AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253069841
Éditeur : Le Livre de Poche (03/05/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.18/5 (sur 649 notes)
Résumé :
Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, à Biarritz, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse repr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (294) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  22 août 2016
♫ Si tu en as marre de déprimer, ♫ viens donc faire un tour à Lambé ♫ "
[ et en passant, lis le livre de Virginie Grimaldi, tu déprimeras plus...]
Pourquoi, tu dois le lire ?
- Parce que je l'ai lu en une soirée .
- Parce que ce matin , mon exemplaire est (sur sa tranche ) , complétement fluo-[ à dominance rose , si tu veux savoir...] , à force d'être rempli de post-it , tellement il y a de beaux extraits ..
- Parce que j'ai eu 2 fous rires et le sourire perpétuel .
Et que , du coup : ♫" je suis de bonne, bonne humeur ce matin , y' a des matins comme ça ♫"
- Parce que ce roman vous fera aimer et savourer le présent , ce qui n'est pas évident dans une société où on vous demande de vous projeter toujours loin devant ...
- Parce vous allez aimer vieillir .
Il y a des périodes de la vie où les "emmerdes " arrivent groupées . Julia (, jeune psychologue ) est en plein dedans ! Son père est brutalement décédé , sa grand-mère a disparu , son fiancé est en dessous de tout, alors elle décide de tout plaquer et de retourner vivre à Biarritz . Nouvelle vie , nouveau boulot : elle sera psy dans une maison de retraite . Au départ , sa décision la laisse un peu sonnée mais elle va vite s'adapter . Ses collègues deviennent des amis et les "petits vieux "la font réfléchir sur sa vie, le sens de sa vie .
C'est frais, léger, profond, DROLE, bouleversant, formidable, DROLE, triste, intergénérationnel, chaleureux, intelligent, DROLE, addictif, et ça ferait un super film ...
La fin est juste ...
[ Un seul petit conseil d'amie avant votre lecture , regardez le film "Dirty dancing" avant , sinon votre plaisir risquerait d'être amoindri et le fou-rire ne prendrait pas ...]
PS : Il n'est par contre, pas nécessaire ,d'avoir vu "Plus belle la vie" pour tout capter...
Voilà! Si vous voulez vous faire du bien ...Lisez-le .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11317
sylvaine
  20 avril 2016
Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi ou la très bonne surprise de cette masse critique privilège ! Donc un grand merci aux éditions Fayard et à Babelio.
Quand Julia débarque à Biarritz, sa ville natale, on ne peut pas dire que ce soit la grande forme. Elle a quitté Paris sur un coup de tête! La mort de son père, sa rupture avec Marc son compagnon et la disparition de Maminou, sa grand-mère, il n'y a plus de Julia ...Alors elle accepte de remplacer la psychologue d'une maison de retraite les Tamaris pendant son congé de maternité. Elle a une petite trentaine, alors tous ces petits vieux ....A sa grande surprise, ces papys farceurs, grincheux, ces mamies pleines de fantaisie et de joie de vivre vont bientôt la faire sortir de son marasme psychologique....
Avec un talent certain, Virginie Grimaldi nous entraîne avec Julia dans un monde clos où le temps n'a pas vraiment la même durée qu'à l'extérieur, où chacun s'efforce de profiter pleinement de chaque journée qui passe ... Et puis il y a les collègues..
Et me voilà passant de l'émotion, de la compassion au fou rire! bigre quel plaisir de pouvoir rire aux éclats ,mêlant comique de situation, blagues de potaches et pensées positives sur l'âge Virginie Grimaldi nous offre un roman touchant et attachant . A découvrir sans à priori ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          553
rabanne
  04 juillet 2017
Ouh là, cinq jours depuis ma dernière critique... Ça ne me ressemble pas trop, mais disons que je cours juste après le temps en ce moment, pire, même pour lire !! Alors comme j'arrive après 127 avis, je ne vais pas m'étaler.
Les Tamaris, ça ressemblerait davantage au Club Med pour les plus que seniors, qu'un mouroir sordide pour grabataires. Dans tous les cas, l'inexpérimentée Julia n'en mène pas large en y mettant les pieds pour la première fois...
J'ai passé un agréable moment avec Julia, ses collègues et "leurs" résidents, plus ou moins déjantés, drôles, attachants. Quitte à quitter ce monde, faisons-le gaiement. Une tendre et percutante comédie romantique, qui a son petit supplément d'âme. :-)
Commenter  J’apprécie          534
ssstella
  18 juillet 2017
Voilà qu'une fois de plus je vais utiliser le vocabulaire du goût pour raccourcir le résumé d'un livre... enfin, je ne crois pas être la seule à "déguster" mes lectures !
Donc...celle-ci sera un bonbon... un bonbon qui fond sur la langue en plusieurs couches... de la douceur constituée d'amour, de l'acidulé à base d'humour, et la note persistante c'est la tendresse avec l'attachement aux pensionnaires de la maison de retraite.
Le plus souvent, les jolies phrases sont sur le vieillissement, la perte d'autonomie, l'art de vieillir ... alors si le livre se classe dans le registre chick lit, il a aussi du fond (et même un bon fond).
