AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702442517
445 pages
Éditeur : Le Masque (27/05/2015)
3.86/5   126 notes
Résumé :
D'un côté, il y a France, splendide mamie qui cherche sans relâche à repousser les atteintes de l'âge. De l'autre, il y a Marion, sa belle-fille. Entre elles, il y a une maison et le fils de Marion, Ludo. France est-elle à l'origine des incidents qui visent à déloger Marion de la demeure familiale ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute: même si France joue les grands-mères modèles auprès du petit garçon, c'est elle qui a semé des sachets de mort aux rats su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 126 notes

ClaireG
  25 septembre 2015
Aujourd'hui, la méchante reine de Blanche-Neige et les 7 nains ne se déguise plus en horrible sorcière à la pomme empoisonnée. Elle prend les traits élégants d'une mamie conteuse pour abuser de l'innocence d'un petit garçon de 5 ans. Crime infâme.
La folie et la cupidité sont sans limites dans ce thriller fort bien manigancé par Barbara Abel. L'effroi et le courage d'une mère dont on kidnappe l'enfant aussi. Les bons sentiments se heurtent aux sortilèges de cette femme ambitieuse et d'une férocité froide et calculée dans les moindres détails.
Voici un livre haletant qui ne fait pas partie de mon orientation littéraire mais que j'ai lu avec énormément d'intérêt et de délice. J'y ai trouvé une imagination féconde et une psychologie très étudiée des personnages, tous les personnages.
Essayez d'enlever un lionceau à sa mère et vous découvrirez les dents et les griffes de la lionne prête à tout pour récupérer son petit.
Passionnant et inattendu jusqu'à la dernière ligne.

Commenter  J’apprécie          350
Cath1975
  01 mars 2021
On dit souvent que les familles se retrouvent autour de deux événements majeurs : les mariages et les enterrements. Dans le cas de France et de Marion, c'est autour de la mort de Paul que les deux femmes se rencontrent.
France, la nouvelle femme de son père, avec qui elle avait coupé les ponts depuis des années, se révèle être charismatique et honorable.
Un masque qui cache un mélange de froideur et de détermination qui n'échappe pas à Marion. C'est le début des hostilités.
L'objet de la discorde est la maison familiale que Marion occupe avec Ludo, son petit garçon de 5 ans. Estimant être l'héritière légitime de son père, Marion est bien décidée à ne pas céder à cette galeriste aussi belle qu'ambitieuse qui la somme de quitter les lieux au plus vite afin de procéder à la vente, légalisée par le testament de son père.
Derrière cette obstination se cache le véritable dessein de France : réunir les fonds nécessaires pour acquérir « La Valse du Destin », tableau encore méconnu sauf pour l'oeil expert de la galeriste. Un but ultime que rien, ni personne n'arrêtera.
Un face-à-face implacable commence. La jeune maman est loin de se douter de la descente aux enfers qui l'attend. Apparemment démunie face au machiavélisme de sa belle-mère, Marion lui opposera une force adverse redoutable et insoupçonnée : l'amour incommensurable qu'elle porte à son fils.
Comme toujours, Barbara Abel dissèque à la perfection toutes les nuances de la haine et de l'amour entre les différents protagonistes. On découvre une belle analyse de la relation mère-enfant dans ce qu'elle a de merveilleux mais également dans la résilience nécessaire pour faire face aux difficultés inéluctables qui jonchent le quotidien d'une mère célibataire.
Une haine palpable s'insinue lentement comme un poison mortel dans ce roman où le suspense va crescendo. Pendant toute la lecture, impossible de se départir de ce sentiment angoissant qu'une chose terrible va se produire.
On tombe de Charybde en Scylla. Un rythme effréné qui vous empêche de vous arrêter avant la fin qui tombe comme une sentence : il ne devra en rester qu'une. Un vrai régal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
jeunejane
  21 août 2016
France, la soixantaine est fortement marquée par des cruautés vécues pendant son enfance.
Pour survivre, elle est devenue un être machiavélique pour parvenir à ses fins.
Elle veut acquérir un tableau pour sa galerie d'art et est décidée à dépouiller son mari et sa belle-fille de leurs biens pour payer l'oeuvre d'art.
Pendant tout le roman, un suspense haletant va s'engager et Barbara Abel emploie de nombreuses ficelles pour varier et relancer l'action.
Jusqu'aux dernières pages, le lecteur n'est pas fixé, il faut vraiment un élément surprise pour lancer le mot "fin".
Les courtes parties où on lit qu'une dame conduit Ludo voir une mourante entretiennent le mystère : on se demande si c'est la jeune Marion ou la démoniaque France qui vit ses derniers instants.
Ce qui m'étonne chez Barbara Abel, c'est la qualité du style, de l'écriture par rapport aux faits d'une cruauté certaine.
L'expression une "main de fer dans un gant de velours" lui va très bien et à la lectrice que je suis également car je n'aime pas les textes trop abrupts de certains polars.
Epoustouflant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
diablotin0
  24 février 2016
Barbara Abel a, comme à son habitude, planté un décor où la rivalité féminine ou plus exactement la rivalité maternelle est centrale.
Ici, France; la belle-mère de Marion, va plonger cette dernière dans "une véritable descente une enfers". En filigrane, l'enfance douloureuse de France va permettre, non pas d'excuser sa cruauté mais au moins d'en saisir l'origine.
Les relations père/fille et l'amour maternel sont au coeur de ce roman qui se lit rapidement et avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          320
majero
  24 février 2021
La sorcière c'est France, hyène cupide, galleriste prête à tout pour acquérir la 'Valse du destin', même tuer et expulser sa belle-fille Marion pour disposer du bien.
Ce n'est que le début d'une descente aux enfers pour Marion et son petit Ludo, une sorte de Blanche Neige avec un petit clin d'oeil de l'auteure, l'aide d'une bande de 7 clochards (il y a réellement un 'prof', un 'grincheux', un 'joyeux', un 'timide'...;-).
Mais Barbara Abel ne fait pas dans le happy end et, lu pendant mes insomnies, je n'avais pas vraiment besoin d'une telle noirceur!
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   16 août 2015
Elle n'a qu'un mot à dire : "oui". Ce simple petit mot que Paul [son père] lui a si souvent répété durant son enfance. Car c'est si facile de dire "oui". Même si l'on sait que la réponse est "non". Les "non" sont d'affreux trolls au nez crochu qui coupent la langue des parents et font pleurer les enfants. C'est la porte ouverte aux disputes, aux tensions, aux longues soirées conflictuelles.
Il faut ensuite discuter, expliquer la raison de son refus, tenter de détourner l'attention sur autre chose, une chose que l'on peut promettre et qui a autant de valeur que celle pour laquelle on a dit "non". C'est fatigant. Ça demande une énergie folle, ça fait perdre du temps. Tandis qu'avec un "oui", tout est plus simple. On verra plus tard. On dit "oui" et après on oublie.
Sauf que l'enfant, lui, n'oublie pas. Il retient le "oui" dans sa petite caboche de bois, bien attaché aux chaînes de son désir, il s'y accroche de toutes ses forces et ensuite il le ressert tout frais menu, sur un beau plateau d'exigences légitimes. Marion n'a jamais su si elle serait une bonne mère, si elle avait les compétences adéquates pour élever un enfant et lui offrir une bonne éducation. Mais ce dont elle a toujours été certaine, c'est que jamais, au grand jamais, elle ne commettrait les mêmes erreurs que son père : promettre sans savoir si elle serait capable de tenir sa parole.
(p. 304)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ZilizZiliz   15 août 2015
Et l'enfant, sentant que sa mère avait soudainement changé et que sa disponibilité n'était qu'apparente, était de plus en plus difficile. Il devenait irascible et colérique, testant les limites de Marion jusqu'au bout des maigres réserves de patience de la jeune femme. Inconsciemment, Ludo se sentait relégué au rang d'objet encombrant dont on cherche à se débarrasser par n'importe quel moyen.
En effet, chaque soir et malgré elle, Marion était pressée d'en finir et de le mettre au lit afin de pouvoir se détendre. Mais dès qu'il était couché, elle éprouvait une énorme culpabilité de n'avoir pas su l'écouter, de l'avoir grondé, de s'être emportée trop vite, d'être devenue une mère "comme les autres".
(p. 226-227)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
thisou08thisou08   19 mai 2021
En cet instant plus qu'à tout autre, elle perçoit à quel point des univers parallèles qui n'ont rien à voir les uns avec les autres se côtoient chaque jour dans le même espace. Cette femme et ces deux clochards vivent-ils dans le même monde que celui duquel elle vient d'être éjectée de force ? Ces êtres sont si différents d'elle, évoluant sur une autre planète, elle-même régie par d'autres lois, d'autres combats, d'autres espoirs. Comme si la misère de Marion était devenue une sorte de vaisseau intersidéral dont le carburant de souffrance l'avait transportée à des millions de kilomètres de chez elle.
P 411 Masque Poche
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jeunejanejeunejane   21 août 2016
France est une femme de feu, qui ne décide que par instinct pour ensuite agir avec froideur. Rien ne peut la détourner de l'objectif fixé. Quel qu'en soit le prix à payer.
Et aujourd'hui, France est prête à payer très cher.
Commenter  J’apprécie          180
chevalierortega33chevalierortega33   27 juillet 2015
Fonce, ma fille. Fonce droit devant toi sans t’occuper de rien. Ceux qui se dresseront sur ton chemin, écarte-les sans remords. Ceux qui chercheront à te nuire, abats-les. Ne fais confiance à personne et ne te fie qu’à toi-même. Et au moment où tu rejoindras ta dernière demeure, même si personne ne suit ton cercueil, sache que tu seras encore gagnante. Car tu seras la seule et unique personne à ignorer l’indifférence que provoque ton départ. Et ce sera ta dernière insolence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Barbara Abel (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Abel
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Les Petits plats dans les grands de Henriette Walter aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1038413-article_recherche-les-petits-plats-dans-les-grands.html • Carnaval de Ray Celestin et Jean Szlamowicz aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/40420-nouveautes-polar-carnaval.html • Mascarade de Ray Celestin aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/105314-nouveautes-polar-mascarade.html • Mafioso de Ray Celestin et Jean Szlamowics aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1017633-nouveautes-polar-mafioso.html • Haute fidélité de Nick Hornby et Gilles Lergen aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/73375-poche-haute-fidelite.html • Un mariage en dix actes de Nick Hornby aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1038668-article_recherche-un-mariage-en-dix-actes.html • Et les vivants autour de Barbara Abel aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/1035750-nouveautes-polar-et-les-vivants-autour.html • La Préhistoire du sexe de Timothy Taylor aux éditions Bayard https://www.lagriffenoire.com/1038669-article_recherche-la-prehistoire-du-sexe.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsrobertlaffont #editions1018 #editionscherchemidi #editionsstock #editionsbelfond #editionsbayard
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Derrière la haine" de Barbara Abel.

Quel cadeau le parrain de Milo offre-t-il au garçon pour ses 4 ans ?

un ballon de foot
une petite voiture
des gants de boxe

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière la haine de Barbara AbelCréer un quiz sur ce livre

.. ..