AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020687305
Éditeur : Seuil (19/11/2004)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Appelant à une action urgente pour la récolte et le sauvetage des traditions orales africaines avant que ne disparaissent leurs derniers dépositaires, Amadou Hampâté Bâ prononça cette phrase devenue depuis si célèbre qu'on la cite parfois comme un proverbe africain : "En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle." Ces histoires de tradition orale sont aujourd'hui réunies en un receuil de contes africains.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sachenka
  02 octobre 2018
Amadou Hampâté Bâ était un des derniers grands maîtres à penser de l'Afrique. Il a laissé une oeuvre monumentale et variée, dont ces Contes des sages de l'Afrique. Ils sont issus de la tradition orale mais l'auteur y a apporté sa touche personnelle. Ça ne révolutionne pas le genre mais c'est toujours agréable à lire. du moins, moi, je les ai appréciés, ces histoires. On y découvre l'origine ou une interprétation de plusieurs proverbes, des mythologies qui tentent d'expliquer le monde ou encore des récits avec une belle morale souvent teintée d'humour. Dans tous les cas, chacun de ces courts contes portent à réfléchir.
Les jeunes jeunes aimeront. Les textes sont courts, faciles à lire (peut-être un peu répétitifs dans la forme), permettent des envolées de l'imagination. Qui n'a pas déjà rêvé de l'Afrique, de ses gourous et de ses marabouts, de leur sagesse transmise de génération en génération. Et il y a ces personnages si typés, les rois, les chasseurs, les génies, les épouses travailleuses, etc. Sans oublier ces animaux exotiques et ces paysages colorés. À cet égard, les moins jeunes apprécieront également. du moins, ils y trouveront leur compte.
Certains des contes qui mettaient en vedettes des animaux me faisaient davantage penser à des fables mais ces distinctions ne sont sans doute pas si importantes. Dans tous les cas, ils mettent le doigt sur des comportements humains et il y a toujours une morale à en tirer. En fait, elle est assez explicite, étant écrite noir sur blanc à la fin. J'ai beaucoup aimé la présentation, du moins celle des éditions du Seuil que j'ai lue. Les bordures sont remplies de motifs typiquement africains et les pages, d'illustrations d'animaux, de sculptures et de masques exotiques. Ça ajoutait au dépaysement et c'était très approprié pour ce recueil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Gwordia
  18 avril 2012
Page 12 : Né avec le XXe siècle à Bandiagara, au pied des falaises du pays dogon, mort le 15 mai 1991 à Abidjan, Amadou Hampâté Bâ, historien, écrivain, conteur, poète, penseur, frère des hommes, est surtout connu en France pour la lutte qu'il mena à l'Unesco, de 1962 à 1970, en faveur de la réhabilitation des traditions orales africaines en tant que source authentique de connaissances (qu'il s'agisse des sciences de la nature ou des sciences humaines) et partie intégrante du patrimoine culturel de l'humanité. C'est là qu'en 1962, appelant à une action urgente pour la récolte et le sauvetage de ces traditions orales avant que ne disparaissent leurs derniers dépositaires, il prononça cette phrase devenue depuis si célèbre qu'on la cite parfois comme un proverbe africain : "En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle".
Week-end cambrousse. Sagesse de brousse.
Aussi bien adapté aux enfants qu'aux plus grands, ce petit recueil réunit contes africains et légendes peules à méditer. Des textes courts dont la dimension onirique n'a d'égale que la sagesse qui s'en dégage. La grande simplicité du verbe et des histoires ne met que plus en exergue les morales dont l'évidence s'est perdue dans les limbes de la conscience (l'aconscience ?) humaine.
De ces leçons de vie, parfois drôles, je retiens qu'il fut un temps où "les créatures de la terre se comprenaient encore entre elles". Ma légende préférée restera sans doute Pourquoi les couples sont ce qu'ils sont... qui explique pourquoi l'homme de bien est souvent l'époux d'une femme sans mérite et la femme vaillante l'épouse d'un bon à rien. A tous les petits esprits qui ont la fâcheuse tendance de tirer hâtivement des conclusions, je rappelle une règle spéciale à vocation générale : en matière de sexe, on est toujours le meilleur coup d'une personne et le pire d'une autre...
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Plouzennec
  04 février 2019
Ce petit livre de contes sahéliens nous présente des récits courts mais denses qui enchantent dans tous les sens du terme. Peuplés de rois cruels, d'animaux futés et diserts, ponctués par les apparitions de Satan, ces récits fantastiques et initiatiques transmettent une forme de sagesse traditionnelle où la nature est toujours présente et où l'on aborde les rapports avec la vie, la mort, la maladie, mais aussi le pouvoir, la jalousie, l'apprentissage d'une sagesse.
En effet, cette dernière affleure sans cesse derrière ces contes distrayants à l'usage des petits (et grands…) enfants. Elle prend ses racines dans l'histoire de ces peuples (Peuls, Toucouleurs, Haoussas, Mandingues…) et les traditions d'un islam africain original qui nous rappellent que Hampâté Bâ fut initié, lors de sa jeunesse, à l'enseignement de Tierno Bokar, maître spirituel soufi célèbre pour la richesse de sa pensée.
Ce petit livre (par sa taille seulement) fera le régal de ses lecteurs. Superbement mis en page, illustré de dessins et de photos, il est un cadeau idéal - la fin de l'année approchant - pour qui s'intéresse aux sagesses et aux traditions africaines.
Lien : https://www.africavivre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bobodiallo14
  28 juin 2017
Fantasti
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PlouzennecPlouzennec   04 février 2019
Avant la création du monde, avant le commencement de toute chose, il n'y avait rien, sinon UN ÊTRE. Cet Être était un Vide sans nom et sans limites mais c'était un vide vivant, couvant potentiellement en lui la somme de toutes les
existences possibles.
Commenter  J’apprécie          10
SachenkaSachenka   30 septembre 2018
«Enfin, partout et en tous temps, tu verras des chefs s'obstiner à vouloir dominer et imposer leur volonté autour d'eux, quand ils ne voudront pas, même, plier la nature à leur bon plaisir! Pour réussir, ils useront aussi bien de la force et de la ruse que de la flatterie ou de la traitrise. S'ils échouent, au lieu de se plier à la nature des choses, ils s'entêteront, et pour finir, par pure bravade, ils déclencheront eux-mêmes ce qui causera la fin de leur règne!»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SachenkaSachenka   29 septembre 2018
Et puis, il n'y a pas de petite querelle, comme il n'y a pas de petit incendie. Nul ne sait ce qui peut en résulter...
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Amadou Hampâté Bâ (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amadou Hampâté Bâ
L’OIF rend hommage à Amadou Hampâté Ba
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr