AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253240785
448 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (29/01/2020)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 306 notes)
Résumé :
Lorsqu'il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d'amour, le père de Jean sombre dans une profonde mélancolie. Jean, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l'histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue : Anne-Lise Schmidt. Qui est cette femme ? Et surtout qui était-elle pour Moïse ? Comment quelqu'un de si chaleureux et sensible dans ses lettres a-t-il pu devenir cet homme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (139) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  07 mars 2019
Alors que Jean n'a pas parlé à son père, Denis, depuis 6 mois, c'est à dire depuis l'enterrement de papi Moïse, quelle n'est pas sa surprise de le voir débarquer dans son cabinet médical ! Non pas pour une visite mais pour l'informer que, depuis des années, Moïse leur mentait. Preuve à l'appui : presque une centaine de lettres, toutes adressées à la même personne, une certaine Anne-Lise Schmidt, et écrites dans des cahiers. À peine Denis a-t-il le temps d'expliquer ses intentions qu'il s'effondre dans le cabinet. Lui qui voulait tant partir sur les traces de son père, s'imprégner des lieux de son enfance, le voilà coincé dans un lit d'hôpital. Aussi, Jean, pour faire plaisir à son papa et tenter de renouer une relation avec lui, se propose-t-il de le faire à sa place. C'est à la lecture des cahiers, découvrant la vie, de l'enfance à la vieillesse, de Moïse, que Jean va sillonner les routes...
Pour tenter de comprendre son grand-père, un homme taiseux et distant, son histoire et son passé, Jean va se jeter corps et âme dans une quête qui va chambouler toute une famille. Qui est cette Anne-Lise Schmidt qui semblait occuper tout l'esprit de Moïse ? Comment ne pas être perturbé à la lecture de ces lettres, écrites une fois l'an, le 3 avril, si chaleureuses et emplies d'amour, de la part d'un homme si froid ? Baptiste Beaulieu nous plonge dans une histoire absolument incroyable, d'une intensité et d'une sincérité rares. Au fil des lettres, l'on découvre le passé de Moïse, de son enfance auprès d'une mère peu aimante et d'un père parti trop tôt au front à son mariage avec la grand-mère de Jean, en passant par son adolescence auprès de ses amis fidèles, son combat au cours de la seconde guerre mondiale ou encore ses élans amoureux. Passionnant et passionnel, émouvant, poignant, ce roman, largement autobiographique, dépeint de magnifiques histoires d'hommes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          924
Kittiwake
  09 mars 2019
Lorsque l'on aborde le début du roman de Baptiste Beaulieu, il faut s'attendre à devoir ancrer ses repères temporels. Car une gymnastique intellectuelle est nécessaire pour bien comprendre que le narrateur est un jeune homme bien contemporain, qui lit des lettres de son grand-père, écrites dans les années soixante, (une par an!), et qui se rapportent à des faits remontant à la première moitié du vingtième siècle. certes tout est à chaque fois bien indiqué dans le titre du chapitre, mais emporté par la narration, il peut arriver que l'on ne sache plus trop où on en est.
Passé cet écueil, surmontable, Baptiste Beaulieu nous offre une histoire familiale alourdie de secrets, de ceux qui peuvent modifier des destins , lorsqu'ils sont dévoilés, ou compromettre l'accès au bonheur lorsqu'ils restent en filigrane, sournoisement actifs sur un cheminement personnel.
C'est aussi le drame des erreurs qui se perpétuent au fil des générations, provoquant ruptures et regrets, trop souvent pris en compte alors qu'un convoi funèbre ôte toute possibilité de revenir en arrière et de réparer par quelques mots leurs malentendus.
Les personnages sont nombreux, et c'est bien normal sur une histoire qui traverse un siècle. Et si le narrateur, celui qui détient la correspondance cachée de son grand-père, est au centre du récit, le grand-père cachottier reste sans doute le pivot de l'histoire, c'est aussi celui qui permet de mettre le focus sur la seconde guerre mondiale.
