AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702435068
Éditeur : Le Masque (02/05/2012)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Relax, ultra-cool, niveau de stress minimum : Boone Daniels, ex-flic reconverti en détective privé, commence chaque journée sur les vagues avec ses vieux amis de la Patrouille de l'aube. Quand l'icône de la communauté surf locale est tuée à la sortie d'un bar, le petit monde de Pacific Beach est secoué. Petra Halle, l'avocate so british qui met Boone dans tous ses états, lui demande de l'aider à défendre le tueur. À mesure qu'il est impliqué dans l'enquête, Boone se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Crossroads
  04 juillet 2018
Coucou les revoilou !
Boone Daniels et sa bande de potes sont de retour.
Le surf toujours viscéralement ancré dans leur ADN, c'est justement l'un de leurs dieux vivants qui allait le devenir beaucoup moins, pour le coup. Fini pour lui les joies du fartage et de la pagaie à mains nues sur d'innombrables bornes venteuses, l'aller sans retour en ce soi-disant monde meilleur ne proposant pas ce type d'options. Assassiné par un jeune keupon de bonne famille qui allait, contre toute attente, se retrouver défendu par l'ami Boone un brin influencé, il est vrai, par son avocate de dulcinée, et désormais mis à l'index de toute la communauté, ses potos itou. Ambiance, ambiance...
Suite directe de la Patrouille de l'Aube, ces Gentlemen séduisent bien plus.
Non contents de nous replonger dans cet univers si particulier ô combien fascinant, ils ont le bon goût d'y adjoindre, ce coup-ci, une enquête policière digne de ce nom.
Jouissif de retrouver un Boone Daniels, roi de la coolitude, ici bien moins à l'aise dans son calecif de bain à fleurs, amené à défendre l'indéfendable tout en piétinant de ses deux tongs étanches l'enquête alors menée par l'un de ses patrouilleurs dès potron minet emblématique.
Le ton général, toujours aussi badin malgré une tension à couper au couteau à huîtres, dégage un charme fou, occasionnant par là même moult poussées de plaisante satisfaction euphorisante.
Winslow amalgame idéalement monde du surf, barons de la drogue et jeunes idéalistes surentrainés un brin décérébrés tout en évoquant sobrement la solitude contrariée du surfeur désabusé parfaitement conscient du temps qui passe et qui emporte avec lui les mistrals gagnants.
L'indice plaisir est ici de 50 et totalement étanche à toute morosité éventuelle, ni lassitude d'aucune sorte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
encoredunoir
  05 mai 2012
Après La patrouille de l'aube, voici venu le moment de retrouver Boone Daniels le détective privé surfeur.
Alors que son amie Sunny est partie surfer aux quatre coins du monde et qu'il peine à passer le pas avec l'attirante avocat Petra Hall, Boone se cherche et s'aperçoit qu'il se rapproche de plus en plus de l'âge où il va devoir surfer avec les anciens de « l'heure des gentlemen ». Surtout que ses amis de la « patrouille de l'aube » vont sans doute peu apprécier le fait qu'il enquête pour le compte de la défense de Corey Blasingame, accusé d'avoir tué Kelly Kuhio, une légende locale du surf. de plus, l'enquête qu'il mène pour Dan, un des surfeurs de « l'heure des gentlemen » qui soupçonne son épouse de le tromper, le mine vraiment.
Le fond de ce nouveau roman de Don Winslow, c'est avant tout la crise de la quarantaine qui touche son héros. Boone Daniels vieillit, devient de moins en moins cool en voyant ce que devient le San Diego dans lequel il a grandit, et porte un regard de plus en plus critique sur sa propre vie. L'heure des gentlemen est un roman éminemment nostalgique sur une Californie et un sport, le surf, qui ne correspond plus que de loin à ce que Boone aurait aimé qu'ils restent ou deviennent. Car en fin de compte, le héros de Winslow est nostalgique d'une époque et d'un état d'esprit en grande partie fantasmés.
Le roman s'étire donc suivant cette langueur qui caractérise l'état d'esprit de Boone Daniels. Et les intrigues qui s'y entrecroisent ne sont là que prétextes à montrer combien le monde dans lequel évolue le héros non seulement à changé, mais n'a de plus jamais été celui qu'il aurait voulu qu'il soit.
Don Winslow mène donc sa barque avec une thématique proche de celle de L'hiver de Frankie Machine qui, déjà, fréquentait « l'heure des gentlemen », mais avec des intrigues à la fois plus complexes et plus faibles que celle qui était le fil de ce précédent roman. Cela donne en fin de compte un livre qui se lit assez facilement, avec quelque beaux passages, un suspens qui arrive à tenir le lecteur, mais qui manque singulièrement de fond et dans lequel les considérations philosophiques sur le surf qui semblent extraites des pires répliques de Patrick Swayze dans Point Break, surtout en début de roman, peuvent s'avérer agaçantes.
L'heure des gentlemen est un roman empreint d'une certaine naïveté dans la recherche désespérée d'un happy end typiquement américain qui viendrait conclure des intrigues inutilement emberlificotées. Ça se laisse lire mais on est loin de ce que Winslow nous a montré qu'il pouvait faire.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
yv1
  05 juillet 2012
Boone est en plein questionnement existentiel sur le sens de sa vie, sur la direction lui donner lui, qui arrive à la quarantaine : c'est une grande partie du bouquin. Pourquoi pas ? Disons qu'avec ce livre, Don Winslow se rapproche des polars ou des romans noirs classiques avec un héros qui se pose des questions, qui vit au delà de ses enquêtes. Là où il m'avait totalement surpris et bluffé dans Savages, il ne me renverse pas avec ce roman. D. Winslow s'assagit et avec lui ses histoires. Mais attention, on est loin d'un mauvais bouquin. Dans ce genre de littérature, Don Winslow se révèle être très fort, c'est juste parce que j'avais lu mieux que j'ai été un peu déçu, mais qui ne connait pas encore cet auteur peut y trouver un vrai plaisir de lecture -qui le connait aussi d'ailleurs, parce que globalement, j'ai bien aimé. D'abord et surtout par son écriture, hachée, qui alterne les belles phrases classiques, à celles tronquées du langage parlé ou d'un rythme différent
L'enquête avance pendant que Bonne s'interroge sur les liens amicaux, sur l'amour. Petra lui fait toujours beaucoup d'effet, mais elle est très différente : avocate ambitieuse et lui, détective privé ultra cool qui n'aspire qu'à profiter de la vie, des vagues et des copains. Certains liens se délitent pendant que d'autres se renforcent. L'intrigue est un prétexte pour l'auteur qui lui permet de parler de ces thèmes et également de faire une critique de la société de consommation états-unienne et plus particulièrement de la bonne société californienne
Cynisme ou réalité ? Sans doute un peu des deux, la réalité californienne entraînant le cynisme des lucides.
Beaucoup d'à-côtés aussi, plus ou moins en relation directe avec le texte principal, plus ou moins intéressants qui permettent de voir que Don Winslow est également capable d'écrire de manière moins déjantée, d'adopter un style plus classique.
Un polar très fréquentable même s'il n'est pas le meilleur de l'auteur.
Lien : http://lyvres.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tross371
  08 janvier 2018
Côte Ouest des Usa , au bord de la mer et le surf à portée de vagues !
une intrigue policière bien menée avec des personnages singuliers et hauts en couleurs ! On ne s' ennuie jamais avec les héros de ce roman qui ont tous des professions différentes mais surtout un lien indéfectible avec la mer et ... les vagues ou la Vague !
Connaissant parfaitement ce milieu Don Winslow nous rappelle , par bribes et sans alourdir l'intrigue , l'histoire et le développement de cette pratique sportive qui fascine ses adeptes .
Roman captivant et dépaysant !
Un très bon moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LUKE59LUKE59   23 mars 2014
Ce qu' il y a de génial avec l' océan, c' est précisément qu' il n' est pas à vendre, qu' on ne peut pas l' acheter, le posséder ni le clôturer - aussi jalousement que ces nouveaux hôtels de luxe qui fleurissent au bord de l' eau comme autant de lésions cutanées et s' efforcent de barrer les sentiers menant aux plages pour les "privatiser". .../ ...Il appartient à tous sans considération de race, de couleur, de religion, de richesse ou de misère.( p 35/36)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
yv1yv1   05 juillet 2012
On peut trouver sur le marché matrimonial sud-californien quelques milliers de liaisons profondément cyniques -des hommes qui acquièrent des épouses trophées jusqu'à ce que la date de péremption les incitent à s'en séparer ; des femmes qui épousent des nababs afin d'obtenir leur indépendance financière par le truchement de la pension alimentaire ; des jeunes hommes qui convolent avec de vieilles dames pour le gîte, le couvert et les cartes de crédit, pendant qu'ils sautent serveuses et modèles. Si l'on doit vraiment, absolument, s'occuper d'histoires de couples, telles sont les affaires qu'il faut accepter, car elles n'impliquent que bien peu d'émotions authentiques. (p.21)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yv1yv1   05 juillet 2012
Il a donné sa vie pour la cause ! mugit Boyd. (Ses yeux sont mouillés de putain de larmes) Nous devons tous nous tenir prêts à donner notre vie pour elle.

Ouais, se dit Boone. Non. Sans moi. Pas pour cette cause là. Suprématie blanche, néo-nazis, petites bites, QI à deux chiffres, respiration buccale, conneries merdiques de charognards déglingués.

Les skins se balancent à présent -l'adrénaline gicle, la circulation du sang s'accélère. Parfait, songe Boone. Saignez donc à blanc. (p.162)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Don Winslow (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Don Winslow
"Depuis tout jeune, j'ai toujours eu envie d'écrire ce livre. J'ai toujours voulu écrire un livre policier à New York".
C'est maintenant chose faite avec "Corruption", un roman sombre et d?un réalisme à couper le souffle paru en novembre 2018 aux éditions HarperCollins. Entre puissance, violence, dénonciation et pouvoir de fascination, "Corruption" nous plonge dans les secrets inavouables de la NYPD (New York City Police Department), ou "La Force", en suivant Denny Malone, le leader charismatique de cette unité d?élite.
Le célèbre Don Winslow nous révèle les anecdotes qui ont fait naître ce roman.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre