AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846283591
Éditeur : Blanche (15/10/2015)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 30 notes)
Résumé :
À 18 ans, Jérémy quitte le confort douillet et protecteur de sa campagne normande pour se lancer dans de brillantes études littéraires à Paris.
Alors quoi de plus normal pour ce jeune homme passionné de lectures que d’être irrésistiblement attiré par la librairie ancienne qui se situe juste sous ses fenêtres, de l’autre côté de la rue ?
Intimidé, hésitant, il attend, puis se décide enfin à pousser la porte. Une clochette qui tinte, un parquet qui craqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
TheLovelyTeacherAddictions
  16 octobre 2015
Je viens de refermer Au bonheur de ces Dames et je vais tenter de vous transmettre mon ressenti sur ce roman qui est un véritable coup de coeur pour moi. Angela Behelle a frappé fort et je me suis laissée emporter et transporter par cette formidable histoire.

Au bonheur de Ces Dames est donc un roman érotique à l'instar de la saga La Société. Et si le doute était encore permis dans l'esprit de certains ( mais pas le mien) , Angela Behelle maîtrise parfaitement l'art de l'écriture érotique. Nous sommes dès les premières pages dans la peau de Jérémy Dancier et nous sommes très vite émoustillées par ce que nous lisons. Certains seront peut être choqués et leur sensibilité sera peut être heurtée par certaines scènes ou par la différence d'âge entre les personnages mais les scènes de sexe sont érotiquement parfaites sans jamais être vulgaires. Les divers actes sexuels sont décrits avec délice, sensualité et passion. Elles font transparaître parfaitement une plaisir à l'état pur et prouvent une nouvelle fois qu'un(e) auteur peut parfaitement décrire l'acte sexuel sans jamais tomber dans la vulgarité. Si vous me suivez , vous savez que bien souvent la tension sexuelle retombe chez moi tel un soufflé dès qu'un langage cru est utilisé . Ici aucune faute de goût , bien au contraire tout est fait pour mettre en émoi tous nos sens.

Comme je le disais précédemment certains pourraient être choqués par la différence d'âge entre les personnages . Jérémy débute ses études post bac et a donc fêté ses 18 ans tandis que Claudia est proche de la quarantaine avec ses 39 ans. On pourrait croire que cette femme est une cougar ( terme qu'on utilise bien souvent dans ce genre de situations alors que si les rôles avaient été inversés, les critiques ou les bien pensants n'auraient rien trouvé à redire vis à vis de ces hommes). Et pourtant , cette différence d'âge ne m'a aucunement perturbé et je dirais même qu'elle s'est vite effacée au fil de ma lecture. Il faut dire que Jérémy n'est pas un jeune homme comme les autres et qu'il fait preuve d'une certaine maturité à certain moment. Les seuls instants où on ressent cette différence c'est dans le langage utilisé par Claudia et son expérience qui montre à quel point elle a vécu des choses et à quel point Jérémy a tout à apprendre dans certains domaines.

Jérémy est donc un jeune homme , n'ayons pas peur des mots, empoté , provincial qui débarque dans la capitale pour poursuivre de hautes études qui le destinent à un brillant avenir. Il est gauche, maladroit, couvé par l'amour maternel mais quand il poussera les portes de cette librairie qui attire son attention en face de son appartement, sa vie va prendre un tournant aussi inattendu qu'inespéré. Ce jeune homme brillant va suivre des cours d'un tout autre genre et Claudia n'aura qu'une idée en tête : mettre tout en oeuvre pour faire de lui un homme à l'avenir brillant. Elle lui apprendra donc toutes les bases de la sexualité et elle va profondément le transformer. Mais attention Claudia ne va pas modeler son élève à sa guise . Non , elle va lui faire prendre conscience de son potentiel d'homme. Autant c'est un jeune homme brillant au niveau de ses études, autant il part de zéro sur le plan sexuel. Elle va éveiller en lui des désirs qu'il n'aurait jamais pu soupçonner et elle fera de lui un homme , un vrai. Cet élève mettra un point d'honneur à obtenir des résultats excellents à tout niveau et le lecteur ira de surprises en surprises. L'élève dépassera t-il le maître? Les sentiments vont ils tout chambouler? Cette sexualité débordante lui ouvrira t-il de nouveaux horizons? Jusqu'à où ira t-il pour satisfaire son plaisir mais aussi le désir de Claudia?

Claudia Simienev est donc un femme plantureuse aux formes généreuses et tout chez elle est synonyme de sensualité. C'est une femme élégante , raffinée , distinguée qui ne fait jamais aucune faute de goût. Elle a une maîtrise incroyable de son corps et de ses émotions et offre donc continuellement une image parfaite et contrôlée. Mais Claudia est aussi une personne très énigmatique et très mystérieuse. J'avoue qu'à un certain moment , je me suis demandée si elle ne faisait pas partie, elle aussi, de la Société. Je pense que les scènes de reloooking notamment sont un joli clin d'oeil à cette saga. Mais au final , non , c'est une personne qui a son propre destin et qui vous réserve plus d'une surprise. Elle est aussi très attachante notamment dans sa relation avec Mr Albert, l'ancien propriétaire à qui elle a racheté cette boutique. Pourtant , elle saura garder ce voile de mystère tout au long de votre lecture et vous n'avez pas fini de vous poser des questions sur les agissements de cette sulfureuse femme. Elle m'a fait vivre énormément d'émotions et je ne vous en dirais pas plus de peur de vous spoiler mais cette femme est tout simplement formidable.

J'ai aussi fortement apprécié les personnages secondaires qui apportent un petit plus à l'histoire. J'ai adoré le facétieux Thomas de Sommevielle. Il est aux antipodes de Jérémy et pourtant il sera d'une aide précieuse. Thomas est un fils de diplomate , camarade d'hypokhâgne qui a une drôle de façon de réussir mais qui apporte une certaine légèreté à un contexte scolaire tellement sérieux et codifié. C'est un jeune homme volage qui cherche le plaisir à tout prix. Mais au final , méfiez vous des apparences car sous ses airs futiles , c'est un véritable ami. Il permet aussi de faire une sorte de contre point avec Valentine. Cette dernière est aussi une camarade de classe et est un peu le miroir, l'alter ego de ce qu'aurait été Jérémy si ce dernier n'avait pas poussé les portes de cette librairie. Elle est docile, studieuse, lisse et assez coincée sexuellement parlant. Avec ce personnage , on a l'impression de voir devant nous une "normalité" comme si Jérémy pouvait entamer une relation normale qui ne serait pas condamnée par la morale et qui pourrait parfaitement correspondre à la mère de Jérémy. Cette dernière déborde d'amour pour "son poussin" mais elle l'étouffe et l'empêche de s'envoler . Elle ne veut pas que son fils devienne un homme et heureusement que son mari est là pour donner un peu de leste à leur fils car Mme Dancier pourrait vite devenir un fardeau . Son petit poussin s'est envolé et elle aura dû mal à le laisser voler de ses propres ailes. Autre personnage secondaire très intéressant que j'ai adoré détester : Sven, le coursier de Claudia. Il est arrogant, hautain et ne cesse de susciter la jalousie de Jérémy. Il aime le titiller et lui faire comprendre qu'il ne sait au final rien sur la véritable identité de Claudia.

Bref, je vous dirais d'aller foncer lire cette petite merveille. Claudia est excellente dans le rôle de dominatrice qui impose ses volontés à Jérémy. Pourtant , on sent bien que derrière sa carapace il y a un coeur qui bat et on n'a qu'une hâte qu'elle s'ouvre entièrement à cet homme qui sera obéissant , docile qui lui livrera sur un plateau d'argent son coeur, son corps et son âme. le lecteur suit cette initiation sexuelle pas à pas et prend autant de plaisir que Jérémy à découvrir le plaisir à l'état pur. Les tabous volent en éclat pour nous livrer une formidable histoire d'amour qui , j'en suis sûre, restera graver pour un long moment dans vos coeurs. Merci Angela pour ce formidable moment de lecture !
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          35
Erilalios
  06 juillet 2019
Aurais je pus penser que un roman érotique comme le livre de Au bonheur de ces dames après avoir terminer l'histoire m'a limite fais verser une petite larme ? Je ne l'aurais jamais cru car ce livre fut un véritable coup de coeur.
Comment un étudiant provincial de dix huit ans venant faire ses études à Paris tombe sous le charme d'une belle et plantureuse libraire de trente neuf ans ? J'ai pourtant été également sous le charme de Claudia. Certes Jérémy le jeune étudiant se laisse aller aux plaisirs charnelles de Claudia, cette dernier lui en montrera toutes les facettes à condition que celui-ci suive ses directives mais c'est que le jeune et timide puceau au fil de l'histoire deviendra un autre homme devenant même esclave de sa maîtresse si bien que les rôles finiront par s'inverser.
Et pourtant la relation entre Claudia et Jérémy devient plus profonde si bien que la jeune femme fait tout pour que Jérémy réussisse sa vie mais le jeune homme ne peux se passer de sa bien aimée même si il doit faire des concessions vis à vis de ses amis. Au final c'est même Claudia qui tombera sous le charme de Jérémy qui fera renaître un bonheur chez Claudia. Jérémy quant à lui est tellement prit dans cette relation qui ne peut se passer de Claudia, mais est-ce que cela risque de lui causer préjudice ?
Angella Behelle nous dresse un livre où les scènes érotiques sont nombreuses je dirai même hautements érotiques, terriblement charnelles mais jamais vulgaires si bien que j'étais autant pressé que Jérémy dans l'attente à ce que celui-ci retrouve Claudia. Mais il y aussi une certaine romance qui se dégage et on apprécie tous les protagonistes : Thomas le meilleurs amis de Jérémy et sont confident, Valentine jeune étudiante amoureuse de Jérémy, Juliette même si on la voit peu nous laisse un souvenir inoubliable, Monsieur Albert toujours de bon conseil pour Jérémy, mais c'est surtout Claudia la belle libraire et Jérémy les deux personnages principaux qui font la force de cette histoire.
Un très bon roman à la fois romantique et érotique à lire bien au chaud ajouté à cela un mug avec boisson chaude :)
En tous cas il est clair que je le relirai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Marlene_lmedml
  23 octobre 2015
Jérémy, jeune homme de 18 ans fraîchement débarqué à Paris pour ses études, grâce à ses parents il a la chance d'avoir un logement rien qu'à lui dans un quartier très sympa. En face de chez lui...une librairie. Qui ne manquera pas d'attirer son attention dès son emménagement ! Après de nombreuses hésitations il se décide enfin à franchir le pas de cette boutique si mystérieuse à ses yeux. Il s'attendait à trouver un vieil homme, quelle fût sa surprise en posant les yeux sur Claudia...Il tombe sous son charme dès le premier regard...et bien plus, il se passe en lui une réaction encore bien méconnut pour le jeune homme. Après plusieurs rencontres Claudia se proposera de faire de lui un homme.
Jérémy est tellement pur et inexpérimenté, ne rien savoir de sa belle initiatrice l'excite encore plus.
"Alors que j'aurais dû me soucier davantage de mon nouvel emploi du temps et du programme chargé qui m'attendait, mes pensées furent tout entières dirigées vers cette femme dont je ne savais rien, hormis qu'elle était sublime. Mon ignorance ajoutait à son mystère et renforçait la fascination qu'elle exerçait sur moi..."
Avec Claudia, Jérémy vit ses premiers désirs, ses premiers fantasmes et rêves érotiques. Un jeu de séduction s'installe entre la maîtresse et son élève. Claudia joue de son pouvoir de séduction, elle sait à quel point jérémy lui ai dévoué. Dans l'apprentissage de Jérémy il a cependant des règles, le deal est assez simple entre eux, l'initiation en échange du fait que Jérémy ne néglige pas ses études.
Jérémy se prête au jeu sans même réfléchir aux conséquences à long terme, le désir et la soif de découverte l'emportent sur la raison.
Angela Behelle nous fait donc pénétrer dans ce délice de sensations, une initiation en douceur étapes par étapes. le mystère qui entoure Claudia est très intriguant. Claudia a cette prestance autoritaire, elle dégage une aura, elle en impose et intimide son jeune disciple. J'ai adoré le personnage de Claudia.
Plus j'avançais dans le roman plus j'étais aussi excitée que Jérémy à l'idée qu'il la rejoigne pour parfaire son éducation.
Claudia est dans toutes ses pensées, elle le hante jours et nuits.
"Moi, je ne rêvais que de la douceur de la peau de Claudia, de la tendresse de ses baisers, du moelleux de ses seins...."
Avant sa rencontre avec Claudia, Jérémy ne s'était pas spécialement intéressé aux filles, mais maintenant il sait que Claudia représente tout ce qu'il désir.
"J'aimais tout en elle, son visage de porcelaine, ses yeux tellement expressifs, ses cheveux toujours noués dans un chignon strict, son décolleté affolant, son corps aux courbes généreuses, ses caresses rassurantes. Elle incarnait la femme idéale, mon fantasme absolu..."
Même si son initiation lui prend une bonne partie de son temps en plus de ses études, ses relations amicales avec Thomas et Valentine sont importantes et apportent un équilibre dans sa vie. Valentine attend bien plus que de l'amitié avec Jérémy...
Jérémy arrivera-t-il à gérer cette relation si particulière ? Lui apportera t-elle ce qu'il désire ? Les sentiments viendront-ils bousculer cet équilibre si fragile ?
Wouaahh Wouaahhh, je dois vous dire que ce roman est pour moi un énorme coup de coeur.
Je découvre avec "Au bonheur de ces dames" la plume d'Angela BEHELLE, et que dire je suis complètement envoûtée ! Mon dieu, l'écriture d'Angela à ce petit truc en plus d'authentique, la tournure des phrases est des plus plaisante, le tout est vraiment très fluide et on se laisse porter par les mots. le contexte et le décor apporte une touche de charme et de sensualité.
J'ai littéralement bu les mots d'Angela, me laissant porter par les émotions que je subissais pages après pages. Mais quel plaisir ! Dans tous les sens du terme hein!!! Je le dis comme je le pense cette auteure est une magicienne, sa plume est sa baguette magique. J'ai été plus que tenu en haleine du début à la fin quelle intensité !
Ma scène préférée est évidemment la première fois de Claudia et Jérémy, cette scène est magistrale, une explosion de sensations m'ont assaillis sans que je ne puisse rien maîtriser. Oh mon dieu ses mots ont su éveiller mon désir au plus profond de moi même, c'était absolument délicieux.
L'histoire est vraiment très belle, le fait que l'on ai que le point de vue de Jérémy laisse planer un mystère absolu sur les pensées de Claudia. Un petit charme supplémentaire est que cela ce passe à Paris, dans l'enceinte de cette librairie pleine de cachet.
Les filles, on est dans un roman érotique où les scènes de sexe sont très nombreuses et à chaque fois plus hot et plus intenses, je me suis délecté de l'initiation de Jérémy, les scènes sont osées, excitantes au possible et je peux vous dire qu'Angela est la reine en la matière. Je ne me suis senti gêner à aucuns moments et pourtant il y aurait eu de quoi, bien au contraire je n'ai pu rester de marbre lors de cette lecture. Ce roman est sulfureux, sensuel et l'évolution de leur relation est superbe et à mon sens l'auteure termine ce roman sans aucunes fausses notes.
Bref ce roman est pour moi un coup de coeur à tous les niveaux, l'histoire est géniale, avec un véritable fondement et tout est pertinent, j'ai été de surprises en surprises tout au long du roman, j'ai ressentis tellement d'émotions et j'ai finis ma lecture en ayant des frissons partout. Merci Angela pour ce délicieux moment.
Une chose est sûre je vais m'empresser de découvrir la saga "La société" je suis fan de la plume d'Angela.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
andena
  26 octobre 2015
Ce livre j'ai mis quasiment une semaine pour le lire. La fatigue m'a empêché de lire comme je le souhaitais....
Je devrais la remercier ou lieu de la maudire, elle m'a permis de savourer cette magnifique histoire.
Un livre où nous ressentons chaque mot, chaque phrase, chaque sentiment....

