AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070465286
128 pages
Éditeur : Gallimard (13/05/2015)
4.2/5   5 notes
Résumé :
Léonard de Vinci était un visionnaire de génie: peinture, architecture, physique,botanique...Aucun domaine n'a échappé à son insatiable curiosité et à son besoin de comprendre. Â sa mort en 1519, il laissa de nombreux manuscrits, souvent cryptés, qui révèlent la profondeur d'un esprit mordant et une puissance d'analyse des mobiles humains.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lilousp
  20 août 2015
Avec un grand mépris des superstitions, Léonard de Vinci, au gré des pages, livre ses pensées: une sagesse pratique et une vision très personnelle du monde.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
PartempsPartemps   15 octobre 2020
11. — L’amour d’un objet, quel qu’il soit, est fils de sa connaissance.

L’amour est d’autant plus fervent que la connaissance est plus certaine : or la certitude naît de la connaissance intégrale de toutes les parties qui, réunies ensemble, forment le tout de la chose qui doit être aimée. Si tu ne connais pas Dieu, tu ne saurais l’aimer ; si tu l’aimes pour le bien que tu attends de lui et non pour sa souveraine vertu, tu imites le chien qui remue la queue et fait fête par ses bonds à celui qui va lui donner un os ; si l’animal connaissait la supériorité de l’homme, il l’aimerait bien mieux. (R. 837.)

12. — Quelle est l’indéfinissable chose qui cesserait d’être, si on pouvait la formuler ? L’infini, qui serait fini, s’il pouvait être défini !

Car définir c’est limiter et des limites appartiennent simultanément à plusieurs points au moins d’extrémités : ce qui contredit à la notion de l’illimité. (C. A. 113, v.)

13. — La vérité seule fut fille du temps. (M. 58, v.)

14. — Le mensonge est si méprisable, même s’il dit bien grande chose de Dieu, qu’il ôte toute grâce à la divinité.

La vérité est de telle excellence, qu’en louant de petites choses, elle les rend nobles. (C. A. 118, r.)

Les obstacles à la vérité se changent en contrition.

Sans doute, telle proportion est du mensonge à la vérité que de la ténèbre à la lumière ; et la vérité est d’essence tellement excellente, que même si elle s’applique à une humble et basse matière, encore, sans comparaison, elle surpasse les incertains et mensongers développements et s’élève au-dessus des grands et sublimes discours. Car, notre esprit, encore qu’il ait le mensonge pour cinquième élément, n’en tient pas moins la vérité des choses pour le souverain aliment, non des esprits vagabonds, mais des intellects véritables.

Mais toi qui vis de songes, tu te plais davantage aux raisons sophistiques et barbares et à parler de choses grandes et incertaines, que des matières de moindre envergure, mais de certitude naturelle. (Tr. 12, r.)

15. — Le feu détruit le mensonge, c’est-à-dire le sophisme, et fait sortir la vérité des ténèbres. Le feu a pour mission de consumer tout sophiste. Dévoileur et démonstrateur de vérité, car il est la lumière dispersatrice des ténèbres qui cachent l’essence des choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PartempsPartemps   15 octobre 2020
39. — Le sens commun est celui qui juge les impressions que lui transmettent les autres sens.

Le sens commun possède le mouvement médiateur, pour les impressions transmises par les cinq sens.

Les sens se meuvent suivant les objets, mandant leur similitude aux cinq sens qui transmettent à la sensibilité ; et celle-ci transmet au sens commun : et lui, étant juge, mande tout à la mémoire, dans laquelle, suivant leur puissance, plus ou moins, elles sont conservées.

Les anciens spéculateurs ont conclu que cette partie du jugement, donné à l’homme, tire sa cause d’un organisme auquel se référeraient les cinq sens, au moyen de la sensibilité.

Ils ont donné le nom de sens commun à ce sens et le placent au milieu de la tête. Ce nom vient de ce qu’il est juge des autres sens. Il se meut au moyen de la sensibilité, placée au milieu, entre lui et les sens.

La sensibilité se meut au moyen de la similitude des choses à elle transmises par les instruments superficiels ou sens qui sont placés, au milieu, entre les choses extérieures et la sensibilité ; pareillement les sens se meuvent d’après les objets.

