AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290309636
217 pages
J'ai Lu (30/11/-1)
3.72/5   526 notes
Résumé :
L'humanité compte parfois des génies qui sont admirés et respectés. Mais qu'arriverait-il si, au sein de la race humaine, se développait une autre race, d'un niveau mental infiniment supérieur, celle des Slans ? Ne seraient-ils pas craints, haïs, pourchassés puisque supérieurs et donc redoutables ? Pourtant, le Slan c'est l'avenir de l'homme, le prochain stade de son évolution. Voici son histoire à travers celle de ses membres les plus parfaits, Jommy Cross et la be... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 526 notes

Foxfire
  25 février 2020
Considéré comme un classique de la SF, « à la poursuite des slans » me laisse sur un sentiment mitigé. Autant j'ai adoré la première moitié du roman, autant la seconde m'a plutôt déplu. Je ne pense pas que ce soit dû au fait qu'à l'origine ce récit a été publié sous forme de feuilleton dans la revue Astounding Stories. Ma déception ne vient pas d'un problème de construction narrative lié à ce mode de publication mais bien à une perte d'intérêt pour le contenu en lui-même.
Quel dommage ! le début du roman m'a pourtant immédiatement happée et enthousiasmée. le thème très classique d'un conflit opposant humains et « mutants » télépathes est remarquablement et très efficacement abordé. L'histoire de Jommy, ce jeune slan obligé de fuir et de se cacher, m'a tout de suite emballée. Tout comme la découverte des luttes de pouvoir au sein du palais où siègent le dirigeant de la planète et ses conseillers.
Mais à partir du moment où Jommy endosse le rôle de sauveur mon enthousiasme est retombé comme un soufflé. L'intrigue perd alors une grande part de sa saveur et de son intérêt. Paradoxalement, c'est au moment où le récit prend l'aspect d'un roman d'action où les péripéties s'enchaînent dans une course-poursuite que j'ai commencé à m'ennuyer. J'avais tout de même envie de connaître la vérité au sujet des slans, c'est ce qui m'a permis de surmonter l'ennui provoqué par cette seconde moitié de roman. La question de savoir qui sont réellement les slans est en effet passionnante et maintient l'intérêt du lecteur. le dénouement, à l'image de la moins bonne partie du roman, est affreusement bavard.
De van Vogt j'ai largement préféré « la faune de l'espace » qui m'avait passionnée de bout en bout. « A la poursuite des slans » a vraiment été une déception, et ce d'autant plus que le début du roman m'a emballée et que j'y ai vraiment cru. Quel dommage, ça partait vraiment bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          516
lecassin
  20 mai 2013
Paru en feuilleton de septembre à décembre 40 dans la revue mensuelle « Astounding Stories », « Slan », c'est son titre américain, se verra publié en 1946 sous forme de livre. Il s'agit là d'un classique de la science fiction ; mais bien plus encore : un chef d'oeuvre.
Jommy Cross et la belle Kathleen Layton sont pourchassés sur la Terre entière. La raison ? Ce sont des Slans : l'étape suivante de l'évolution humaine, après Homo Sapiens…
De même qu'Homo Sapiens est sorti vainqueur de sa confrontation avec ses prédécesseurs, le Slan sortira-t-il vainqueur de cette nouvelle bataille pour l'évolution ; lui si supérieur, tant du point de vue physique qu'intellectuel à l'homme ? et puis doté du pouvoir de télépathie…
Kier Gray, dictateur président, et John Petty, chef de sa police secrète, parviendront-ils à leurs fins : éliminer les Slans ?
« A la poursuite des Slans » reste pour moi un excellent divertissement, et malgré tout, sous la plume intelligente de van Vogt, un véritable appel à la tolérance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
jmb33320
  02 janvier 2020
Ce roman de SF de l'âge d'or américain parvient, très habilement, à laisser planer le doute sur l'origine des Slans, humanoïdes intelligents et télépathes, qui sont pourchassés par les humains depuis qu'ils avaient pris momentanément le pouvoir. Sont-ils des mutants, des prototypes de laboratoire, des extra-terrestres ? Il faudra patienter jusqu'à la fin pour avoir la clé. C'est ce qui m'a semblé le plus intrigant dans ce récit par ailleurs très classique.