Bref, il est parfait pour la plage... et ce n'est pas péjoratif !
Commenter  J’apprécie          516
jeunejane
  10 novembre 2017
Julia vit à Paris avec son compagnon Marc, l'homme de sa vie.
La même année, elle perd son père qu'elle aime beaucoup, sa grand-mère et Marc qui se révèle être un piètre compagnon dans les épreuves.
Elle abandonne son métier de psychologue dans un centre de chirurgie esthétique à Paris et accepte un poste de psy dans une maison de retraite à Biarritz, lieu où vit sa famille.
Elle y arrive en mauvais état, déprimée sans avertir sa famille.
En plus elle n'apprécie pas le contact avec les vieilles personnes.
Pendant son séjour, elle va apprendre à les connaître et à s'enrichir de leur expérience de vie.
Elle va aussi vivre des moments de partage et d'amitié avec ses collègues.
Et l'amour serait-il au rendez-vous?
Durant tout le livre, Virginie Grimaldi nous envoie ses réflexions humoristiques avec des tournures de phrases étonnantes, souvent hilarantes.
Elle nous lance des vérités profondes sur la vie, sur les vieilles personnes qui sont proches de la mort en atténuant les propos grâce à son humour.
Julia respectera de plus en plus les résidents au fur et à mesure de son séjour et se portera de mieux en mieux.
C'est une belle découverte pour moi qui ai mis longtemps à aborder l'auteur.
Je m'attendais à un récit superficiel.
Pas du tout, c'est la vie avec ses côtés drôles, dramatiques et un côté intergénérationnel que j'aime beaucoup, personnellement.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          465
Citations et extraits (250) Voir plus Ajouter une citation
Ninanansen60Ninanansen60   22 septembre 2018
" Mon cheminement n'est pas terminé. Je suis en cours de réparation, il me reste quelques impact et c'est seule que je compte m'en occuper. Quand j'aurais terminé, j'espère être assez solide pour reprendre la route en n'ayant plus peur de ce qui m'attend."
Commenter  J’apprécie          90
ssstellassstella   18 juillet 2017
-J'ai peur de perdre tous mes souvenirs. Je me fiche d'oublier ce que j'ai mangé une heure avant, mais j'ai peur d'oublier la joie intense que
j'ai ressentie à la naissance de chacun de mes enfants, j'ai peur d'oublier combien j'ai aimé les câliner, les rassurer, les voir sourire... j'ai peur
d'oublier les visages heureux de mes petits-enfants quand ils jouaient sous le cerisier de mon jardin, j'ai peur d'oublier la tendresse dans les
yeux de mes parents. Je vais m'accrocher à ces souvenirs-là de toutes mes forces, en espérant que la maladie prendra d'abord les autres,
puisque je n'ai d'autre choix que de les lui donner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
jeunejanejeunejane   10 novembre 2017
- J'ai été élue Miss Mamie, vous savez !
Certains disent que la vieillesse est un naufrage, moi je pense que c'est une chance. Un honneur. Tout le monde n'y a pas accès. Et puis, je pense que ce n'est pas pour rien qu'elle est si difficile.
- C'est-à-dire?
- Si la vieillesse était douce à vivre, personne ne voudrait que ça s'arrête. Le fait qu'elle soit si rude rend l'existence moins attachante. La vieillesse a été inventée pour se détacher de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          417
NathVBNathVB   16 mai 2016
Parfois, j'ai cette drôle d'impression que la vie est un jeu vidéo. On commence la partie avec plusieurs jauges pleines. La jauge de sérénité, la jauge de force, la jauge d'énergie, la jauge de joie. Sur notre chemin, on va croiser quelques ennemis, faire face à des attaques, parfois se tromper de chemin, sauter sur des bombes, chuter dans des trous, buter contre des obstacles. A chaque fois, nos jauges vont être entamées, mais des bonus "Bonheur" vont nous aider à les recharger. Le bonus "Mariage", le bonus "Naissance d'un enfant", le bonus "Soirée en famille". Ces bonus sont précieux, ce sont eux qui déterminent la qualité de la partie, parfois même sa durée. A la fin de chaque tableau, on doit affronter un gros monstre. Parmi les plus terrifiants, il y a le monstre "Deuil", le monstre "Maladie", le monstre "Chômage", le monstre "Rupture". Ceux-là, ils sont coriaces. Il faut du temps pour en venir à bout. Même si on y parvient, ils emportent toujours avec eux une bonne partie de chaque jauge. Un jour, les bonus ne sont plus assez costauds pour restaurer la joie, l'énergie et la force.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
rabannerabanne   02 juillet 2017
Ses lèvres descendent sur ma poitrine, il l'embrasse avec passion et moi, pendant ce temps, je cherche le frisson qui ne vient pas. Je lâche quelques gémissements : peut-être que le plaisir, c'est comme la faim, qui vient en mangeant. (...)
Deux minutes plus tard, lorsque je m'aperçois que je suis en train de repenser au risotto alors qu'il s'active sur moi, je comprends que notre histoire est terminée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          413
Videos de Virginie Grimaldi (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Grimaldi
Virginie Grimaldi - Il est grand temps de rallumer les étoiles
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14131 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .