AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Rosenthal (Traducteur)
EAN : 9782877065511
350 pages
Éditeur : Editions de Fallois (19/01/2005)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Du précédent roman de Rennie Airth, "Un fleuve de ténèbres" qui reçut le Grand Prix de Littérature policière, on a écrit que c'était " Le silence des agneaux dans le monde d'Agatha Christie ".

On peut en dire autant de ce nouveau roman, plus terrifiant encore, où le réalisme le plus impitoyable se trouve mêlé à l'atmosphère et à la psychologie des intrigues policières classiques de la grande époque.

Nous ne sommes plus en 1921 au lend... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  21 novembre 2016
C'est avec un plaisir immense que j'ai retrouvé les personnages d'Un fleuve de ténèbres. Une décennie s'est écoulée depuis le précédent opus. John Madden, rescapé de la grande guerre, a tenu la promesse qu'il avait faite à Helen, la femme de sa vie. Il a renoncé à sa carrière de policier pour devenir "gentleman farmer". Il se consacre paisiblement à ses travaux agricoles, à ses deux enfants, à son épouse, médecin apprécié, l'une des premières femmes à avoir accédé à cette profession réputée virile avant 1914.
Mais le destin le rattrape quand le corps d'une jeune enfant violée et assassinée est retrouvé près de chez lui. Bien qu'Helen veille sur son homme pour l'empêcher de reprendre le collier policier, John se retrouve, en guest-star, au coeur de cette enquête, incapable qu'il est de ne pas s'impliquer lorsque la vérité doit être révélée.
Bien au-delà de l'intrigue policière, La marée sanglante nous plonge dans une époque troublée. Début des années 30, la grande dépression frappe de plein fouet la Grande-Bretagne. Des hommes perdent leur emploi, ne peuvent plus subvenir aux besoins de leurs enfants, deviennent des clochards, et ainsi des coupables tout-désignés lorsqu'un drame se produit. Des gitans installent leurs campements provisoires à proximité des villes. Leur mode de vie les transforme en suspects parfaits, les étrangers ont toujours tort : “Passant outre les vives protestations de George Burrows - les gitans sont tous des voleurs, avait-il déclaré, et les accepter sur votre propriété vous attirera des ennuis-, Malden avait accepté. Malgré sa formation de policier, il croyait fermement aux principes dans lesquels on l'avait élevé et selon lesquels les gens, dans l'ensemble, se comportaient comme on les traitait”.
A contrario, les enquêteurs prennent des précautions d'orfèvre lorsqu'il s'agit de recueillir le témoignage d'un haut fonctionnaire, dont le statut social semble d'emblée le protéger d'éventuels ennuis avec la justice. Une intervention de ses puissants amis ne pourrait-elle pas avoir une influence néfaste sur la carrière de ces policiers trop zélés ? Le hasard de l'enquête nous emmène aussi en Allemagne, où le nazisme flamboyant annonce des lendemains cruels.
C'est avec un brio exceptionnel que Rennie Airth nous invite à nous poser des questions, qui hélas, sont toujours d'actualité. N'hésitez pas à découvrir cet auteur. L'écriture est fluide, ses idées claires et saines. Tout coule de source, pour le plus grand plaisir du lecteur.
Politiquement et socialement actuel, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Caran
  02 décembre 2017
Avant d'attaquer cette chronique, je vais me montrer franc. Si je me suis risqué sur ce bouquin, c'est parce que je voulais coloriser ma carte du monde sur le site Livraddict. En faisant de l'Afrique du Sud, mon onzième pays, inutile de dire à quel point je suis content d'avoir agit de la sorte. Néanmoins, la lecture qui m'a permis d'offrir une belle teinte à ce pays a été compliqué. Encore heureux que j'ai pu lire un Light Novel entre ce bouquin et le mystère du lac car sinon, mille et une raisons de ma part de craindre le pire. Cependant, je me suis fait avoir. Effectivement, j'avais pensé que ce livre était un One-Shot alors qu'en réalité, il est le tome II d'une saga. Personnellement, je n'irais pas me risquer sur les autres volumes car celui-ci m'a amplement suffit. Quand j'avais tourné sa dernière page, j'ai senti comme un soulagement et je croise les doigts pour que la prochaine lecture soit sympa.
Bref, après ces quelques lignes, il est temps pour moi de passer à mes critiques et comme toujours, je débute par la liste des points négatifs :
- Tout d'abord, j'ai trouvé quelques coquilles et des erreurs de traductions.
- Ensuite, je vais pointer un défaut de l'auteur et pas des moindres. Lorsque le monsieur insérait une expression qu'il n'avait pas utilisé dans les pages précédentes, ce dernier l'utilisait une seconde fois voir une troisième dans les paragraphes suivants. A mes yeux, j'avais l'impression que le monsieur était super content d'utiliser une expression ou du moins, de l'avoir découvert pour la solliciter jusqu'à l'usure de corde. Pour moi, c'est clairement et simplement une erreur de débutant. de plus, un journaliste qui se lance dans un travail de romancier… Certains sont doués pour changer d'une plume à une autre mais là… A part me faire rigoler…
- Je suis vraiment ennuyé lors des deux premières parties du bouquin. Celui-ci en compte trois au total. Par contre, dès qu'on arrive à la moitié du livre, là, on attaque bien le côté « thriller » et à ce moment, pure régalade. Hélas, cette seconde partie n'a su me faire oublier les nombreuses longueurs des deux premières. Dommage.
- Autre point qui m'a fait rigoler et qui a fortement participé à mon ennui : les dix premiers chapitres. Utiliser toutes ces pages et tout ce temps pour revenir sans cesse sur la prochaine étape pour faire avancer l'enquête : mettre la main sur un éventuel vagabond et au final, ne rien faire… LOL !!! Au contraire, la totalité de ces chapitres n'a servi qu'à une seule chose : que les différents commissaires, enquêteurs, sergents et autres bleusailles échangent entre eux et fassent connaissance. Sachant qu'ils sont tous du même pays et surtout du même coin, étonné que ces rencontres ne se soient pas faites auparavant par le biais d'autres enquêtes… Bref, pas terrible tout ça.
- Enfin, je reviens sur un détail. Comme je l'ai dit quelques lignes au-dessus, ce tome est le deuxième volume d'une saga, celle de l'inspecteur John Madden. On le voit un peu au début, quelques interventions au cours de l'enquête mais pas une présence forte et surtout, à la fin. En réalité, il refait son apparition pour cueillir le meurtrier alors que ceux chargés de cette enquête restent tranquillement assis dans leur petit bureau. Que cette conclusion offre à Madden l'occasion d'être de nouveau, le héros alors qu'il n'a rien foutu, très peu pour moi.
Après cette première liste, j'enchaîne avec la seconde et celle-ci sera assez courte :
- Comme vous devez le savoir à force de lire mes chroniques, je suis un fan de deux saisons : l'automne et la neige. Dans ce livre, c'est la première saison qui est à l'honneur. Et puis je dois reconnaître que dans mon esprit, l'Angleterre est indissociable au brouillard. Suis-je le seul à avoir cette envoûtante pensée ?
- Toujours concernant ce pays, le livre nous permet de nous promener dans sa campagne. Il ne faut pas oublier quand dans cette histoire, nous sortons tout juste de la première guerre mondiale alors que la seconde commence à gronder. La modernité de certaines technologies est assez grégaire et forcément, cela n'aide pas vraiment les gentils de cette histoire.
- le criminel. Bon, le profil du gars est assez banal ( merci les séries et les autres thrillers pour ça ) mais j'ai beaucoup aimé connaître son histoire. Une chose est sûre : le monsieur est clairement dérangé.
En conclusion, si les deux premières parties n'existaient pas ou du moins, auraient été travaillé d'une toute autre manière, je pense que ce livre se serait rapproché du coup de coeur… Hélas, ce n'est pas le cas. Vous pouvez poursuivre votre chemin sur ce tome et sur la saga entière, vous ne perdez pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chat-Pitre
  16 octobre 2013
Avec ce deuxième roman, après le remarquable " Fleuve des ténèbres", Rennie Airth nous offre encore un bon moment de lecture. Je ne partage pas l'opinion de la signature "terrifiant et impitoyable" que l'éditeur s'est cru obligé de mettre en avant pour coller avec la tendance du moment "venez vous faire peur". Certes les crimes sont épouvantables mais le propos de l'auteur est davantage dans la psychologie que dans les détails sordides et anxiogènes. Et l'intérêt du lecteur se porte alors sur la recherche de l'auteur de ces ignominies et les moyens de l'empêcher de poursuivre son horrible parcours. Et ce d'autant plus que le personnage principal (déjà présent dans Un fleuve de ténèbres) et les personnages secondaires ont une vraie force. Un bon policier bien moderne dans sa forme mais plus classique pour le fond: celui du combat de la raison et de la morale contre la déviance.
Commenter  J’apprécie          70
argol
  18 août 2014
J'avais beaucoup aimé le premier roman de Rennie Airth "Un fleuve de ténèbres". Celui-ci confirme son talent à créer des liens très attachants avec et entre ses personnages et à donner vie à une atmosphère historique particulière. Angleterre de l'entre deux-guerres vue à la fois par le contexte historique (notamment les liens avec l'Allemagne et la montée du nazisme), le contexte social de classes, la naissance de la psychanalyse et sa prise en compte pour identifier l'intention criminelle...tout ça est abordé avec beaucoup de maitrise et sans nuire à l'efficacité du récit. Vivement le prochain.
Commenter  J’apprécie          30
Liver
  25 mai 2013
Un remarquable thriller dans l'Angleterre des années trente. Une écriture puissante et sans concessions pour une ambiance bien brossée, des personnages face à leurs doutes et leur destin et une intrigue menée avec brio jusqu'au final grandiose.
Commenter  J’apprécie          31


autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Rennie Airth (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre