AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2378800622
Éditeur : L' Iconoclaste (03/04/2019)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Il y a ce moment où vous vous faites arrêter pour presque rien. Celui où l’on vous met en prison sans que vous puissiez savoir quand vous en ressortirez. Il y a cette petite fille qui vous attend avec votre femme. Et toutes ces lettres entre vous.
Celle qui attend est le roman bouleversant d’une famille soudain entre parenthèses et de ce père confronté à la réalité carcérale – la promiscuité, l’ennui, le manque. Et de ce que les hommes imaginent dans les sit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Hippocampelephantocamelos
  26 avril 2019
C'est un tournant dans la vie du jeune couple. Pénélope, Alexandre et leur fille de trois ans, Pamina, vont s'installer en Allemagne. Pourtant, le jour J, Alexandre n'est pas là : il s'est fait arrêter par la police. Arrêté quelques années auparavant, il ne s'est jamais présenté à son rendez-vous judiciaire. Aujourd'hui, ce rendez-vous le rattrape et ne lui laisse pas le choix. Un caractère bien trempé et une franchise exacerbée lui attirent la foudre du juge qui l'envoie directement en prison. On suit alors le quotidien d'Alexandre dans une prison. Pour ne pas perdre le fil de la vie à l'extérieur, il écrit chaque jour à Pénélope et à Pamina (lui qui n'est pas très littéraire devient un modèle pour ses camarades détenus), jusqu'au jour où celles-ci ne répondent plus… Alexandre se pose la question essentielle : seront-elles là à sa sortie de prison ?
Ce roman qui se déroule dans l'enceinte d'une prison permet une évasion du lecteur. Très vite, on s'attache au personnage d'Alexandre, on ressent la solitude qu'il peut éprouver, ses craintes, ses peurs. En parallèle, on découvre aussi la douleur de ceux qui sont dehors : sa femme, Pénélope, et sa fille Pamina. L'autrice nous pose une question : pour qui est-ce le plus dur finalement ? Pour celui qui est enfermé, ou pour celles qui doivent continuer à affronter la vie, sans lui ? La question de l'écriture comme échappatoire est au centre de ce roman. Au-delà d'une histoire vraie, c'est une histoire d'amour et une réflexion sur le rapport au temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
soleil
  14 avril 2019
Alexandre est en prison. L'incarcération devrait durer peu de temps. Pour autant, Pénélope son épouse entreprend de partir travailler en Allemagne. Sage-femme, elle part avec leur fille dans l'espoir d'une libération rapide de son mari. L'attente débute.
---------------------------------------------
Pendant de longues pages, ce que j'ai perçu ne correspondait pas avec la description de la prison, ce lieu qui contraint, enferme, oppresse. J'étais en manque d'une violence que je voulais ressentir, j'avais besoin d'âpreté que l'auteur ne me donnait pas. Elle m'entraînait vers autre chose. A l'instar de certains prisonniers qui ploient, je me suis laissée faire par ma perception première : l'atmosphère qui se dégageait des mots de Camille Zabka m'enveloppait de façon douce, tendre, cotonneuse alors même qu'objectivement cette violence était intrinsèque à cette bulle et non en son dehors. Pour autant, j'ai voulu qu'Alexandre se taise, j'ai voulu étouffer ses paroles, pour qu'enfin il s'expulse de cet antre, renaisse des mains de Pénélope. Pénélope, sa femme, celle qui attend, inlassablement, fidèle. Sage-femme de profession, saura-t-elle de nouveau accueillir la vie aux côtés d'Alexandre ?
Je remercie vivement l'auteur qui m'a envoyé son roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hayatte_B
  02 juin 2019
Celle qui attend. Celles qui attendent. Elles sont 2. Pénelope et Pamina. La mère et l'enfant. La femme et la fille. Elles attendent Alexandre. Alexandre le mari. Alexandre le père. Alexandre l'impétueux. Celui qui se fout des lois. Celui qui commet sciemment délits sur délits. Pour provoquer la police. Pour la narguer. Jusqu'au jour où il se fait arrêter. Jusqu'au jour où il se retrouve en prison. Loin des siens. Loin d'elles. Loin de Pénelope et Pamina. Loin de ses deux femmes qui l'attendent. Commence alors une correspondance épistolaire entre Alexandre et celles qu'il aime. Celles qui l'aiment.
Ce sont ces lettres qui l'aident à tenir. Qui lui maintiennent la tête hors de l'eau. Ces lettres sont le seul fil qui le relie à Pénelope et Pamina. Il leur dit ce qu'il ne leur avait jamais dit avant. Il s'ouvre à elles. Pour la première fois.
J'ai eu entre les mains un livre qui parlait de résilience. de confiance. D'amour. de différences aussi.
J'ai dévoré ce livre dont l'histoire m'a émue aux larmes. Une histoire qui m'a touchée. Une histoire inspirée de la réalité.
