AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782073022929
Gallimard (07/03/2024)
3.75/5   20 notes
Résumé :
La fin des années 2020 approche et, entre cyberscience décadente, intelligence artificielle omniprésente et crise climatique plus qu’alarmante, la Terre continue de dérailler. Seuls les trois plus grands milliardaires du monde restent sereins.
Lenk, Zimri et Ellen ont fait fortune dans la Silicon Valley et, bien que rivaux, ils ont tout prévu ensemble pour survivre si un jour l’humanité venait à s’effondrer. Or ce jour semble être arrivé.
Mais c’est c... >Voir plus
Que lire après Le futurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Le monde décrit par Naomi Alderman a beau être dystopique, il ressemble fortement au nôtre, avec d'importantes avancées technologiques en sus, l'Intelligence artificielle, notamment, qui profite comme de bien entendu aux plus nantis. Dans cet univers dominé par 3 entreprises qui contrôlent peu ou prou les vies de tout un chacun (toute ressemblance avec des entités existantes n'est pas fortuite), complotisme, Fake News et survivalisme prospèrent, dans une atmosphère pré-apocalyptique. Si deux héroïnes sont mises en avant dans le livre, avec un joli dénouement moins pessimiste et catastrophiste que ce qui a précédé sur de nombreuses pages, Naomi Alderman ne craint pas le mélange des genres dans ce thriller parfois haletant, souvent philosophique qui ne maîtrise pas toujours le passage du collectif à l'intime. le lecteur est parfois catapulté dans des aventures limite, où la technologie joue un rôle majeur, avant de se retrouver sur un forum internet où sont évoqués et réinterprétés les passages bibliques de Sodome et Gomorrhe. Autant dire que le roman est insaisissable et parfois ésotérique, brillant mais un peu étiré dans des scènes qui semblent tout à fait inutiles pour conserver le rythme de cette singulière projection dans un futur proche plutôt terrifiant. L'aspect satirique et féministe de cette fable est indéniable mais le livre nécessite d'avoir un esprit clair et ouvert pour reconstituer un puzzle narratif qui surprend et égare même si tous les morceaux se recollent dans une conclusion assez magistrale.
Lien : https://cinephile-m-etait-co..
Commenter  J’apprécie          70
Lenk, Zimri et Ellen, trois géants de la tech dont les entreprises influencent le fonctionnement de la société, reçoivent un message annonçant la fin du monde. Préparés à cette éventualité, ils vont alors disparaître dans leur bunker pour y échapper. de son côté, Lai Zhen, une influenceuse survivaliste, se retrouve à mener l'enquête sur les plans de ces multi-milliardaires - et va se faire des alliés inattendus.

Le roman nous entraîne dans un univers dystopique et réaliste, dans lequel la technologie est plus que jamais partout. Les trois entreprises de Lenk, Zimri et Ellen ont une influence immense sur la société : elle s'articule autour de leurs inventions et tout, de l'opinion des gens à la météo, peut se retrouver sous leur contrôle. le climat est en danger, la terre va mal et dans ce climat, on assiste à une montée du complotisme et de groupes survivalistes.

L'histoire se construit grâce à plusieurs points de vue. On a d'un côté ces trois ultrariches détestables et de l'autre, des gens qui veulent changer le monde. Dans le lot, Martha, le bras droit de Lenk lui-même. C'est elle qui va se rapprocher de Lai Zhen et c'est leur liaison qui va donner à la jeune femme les premiers pions de sa quête.

On suit alors l'histoire comme une mosaïque de plusieurs temporalités. On ne comprend pas tout de suite où l'autrice veut en venir, mais on se laisse porter et on récupère peu à peu les pièces du puzzle. le récit est entrecoupé d'extraits tirés d'un forum, qui permet d'exploiter beaucoup de discours survivalistes et bibliques. C'est parfois un peu long, mais globalement intéressant. Comme ces extraits, il y a quelques scènes qui s'étirent en longueur et, en même temps, elles fonctionnent bien avec le rythme.

J'ai beaucoup aimé la dernière partie du roman, là où tout s'accélère et j'ai adoré la fin. C'est un roman qui sort de mes habitudes et qui ne plaira pas à tout le monde au vu de sa construction, des thématiques parfois très théoriques et des lenteurs, mais j'ai beaucoup aimé m'y plonger !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          20
« Nous tombons tous, tout le temps, du passé à moitié compris à l'avenir impossible à connaître. Tomber sans peur s'appelle aussi voler. »

Tout commence quand trois géants de la tech, Lenk, Zimri et Ellen reçoivent un message annonçant la fin du monde et les invitant à se réfugier dans leur bunker. Antipathiques, fortunés et névrosés, ils contrôlent le monde avec leurs applications. Pas besoin de grossir davantage le trait, ces mégalos nous font bien penser à nos contemporains, Musk, Besos et Zuckerberg.

