AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290141229
Éditeur : J'ai Lu (05/04/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 133 notes)
Résumé :
Cal Weaver passe ses nuits au volant de sa voiture pour son boulot de détective privé, mais aussi pour oublier que sa vie part à vau-l'eau depuis la mort de son fils, Scott. So mariage ne tient plus qu'à un fil. Une obsession le ronge : Scott s'est-il réellement suicidé, comme le prétend la police ? S'agit-il d'un meurtre ?
Un soir de plus où il ne peut trouver le sommeil, il prend en stop une adolescente. Quand la police débarque chez lui pour lui annoncer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  14 juillet 2017
Préalablement, j'ai apprécié certains romans de Linwood Barclay, parmi lesquels notamment, Fenêtre sur crime, que j'avais trouvé excellent. Mais allez savoir pourquoi, cette fois-ci, avec La fille dans le rétroviseur, la magie n'a pas opéré. Durant 449 pages qui m'ont paru être deux fois plus nombreuses, on suit la déambulation dépressive de Cal Weaver, détective privé dans une petite ville à quelques encâblures de la frontière canadienne et des chutes du Niagara, où sévit une police aux méthodes brutales. Certes, Cal a de nombreuses circonstances atténuantes pour justifier sa déprime. Il vient de perdre son fils unique, Scott, et cherche douloureusement à comprendre s'il s'est suicidé en se jetant d'un toit, ou si quelqu'un l'a aidé à sauter. Pendant ce temps, son épouse, Donna, dessine inlassablement le portrait de leur enfant mort. C'est dans ce contexte neurasthénique, que Cal a la mauvaise idée de prendre à bord de sa voiture, un soir pluvieux, Claire, la fille du maire. Grave erreur !

Il m'a été impossible d'entrer dans cette histoire sans originalité ni caractère, qui se déroule linéairement, chapitre après chapitre, sans aucun effort de construction. Si Cal s'endort en fin de chapitre, on le retrouve se réveillant le chapitre suivant. Aucune alternance de point de vue, seul Cal raconte, à la première personne. Quelques pages en italiques, magiques, puisqu'elles sont censées livrer lentement la genèse de l'histoire, apportent une petite rupture dans ce rythme monotone. Les dialogues s'étirent-s'étirent-s'étirent en longueur, n'apportant que peu d'éléments intéressants. Les recherches de Cal, aussi légitimes qu'elles soient, se bornent à rendre visite à ceux qui connaissent Claire ou ont connu Scott, parents démissionnaires ou amis paumés, préoccupés par facebook, la boisson ou la drogue.

Au final, une lecture qui m'a fichu un coup au moral (mission accomplie pour l'auteur ?), accentué d'une part par la fin triste à souhait, et d'autre part, par les nombreuses fôtes d'ortograf oubliées par un correcteur distrait, et certaines étranges tournures ou expressions (traduction?) qui rendent la lecture de quelques phrases, acrobatique. Une déception qui ne remet pas en cause le talent de l'auteur ni mon intérêt pour ses productions. Il s'agit simplement d'un raté, pour lui ou pour moi. Qui sait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          541
iris29
  12 novembre 2016
- Les enfaaants ?
Pas bouger ! Gentils dans vos chambres ! Ce soir Maman a rendez-vous avec Linwood !
[ Bon ne vous inquiétez pas , n'appelez pas Enfance maltraitée , ils sont grands et supers heureux quand je leur fous la paix !]
N'appelez pas non plus leur papa ... Linwood B . , est un écrivain, et ce soir j'ai rendez-vous avec son dernier bouquin .
Alors il est comment le dernier Barclay ? Eh ben il est noir, un peu triste et un peu gai ... ( Forcément avec Linwood, il y a toujours un second degré, une petite touche d'humour qui fait que je fonce acheter son dernier bouquin les yeux fermés . J'adore cet auteur ...)
Et pourquoi c'est triste ? Parce que son dernier personnage Cal Weaver passe ses nuits à arpenter la ville au volant de sa voiture afin de trouver le dealer qui a "aidé" son fils à sauter du toit d'un immeuble ... Et pendant ce temps , sa femme passe ses soirées à crayonner le portrait de son fils disparu , en quête de la ressemblance parfaite .
Meurtre ou suicide ? Cal est en quête de la vérité et il pourrait bien s'en rapprocher car il est détective privé .
Mais un soir , une adolescente lui demande de la prendre en voiture , il accepte car elle connait son fils , et Cal ne néglige aucune piste . Et puis, c'est pas prudent de faire de l'auto stop la nuit , il vaut mieux qu'elle tombe sur lui .
Mais pour lui , quadragénaire, est-il prudent de prendre une jeune fille dans sa voiture ? Surtout quand elle disparaît le lendemain ... Dans cette petite ville , à 10 mn des chutes du Niagara , et de la frontière canadienne , il ne fait pas bon être jeune , il ne fait pas bon être noir. Etre maire n'est pas mieux et chercher des réponses , c'est pas cool non plus ...
Multipliant les pistes et créant un détective privé attachant et perdu , Linwood Barclay nous livre un roman noir , nocturne, avec un petit esprit sarcastique qui fond dans la bouche et percute votre âme .
Dans le rétroviseur , on croise une fille mais aussi , des parents endeuillés, des mauvais parents , des parents paumés et des gosses ...
Ça peut être tragique une ( petite) ville, la nuit ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          506
missmolko1
  17 avril 2018
Deuxième lecture d'un roman de Linwood Barclay et même constat que pour Fenêtre sur crime : beaucoup de mal à rentrer dans l'intrigue mais une fois que l'on comprend le contexte, les différents personnages, on se laisse prendre au jeu et par le suspense.
On fait la connaissance de Cal Weaver, un ex-flic, qui vit avec le traumatisme de la mort de son fils. Alors qu'il roule en voiture, en plein nuit et qu'il pleut, il fait monter une jeune fille, amie de son fils pour la raccompagner chez elle et lui éviter une mauvaise rencontre. « La fille, un énorme fourre-tout rouge en bandoulière, avait le pouce levé, et elle regardait vers ma voiture alors que je m'arrêtais au stop à l'angle de la rue. Pas question. Prendre un auto-stoppeur était déjà une mauvaise idée, mais prendre une adolescente était prodigieusement stupide. Un type la petite quarantaine, fait monter dans sa voiture une fille qui a la moitié de son âge par une soirée sombre et pluvieuse. Les possibilités que cela tourne mal étaient légions. »
Cette jeune fille demande à s'arrêter dans un fast-food car elle ne se sent pas bien. Seulement, quelques minutes après c'est une autre jeune fille qui prend sa place sur le siège passager et la première a disparu. Ou est-elle ? Pourquoi s'est-elle enfuie ? C'est ce que Cal va chercher à comprendre.
L'intrigue est bien menée et le suspense au rendez-vous. On se laisse séduire par Cal, que j'ai trouvé attachant et déterminé à comprendre et résoudre ce mystère. J'ai beaucoup aimé ce roman et sa construction qui nous dévoile les indices au compte-goutte et c'est uniquement dans les dernières pages que les pièces du puzzle s'emboîtent. J'ai d'autres livres de Linwood Barclay dans ma PAL et je ne tarderai pas à les en sortir !
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Bazart
  28 avril 2016