Il obéit au schéma mille fois utilisé ailleurs de l'être providentiel, seul à même de sauver une humanité en péril. Remplacez la science et les capacités surhumaines par de la magie et du courage et vous avez une trame type de Fantasy. Son personnage principal, Jommy Cross, est un Slan, en danger de mort depuis son enfance. Pourtant l'homme qu'il devient ne m'a pas semblé être porté vers l'empathie. Il est tout à sa volonté de puissance, manipule sans scrupules l'esprit des autres et ne doute pas un instant de sa légitimité à prendre des décisions au nom de tous. Bref, pas si éloigné du dictateur Kier Gray, autre personnage de ce roman.
Le style d' A.E. van Vogt m'a semblé professionnel mais pas très enthousiasmant, très sérieux pour tout dire. Un peu d'humour ou de poésie n'aurait pas fait de mal mais de ce côté-là, il faut bien reconnaître que la plupart de ses collègues de la même époque et du même pays ne faisaient pas beaucoup mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Slava
  28 août 2015
Jommy Cross est un petit garçon de 9 ans qui se promène avec sa maman dans une grande ville futuriste. Malheureusement, celle-ci se fait abattre sauvagement et il prend la fuite, pourchassé par plein de gens. Pourquoi ? Tout simplement parce que lui et sa mère sont des Slans : des mutants télépathes, dont l'espèce est l'évolution de l'Homo Sapien, c'est à dire nous. Et ils sont traqués par la police secrète de John Perry, homme de main du terrible dictateur Kier Gray, car en plus, ils sont vus comme une menace par nous. Il doit donc survivre tout en découvrant l'incroyable secret de son père, pouvant permettre au sauvetage de sa race.
Pendant ce temps, une jeune Slan élevée au palais du dictateur doit se confronter à John Perry, qui jure de l'exterminer...
Encore une fois, ce livre n'aurait pas du croiser ma route, vue que je ne suis pas très SF. Mais vu que j'avais beaucoup apprécié Cailloux dans le Ciel d'Asimov et que le scénario m'avait l'air sympa, je l'ai lu.
Nous sommes dans un futur pas vraiment réjouissant. Notre planète a subie des guerres entre les Slans et les humains. Une bonne partie des hommes vivent dans la misère et les Slans sont persécutés impitoyablement.
Ces Slans... Je les ait trouvés fascinant. Ces mutants lisant dans les pensées, d'une maturité prodigieuse (notre Jommy a beau avoir 9 ans au début du récit, il réfléchit comme un adolescent de 15 ans) et de pouvoirs surhumains. On peut comprendre déjà la haine des humains. Mais ajoutons que voilà des siècles, ils étaient les maîtres du monde... Et pensons aux rumeurs accordant d'horribles faits aux Slans et on a toutes les raisons pour vouloir la mort à ceux-ci !
Le récit tourne très souvent d'eux, surtout de notre héros et de Kathleen, la Slan du palais. Lorsqu'ils se tournent aux humains, eh ben ils sont pas vraiment glorieux. Entre Mémé, une ex-actrice alcoolique qui cache secrètement Jommy mais seulement par intérêt et qui l'exploite sans scrupule, John Petty, froid sergent sans une once d'humanité... Rares sont ceux qui sont bienveillants envers les Slans...
Mêmes les Slans eux-mêmes ne sont pas tous unanimes : certains cherchent la paix, d'autres veulent exterminer les hommes...
En revanche, on sent bien que c'est un roman SF avec sa ville très futuriste, ses vaisseaux, ses conquêtes spatiaux autour de Mars et de Lune... et dont tout ce décor est hélas joliment désuet. influencé par la pensée de l'époque (le roman étant sorti à la fin des années 40 ).
Autre défaut, l'écriture. Eh oui, l'écriture a beau ne pas être mauvaise et être correct, elle m'a parut plate et sans vie.
De même, le roman est trop court, seulement 200 pages ! du coup, l'histoire est parfois raccourcie pour avancer le rythme, ce qui est dommage vu qu'il se passe tellement de chose !
En revanche, une qualité que je loue : c'est qu'à travers les Slans, c'est la tolerance, le pouvoir et le racisme qui fait office de réflexion. La réaction de certains personnages m'ont fait froid dans le dos car je continue de les trouver encore aujourd'hui. de même, à certains moments, j'étais surprise de constater que " Oh, mais c'est encore le cas aujourd"hui !"