C'est sans compter sur Martha, bras droit zélé de Lenk et Lai Zhen, influenceuse survivaliste qui sévit sur le net. Les deux femmes amantes sont ces grains de sable qui vont enrayer les prévisions des trois affreux.

Sous des airs de roman dystopique, le Futur dessine une satire du monde contemporain. L'action se déroule aux termes des années 2020 avec une envolée des intelligences artificielles et autres gadgets qui règnent sur nos quotidiens. Naomi Alderman se moque de cette technologie et de ces dirigeants tout en mêlant des discours survivalistes et bibliques. L'histoire de Loth qui a échappé à la destruction de Sodome obsède Martha tout comme cette secte apocalyptique des Henochites et son leader de père qui répand une parole sur les péchés humains. C'est aussi un roman qui interroge notre capacité à imaginer l'avenir. Sommes-nous disposés à imaginer un avenir meilleur que celui sombre et apocalyptique ? À qui profite le crime de cet avenir anxiogène ?

Naomi Alderman a le sens du rythme, des scènes efficaces et visuelles tout en étant comiques. Elle alterne les temporalités dans la peau de ses personnages pour construire un thriller réjouissant et haletant. le rebondissement final est malin et bien enlevé, digne d'une autrice qui prend plaisir à jouer avec son lectorat.
Lien : https://www.instagram.com/sh..
Commenter  J’apprécie          20
Aussi fort et stimulant que le pouvoir
Trois géants de la Tech qui contrôlent quasiment toutes les parcelles de nos vies se crashent en avion alors que la fin du monde est là...
Une blogueuse spécialiste du survivalisme reçoit cette même alerte...
Un Forum Name qui raconte la destruction de la cité de Loth dans la Genèse : La Genèse est un document d'archive qui décrit comment les gens ont survécu au dernier âge de glace et sont passés de la chasse et de la cueillette à l'agriculture...Elle vous apprendra de quel genre de société et de quelles valeurs on aura besoin pour survivre.
Roman monde de notre futur, totalement additif

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Les courbes et crevasses des sommets enneigés au loin exaltaient l’imagination. Les arbres les plus proches se dessinaient, brun-roux sur fauve, gris-vert sur sauge. Les troncs des séquoias étaient solides, noueux, semblables à des lianes torses, leur surface adoucie par la mousse et l’herbe qui y poussaient ; de minuscules insectes vrombissaient à travers sa masse dense. Le ciel se teintait d’un bleu pâle délavé de fin d’automne, un nuage pommelé visible entre les spirales des branches. Et pourtant.
Commenter  J’apprécie          50
Les algorithmes ne peuvent pas tout faire. Mais s'ils peuvent nous diviser davantage, accroître notre colère et notre haine, alors ils peuvent certainement faire le contraire. Le "neutre" n'existe plus. Laisser les choses telles qu'elles auraient été avant l'invention d'Internet n'est pas possible. Nos cerveaux ont déjà appris à interagir avec les algorithmes et nous y participons.(p 271)
Commenter  J’apprécie          10
Les affaires humaines suivent une trajectoire. Celle-ci semble être gouvernée par la logique, mais son rythme est celui de la peur. Si vous risquez de me faire quelque chose, alors il est normal que j'aie la possibilité de vous faire la même chose. C'est là le schéma de la Règle de Sel. Imaginer des avenirs sinistres engendre la peur et la peur engendre des avenirs sinistres. (p389)
Commenter  J’apprécie          00
Mais croyez-moi, je connais leur façon de penser. Ils croient pouvoir survivre à un effondrement écologique planétaire. Ils croient qu'ils hériteront de la Terre une fois que ce sera fait. Ils ne cherchent pas à réparer la situation. Ils ne veulent pas que nous y réfléchissions. Et ils peuvent diriger notre attention là où ils le veulent. (p120)
Commenter  J’apprécie          00
La vie privée est une invention moderne. Aujourd'hui, elle ne nous intéresse plus trop. (p404)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Naomi Alderman (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naomi Alderman
The Power UK Premiere - Naomi Alderman on the show being 'better than the book' & her dream cast
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (108) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4958 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..