AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221200124
384 pages
Éditeur : Robert Laffont (19/10/2017)
4.09/5   62 notes
Résumé :
" Je n'ai fait que leur donner un instant de gloire. " Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le " Killer Photographer ". Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s'empare de ce qu'il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d'éclats de miroir et un morceau de peau découpé. Pour p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 62 notes
5
20 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
2 avis

stokely
  16 janvier 2018
*******Coup de coeur polar**********
Voila le genre de lecture que j'adore par dessus tout, un livre impossible à lâcher lu en deux petites soirées. Je lis pourtant beaucoup de romans policers et polars et je deviens de plus en plus exigeante vis-à-vis de mes lectures.
J'ai déjà lu les précédents livres de Fabio Mitchelli, j'étais d'ailleurs présente à la rencontre Babelio avec l'auteur pour le précédent opus Une forêt obscure.
J'ai donc retrouvé avec grand plaisir Louise Beaulieu cette canadienne avec ses expressions qui ponctuent agréablement la lecture et Carrie Callan l'américaine qui vient la rejoindre.
Il est question ici de jeunes filles rêvant de gloire et de célébrité, elles sont toutes tatouées. On les retrouvent mortes avec des morceaux de miroir dans le pubis. Tout porte à croire que le tueur ai un lien avec la photographie et également avec un parc ou il prend ses prises de vues.
J'aime le personnage de Louise ses fêlures, son passé, son caractère et on en apprend beaucoup sur elle dans ce récit, on suit également Singleton que Louise a précédemment arrêté et qui joue au jeu du chat et de la souris avec Louise.
J'aime cette enquête à tiroir qui nous est proposé ici, on pense en avoir fini mais on va de rebondissements en rebondissements, les chapitres sont courts, le suspens haletant.
Les pages défilent vite, très vite, trop vite le bouquin est déjà terminé. J'espère retrouver le plus vite possible Louise et Carrie lors de leur prochaine enquête.
Ps : Je ne sonnerai plus jamais 3 fois en allant chez mes parents, ceux qui ont lu le livre comprendront ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
RChris
  08 décembre 2017
Ce thriller psychologique est librement inspiré des meurtres de William Richard Bradford condamné en 1988 pour deux assassinats et dont 54 photos de femmes s'affichant tels des mannequins ont été retrouvées dans son appartement et dont certaines seront identifiées par la suite comme victimes de crimes commis dans les années 80...
Fabio M. Mitchelli a modifié la géographie et la chronologie des événements pour en faire une fiction palpitante dans laquelle nous retrouvons ses enquêtrices réunies lors du précédent roman.
Bien sûr, on peut lire le tueur au miroir sans avoir lu La forêt obscure mais ce serait dommage tant les deux thrillers sont complémentaires et je me demande même si la fin n'annonce pas un troisième roman.
Ce tome est plus simple que le premier et joue davantage sur le registre suspens.
Un auteur français qui se hisse au niveau des scandinaves. Chef d'oeuvre du genre.
Commenter  J’apprécie          291
Tostaky61
  24 août 2018
Deux femmes flics, l'une canadienne, Louise, l'autre américaine, Carrie, qui ont déjà collaboré par le passé, se retrouvent sur la piste de deux tueurs en série. L'un, Daniel Singleton, vient de s'évader, l'autre, surnommé le tueur au miroir (librement inspiré de William Richard Bradford serial killer américain) est en train d'accumuler les victimes.
Il est fort Fabio Mitchelli au jeu du chat et de la souris.
Il multiplie les chasseurs comme les chassés.
Deux flics et deux tueurs, c'était peut-être trop simple alors il a choisi de donner des renforts à tout le monde, histoire de pimenter tout ça.
Lu en quelques heures, le tueur au miroir est donc ce qu'on peut qualifier de bon thriller.
Pourtant....
Lorsque j'ai rencontré Fabio, à Vienne, (Je vous invite à le rencontrer si vous avez l'occasion, vous ne le regretterez pas) il m'avait mis en garde, je ne devrais peut-être pas commencer par ce roman-là mais lire le précédent.