Et ça, ça permet d'être un bon roman de SF malgré les défauts que j'ai cité : car il nous fait réfléchir sur la paix et la tolérance et de combattre les agents du racisme et de la dictature.
PS : par contre, contrairement à beaucoup de commentaire, je ne l'ai pas trouvé facile pour un jeune. Ah non, désolé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
lokipg
  10 mai 2018
La science-fiction est un de mes genres littéraires de prédilection. Malgré tout, j'ai encore pas mal de lacunes, et notamment, je n'avais encore jamais lu de romans d'Alfred E. Van Vogt. Voilà un manque comblé avec ce roman, sans doute son plus célèbre, avec le Monde des Ā.
Dans un avenir difficile à situer, une nouvelle espèce a fait son apparition au sein de l'humanité : les Slans, mutants dotés de capacités hors normes et de pouvoirs télépathiques. Il y eu une guerre entre les humais et les Slans, que les humains remportèrent. Depuis, les Slans survivants sont traqués et éliminés sans merci.
C'est dans ce monde que Jommy Cross et Kathleen Layton, deux Slans de neuf et onze ans, doivent survivre...
À la poursuite des Slans possède le charme désuet de la vieille SF des années 50. On y croise de la technologie atomique, des fusées à l'ancienne, des tableaux de bord dotés de cadrans à aiguilles... le récit contient sa dose d'aventure et d'action dans un esprit très pulp, mais également des pistes de réflexions sur l'évolution et le racisme, entre autres, le tout écrit dans un style fluide, très agréable à lire.
En bref, j'ai trouvé dans ce roman une lecture divertissante et intéressante, qui me donne envie de pousser plus loin la découverte de cet auteur. Cela tombe bien, le Monde des Ā m'attend paisiblement sur une étagère...
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
jm62jm62   11 janvier 2022
Les hommes, pris en masse, jouent toujours le jeu de quelqu’un d’autre, jamais le leur.
Commenter  J’apprécie          20
jm62jm62   11 janvier 2022
Le mal qui s’attaque aux dictateurs de tout âge, la folie de la persécution.
Commenter  J’apprécie          00
lecassinlecassin   20 mai 2013
Ils sont quelques-uns devant nous maintenant, Jommy, et il en arrive d’autres de l’autre côté. Il faut que tu partes chéri. N’oublie pas ce que je t’ai dit. Tu ne dois vivre que pour une seule chose : permettre aux Slans de vivre une existence normale. Il te faudra, je crois, tuer notre grand ennemi, Kier Gray, quand bien même tu devras le poursuivre au fond de son vaste palais. Souviens-toi, il va y avoir des cris et une certaine confusion, mais ne perds pas la tête. Bonne chance, Jommy.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
tgranductgranduc   22 octobre 2012
Il sentit la main glacée de sa mère étreindre son poignet.
Ils marchaient d'un pas vif dans la rue et les ondes de peur passaient en vagues rapides du cerveau de sa mère jusque dans le sien. Mille autres idées venaient battre son esprit, pensées des passants qu'ils croisaient ou des occupants des maisons devant lesquelles ils passaient. Mais seules les pensées de sa mère lui parvenaient claires et cohérentes... et hantées par la peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SachenkaSachenka   16 décembre 2018
La race humaine s'est toujours comportée comme une bombe à retardement. Durant des millions d'années, la vie a brûlé en veilleuse, puis le feu a atteint la bombe et l'explosion s'est produite.
Commenter  J’apprécie          210

Video de A. E. van Vogt (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de A. E. van Vogt
Frédéric Beigbeder vous dit pourquoi il aime Le monde des non-A de A.E. Van Vogt et San-Antonio de Frédéric Dard
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

LNHI-42805

A.E. van Vogt... Quels prénoms se cachent derrière le A et le E?

Andreas Emil
Alfred Elton
Ambrosius Erik

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : A. E. van VogtCréer un quiz sur ce livre