AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sophie Rèfle (Traducteur)
EAN : 9782330184087
256 pages
Actes Sud (01/11/2023)
3.65/5   84 notes
Résumé :
Dans "Au revoir les chats !" Hiro Arikawa renoue avec l’univers captivant et attachant des "Mémoires d’un chat".
À tous ceux qui se demandaient ce qu’était devenu Hachi, le premier chat de Satoru, adopté après la mort des parents du jeune garçon, l’auteure répond dès la première nouvelle, dans un récit émouvant et plein de justesse autour du deuil, de la séparation et de l’acceptation.

Au fil de sept contes et par le regard de sept nouveaux f... >Voir plus
Que lire après Au revoir les chats !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 84 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis
Comme il nous est expliqué au début, ce livre, pour ses deux premiers textes , présente des gaiden ( terme emprunté aux mangas) , c'est-à-dire des histoires parallèles à l'histoire principale, celle du roman qui fut pour moi un coup de coeur " Les mémoires d'un chat". Il est donc préférable d'avoir lu ce dernier avant.

On fait d'abord plus ample connaissance avec Hachi, le chat dont Satoru avait dû se séparer enfant, après la mort de ses parents. Puis on retrouve avec grand plaisir Nana, le compagnon de route de Satoru, lors d'un voyage oublié.

Ensuite viennent des nouvelles n'ayant aucun lien avec ces deux -là, mis à part bien sûr le thème félin. Et c'est ce qui m'a gênée. Je ne comprends pas bien la démarche. Soit l'auteure aurait pu exploiter plus longuement le procédé du gaiden, soit elle choisissait de ne faire que des chroniques diverses sur les chats. Mais mêler les deux, j'ai trouvé que cela manquait d'unité d'ensemble.

Même si l'émotion et l'humour ( moins présent, quand même ) étaient encore perceptibles, j'ai considéré ce livre comme une petite friandise, et non un mets inoubliable que reste à mes yeux " Les mémoires d'un chat"... A lire par curiosité.
Commenter  J’apprécie          395
Au revoir les chats d'Hiro Arikawa est un recueil de sept nouvelles et bien sûr, elles comportent toutes des chats. Les histoires sont variées, souvent touchantes ou mignonnes, mais aussi tristes, attendrissantes sans oublier le fantastique qui s'invite dans un des récits.

Quelle joie ! Un chapitre supplémentaire du précédent livre d'Hiro Arikawa. Satoru et Nana sont en route pour rencontrer un ancien professeur de Satoru, disposé à prendre soin du chat. Mais si vous connaissez Nana, vous vous doutez que tout ne va pas se passer sur des roulettes. Dans cette nouvelle, on en apprend aussi plus sur Satoru.

Bien sûr, il vaut mieux aimer les chats pour lire ce livre. C'est la seule restriction que je pourrais avoir. Même l'écriture est d'une délicatesse qui mérite la note maximum.

Lien : https://dequoilire.com/au-re..
Commenter  J’apprécie          311
Après « Les mémoires d'un chat », son roman qui m'avait émue aux larmes, voici en quelque sorte un complément ou plutôt plusieurs petites histoires parallèles, sur le procédé du « gaiden » (terme japonais utilisé dans le domaine des mangas et jeux vidéo nous explique l'autrice).

Sept nouvelles, soit sept contes - mettant en scène nos amis félins au charme trop mignon, aux côtés de différentes personnages, avec des joies et des peines, à travers le Japon.
Un regard plein de philosophie et de justesse.

Une lecture interlude, plaisir et douceur.
C'est toujours empreint de bienveillance et de tendresse, de poésie et d'émotion, même si j'ai été un peu moins séduite qu'avec « Les mémoires d'un chat » qui fut pour moi un joli coup de coeur, « Au revoir les chats » reste une lecture très agréable.
Commenter  J’apprécie          130
Voici sept nouvelles concernant les chats.
On retrouve Nana et Hachi.
Je n'ai pas ressenti les même plaisir en lisant qu'avec Les mémoires d'un chat.
Certes ce n'est pas déplaisant à lire.
On ressent l'amour des japonais pour leurs chats.
Nana et Hachi sont toujours aussi sympathiques, mais on peut carrément dire que j'ai trouvé un peu le temps long.
Mais ce n'est pas grave, tant qu'on célèbre les chats, je suis contente.
Commenter  J’apprécie          154
🐈Même s'ils peuvent se lire indépendamment, j'aurais tendance à vous conseiller de lire Les mémoires d'un chat avant, car vous passerez à côté d'une lecture merveilleuse vibrante d'émotions et de clins d'oeil liés au roman Au revoir les chats

�u milieu des saisons pittoresques du Japon, sept courtes histoires témoignent des émotions profondes que nos amis félins évoquent en nous. L'auteur nous embarque dans un périple émouvant oscillant entre tendresse, humour, joies et peines. Ses contes ont la douceur et la magie des films du studio Ghibli

🐈Éclatant d'amour et de chaleur, ce recueil dessine exquisément le cycle de la vie, de la naissance à la mort. Chacun des sept récits explore comment, de différentes manières, la constance et le dévouement d'un chat bien aimé ne nous laisse jamais tomber

� livre magnifique est une célébration joueuse de la beauté des chats et de la raison pour laquelle nous choisissons de partager notre vie avec eux. Un lien inébranlable et inconditionnel qui survit même après la mort. Ce roman nous rappel que même face aux épreuves de la vie, nos chats restent une source d'amour et de réconfort

� roman est charmant, doux, mélancolique et touchant. Les pensées et les sentiments de nos boules de poils sont exprimés si tendrement et intensément que j'ai versé ma petite larme

🐈Plonger dans un royaume où chaque mot évoque un sentiment puissant et laissez l'un des sept chats graver son empreinte éternelle sur votre coeur
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
- Et si on l'appelait Hachi ?
[...]
- Oui, Hachi, comme le chiffre "8" parce qu'il a deux rayures sur le front qui forment ce caractère.
[...] - Et puis le caractère "8", ça porte bonheur.
Commenter  J’apprécie          52
Surpris, j'ai posé mes pattes sur le tableau de bord pour mieux tendre le cou. Ça a fait rire Satoru.
- Ça t'inquiète ? On dirait la mer, hein? Mais c'est un lac, le plus grand du Japon (...) Tu veux qu'on aille le voir de plus près ?
Non, non, pas la peine. La mer aussi, vue de loin, était belle et exaltante, à cause des fruits qu'elle était censée receler, mais de près, ses énormes vagues terrifiantes qui roulaient dans un grondement épouvantable étaient juste horribles.
Commenter  J’apprécie          144
Le temps ne passe pas pour les chats comme pour les êtres humains. Il est bien plus rapide pour les chats. À quelle époque l’avait-il remarqué ?
Commenter  J’apprécie          120
Il se réveilla dans une boîte.
Quand il regarda autour de lui, il aperçut un au­­tre chaton de sa portée, au pelage duveteux blanc, avec des taches beiges et noires. Où étaient passés ses autres frères et sœurs qui lui ressemblaient ? Ils n’étaient que deux dans le carton.
Commenter  J’apprécie          50
"L'oiseau bleu était ici !"
C’est devenu une locution courante en japonais pour dire qu’un bonheur qu’on croyait lointain se trouve en réalité à portée de main.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Hiro Arikawa (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiro Arikawa
Les mémoires d'un chat, de Hiro Arikawa
autres livres classés : chatsVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (458) Voir plus




{* *} .._..