La similitude des choses environnantes se transmet aux sens, qui la passent à la sensibilité ; elle-même les offre au sens commun, par qui elles entrent dans la mémoire où elles demeurent, selon leur plus ou moins grande importance.

Quel sens est plus rapide en son office et plus voisin de la sensibilité que l’œil, supérieur et prince des autres ? Nous en parlerons spécialement, en laissant les quatre autres, pour ne pas allonger notre matière. (C. A. 90, r.)

Or, regarde, lecteur, ce que nous pouvons croire de nos anciens qui ont voulu définir ce qu’est l’âme et la vie, choses improuvables, car ce ne sont pas choses que l’expérience puisse clairement connaître et prouver, puisque pendant tant de siècles elles ont été ignorées et crues faussement.

L’œil qui fait clairement l’expérience de son office, jusqu’à ce temps, a été défini d’une façon diverse par d’infinis auteurs ; prouve par expérience qu’il en est une autre. (C. A. 119, r.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PartempsPartemps   15 octobre 2020
24. — Les prophéties des cérémonies[1].

Une infinie multitude vendra, publiquement et sans être inquiétée, les choses du plus grand prix, sans la permission du maître d’icelles et qui ne furent jamais en leur pouvoir ; et à cela, la justice humaine ne pourra rien. (C. A. 362, v.)

Une monnaie invisible fera triompher ceux qui n’en dépensent pas d’autre. (Id.)

Un assez grand nombre de gens laisseront le travail, l’effort, la pauvreté de vie et de vêtement et iront habiter, dans les richesses, de triomphants édifices, prétendant que c’est le moyen de se faire ami de Dieu. (Id.)

Ceux qui seront morts depuis mille ans donneront l’embonpoint à beaucoup de vivants. (I. 66, v.)

Les hommes parleront à des hommes sans vie qui auront les yeux ouverts et ne verront pas ; ils leur parleront sans obtenir de réponse et crieront grâces à qui a l’oreille et non l’ouïe, et feront lumière à des aveugles (personnages des tableaux) (C. A. 362, v.)

Les aventureuses femmes, de leur propre volonté, iront raconter, à des hommes, toutes leurs luxures et actes honteux et très cachés. (Id.)

Ces traits anticléricaux font partie des facéties. Il a paru caractéristique de les rapprocher des affirmations religieuses qui précèdent. La raillerie ou l’invective contre le clergé se retrouve dans la bouche et sous la plume des plus croyants, et surtout des mystiques. On comprend que le clergé ait tenté de s’identifier à la religion et d’imposer le respect de sa personne, mais un Savonarole, une sainte Catherine de Sienne dépassent en violence tout ce que les ennemis de l’Église ont proféré. Il ne faut pas oublier que Léonard, ingénieur militaire de César Borgia, a vécu sous le pontificat d’Alexandre VI ; et quand il dit : « les bons frères sont des Pharisiens », on doit se souvenir que saint François est mort depuis le samedi 3 octobre 1226, au crépuscule, et que le Verbe franciscain a été vaincu depuis deux siècles par l’action dominicaine. V. La Doctrine de Dante (Sansot).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JcequejelisJcequejelis   22 décembre 2015
L'homme et les animaux ne sont qu'un passage et un canal à aliments, une sépulture pour d'autres animaux, une auberge de morts, qui entretiennent leur vie grâce à la mort d'autrui, une graine de corruption.

2798 – [Folio/sagesse n° 5959, p. 14]
Commenter  J’apprécie          72
lilousplilousp   20 août 2015
C'est à tort que les hommes se lamentent sur la fuite du temps, l'accusant d'être trop rapide, sans s'apercevoir que sa durée est suffisante; mais la bonne mémoire dont la nature nous a dotés, fait que les choses depuis longtemps passées nous semblent présentes.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Léonard de Vinci (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léonard de Vinci
Léonard de Vinci, la biographie https://leodevinci.com/
https://www.editionsquanto.com/produit/14
Il a été le génie le plus créatif de l'histoire. Quels secrets peut-il encore nous apprendre ? Léonard de Vinci était enfant illégitime, homosexuel, gaucher, végétarien, distrait et parfois hérétique. Cette inadéquation aux moeurs de l'époque a décuplé sa créativité.
autres livres classés : aphorismesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
654 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre