AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266175593
352 pages
Pocket (07/05/2009)
3.73/5   30 notes
Résumé :
Une fillette raconte le parcours du combattant de ses parents, Angel et Libertad, réfugiés venus en France pour échapper à la dictature franquiste. Avec ses mots d'écolière, elle explique comment, à peine arrivés, ils durent démarrer une nouvelle guerre, non plus pour leurs idées mais pour leur identité.

Elle tente de déchiffrer ce monde où les sentiments, les ressentiments sont à la taille des grands. Dans sa petite tête un champ de points d'interrog... >Voir plus
Que lire après L'exil est mon paysVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Un roman qui ne laisse pas indifférent et qui nous entraîne dans le petit monde d'une gamine espagnole née en France et naturalisée à huit ans dont les parents ont fui l'Espagne franquiste.

Son père un communiste internationaliste inconditionnelle, une mère joyeuse et pleine de bon sens. Son amour de sa famille et de ses enfants en font des gosses éveillés, heureux curieux de tout mais ils savent que leurs racines sont ailleurs.
Pas de sensibleries, pas de nostalgie inutile simplement au fond du coeur quelque chose qu'ils ont perdu. Drôle, vivant et extrêmement bien écrit, on retrouve la verve d'Isabelle Alonso qui n'a plus besoin de faire ses preuves. C'est une grande romancière.
Tout est si bien ciselé, décrit, que l'on voit ces enfants, on entend leurs rires, on partage leurs jeux et surtout on ressent à chaque page l'amour réciproque qui unit la famille.
Ce livre démontre une fois de plus que lorsque l'on est obligé de quitter SON pays, on y laisse toujours une part de son âme et de son coeur.
[b]ps[/b]: un petit plus s'il en fallait la photo de la couverture est magnifique et reflète parfaitement le roman.
Commenter  J’apprécie          20
Je n'avais lu aucun résumé et par conséquent, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre.
L'histoire est celle d'une jeune enfant qui raconte le passé de ses parents, son présent, l'exil d'Espagne vers la France. La question principale est: Qu'est-ce qu'être étranger?
Sur ce point, la morale est touchante et bien réelle. Par contre, certains éléments de ce roman m'ont déroutés pour une petite fille de 5 ans.
Commenter  J’apprécie          30
Je connaissais l'auteure, Isabelle Alonso, de l'émission de télévision de Ruquier autrefois à 19 h. Ce livre lui ressemble, sympathique, drôle, avenante.

Troisième roman, de l'auteure.  La narratrice est une petite fille, née en France dans une famille de républicains espagnols. Angel, le père, communiste, métallo, grand lecteur de journaux, a fait la Guerre Civile et des années de prison. La mère, Libertad, est la parfaite mère au foyer, composé de 4 enfants, deux garçons et deux filles. La petite fille parle espagnol à la maison, français à l'école.  Ils ont obtenu la nationalité française et paradoxalement c'est ce qui leur permet de passer des vacances à Madrid. 

Lecture facile, agréable, un peu convenue, sans surprise. 
Lien : https://netsdevoyages.car.blog
Commenter  J’apprécie          40
Double culture , cette richesse est contenue dans la recherche identitaire de l'auteur. Beau roman qui interroge nos racines souvent diverses
Commenter  J’apprécie          30
Joliment écrit, ce livre est l'histoire de l'auteur. Je n'ai pas pu le finir car cela finit par tourner en rond. Dommage.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Passer de la dictature à la démocratie, c'est changer de peur. On n'a plus peur de mourir mais on ne sait plus comment vivre.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Isabelle Alonso (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Alonso
La peau de l'ours, on la vend sans l'avoir, comme le capitalisme déchaîné pille les ressources d'une planète qui ne lui appartient pas. Qui n'appartient à personne. le néolibéralisme, à bout de souffle, génère des milliardaires, riches jusqu'à l'absurde, et des pauvres, de plus en plus démunis. Il détruit les équilibres naturels, génère de la violence sociale, cultive la cupidité. Triste bilan. Quel est le point commun entre un ours blanc sur son reste de banquise et une fille de rouge dans une gauche morcelée ? La déconfiture. Dans un monde en décomposition qui a désespérément besoin de valeurs humanistes, Isabelle Alonso se désole des incapacités d'une gauche qui oublie son devoir, son histoire, son héritage. Dans un plaidoyer pour l'union, elle tente de trouver des raisons d'espérer. Et reste de gauche, contre vents et marées.
Romancière, essayiste, chroniqueuse, féministe et femme de gauche, Isabelle Alonso publie ici son septième essai. Ses romans sont le plus souvent inspirés par sa propre histoire. Ses essais par son engagement citoyen, féministe et humaniste.
+ Lire la suite
autres livres classés : émigrationVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (80) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1679 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..