L'écriture est simple et accessible., agréable à parcourir , et si on peut déplorer quelques longueurs, l'ensemble reste quand même un bon moment de lecture.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          941
Jmlyr
  10 mars 2019
Cela faisait un moment que je n'avais été émue aux larmes par un livre, et quel livre ! Forcément, quand il s'agit plus d'un récit de vie que d'un roman, je suis touchée au plus profond de moi, et quand il s'agit de secrets de famille, de relations humaines, de destins tronqués, de guerres, de chemins croisés puis séparés, et surtout d'Amour, je me laisse emporter.
Qui découvre des carnets poussiéreux d'un aïeul dans un grenier renoue avec un passé mystérieux. Qui déchiffre l'écriture délicate et tremblante d'un feu grand-père entre en communication avec lui de manière étrange. Qui s'ingénie à élucider des mystères face à des lettres jamais postées aura le coeur bien retourné. Qui comprend ce qui se cache derrière une photo jaunie aura l'âme bouleversée. C'est ce que vit Baptiste Beaulieu , après des révélations de son père sur l'existence de trois carnets.
Ce livre est un recueil de lettres à peine retouchées, et la peine éprouvée est à la hauteur de l'amour exprimé : immense. S'intercalent des histoires qui n'appartiennent pas à leur famille, mais le pourraient tout autant.
Ce livre est une bouteille à la mer.
Puisse le voeu de l'auteur de retrouver Anne-Lise Schmidt être exaucé, si ce n'est déjà le cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7211
torpedo
  06 novembre 2019
Encore une histoire de secret de famille. A croire que cette thématique me poursuit ! Partir des carnets écrits par le grand-père était une bonne idée. Mais vouloir intercaler la quête menée en parallèle par son petit-fils qui souhaite renouer avec son père, alourdit le récit, d'autant plus que le propos est souvent moralisateur. Tout est trop cousu de fil blanc.
J'ai malgré tout poursuivi cette quête avec l'auteur, car ce que je cherchais vraiment n'était pas de découvrir ce qui s'est tramé dans cette famille mais bien d'essayer d'en savoir plus sur ce qui s'est passé dans la mienne.
Ce livre m'a ramenée dans les Ardennes que j'ai tant cherché à fuir. Charleville, Haybes, Vireux. Les images se superposent sur les mots, je revois les rues, les paysages, le mont Vireux, la pluie.
J'ai sorti de leur album quelques photos jaunies de mes grands-parents. Comment avoir pu côtoyé pendant des années des personnes dont je sais si peu ; je peux sans mentir avouer que je connais mieux la vie de mes amis que celle de ma famille. Comme si leur vie était réduite à un instantané lorsqu'ils posent pour le photographe, comment pouvoir imaginer que ces gens qui m'apparaissent uniquement avec un visage d'adulte, ont pu un jour être des enfants, des adolescents, des amants, des parents ?
A un moment d'ailleurs, Baptiste Beaulieu n'écrit-il pas : « S'il existe une expérience de pensée folle, c'est bien d'imaginer nos parents et nos grands-parents à nos âges. Je tremblais déjà d'émotion en découvrant Moïse enfant, qu'en serait-il lorsqu'il raconterait ses années de jeune homme amoureux ? L'arracher au passé et le lire adolescent, aimant, montant à l'assaut du corps de l'autre, fêtant ce corps puis le quittant ? le surprendre trompé, trompant peut-être, pleurant, confiant, puis capable d'aimer à nouveau ? Bref, vivant ce que vivais aujourd'hui… Et tout cela en 1925 ? 1928 ? Mais quelle époque impossible à concevoir pour moi ! Ne serait-ce que ses années de jeunesse : en ce qui me concernait, elles ne signifiaient rien. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6210
Annette55
  08 juin 2019
J'avais lu « La ballade de l'enfant gris » du docteur Baptiste Beaulieu, je n'écrirai pas un long commentaire car tout a été dit déjà :
Voilà un récit de vie plus qu'un roman:——émouvant et passionnel, juste et poétique, intense, brillant , bouleversant, poignant ——- où l'auteur dépeint avec sincérité, beauté, vérité désarmantes de magnifiques histoires d'hommes...
Un ouvrage où un jeune homme lit des lettres de son grand-père écrites dans les années 60 ( une par an) à propos de faits remontant à la première moitié du siècle. ....
Des histoires d'amour pures , simples, sans tricherie , ni mièvrerie «  Il y a toujours un pays derrière les larmes » .
On découvre le passé de Moïse, auprès d'une mère peu aimante, et d'un père parti trop tôt au front à son mariage avec la grand- mère de Jean, son adolescence auprès de ses fidèles amis, son combat au cours de la guerre , ses élans d'amour,....Je n'en dirai pas plus .
Une histoire addictive et merveilleuse qui emporte le lecteur , un ouvrage tendre et sensible, profondément humain, qui recèle des histoires d'amour entremêlées, secrets, mensonges, message, douleurs ....
Un récit d'amour comme démultiplié, l'amour gâché, l'amour caché , l'amour interdit, l'amour qui peut sauver un homme ....et la peine immense à la hauteur de l'amour exprimé, le désir et la vie .....
L'amour serait - il plus fort que le temps qui passe et la distance ? Passé et présent s'entremêlent..
Une vie entière de souvenirs et de drames, de secrets enfouis ...
Cet ouvrage autobiographique délivre , à l'aide d'une plume fluide un message de tolérance, de bienveillance et d'humanité ....
Baptiste Beaulieu sait raconter des histoires .
«  Tous les chemins rendent égaux à la fin. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5716

critiques presse (1)
LeMonde   03 décembre 2018
Ce livre changera-t-il sa propre existence ? Il marque en tout cas probablement l’émancipation de l’écrivain Baptiste Beaulieu de l’univers médical qui l’a jusqu’ici beaucoup inspiré.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   09 mars 2019
Sans doute est-ce une émotion effroyable pour les morts qu'on a chéris que d'assister, impuissants, à l'oeuvre du temps sur nos douleurs. Tout s'estompe, hélas ou tant mieux ! Même les plus gros chagrins s'émoussent. Mais, les regrets, oh, les regrets... Toi qui me lis, souviens-toi des tiens, et tu seras d'accord : jamais ils ne disparaissent, les regrets. Ils enflent avec les années, ils vous dévorent le soir, ils teintent de tristesse le plus joyeux des rires et tournent à l'amer le plus sucré des mets. C'est là leur plus grand pouvoir sur nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   13 mars 2019
Toutes les épreuves de la terre peuvent se dresser en travers de nos histoires d'Hommes, au moment exact où la mort frappe à la porte, les anciennes haines sont balayées, les défenses tombent et il ne reste que cela : l'urgence d'être présent pour l'autre et de ne pas céder un pouce de terrain à l'aigreur, aux regrets ou à la férocité du monde.
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   10 mars 2019
Le docteur parlait latin et grec et ne se privait pas d'utiliser l'une et l'autre langue pour crâner auprès des petites gens comme nous. C'était un homme très bien, mais du genre à descendre de vélo pour mieux se regarder pédaler.
Commenter  J’apprécie          250
marina53marina53   07 mars 2019
Moi, je ne sais plus quand je suis devenu un adulte aux yeux de mon père.
Jamais, j'espère, car il n'y a rien de mieux qu'un enfant pour guérir les grands de leurs chagrins.
Commenter  J’apprécie          290
LuxiLuxi   18 octobre 2018
Les Hommes ont trois visages. Celui qu’ils montrent au monde, celui qu’ils montrent à leur famille, et celui qu’ils ne montrent à personne. La Guerre te les mélange et te les casse un peu tous.
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Baptiste Beaulieu (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Baptiste Beaulieu
La romancière Agnès Ledig est depuis plus d'un an "ambassadonneuse" auprès de l'Établissement français du sang (EFS). L'ancienne sage-femme répond à nos questions pour comprendre les enjeux d'un acte solidaire.
Saviez-vous que chaque jour, en France, 10 000 dons du sang sont nécessaires ?
?Quatre auteurs qui s?engagent pour le don de sang : Agnès Ledig, Baptiste Beaulieu, Laurent Seksik, Martin Winckler". Je te donne", en librairie le 22 mai.
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..