AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070421602
267 pages
Éditeur : Gallimard (31/05/2002)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 121 notes)
Résumé :
Retrouver Victoria dans les lieux les plus insolites, pour des étreintes fugaces et passionnelles, "sous le regard de tous, mais à l'insu de chacun", s'engourdir du désir d'elle à la seule réminiscence de son parfum corporel ou à la simple évocation de ses courbes, c'est ici l'essentiel, le sel de sa vie. Lui, c'est Rémi Laredo, un homme que guettent la quarantaine et la bedaine qui va avec, chercheur à l'Institut d'art et de paléontologie de Paris, qui affectionne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Neneve
  13 septembre 2019
Victoria, entretient une relation adultère torride avec Rémi, enseignant. Hors, un jour, Victoria disparait. Elle laisse un Rémi complétement désemparé. Il la cherche, toujours et tout le temps. Un roman sur un adultère qui tourne mal. Sur les non-dits dans un couple, sur la double vie, sur l'hypocrisie. Avec une fin, surprenante... Mais la sauce a plus au moins pris avec moi... Une lecture en demi-teinte... peut-être à cause des personnages, qui m'ont laissé quelque peu indifférente. Ça se lit bien, bien que certains passages soient très crus... mais bon, pas la lecture du siècle !
Commenter  J’apprécie          160
Nebulas
  12 janvier 2016
Un livre surprenant et surtout difficile à juger. Après l'avoir terminé, il y a quelques jours, je n'ai pas encore trouvé le mot juste pour le décrire. Je ne sais pas qu'en penser. Au début, après les premières vingt pages, j'ai cru que j'ai emprunté la fausse édition, une autre oeuvre avec le même titre qui n'a pas gagné un prix littéraire. le texte est très explicite, presque pornographique, et beaucoup trop explicite à mon goût. Mais non, j'ai vérifié les données et c'était l'édition correcte, le même titre et le même auteur. Donc, j'ai continué avec hésitation. Après avoir continué la lecture un peu plus, j'ai compris que ce texte explicite ne serait pas un texte de mauvais goût, mais un « texte fonctionnel » (comme la nudité dans un film serait toujours « fonctionnelle »).
Enfin, bref, j'ai trouvé l'histoire suffisamment intéressante pour la continuer mais pas suffisamment captivante pour vraiment aimer la lecture. L'intrigue du livre ne m'a pas plu vraiment. Bien que la fin du livre soit surprenante, elle est aussi un peu trop facile pour vraiment plaire au lecteur. Je trouve le texte difficile à lire de temps en temps à cause du vocabulaire (c'est une façon compliquée de dire que j'ai eu trop besoin de mon dictionnaire pour le comprendre…). Il y a aussi un peu d'humour dans ce livre, mais ce n'est pas une oeuvre qu'on termine en riant.
Le thème du livre, la double vie d'un homme marié qui entretient une liaison passionnante avec une femme qui, évidemment, n'est pas son épouse, c'est un thème peu original. Les façons sur lesquelles les deux femmes contrastent dans ces histoires sont souvent les mêmes, l'une est ennuyeuse, l'autre est excitante, l‘une est prévisible et l'autre est spontanée et surprenante, enfin, ainsi de suite. Un thème peu exaltant. Par contre, l'autre thème, celui de la perte de l'intimité de la vie privée, je trouve prenant.
Comme j'ai déjà remarqué, je ne sais pas vraiment quel est mon avis sur ce livre, soit « bon », soit « pfffftttt »… le livre a gagné le Prix des Libraires en 2001.