Angela Behelle ne laisse rien au hasard, elle nous transporte dans un monde exquis, de volupté où l'apprentissage d'un gamin de 18 ans inexpérimenté est mené de main de maître, sans fausse note.

Claudia est une femme mûre qui grâce à son élève a su apprendre à son tour, elle a pu découvrir à nouveau une autre facette de l'amour.
Chaque exercice est une leçon de vie pour un avenir proche comme lointain.
Jeremy ce jeune puceau provincial au fil des pages devient un homme confiant. J'ai succombé à son charme, il est plein de promesse...le vilain petit canard est devenu un magnifique cygne.
Sa relation avec Claudia peut-être déroutante, nous sortir des sentiers battus mais à aucun moment, je fus choquée ou dérangée dans ma lecture. Au contraire, je les ai trouvé magnifiques. Chacun apporte ce que l'autre a besoin, ils se complétent...
Une nouvelle fois Angela nous emmène dans un monde érotique où nous aimerions la plupart pousser la porte...moi la première...
Les scènes érotiques sont décrites avec brio sans vulgarité, j'ai eu la sensation d'être voyeuse à mon tour, de profiter de leurs ébats, d'être spectatrice et non lectrice.

Certains passages m'ont donné cette impression de me replonger dans La société mais je pense que cela est juste une pointe de rappel ou tout simplement un petit clin d'oeil.
Je me suis posée la question du choix de ce titre, j'ai obtenu ma réponse, et cela convient absolument à ce livre. Comme je le disais plus haut Angela ne laisse rien hasard. Tout est savamment pensé pour que nous prenions autant plaisir que notre couple.
Le plaisir est un apprentissage sans fin, rien n'est acquis. A nous d'avoir les bonnes clés en mains et de s'en servir à notre guise.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AliceNeverland
  15 octobre 2015
Angela Behelle est une auteur dont j'avais beaucoup aimé la plume à travers sa saga érotique, La Société, que l'on ne présente plus. Pourtant, je n'avais pas du tout entendu parler de ce livre qui sort aujourd'hui dans la collection Blanche d'Hugo Roman, et je me suis donc lancée sans vraiment savoir à quoi m'attendre, si ce n'est qu'il allait y faire surement très chaud !
Jérémy est un jeune « provincial » de 18 ans qui quitte sa campagne afin de commencer des études à Paris. A son arrivée dans la ville, une librairie ancienne attire très vite son regard. Un fait bien normal pour un étudiant en littérature étant donné que la librairie est située juste en face de chez lui. Sauf que, bien vite, il est intriguée par Claudia, quarantenaire de son état, qui y travaille. Sûre d'elle, sensuelle et pleine de charisme, elle va rapidement prendre Jérémy sous son aile et l'éveiller à bien des sensations.
Au tout début, j'ai quand même eu un peu de mal à vraiment pénétrer dans l'histoire, étant donné que la différence d'âge entre nos deux protagonistes m'a assez dérangée. Je ne suis pas en général très friande des histoires où les personnages ont un écart d'année trop important entre eux. J'ai donc mis un moment à me débarrasser de ce ressenti afin de pouvoir pleinement apprécier l'histoire.
Claudia nous charme immédiatement. Cette femme pleinement épanouie possède un charisme qui accroche autant le lecteur que Jérémy lui-même. Pleine de mystères, elle nous captive et nous intrigue. On veut en savoir plus, la connaitre bien mieux, et j'ai ainsi parfaitement réussie à comprendre les questions que se posait Jérémy à son encontre.
J'ai eu un petit peu plus de mal avec Jérémy, même si ce n'était pas catastrophique non plus. Mais j'avoue que sa naïveté m'a quelque peu exaspérée par moment. Malgré tout, il a cette envie, ce désir d' « apprendre » et s'affirme ainsi dans son caractère et ses désirs au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire.
C'était également assez original d'observer la position de dominant à travers ce rôle féminin. Une position bien souvent occupée par les hommes en littérature, et qui ne m'a absolument pas dérangée ici. Au contraire, cela permet d'explorer une nouvelle fois cette thématique tout en nous faisant découvrir une partie dont on ne connait que peu de choses au final. J‘ai surtout beaucoup aimé le ton qu'apporte l'auteur ; elle ne tombe pas dans la vulgarité ni dans le côté malsain de la chose. Au contraire, tout est mesuré, contrôlé, et malgré cette relation dominante/soumis, à aucun moment elle ne dénigre la position de l'un ou de l'autre. Une très belle demi-mesure qui empêche ce livre de tomber dans le vulgaire et qui, au contraire, l'élève à un niveau de sensualité extrême et percutant.
Et puis, petit à petit, on en vient aussi à se demander qui domine l'autre. Car plus l'histoire avance, plus les êtres se révèlent. On se rend compte que Claudia n'est pas la femme si sûre d'elle et si indépendante qu'elle prétend être. de même pour Jérémy qui, dans sa position de soumis, démontre qu'il possède finalement toutes les cartes en mains et qu'il pourrait être bien loin de l'image qu'il montre. Qui domine vraiment l'autre ? Y a-t-il d'ailleurs véritablement un dominant, où bien est ce que Claudia et Jérémy ne seraient-ils donc pas d'un niveau équivalent ?
Pour conclure : même si Au bonheur de ces dames ne fut pas un coup de coeur, cette lecture s'est révélée tout aussi plaisante que celles de la Société. Je me suis laissée porter par la plume d'Angela Behelle, toujours aussi sensuelle et toute en légèreté, et j'ai adoré voir les pages se révéler au fur et à mesure. L'histoire également s'effeuille tout doucement, et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Claudia et Jérémy. Une lecture sensuelle qui m'aura fait passer un délicieux moment !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   23 octobre 2015
"Elle me laissa l'étreindre, traquer l'un de ses seins sous sa tunique. Ses mains caressaient mon dos, mes épaules, l'arrière de mon crâne. Elle finit par me repousser contre les coussins. Sa bouche se posa sur la mienne et la picora de petits baisers. Elle prît le même chemin que ses doigts quelques minutes auparavant. Elle embrassa l'un de mes tétons puis poursuivit son voyage sur ma peau frémissante. Le contact de ses lèvres sur ma queue me fit soupirer, mais elle ne s'arrêta pas là. Elle descendit jusque sur mes testicules qu'elle se mit à lécher du bout de la langue. Par réflexe, j'écartai les jambes. Elle s'installa plus commodément contre moi et continua son humide vagabondage sur mes bourses. Au moment où je m'y attendais le moins, elle en goba une. Je poussai un cri de surprise et me cramponnai à la couverture qui protégeait le canapé. Mes abdominaux sensibles se rappelèrent douloureusement à mon souvenir.

Claudia me relâcha. Elle fit remonter sa langue le long de ma verge et affaça les quelques gouttes qui perlaient sur mon gland. Elle dirigea mon sexe vers sa bouche qui s'ouvrit. Elle allait et venait délicatement sur mon pénis fièrement dressé devant elle. Sa main accompagnait ses gestes maîtrisés. C'était doux et grisant. Je fermai les yeux. Elle continua ainsi de longues minutes et je fus pris, petit à petit, d'une envie brutale. Les mouvements involontaires de mon bassin trahirent mon impatience. Elle eut pitié de moi et augmenta la cadence en intensifiant sa succion. Ses doigts pressèrent mon sexe humide et chaud. Je me contractai au fur et à mesure qu'elle me menait vers un inexorable orgasme que j'appelais de tous mes voeux. Ma verge prisonnière se raidit jusqu'à l'insoutenable....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   21 janvier 2019
Alors ?

