouleversante , des personnages hyper attachants et des larmes coulée a la fin du roman .
Le - : Une fin qui arrive trop subitement, j'aurai apprécié plus de chapitre supplémentaire .
Lien : https://marjobookcontact.wix..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
LadydedeLadydede   16 mai 2019
Longtemps, j'ai cru que je serais une femme heureuse. Cette croyance a guidé mes pas dès mon plus jeune âge. Elle a été mon phare, ma boussole, un but à atteindre.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2020
Mon tendre amour, si tu savais comme je suis heureuse ! Oui, heureuse ! Je n’avais plus employé ce mot depuis que tu m’as quittée. Figure-toi, mais tu dois sans doute le savoir de là où tu es, que l’amour plane sur la maison. Claire et Alain se sont enfin avoué le leur. C’est tellement beau à voir, même si cela n’est pas du goût de Mme Marsillaux… qui, dès qu’ils se tiennent par la main, ou pire s’embrassent chastement sur la joue, ne peut s’empêcher de faire la grimace. Heureusement que ce n’est pas elle la directrice, sinon ils n’auraient pas eu le droit de dormir ensemble. Claire était si émue de m’apprendre que Barbara avait accepté. Si elle avait été là, à ton époque, je suis certaine que nous aussi nous aurions pu rester dans le même lit…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2020
Elle ne sera jamais cette grand-mère émue qui admire sa descendance. Pour la première fois, elle prend douloureusement conscience qu’en n’ayant pas eu d’enfant, elle ne laissera aucune trace. À sa mort, personne ne la pleurera, personne ne se souviendra de qui elle était. Ses souvenirs s’envoleront avec son dernier souffle. D’elle, il ne restera rien. Sa souffrance à cet instant est si vive qu’elle ne remarque pas Claire, dont le regard porte la même tristesse. Pour ne pas s’écrouler au milieu de cette fête, elle court s’enfermer dans son appartement. Une fois la porte claquée, une colère immense la submerge avec l’envie de tout casser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2020
J’avais vingt-sept ans lorsque je l’ai rencontré. J’avais quitté ma petite ville de province bien des années auparavant, pour venir vivre à Paris ; il n’y avait pour moi que dans cette ville que je pouvais trouver le bonheur. Je travaillais dans une grosse boîte de pub, semblable à celle que je viens de quitter. J’avais démarré comme simple stagiaire et grimpé les échelons, pour finir par diriger le service radio. C’est là que j’avais rencontré Victor. Il était l’ingénieur du son que toute la profession s’arrachait, et sur qui toutes les filles du service fantasmaient. Je me remettais à peine d’une rupture amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2020
Nager me faisait du bien. C’est là que j’ai vu mon mari pour la première fois… Il avait dix ans de plus que moi, j’avais besoin de protection, d’amour, alors je suis devenue sa femme. Et très vite, l’homme parfait qu’il semblait être a disparu. Il a noyé ma jeunesse et les rêves qu’il me restait encore. Sans parler de l’argent de mes parents qu’il a dilapidé dans diverses entreprises. Peut-être que si j’avais pu avoir des enfants… Voyez-vous, chère Bernadette, c’est cela le plus douloureux, ne pas avoir donné la vie, n’avoir pas fait revivre mes parents à travers un enfant. J’ai dû faire ce deuil aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Léa Wiazemsky (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léa Wiazemsky
Retrouvez vos "Live Books" du neuvième numéro de Gérard Part En Live ici :
Une brève histoire du temps : du Big Bang aux trous noirs de Stephen Hawking aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/31019-sciences-une-breve-histoire-du-temps.html
La Chorale des dames de Chilbury de Jennifer Ryan et Françoise du Sorbier aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/108515-article_recherche-la-chorale-des-dames-de-chilbury.html
Camarades de Pekin de Bei Tong aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/108029-divers-litterature-camarades-de-pekin.html
Ragdoll de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/104626-article_recherche-ragdoll.html
Les Chasseurs de gargouilles de John Freeman Gill et Anne-Sylvie Homassel aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/108123-divers-litterature-les-chasseurs-de-gargouilles.html
Filles de la mer de Mary Lynn Bracht et Sarah Tardy aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/105443-divers-litterature-filles-de-la-mer.html
Sophie de Habsbourg de Jean-Paul Bled aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/104945-encyclopedie-sophie-de-habsbourg---l-impera.html
Le Bruit du silence de Léa Wiazemsky aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/108541-article_recherche-le-bruit-du-silence.html
Dans l'équipe de Staline de Sheila Fitzpatrick aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/106913-encyclopedie-dans-l-equipe-de-staline.html
L'Espoir des Neshov (4) de Anne B. Ragde et Hélène Hervieu aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/108548-article_recherche-l-epoir-des-neshov.html
Visitez notre chaine Youtube et abonnez-vous ! : http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables.
Gérard Collard - Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : maison de retraiteVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1223 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..