En effet, pour écrire ce récit, l'auteure s'est inspirée des 52 lettres échangées entre Alexandre et Pénelope. 52 bouées de sauvetage.
Ce récit est pour moi un classique revisité. Un classique des temps modernes. Un classique comme on les aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimo26
  21 août 2019
Alexandre dirige une entreprise de voituriers. Il a une fille, Pamina, et une femme, Pénélope. Une vie normale. Un jour, il se fait arrêter au volant. Il a trop bu et prend la fuite. Il perd son permis mais continue de conduire. Jusqu'à ce qu'il se fasse de nouveau prendre. Il est jeté à Fleury-Mérogis, sans savoir précisément pour combien de temps. Sa vie est mise en suspens.
Il doit s'habituer à la proximité de son codétenu, aux odeurs, aux bruits, aux privations. Et comprendre les codes. La prison est une arène. Et puis, il y a l'ennui. La hantise que celles qui l'attendent dehors finissent par l'oublier. Car pour Pénélope, la vie se poursuit. Elle doit désormais assurer seule le quotidien : veiller sur Pamina, s'adapter à un nouveau poste de sage-femme. Et, tisser le temps qui lui ramènera Alexandre.
Pour ne pas sombrer, il commence à leur écrire. Pour elles, il fabrique des puzzles à reconstituer, des dessins à colorier, des banderoles à afficher, il trace des mots sur du papier et maintient chaque jour le lien. Pour que tout ne s'effondre pas. Pour que la vie qu'il a construite ne lui échappe pas. L'écriture et la lecture sont au coeur de son quotidien. Un trait d'union qui lui permettra de reprendre le fil, une fois dehors. Et, il l'espère, retrouver intacte sa famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marieemmy
  17 avril 2019
Alex dirige une société de voituriers, est marié et a 1 petite Pamina de presque 3 ans: une vie de rêve. Mais un jour, suite à un délit routier, il se retrouve en prison à Fleury Merogis. Une vie en suspens commence pour lui: une nouvelle vie faite de cohabitation, de codes d'ennui mais en total décalage avec la vie extérieure. Ainsi il prend la décision d'écrire à ses femmes quotidiennement afin de garder un lien avec elles et de ne pas devenir fou .
Un premier roman plein de vérités carcérales, d'émotions et d'une volonté farouche de garder ce qu'il a réussi à construire et dont il est fier.
Une écriture vraie, poignante, toute en douceur où la violence n'est pas le maitre mot. L'enjeu de cette histoire (basée sur une histoire vraie) est ailleurs: le maintien de liens et l'espérance de ne pas être abandonné une seconde fois.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HippocampelephantocamelosHippocampelephantocamelos   24 avril 2019
Il voit les lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi et dimanche. Les jours fériés, les vacances scolaires et le nom des saints. C'est absurde, ça ne veut plus rien dire pour le prisonnier. Son temps à lui, après deux mois d'incarcération, n'est plus le même que celui des gens libres. En prison, le temps traîne.
Commenter  J’apprécie          50
HippocampelephantocamelosHippocampelephantocamelos   24 avril 2019
Libre de pouvoir descendre sur les quais, pour aller saluer Clément au bistrot des Augustins. Prendre un verre même peut-être. Il en est tout étourdi. Il a cru qu'il était libre. Il a cru aux arbres derrière la fenêtre, aux péniches, aux pavés, au vent qui vient de loin, aux odeurs de marrons grillés. Il a cru au goût du vin, au brèves de comptoir. Il a cru qu'il irait guetter le passage de Pénélope rentrant du travail devant le restaurant où ils gardent les voitures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
myprettybooksmyprettybooks   24 juin 2019
« Un instant infime, tout appliqué qu’il était à écrire, il s’est cru libre. Libre de pouvoir descendre sur les quais, pour aller saluer Clément au Bistrot des Augustins. Prendre un verre même peut-être. Il en est tout étourdi. Il a cru qu’il était libre. Il a cru aux arbres derrière la fenêtre, aux péniches, aux pavés, au vent qui vient de loin, aux odeurs de marrons grillés. »
Commenter  J’apprécie          10
valairevalaire   14 avril 2019
 Elle regarde l’eau sous le pont et, quand elle relève les yeux, il lui semble que c’est toute la ville, le ciel et les nuages qui avancent dans la nuit
Commenter  J’apprécie          00
valairevalaire   14 avril 2019
Il lève les yeux. Un instant infime, tout appliqué qu’il était à écrire, il s’est cru libre 
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : univers carcéralVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz cucul

Commençons facile, cucul c'est ...?...

Beau et c..à la fois
bébête, bête, niais, nunuche

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture , fessesCréer un quiz sur ce livre
.. ..