Je me tournai vers ma mère qui attendait ma réponse avec anxiété. Elle se frottait les mains dans un geste habituel qui trahissait son stress. J’avais déjà eu droit à son discours dans la voiture, je savais ce qu’elle espérait de moi.

– Il est très bien, cet appart.

– Ce n’est pas le grand luxe, mais ton père et moi avons trouvé que cet endroit avait du cachet, à l’époque. Maintenant, il est mieux encore.

Les arguments maternels avaient des accents d’excuses. Je ne voyais pas pourquoi puisque j’étais tout à fait d’accord. Je jetai un coup d’œil dans ce qui s’apprêtait à devenir ma salle de bains. Tout avait été refait à neuf, depuis les éléments sanitaires jusqu’au carrelage blanc qui couvrait les murs et le sol. À côté se trouvait ma future chambre. Elle était juste assez grande pour recevoir un lit et un chevet, mais elle était dotée d’un placard intégré très pratique.

Je revins vers la pièce principale. Elle se divisait en deux espaces séparés par une table-bar. D’un côté, une mini-cuisine comprenait l’essentiel des équipements nécessaires à ma survie, à savoir une plaque de cuisson, un réfrigérateur, un four micro-onde, de l’autre, un salon accueillerait fort bien un canapé confortable. En tout, mon nouveau chez moi comptait moins de 30m2. Cela n’avait rien de commun avec l’immense propriété à la campagne dans laquelle j’avais grandi, mais j’aurais été bien en peine de me plaindre, il y avait là tout ce qui pouvait convenir à un étudiant. J’adressai un sourire à ma mère qui se torturait toujours les mains pendant que je faisais la visite.

– Il me plaît, lui dis-je avec conviction. Tu n’as aucune raison de t’inquiéter.

– J’en suis contente, Jérémy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-GirlPixie-Girl   23 octobre 2015
Cette journée du onze novembre me fixa définitivement sur son compte. Précise à tendance maniaque, directive à tendance autoritaire, persévérante à tendance obstinée, elle mena les opérations d’une main de fer. Par chance, elle l’enveloppa d’un gant de velours et me récompensait de mes efforts par une caresse ou un baiser.
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-GirlPixie-Girl   21 octobre 2015
J’étais sur un nuage. Mieux, j’étais au Paradis et elle était un ange. Un ange sublime qui me faisait bander comme un fou. Et je fus heureux de bander. Je fus heureux de baisser mon pantalon et de me branler de nouveau jusqu’à la jouissance qui me fit gémir. J’en fus si soulagé que je regrettai de ne pas avoir recouru à cette pratique avant cela. Sauf qu’avant ce jour béni, je ne connaissais pas de libraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CielvariableCielvariable   21 janvier 2019
J’avais quelques disgracieux boutons d’acné. Si je n’en souffrais pas au point de subir un traitement, ils avaient la fâcheuse habitude de surgir de la plus éclatante des manières, en plein milieu du front ou du menton, ce qui m’empêchait de me raser certains jours. L’héritage paternel influait sur ma pilosité. Mon père était loin d’être un ours, mais il avait les sourcils et les cheveux épais. La tondeuse me préservait d’une touffe ingérable, mais elle me cantonnait dans un style très passe-partout. Enfin, pour la mode, il ne fallait pas compter sur moi. Ma penderie ne comprenait que des basiques, au grand désespoir de ma mère. Comme il s’avérait impossible de me traîner dans les boutiques, elle se chargeait généralement d’acheter des vêtements auxquels je n’accordais pas la moindre attention. Par chance, je ne portais pas de lunettes et l’alignement de mes dents très blanches était parfait. Ces deux qualités que je m’octroyais m’offraient une consolation minimum.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
.. ..