AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265089853
672 pages
Éditeur : Fleuve Editions (13/06/2013)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Édouard Ier, roi d’Angleterre, est prêt à tout pour conquérir l’Écosse. Sa campagne pour unir les îles britanniques sous une seule et même couronne, largement inspirée par une prophétie arthurienne, est d’ores et déjà engagée avec la soumission du Pays de Galles. Désormais, il doit mettre la main sur le groupe religieux de Saint Malachie, symbole de la nation irlandaise, afin de parachever son dessein implacable. Un seul homme peut contrarier ses plans : Robert Bruc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fifrildi
  03 avril 2019
Dévoré en trois jours, je pense ne pas me tromper en disant que j'ai adoré ce deuxième tome ^_^
J'avais laissé Robert Bruce (j'ai lu le 1er tome il y a presque 2 ans) en Irlande à la fin du 13ème siècle. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu pas mal de choses sur l'histoire de l'Ecosse, mais je n'ai eu aucun mal à me replonger dedans.
L'histoire reprend en 1299-1300 quand Robert revient d'Irlande avec la quatrième relique recherchée par Edouard Ier (pour unifier l'Angleterre, l'Irlande, le pays de Galles et bien sur l'Ecosse en un seul et même royaume selon une prophétie). Cette histoire de prophétie est de l'invention de l'auteure, mais il semblerait qu'Edouard Ier s'intéressait beaucoup aux légendes arthuriennes.
Robert Bruce change de camp comme de chemise. Ce qu'il veut avant tout c'est survivre pour devenir roi, même si pour cela il doit (re)trahir des gens qui choisissent de lui faire (encore) confiance.
Il va rencontrer celle qui sera sa deuxième épouse, Elizabeth de Burgh, la fille du comte d'Ulster. Cela avait commencé comme dans quelques romances historiques écossaises que je lisais avant mais cela n'ira pas plus loin. Pour la romance on se dirigera plutôt vers la série Les Chevaliers des Highlands de Monica McCarty qui se déroule à la même époque et où on retrouve une grande partie des personnages.
Parmi les faits historiques développés, je citerai la mort de Robert II d'Artois à Courtrai, le siège de Stirling en 1304, la traque et l'exécution de William Wallace en août 1305 et bien sûr le couronnement de Robert Bruce en mars 1306. Jean de Balliol II a été le dernier roi d'Ecosse couronné sur la Pierre du Destin (prise par Edouard Ier en 1296 et restituée à l'Ecosse 700 ans plus tard).
En fin d'ouvrage, l'auteure explique ce qui dans son roman fait partie de l'Histoire et les choses qu'elle a manipulé (raccourcis, modifications, ...) ou inventé pour construire une histoire crédible. Il y a aussi une liste des personnages (réels et fictifs) ainsi qu'une bibliographie.
Bon, je vous laisse, j'y retourne !

Challenge livre historique 2019
Challenge pavés 2019
Challenge multi-défis 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
TheWind
  17 avril 2020
Renégat, c'est le titre du deuxième tome de la trilogie Les maîtres d'Ecosse. Lu avec avidité comme le premier.
L'essentiel de la trame de ce second pavé tient en un seul mot : le titre du roman. Renégat. ( En anglais : Renegade)

Renégat : Personne qui abandonne ses convictions, qui trahit sa patrie, son parti, son passé.

Si l'on s'en tient aux faits historiques, il est clair que le personnage principal de cette biographie romancée, Robert Bruce, seigneur écossais, apparaît comme un renégat, un traître, un parjure..et si l'on veut être gentil, on peut dire de lui que ce mec là était une vraie girouette !
Après avoir reconnu la souveraineté d'Edouard Ier pendant plusieurs années, le voilà pour quelques temps du côté des insurgés écossais avec William Wallace. Peu de temps après, Robert se soumet au roi d'Angleterre qu'il s'empresse de trahir à nouveau pour se faire couronner roi d'Ecosse.
Alors, vous voyez, si on s'en tient juste à la chronologie des faits, on se dit que cet homme-là n'est vraiment pas fiable..
L'Histoire est souvent trompeuse ; elle ne relate souvent que des événements. L'historien a pour mission de décoder les documents parfois contradictoires qu'il a en sa possession, de chercher avec la plus grande prudence les causes des actions de chacun tout en gardant la plus grande neutralité.
L'auteur de roman historique est moins contraint. Il peut se permettre de combler les lacunes de l'Histoire en prêtant aux personnages des motivations secrètes, en inventant des évènements qui donnent à la réalité des faits tout leur sens.
C'est ce qu'a fait Robyn Young pour Robert Bruce. Son interprétation de l'Histoire est plausible. Rien n'est extravagant. Les motivations De Robert nous paraissent légitimes, et même inévitables !
Ce renégat, aux yeux de certains de ses contemporains, fait figure de héros aux nôtres.
Et c'est passionnant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
marylinestan
  28 mars 2018
Conjuguant avec talent son sens de l'intrigue à l'Histoire, Robyn Young livre une fulgurante version de l'épopée guerrière de Robert Bruce, comte de Carrick qui devint roi d'Ecosse, contre Edouard 1er, roi d'Angleterre. Entre batailles épiques et trahisons, intérêts contradictoires et luttes fratricides entre Ecossais, le lecteur plonge dans la vie quotidienne au Moyen Age dont mille détails en restituent la quintessence et la dureté : existence souffreteuse des paysans emportés par les querelles de clans, de classes, luttes contre l'oppresseur anglais…La magie s'insinue, sous les traits d'Affraig, sorcière aux doigts de Norne qui tresse les fils de la destinée. Les quatre talismans disputés par les belligérants réveillent le mythe d'Arthur, et scellent avec le secret de la légitimité d'Edouard 1er , l'avenir de son royaume. Parmi ces « maîtres d'Ecosse », personnages hauts en couleur, le rebelle William Wallace traverse avec incandescence ce roman situé au coeur d'une trilogie.
Commenter  J’apprécie          40
frimoussette
  19 octobre 2018
La suite des aventures de William Wallace et Robert Bruce
Trahisons , batailles , meurtres, complots
Passionnante bataille pour couronner un roi écossais libre du joug des "rosbifs "
Je comprends mieux pourquoi nous nous entendons si bien avec nos amis écossais
Commenter  J’apprécie          82
AlineMarieP
  21 mai 2015
Dans ce second tome, Robyn Young évite à nouveaux les écueils du roman historique. Tout d'abord, celui de l'historique de décor: elle nous livre une tranche d'Histoire qui, certes a des échos contemporains, se suffit à elle même, sans développement plombant. Elle évite aussi la notice encyclopédique mise en prose non-scientifique grâce à un soupçon de légendes et de chevalerie tout à fait propres aux modes littéraires de cette époque (les extraits de Monmouth sont d'ailleurs là pour le souligner), elle rend aussi l'histoire plus humaine, mais sans pathos, nous permettant ainsi de rester dans cette ambiance politico-guerrière.
L'auteur ne nous fait pas cours (et lorsqu'elle prend des distances avec la discipline historique, elle nous propose des notices et une bibliographie qui permettront d'aller plus loin) et nous distrait grâce à une intrigue bien soignée et bien maîtrisée, beaucoup plus rythmée que le premier tome.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LatuluLatulu   07 février 2016
Les serviteurs étaient au courant de tout. Invisibles, ils attendaient dans un coin de la salle pour débarrasser les assiettes lors des festins, ignorés des rois trop occupés à préparer leurs guerres et des seigneurs qui se disputaient le pouvoir à coups d'intrigues. Ils remplissaient les baignoires de la salle de bains des dames et vidaient leurs pots de chambres, témoins muets des affaires d'Etat et de coeur: une horde silencieuse qui se bousculait dans les couloirs et entendait tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FifrildiFifrildi   02 avril 2019
Le sang des rois défunts coulait comme la sève dans ses veines. Il sentait leur volonté à l'oeuvre à travers la sienne, exigeant qu'il remplisse la promesse de sa lignée : chasser le tyran et accomplir sa destinée, par tous les moyens.
Commenter  J’apprécie          170
FifrildiFifrildi   01 avril 2019
L'ancêtre de Robert, le grand Malcolm Canmore, avait renversé son rival, Macbeth, pour s'emparer du trône. Aujourd'hui, avec l'aide de Dieu, il ferait de même. Son orgueil et son sang l'exigeaient.
Commenter  J’apprécie          150
FifrildiFifrildi   02 avril 2019
Il n'avait pas tout risqué pour rien. Il avait abandonné tout ce qu'il possédait pour tout ce qu'il espérait obtenir : ses terres pour un royaume, sa famille pour un peuple, ses richesses pour une couronne.
Commenter  J’apprécie          110
FifrildiFifrildi   01 avril 2019
- Dans L'Histoire des rois de Bretagne de Monmouth, il est écrit que Brutus de Troie, fondateur de ces îles, avait en sa possession certaines reliques. A sa mort, ses fils se sont partagé le territoire, donnant naissance à ce qui allait devenir l'Angleterre, l'Irlande, le pays de Galles et l'Ecosse, chacun d'entre eux possédant l'une des quatre reliques, symbole de leur nouvelle autorité.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Robyn Young (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robyn Young

SMEP - Robyn Young
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre