AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Diane Ménard (Traducteur)
EAN : 9782070627226
272 pages
Éditeur : Gallimard (18/03/2010)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Un été long et chaud. La campagne sauvage du Nord de l'Angleterre. Un bébé abandonné trouvé dans des ruines. Et la vie de Liam, adolescent épris de liberté, va basculer. Un matin, son père, écrivain, lui parle du phénomène d'imprégnation... Comme toujours avec le grand David Almond, la magie opère dès les premières lignes. L'histoire envoûtante d'un adolescent confronté à de grandes questions : l'adieu à l'enfance, les ravages de la violence, l'amitié, la tolérance,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lirado
  16 juin 2019
C'est la première fois que je lis du David Almond bien que son nom ne me sois pas inconnu pour avoir vu de loin d'autres titres publiés antérieurement. le moins que l'on puisse dire, c'est que les critiques ne se trompaient pas : en effet, David Almond est un "romancier majeur" (The Independant), qui fait de la "grande littérature, au-delà des classifications" (The Guardian). C'est une sorte d'ovni littéraire en un sens comme il n'en existe pas beaucoup (je le rapprocherais peut-être de John Green, auteur aussi étonnant). J'entends par là que le style est spécial, indescriptible et il m'a plu car sans être de la haute voltige littéraire, il nous plonge complètement dans cette atmosphère chaude et particulière de ce que j'imagine être parfaitement celle du Nord de l'Angleterre, et quand bien même ce ne le serait pas, j'ai aimé cet univers, le personnage de Liam et les amis un peu étranges qu'il a.
Max, le garçon posé, l'adolescent banal qui tombe amoureux, absent au fil du récit mais qui reste dans l'esprit de Liam. Et surtout Gordon Nattrass, Crystal et Oliver. le premier est spécial, bizarre même, fasciné par le macabre qu'il transforme en art pour provoquer Liam et le faire réfléchir au sens de l'existence : tout un passage surprenant dans le livre qui transforme Imprégnation en cours plaisant de philosophie sur l'art ! La seconde, Crystal est mystérieuse, on ignore son passé ou plutôt elle se dévoile au fur et à mesure, dans une attitude provocante et amicale, faisant légèrement chavirer le coeur de Liam. Et puis il y a Oliver dont le passé est flou, terrible. Il est noir, sans papiers et recherché ce qui constitue une autre partie du fond de l'histoire.
Tout ce monde évolue dans un quotidien paisible et en même temps rythmé par les sorties de Liam, toujours plus en quête de liberté tandis qu'Alison, le bébé trouvé, grandit au sein de la famille et que la question du phénomène d'imprégnation est dans toutes les conversations de son père.
Imprégnation nous envoûte et David Almond confronte le lecteur en même temps que Liam à des grandes questions dont il esquisse quelques réponses : l'adieu à l'enfance, les ravages de la violence, l'amitié, la tolérance, l'adoption...
Le tout forme un ensemble riche, sensible et envoutant, servit par une écriture profonde et ingénieuse, au plus près de Liam, plongé en permanence dans ses pensées.
Et puis cette phrase qui guide l'oeuvre : "Vis une aventure, vis comme si tu étais une histoire."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tmor
  10 juin 2019
Ce roman ne parle pas qu'aux adolescents. Sa construction est un mille-feuille de maux d'aujourd'hui, qui couche par couche passe comme si on n'avait rien vu. Les histoires s'entrecroisent. Un ado héros dont le père est écrivain et la mère artiste. Il construit un abris avec son pote. Éducation libre. Les jeux violents font légion mais ça va alors on les laisse faire. Un lycéen aux penchants fascistoïdes se lâche quand on parle qu'un migrant et une punkette sont en goguette. À chaque étape, la justesse de la situation démonte le cliché que l'on voit venir. Les réflexions sont nombreuses : la violence, le besoin des publics, l'art, l'armée, l'autorité dans tout cela, raconter son histoire, c'est important. le dénouement est surprenant. le "cliff-hanger" se démonte tout seul. le flic anglais clôture en mode sagesse populaire "Va falloir les surveiller un peu plus ces deux là". Un très bon roman.
Commenter  J’apprécie          60
cats26
  30 juillet 2018
Cet auteur est un de mes préférés en littérature jeunesse anglo-saxonne. Il est gage de qualité d'écriture et d'originalité de l'intrigue.
Dans ce roman, il réussit à aborder le bouillonnement des émotions adolescentes et leur questionnement avec crédibilité.
Liam est un adolescent privilégié. Son père est un écrivain célèbre, sa mère une artiste reconnue. Fils unique, il est choyé par des parents indulgents et compréhensifs, même s'ils préoccupés par leur art et leur oeuvre et qu'il existe des non-dits dans la famille (à l'image de la liaison probable de la mère avec son galeriste).
Pourtant, Liam se sent mal à l'aise, il se cherche dans les jeux de son enfance, dans sa fascination pour Nattrass, un garçon violent et brutal, dans son intérêt pour le bébé qu'il va trouver avec son copain Max, dans la compagnie d'Oliver le réfugié libérien.
Le cadre de roman est la campagne anglaise du Northumberland où la nature est belle et sauvage, où les choucas semblent apprivoisés, où demeurent les traces d'une histoire anglaise tourmentée. Ces lieux calmes paraissent préservés des horreurs du monde. Evidemment, ces dernières vont s'introduire dans ce petit paradis avec la découverte du bébé dans les ruines.
Almond aborde ainsi la question des enfants-soldats, de la tolérance, celle de l'abandon et de l'adoption d'enfant, des enfants placés et de la famille, celle des migrants et enfin de la définition de l'art. Ce qui fait beaucoup pour un livre plutôt court.

A partir de 13 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Maud2002
  12 juillet 2014
Ce livre, bien que très poétique et magnifiquement bien écrit, reste tout de même un peu... "gore".

Et c'est ça qui nous fait réfléchir sur ce que l'on est, ce que l'on représente réellement en comparaison à tout le reste : l'horreur de certaines situations difficiles à vivre et plus encore en passant par la beauté ou la paix parfaite et impossible à la fois, mais aussi l'humain et ... Bref, comme vous l'aurez peut-être compris, décrire ce livre est quasiment ... impossible pour reprendre le terme. On ne peut répondre facilement si quelqu'un nous demande : "Ce livre t'a plu ?"
Conseillé pour les enfants à partir de 12 ans ou les bons lecteurs qui aiment vraiment lire, et qui se pose des questions sur la vie, tout simplement !
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  15 décembre 2014
J'ai emprunté ce roman pour ados à la médiathèque.
L'ambiance m'a rappelé « Sa majesté des mouches » et parfois mise mal à l'aise. C'est un texte intéressant sur la violence mais je ne sais pas trop quoi en penser.
Liam est un adolescent anglais en vacances. Il joue dans la campagne et découvre dans une grotte un bébé abandonné. J'espérais que l'histoire suivrait plus cette piste mais pas tellement en fait.
Le bébé fait le lien entre le héros et deux autres adolescents placés dans une famille d'accueil, Crystal et Oliver. Il y a aussi Nattrass, un autre adolescent fasciné par les vidéos de décapitation et de torture. le mystère du début avec l'imprégnéation évoquée par le père de Liam, écivain me plaisait mais le reste moins en fait.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
corinnejackcorinnejack   23 janvier 2011
Ensuite ils se sont rassemblés à l'école et ils ont ri de nous voir là si jeunes, si naïfs, si terrifiés. Notre instituteur leur a dit de partir immédiatement. Il leur a dit que nous n'étions que des enfants ! Et nous sommes restés assis sur nos bancs, tandis qu'ils le tuaient d'un seul coup de fusil.
Commenter  J’apprécie          70
EmmamillefeuilleEmmamillefeuille   18 janvier 2019
Je veux être à la fois comme j'étais alors, comme je suis maintenant, comme je serais plus tard. Je veux être moi, et rien que moi. Je veux être aussi fou que la lune, aussi sauvage que le vent, aussi calme que la terre.
Commenter  J’apprécie          10
cats26cats26   30 juillet 2018
Chaque corps est comme le corps d'un bébé. Peu importe que la personne semble adulte ou essaie de l'être. Le corps est doux, beau, vulnérable. Il est facile de le menacer. Il est facile de lui faire du mal. Il est tellement simple de causer de la douleur, de faire couler le sang, de casser des os. Il est tellement simple de faire exploser un corps en morceaux. […] Il est beaucoup plus difficile de la protéger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cats26cats26   30 juillet 2018
Voilà ce que c'est qu'être un môme de mon espèce. On passe d'une maison à l'autre, et on rencontre beaucoup de gens. Il y a toujours ceux qui ont disparu de nos vies, et qui deviennent comme des fantômes, comme des petits bouts de mémoire éparpillés, comme des choses qui nous manquent, comme des rêves qu'on emporte partout avec soi.
Commenter  J’apprécie          00
cats26cats26   30 juillet 2018
Alors, s'ils nous prennent nos parents, et s'ils mettent des monstres à leur place, si les monstres s'occupent de nous, nous disent ce qu'il faut faire, eh bien nous suivrons les monstres, nous aimerons les monstres.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de David Almond (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Almond
Bande annonce de "Skellig", by David Almond. En anglais mais assez simple à traduire, et accompagné d'une jolie musique
autres livres classés : adoptionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Je m'appelle Mina #Prix DLAL

Que fait Mina de ses journées ?

Elle écrit son journal dans son arbre
Elle lit dans son arbre
Elle va à l'école
Elle espionne les voisins

9 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Je m'appelle Mina de David AlmondCréer un quiz sur ce livre