Mais je suis un lecteur obstiné, je n'en fais qu'à ma tête.
C'est le dernier, alors c'est celui que je veux.
Je pense qu'il avait raison. (Enfin, j'en suis sûr même...)
Dans cette histoire, il m'a manqué des repères.
Par rapport aux protagonistes, le lien entre ces deux femmes par exemple, Singleton dont le passé a un rôle important dans ce récit.
Bref, j'ai malgré tout aimé cette lecture et je retournerai, je pense, dans l'univers de cet auteur.
Amis lecteurs,  ne commettez pas la même erreur que moi, si vous voulez découvrir les enquêtes de Louise Beaulieu commencez donc par Une forêt obscure....
P.S. pour faciliter votre lecture, munissez-vous d'un dictionnaire d'expressions canadiennes,  ça peut servir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
llena
  05 novembre 2017
Masse Critique
Inspiré de l'escalade criminelle du tueur en série américain William Richard Bradford, ce thriller met en scène un photographe qui attire des femmes en quête de gloire, les couche sur papier glacé avant de les tuer selon un rite particulier. Sa signature: une mosaïque de miroirs sur le pubis et un morceau de peau soigneusement prélevé.
Alors qu'elle est déjà sur l'enquête d'un homme retrouvé emmuré, l'Inspecteur-chef Louise Beaulieu se voit également confier celle de ces femmes retrouvées sur les berges du Saint Laurent à Montréal.
Dans le même temps, le Capitaine Carrie Callan débarque de Juneau, Alaska. Quelques jours auparavant, elle a reçu un colis du tueur en série, et toujours en cavale, Daniel Singleton l'enjoignant de se rendre à Montréal.
Voilà le trio, pour le moins singulier, Louise Beaulieu, Carrie Callan et Daniel Singleton de nouveau en piste un an après.
Alors que l'on s'attend à une intrigue, l'auteur nous en délivre d'autres au compte-goutte. Avec ingéniosité, il commence par nous distribuer des prises de vue (ou des éclats de miroirs) pour mettre les choses en place. Et puis, au fil des expositions, on voit s'esquisser le book final. La machine s'emballe, les pages défilent, les personnages trinquent et nous voilà avec une fin totalement inattendue.
Avec Le tueur au miroir, Fabio M. Mitchelli nous confirme son talent à transformer en fiction des faits réels issus de meurtres en série. Des personnages torturés physiquement et psychologiquement, un style monstrueusement percutant et indéniablement efficace.
Auteur à découvrir et à suivre !
Je conseille vivement de lire Une forêt obscure avant de vous lancer dans celui-ci. Vous apprécierez bien mieux l'approche de notre trio.
Un grand merci à Babelio et la Bête Noire /Robert Laffont qui m'ont permis de découvrir cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
BlackKat
  26 décembre 2017
Je suis sortie de la forêt obscure sans m'y perdre pour apercevoir les éclats de glace, dans l'espoir de quelque pages lumineuses… Mais vous qui ouvrez ce roman, abandonnez ici tout espoir!
Des jeunes femmes, attirées comme des papillons par la flamme, n'ont pas résisté à l'attrait d'un objectif… Besoin égotique d'une image sublimée, envie de gloire par papier glacé interposé, elles tombent toutes dans le piège du prédateur à l'appareil photo…
L'enquête s'avère ardue et Daniel Singleton, toujours en cavale et plein de promesses envers Louise, réapparaît également pour jouer les trouble-fête.
Nous retrouvons Carrie Callan, l'américaine, et Louise Beaulieu, la canadienne, les enquêtrices découvertes dans La forêt obscure, et cette fois-ci encore, le duo détonant est efficace et truculent!
Le tueur au miroir est inspiré de la vie de William Richard Bradford, tueur en série américain ayant été condamné pour meurtre dans les années 80 mais dont le nombre de ses victimes, violées ou/et assassinées, reste, à ce jour, toujours inconnu. Ce lien avec la réalité apporte une dimension tragique encore plus intense à la lecture mais reste un point de départ fascinant. Nous sommes dans le domaine de la fiction, entendons-nous bien, et pas dans le documentaire!
Fabio M. Mitchelli signe encore ici un polar psychologique et machiavélique de haute volée en s'attaquant à des tueurs en série insaisissables avec la main armée de deux jeunes femmes qui sont loin d'être des machines de guerre, agitées par leurs passions, leurs obsessions et leurs doutes.
Le suspens est omniprésent, les indices sont distillés peu à peu, plusieurs enquêtes sont menées de front sans jamais nous lâcher la main.
Encore une fois, l'ensemble est dense et ne laisse aucun répit au lecteur. Entre la découverte d'un corps dans un mur, un réseau de prostitution qui sèmes les cadavres et la traque de Daniel Singleton qui joue avec les demoiselles, aucune seconde de repos!
L'obsession de Carrie à élucider la mort de son père, les révélations sur la vie de Louise et son passé, la schizophrénie de sa mère, ainsi que ses réactions parfois volcaniques et apparemment incompréhensibles créent un climat tempétueux jouissif. J'aime également leur flirt avec les limites, leur côté frondeur et irrespectueux, notamment envers une hiérarchie parfois bornée et étriquée.
J'ai beaucoup apprécié ce duo tumultueux de femmes et encore davantage l'analyse psychologique riche apportée à chacun des personnages, et notamment celle du tueur au miroir.
Cet équilibre entre meurtres atroces, action débridée et plongée dans l'eau profonde de la psychologie est parfaitement réussi.
La plume de l'auteur est addictive et, dès les premières pages, prend le lecteur en otage pour son plus grand plaisir!
Le final tout en émotions laisse présager une suite, à mon sens, et, par conséquent, j'en redemande!
Lu encore d'une traite, cette lecture est un régal! Toutefois, je recommande la lecture de la forêt obscure avant ce roman, pour appréhender toutes les ficelles et les subtilités entourant Carrie et Louise!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
llenallena   29 octobre 2017
A mesure que l'escalier mécanique le menait à l'étage, il ressentait une sorte de malaise l'envahir. La sensation de dévaler une pente à une vitesse folle, le vertige avant de sauter dans le vie ou d'être embarqué dans un manège filant à plus de cent à l'heure. Cela le mena sur la brèche, à l'orée d'une jouissance étrange, sur le front de cette rupture entre la physique et la métaphysique. Et si tout cela avait un seul et unique sens ? Se pouvait-il qu'il ait enfin accédé aux portes de la connaissance suprême, à cette science qui renfermait les premiers fondements de ce que pouvait saisir le savoir humain, comme le décrivait le brillantissime Emmanuel Kant ? Ou, au contraire, cela pouvait-il n'être que le symptôme de la peur ? Le signal d'une fin annoncée, la dernière page d'un livre qui se refermait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
llenallena   01 novembre 2017
Waban aimait croire que, lorsque l'on ne se souvenait plus de son passé, on attribuait cela à des pertes de mémoire, mais dès lors que le passé restait gravé au plus profond de soi, il s'agissait de perles de mémoire. Et il chérissait ces perles, celles dont l'éclat lui rappelait les rares moments heureux de son enfance.
Commenter  J’apprécie          100
RChrisRChris   02 décembre 2017
L'enfance est une plaie, c'est le miroir de notre passé derrière lequel il faudrait rester caché, c'est une putain de blessure qui s'infecte à mesure que l'on devient adulte.
Commenter  J’apprécie          190
LabiblideValLabiblideVal   12 novembre 2018
Sa salive se fit amère, comme une espèce de poison au goût d'amande qui lui rappela combien le cyanure pouvait être trompeur, combien la mort pouvait avoir la saveur des pépins de pomme…
Commenter  J’apprécie          100
llenallena   02 novembre 2017
Cher Singleton, si pour toi l'enfance est une plaie, pour moi la plaie, c'est toi... et je ne vais pas te laisser me pourrir la vie, je vas désinfecter tout ça au plus vite.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Fabio M. Mitchelli (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabio M. Mitchelli
Fabio Mitchelli - Le loup dans la bergerie | Booktrailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2215 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..