Lien : http://nebulas-nl.blogspot.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
brigittelascombe
  23 février 2012
Victoria Klein, psychanalyste, femme adultère aux fantasmes torrides qui s'ennuie dans son couple va disparaître sans laisser de traces
Rémi Laredo, son amant quadragénaire chercheur et enseignant (marié à Marie avocate psycho rigide), appréciant "leur connivence intellectuelle" et leur "frénésie sexuelle" devient un bloc de nostalgie,de doute,d'irrésolution,d'angoisse,de jalousie....
"Rémi, tu as une double-vie?" interroge Marie, au sein du désert conjugal, le nez émergeant du "journal intime", preuve à charge" d'un divorce pour faute. Suspense!!!
Double-vie, roman génial de Pierre Assouline (journaliste et écrivain) qui a reçu le Prix des libraires 2001 analyse très finement la psychologie des personnages et leur registre émotionnel. Bourré de questionnements sur le couple,le bonheur,le dégoût de soi,la sexualité,la fidélité,la connaissance de l'autre;très imagé, il est également plein d'humour ("le sexe en compote" de Rémi au "cortex en sonate" suite à une morsure due à un accident d'air-bags est franchement drôle!!)
Cinq étoiles!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
vayhair
  28 juin 2008
L'auteur, écrivain et journaliste, directeur du magazine Lire créé par Pivot, nous donne ici son deuxième roman après La cliente.
Il nous raconte l'aventure somme toute banale d'un adultère. L'histoire débute par une scène torride dans un parking souterrain entre un homme marié et sa maîtresse, Victoria, elle aussi mariée. Notre « héros », Rémi, est une personnalité à l'opposé de sa femme, Marie : autant celle ci est froide, méticuleuse, intelligente, autant lui est romantique, sensible et indécis. Quant à sa maîtresse, elle lui échappe tout le temps, se dérobe, fuit sans laisser de traces : il n'en connaît que les contours physiques. Dès lors, il va se retrouver déstabilisé, continuellement à la recherche de Victoria, et se mettre dans la peau d'un détective privé tout en ménageant les curiosités de sa femme.
Ici, l'auteur y va de quelques considérations sur les atteintes à la vie privée : individus fichés, enregistrés, inscrits dans le « disque dur de la société ». le roman tourne à l'intrigue policière et non plus seulement au scénario moral et psychologique.
Pierre Assouline signe avec ce roman une belle description des liaisons amoureuses contemporaines en appliquant l'affirmation de Proust : « Nous vivons auprès d'êtres que nous croyons connaître : il manque l'évènement qui les fera apparaître tout à coup autres que nous les savons. ».
vayhair
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Annette55
  07 mars 2014
Je connais Pierre Assouline car il dirigea le magazine Lire il y a longtemps ,j'avais lu Lutetia,mais je découvre "Double Vie".
C'est un drôle de roman.Rémi,archéologue n'aime plus son épouse Marie,une avocate froide et ambitieuse,il la trompe avec Victoria Klein,une psychanalyste.On croit à un banal adultère,ils ont des rapports sexuels dans des endroits tout à fait insolites notamment dans un parking où la scène de l'air -bag m'a fait rire.L'auteur décrit cette frénésie sexuelle à l'aide de scènes érotiques au début de l'ouvrage,rien ne nous est épargné.
Un jour tout bascule,sa maitresse disparaît,Rémi ne contrôle plus rien....Cet homme change il se sent traqué et la fin est surprenante....
C'est un livre sur le mensonge,la non communication entre époux,les faux semblants,la vérité,l'authenticité, le manque de parole.
C'est surtout une description féroce de l'hypocrisie des dîners mondains entre"Amis supposés "dans les milieux bourgeois,l'espionnite moderne,la surveillance que peut exercer l'autre avec caméras,bandes vidéos et autres téléphones portables.....
Cet ouvrage pose aussi beaucoup de questions sur les rapports amoureux ,la confiance en soi,les fausses Amitiés dans une société où le "paraître " domine,où
la fidélité est un leurre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
indelebilevagabondeindelebilevagabonde   29 décembre 2016
P29. « Il aurait tant voulu se retrancher du monde. Etre ailleurs, ne fût-ce que pour se rassembler. De toute façon, de quelque manière qu’il la considérât, sa vie avait toujours été un éloge de la fugue. Tant mieux si la société ne distinguait pas la dimension du sauve-qui-peut dans sa réussite, alors que cette échappée désespérée en était justement la clé. De la fuite en avant, on retenait qu’il allait toujours de l’avant et on l’en félicitait. »

« Marie ignorait le non-dit, les mots entre les mots, les secrets murmurés, les silences éloquents.On était régi par la tyrannie des convenances. Ce qui se fait et ce qui ne se fait pas.Rien entre les deux. » p.57

p.61. »Rémi en était le négatif(…) A croire que sa vie avait fait un pas de côté à sa naissance.Le fait est qu’en toutes choses il passait pour l ‘homme du petit écart.(…) Un personnage habitait en permanence sa personne, les deux coexistants en parfaite harmonie sans que jamais cette double identité ne s’intègre dans la comédie sociale, ou même ne participe au spectacle, sinon comme spectateur.(…) Rémi était un doux que seuls les gens pressés prenaient pour un faible.Un intellectuel dont la sensibilité l’amènerait toujours à placer l’émotion au-dessus des idées.Un barbare dans la mesure où une certaine forme de civilisation l’écoeurait. Quelqu’un qui préférait être touché que surpris. »

P.63. »Un bloc de mélancolie, c’est ce qu’il était devenu. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   29 décembre 2013
Sans même attendre de réponse, elle retourna la couverture du livre.
"Le don des larmes à travers les écrits spirituealistes... Je vois. Follement gai. La littérature lacrymale, ça doit être à pleurer, non ?"
- Mieux que ça, c'est éblouissant. Surtout ce qui est dit du statut des larmes intérieures. As tu seulement songé que le coeur peut pleurer même si les yeux ne le font pas ? Les vraies larmes sont sèches, c'est la leçon des mystiques
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombebrigittelascombe   23 février 2012
La vraie torture c'est d'aimer et d'être aimé en secret.De devoir taire ce bonheur partagé.De ne pouvoir se confier à personne.De s'interdire de s'en ouvrir à qui que ce soit.D'être une âme sans repos.
Commenter  J’apprécie          100
brigittelascombebrigittelascombe   23 février 2012
Un journal intime,c'est une conversation secrète avec un absent vouée à suspendre le temps,une lettre d'amour écrite avec la chair des mots,mais une lettre destinée à n'être jamais expédiée,alors on ne touche pas à ça publiquement,on n'y touche pas,jamais...
Commenter  J’apprécie          50
feanorafeanora   31 janvier 2015
Le territoire des amants ne serait jamais celui des époux. Aux uns l'imagination débridée, les expériences les plus folles, la transgression des interdits. Aux autres le reste.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Pierre Assouline (77) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Assouline
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Le dernier des Camondo" de Pierre Assouline, Éditions Folio "Les Camondo ou L'éclipse d'une fortune" de Nora Seni et Sophie le Tarnec , Éditions Babel "La rafle des notables" de Anne Sinclair, Éditions Grasset "Pourquoi les Juifs ?" de Marek Halter, Éditions Michel Lafon "Je rêvais de changer le monde" de Marek Halter, Éditions J'ai lu "Ellis Island" de Georges Perec, Éditions POL "Il est de retour"de Timur Vermes, Éditions 10/18 "Le charlatan" de Isaac Bashevis Singer, Éditions Stock "La Source" de James A. Michener, Éditions Robert Laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : intimitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3925 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..