Depuis la mort de son fils, Cal Weaver n'est plus que l'ombre de lui-même. le détective passe ses nuits à arpenter les rues de la ville à la recherche de réponses. Suicide ou meurtre ? Scott, adolescent mutique et mal dans sa peau a-t-il fait de mauvaises rencontres ? Cette nuit-là, Cal n'aurait jamais dû croiser la route De Claire, une jeune fille qui fréquentait le même lycée que son fils. Cette nuit-là les ennuis commencent vraiment.
Une petite ville américaine, proche du Canada et des chutes du Niagara. Une petite ville américaine où il ne se passe pas grand-chose, il faut dire que la police est plutôt zélée, un peu trop peut-être aux yeux du maire qui s'inquiète de la montée d'un populisme nourri par la crainte de l'autre. Une petite ville très calme, mais surtout, surtout ne pas trop remuer la vase, car les apparences sont parfois trompeuses.
Ce pourrait-être une petite ville à la Franck Capra, tout le monde connait et aime tout le monde, puis cela devient une petite ville à la William Friedkin où tout le monde surveille et trompe toout le monde, et cela fini dans une petite ville à la Hitchcock où pas mal de personnes ont quelque chose à se reprocher.
Bon polar, bien enlevé, Lindwood Barclay connait la musique, si dans ce roman noir il manque l'humour qui devenait familier à ses fidèles lecteurs, le romancier donne l'impression de créer un nouvel héros récurrent. « La fille dans le rétroviseur » semble fixer les bases d'une nouvelle série et après les épreuves traversées, Cal Weaver va se trimballer pas mal de traumas et de bien belles gamelles. Chic ! Ou Hélas ! Un nouveau détective neurasthénique.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
MissCroqBook
  15 juillet 2016
Décidément, j'adore cet auteur. Je me suis retrouvée embarquée dans l'histoire sans comprendre. Encore une fois je n'ai rien vu venir. Je me suis laissé prendre dans le jeu des fausses pistes et des faux semblants. le dénouement est à la fois inattendu, beau et triste.
Après avoir connu quelques déboires dans sa carrière de flic, Cal Weaver est devenu détective privé. Installé avec sa famille depuis six ans dans la petite ville de Griffon, près de Buffalo, il a récemment connu un drame familial qui l'a anéanti. Malgré toute l'attention que lui et sa femme Donna ont porté à leur fils Scott, ce dernier a sombré dans la drogue et s'est suicidé quelques semaines plus tôt. Depuis, Cal Weaver a complètement perdu pied. Désormais, il passe ses nuits au volant de sa voiture à arpenter les rues de Griffon, à chercher qui a bien pu vendre la drogue à son fils, qui est responsable de sa mort.
Un soir, alors qu'il est arrêté à un stop, une jeune fille, Claire Sanders, frappe à sa fenêtre pour lui demander de la raccompagner chez elle. Conscient que prendre une adolescente en stop n'est jamais une bonne idée, Cal hésite. Mais quand cette dernière le reconnait et lui avoue avoir été amie avec son fils, il cède et la laisse monter. Quelques kilomètres plus loin, sous prétexte d'être malade, elle lui demande de faire une halte dans un fast-food pour se rendre aux toilettes. Cal obéit et s'arrête. Dix minutes plus tard, alors qu'il commençait à s'inquiéter, la jeune fille est de retour. Alors qu'ils reprennent la route vers le domicile De Claire, Cal est assailli de doutes : l'adolescente assise dans la voiture n'est pas Claire. Il commence à poser des questions… L'autre jeune fille, Hanna, comprenant qu'elle a été démasquée lui demande de s'arrêter au milieu de nulle part et s'enfuit.
Dans quel pétrin Cal est-il allé se fourrer ? Qu'est-il advenu De Claire ? Pourquoi avoir mis en place ce subterfuge ? Pourquoi Hanna s'est-elle enfuie ? de quoi ont-elles peur ?
Cal se doutait bien que prendre une adolescente en stop n'était pas une brillante idée mais il ne savait pas à quel point elle pouvait être mauvaise. Inquiet pour les deux jeunes filles, il va tenter d'éclaircir le mystère. Son investigation ne sera pas de tout repos. Entre conflits avec la police locale, méfiance des familles des adolescentes et de leurs amis…Cal a maille à partir avec presque toute la ville.
Un roman bourré de suspense, de fausses pistes, de rebondissements…qui induisent le lecteur en erreur. Quand on croit avoir deviné le fin mot de l'histoire, un nouvel évènement vient tout bouleverser et en fin de compte, il nous est impossible de deviner l'issue de l'histoire.
Les personnages sont humains et attachants, notamment Cal et Donna qui vivent comme ils peuvent le deuil de leur fils unique. On sent la détresse de ces parents dans le descriptif que l'auteur en fait, dans les souvenirs qui sont partagés avec le lecteur. Linwood Barclay reste aussi fidèle à lui-même avec une écriture fluide et agréable, des descriptions très précises et toujours une pointe d'humour.
L'auteur reste méconnu et c'est bien dommage. Ses romans sont largement à la hauteur de ceux d'Harlan Coben, Mary Higgins Clark et autres écrivains plus connus…
La fille dans le rétroviseur est un très bon polar que je vous conseille de lire si vous aimez les livres du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   11 novembre 2016
Sa chambre était décorée façon tornade . Un lit défait , des vêtements partout par terre .[...] Les murs étaient tapissés d'affiches de films . Vingt-huit jours plus tard , The Walking Dead, Shaun of the Dead , La Nuit des morts-vivants, Danse of the Dead, Bienvenue à Zombieland, Dawn of the Dead .
Je subodorais un thème de prédilection.
Commenter  J’apprécie          270
iris29iris29   12 novembre 2016
Tu es beaucoup de choses , Cal . une tête de noeud , un trou du cul , un connard suffisant . Et le fils de pute le plus débile que je connaisse en ce moment , à effrayer ces gamins comme tu l'as fait . Mais tu n'as pas tué cette fille .
- C'est la chose la plus sympa que tu m'aies jamais dite .
Commenter  J’apprécie          240
BazartBazart   28 avril 2016
« La fille, un énorme fourre-tout rouge en bandoulière, avait le pouce levé, et elle regardait vers ma voiture alors que je m’arrêtais au stop à l’angle de la rue. Pas question. Prendre un auto-stoppeur était déjà une mauvaise idée, mais prendre une adolescente était prodigieusement stupide. Un type la petite quarantaine, fait monter dans sa voiture une fille qui a la moitié de son âge par une soirée sombre et pluvieuse. Les possibilités que cela tourne mal étaient légions. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   10 novembre 2016
Mais à cet âge [13 ans ] , qu'est ce qui ne vous met pas mal à l'aise ? Les parents , l'école , les filles . Le besoin d'appartenir à un groupe , de trouver sa place était une force bien plus impérieuse que le désir de cartonner à un contrôle de maths .
Commenter  J’apprécie          222
iris29iris29   12 novembre 2016
- Je me demande bien pourquoi j'ai mis ces chaussures , a-t'elle déclaré . Enfin, bien sûr que je sais . Y a t 'il un seul homme que les talons hauts laissent indifférents ?
Commenter  J’apprécie          240

Videos de Linwood Barclay (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Linwood Barclay
'Elevator Pitch' by Linwood Barclay - Book Trailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les voisins d'à côté" de Linwood Barclay.

A qui appartient l’arme que l’on a retrouvé dans l’herbe près de la maison des Langley ?

à Lester
à Drew
à Mortie

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Les voisins d'à côté de Linwood BarclayCréer un quiz sur ce livre

.. ..