AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782020798389
408 pages
Seuil (11/03/2005)
3.67/5   18 notes
Résumé :
Comme pour son précédent roman, La Frontière, Patrick Bard s'inspire ici d'événements réels. Ici, la guerre de Bosnie, les mercenaires européens au service des grandes compagnies pétrolières, les filières d'immigration et de prostitution clandestines, les « maisons de dressage » où sont enfermées les immigrées africaines avant qu'elles ne soient mises sur le trottoir, et les tours operators spécialisés dans le tourisme de guerre.
Il s'agit donc d'un thriller... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Thomas_Harnois
  03 janvier 2021
Mon sentiment par rapport à ce livre n'est pas fameux, on devine que l'auteur lui-même photographe et reporter a mis beaucoup de lui même dans le personnage principal mais sans réellement se remettre en question.
Qu'est ce qui en effet pousse ces reporters à se jeter sur tous les grands conflits de ce monde, à quelques fois outrepasser toutes les consignes de sécurité pour décrocher le « scoop » , eux même ne sont ils pas accro à une forme drogue d'adrénaline pure et quelques fois eux aussi voyeuristes sans aucune morale ?
Je pense en cela à l'affaire du photographes de Paris Match faisant complaisamment poser les Talibans avec les effets personnels des soldats français tués.
Sur le thème du fond encore, le livre présente une vision abominable du monde entre pays sous développés ravagés par la guerre et pays développés récupérant dans leurs couches les plus basses les débris de ces drames.
La description détaillée du conflit yougoslave est en effet à désespérer du genre humain, notamment avec ce personnage de Goran Milkovic, sniper serbe tirant dans les rotules des enfants pour faire accourir les adultes afin d'éliminer plus de monde.
Alors oui ces choses la existent, mais l'être humain est aussi capable de belles choses et ces visions monolithiques d'enfer terrestre permanent sont lourdes à supporter pendant 400 pages.
Au niveau du style et des détails, le récit ne brille pas non plus par sa légèreté.
Certains personnages sont découpés à la hache, comme le body builder californien accro aux snuff movies et Kamel, le « rebeu de service » et son langage de cité absolument pas crédibles pour un sous.
Les seuls points qui m'ont intéressés dans ce livre sont la découverte des séquelles psychologiques des rescapés du conflit yougoslave et la consternation devant la passivité des forces de l'ONU lors du massacre de Srebrenica.
Au final un roman policier extrêmement glauque et lourd qu'on oubliera je pense aussi vite qu'un article de Paris-Match sur Yves Rénier.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
cicou45
  01 juillet 2011
Ce roman, complètement déconcertant, est inspiré de faits réels. L'histoire se déroule durant la guerre de Bosnie et Sébastien Meyer, jeune photo-journaliste, est obligé de se retirer après avoir perdu un oeil durant le siège de Sarajevo. Ses yeux étant en quelque sorte l'un de ses principaux instruments de travail, il se retrouve donc au chômage. Ne ses souvenant de rien en ce qui concerne ses agresseurs et les circonstances dans lesquelles il a perdu son oeil, Sébastien voit renaître l'espoir lorsque l'un de ses frères d'armes lui rapporte son sac, oublié en Bosnie, qui contient ses effets personnels ainsi qu'une vieille pellicule en attente d'être développée. Sébastien espère de tout coeur que celle-ci lui permettra d'apprendre ce qui s'es réellement passé à cette époque là et c'est pour cela qu'il décide de se rendre dans le Sarajevo d'après-guerre. Un thriller passionnant et entraînant. La portrait que l'auteur fait du monde est très noir etc rempli d'horreurs mais malheureusement, c'est la triste réalité de le vie et pour cela, Patrick Bard a voulu se rapprocher un maximum de la réalité, ce qu'il a parfaitement réussi à faire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TaiGooBe
  26 avril 2017
Très beau roman, bien noir.
J'ai fait un beau voyage.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cicou45cicou45   01 juillet 2011
"Le sniper doit être capable de tuer calmement et délibérément une cible qui ne représente pour lui aucune menace. Il est beaucoup plus facile de tuer en situation de légitime défense, ou de défense d'autrui, qu'il ne l'est de tuer quelqu'un sans mobile apparent. Le sniper ne doit pas être vulnérable à des émotions apparentées à l'anxiété ou à des remords. Les candidats à l'entraînement de' tireur d'élite essentiellement motivés par le prestige peuvent être inaptes à faire preuve de cette froide rationalité exigée par le métier de sniper."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Patrick Bard (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Bard
Perluète #07 - interview de l'invité : Patrick Bard, journaliste, auteur, photographe. Quelle que soit sa forme, le travail de Patrick Bard s'inscrit dans la réalité de notre monde. Il a signé en 2020 un essai biographique sur l'américain Piero Heliczer, artiste aussi important qu'oublié, qui vécut dans le Perche, comme lui.
Réalisation : ©appris
autres livres classés : fait vécuVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Et mes yeux se sont fermés

Quel est le thème évoqué dans l'histoire ?

la déscolarisation
le terrorisme
la radicalisation

11 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Et mes yeux se sont fermés de Patrick BardCréer un quiz sur ce livre