AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266147484
Éditeur : Pocket (05/11/2004)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 87 notes)
Résumé :
Lovée dans l'exquis manoir tourangeau dont Louis XI lui a fait don, Fiora attend la naissance de son enfant lorsqu'elle apprend une terrible nouvelle : son époux le "Bourguignon rebelle" a été condamné à mort pour avoir refusé de se rallier à la France.
Effondrée, Fiora doit pourtant affronter de nouveaux coups du sort. Peu après la naissance de son fils, elle est enlevée et emmenée à Rome où elle est victime d'une odieuse machination ourdie par Sa Sainteté S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  03 juillet 2013
Après deux premiers tomes menés tambour battant, qui aurait pu croire qu'il se passerait encore tant de rebondissements dans ce troisième volet ? Réponse : ceux qui connaissent bien Juliette Benzoni et qui savent qu'elle n'est jamais à court d'imagination pour faire vivre à ses héroïnes des destinées abracadabrantesques !
***ALERT SPOILER***
Fiora, notre belle Florentine, enceinte jusqu'au cou, pense avoir trouvé la quiétude après l'insécurité des chemins, les poursuites, les duels, les déceptions amoureuses et les coups de passion. En attendant sa délivrance, elle se repose dans le manoir que lui a obligeamment offert Louis XI, souverain du royaume de France. Nous sommes au lendemain de la défaite du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, devant le siège de Nancy, en 1477. Fiora est pour l'heure, par la force des choses et les circonstances, loin de son amour, Philippe mais elle vit dans l'espoir de le retrouver bientôt bien qu'il soit chevalier bourguignon et en lutte ouverte contre le roi de France. Espoir qui sera vite réduit en miettes quand elle apprendra la condamnation à mort de son rebelle époux par ce même roi de France ! Pourtant, pas le temps de s'appesantir sur ce nouveau coup du sort car à peine est-elle relevée de ses couches que notre héroïne se fait proprement enlever et se retrouve... à Rome où les complots s'enchaînent, eu égard à la personnalité corrompue du pape Sixte IV, aux luttes intestines entre les grandes familles patriciennes et aux guerres civiles qui opposent les cités-républiques...
Dans ce troisième tome, c'est avec un grand plaisir que le lecteur retrouve l'éclat artistique et le soleil de l'Italie même si ces éclats seront rapidement ternis par les effusions de sang.
Je considère "La Florentine" comme la meilleure série romanesque de Juliette Benzoni. Cependant, pour la grande romantique que je suis, il est bien cruel de séparer à nouveau des amants chers à mon coeur de lectrice. Heureusement, il y a un dernier tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Marcellina
  26 février 2020
Un tome plein de venins, de complots, de guets-apens, de meurtres, de trahisons et de vengeances. On est loin ici de la chevalerie et des visions utopiques d'un grand Seigneur ou de la sagesse de l'Universelle Aragne à savoir Louis XI.
Rome sous sa Sainteté Sixte IV : un cloaque, un lieu de débauche et de perdition, un chantier perpétuel qui n'arrête pas la destruction des bâtiments antiques, un lieu pestilentiel et marécageux où la maladie se propage comme l'éclair. Un pape qui est tout sauf Saint, un pape qui vise la fortune et la puissance et dont les mains sont loin d'être blanches. Un pape qui cardinalise sa famille à tour de bras pour bien maintenir en place son réseau puissant, un pape qui n'hésite pas à comploter pour assassiner les Médicis et mettre Florence dans son escarcelle déjà bien garnie, un pape qui est tout sauf un berger pour son peuple.
Une fois de plus, l'auteure super bien documentée nous plonge dans L Histoire et retrace pour nous les faits qui ont menés au meurtre de Guiliano, le beau prince de Florence, petit frère du Magnifique.Une époque rude et sanglante en plein coeur de la Renaissance, une vision du clergé romain qui n'incite pas à la foi et qui ne va pas s'améliorer avec les Borgia qui vont suivre...
Bien sûr tout cela se vit au travers les yeux de notre héroïne Fiora pour qui la vie est loin d'être un long fleuve tranquille :-p
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Nirade
  23 juillet 2015
Dans ce troisième tome ‘'FLORA ET LE PAPE'', l'auteur, nous fait parcourir l'Europe (Italie, la Belgique, la France). Flora, notre héroïne a appris que son mari n'est pas mort et décide de partir à la recherche de cet homme qu'elle a toujours aimé. Débute ainsi une quête semée d'embûches. Arrivera-t-elle à déjouer tous les pièges qui vont se dresser devant elle ?
Comme pour les deux précédents livres, ce troisième opus se lit très facilement et on a qu'une envie c'est de lire le dernier et savoir enfin si Flora va retrouver son l'homme de sa vie.
Commenter  J’apprécie          00
bfauriaux
  26 avril 2020
La suite des aventures de Firoa sur un rythme tujours endiablé pour notre plus grand plaisir ce tome se lit vite et debouche sur le dernier opus celui du denouement final,une tres belle saga en tout cas !
Commenter  J’apprécie          10
meknes56
  05 novembre 2019
Troisième roman de la série et à nouveau, l'autrice nous emmène dans une folle histoire pleine de rebondissements.Impossible de s'ennuyer dans ce récit.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
MarcellinaMarcellina   26 février 2020
Pour moi, entrer en amitié c'est comme entrer en religion. Cela crée des obligations et un lien véritable. L'amitié, vois-tu, c'est l'amour sans ailes. C'est moins exaltant peut-être, mais tellement plus solide.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   28 mai 2013
Le rapt était la distraction favorite de la noblesse : on enlevait une femme ou une jeune fille, on l’emmenait dans un endroit écarté pour festoyer, après quoi l’on ramenait l’héroïne involontaire de la fête à proximité de sa demeure. Cela suscitait, bien sûr, des vengeances, mais la vengeance était élevée, à Rome, à la hauteur des beaux-arts. Plus elle était cruelle et plus on l’applaudissait.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 mai 2013
Une très jeune femme qui n’avait pas vingt ans, un corps fait pour l’amour et qui ne connaîtrait plus jamais les caresses ni le soleil rouge du plaisir, une âme trop tôt meurtrie qui voulait vivre bien qu’elle n’en eût plus vraiment le courage. Qu’attendre d’une vie où il n’y aurait plus le rire de Philippe, les mains de Philippe, la bouche de Philippe, le corps de Philippe dont elle croyait sentir encore, en fermant les yeux, le poids impérieux et doux quand il l’obligeait à s’ouvrir pour lui...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 mai 2013
Je suis ennemi du désordre et, si je suis l’ami de la liberté, ce n’est certes pas celle que nous vivons en cette époque : la liberté de tuer, d’opprimer, d’égorger au coin des rues, liberté de transformer Rome en coupe-gorge, votre liberté à vous et à vos pareils. La mienne n’est pas celle qui vous permet à vous, prince de l’Église, d’enlever nuitamment une religieuse. Évidemment, elle est plus que belle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarcellinaMarcellina   26 février 2020
Je suis trop vieux pour prendre du repos. A mon âge on n'a plus de temps à perdre. Conduis-moi à la bibliothèque ! Rien de tel qu'une heure de lecture pour calmer les humeurs.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Juliette Benzoni (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Benzoni
Secrets d'histoire
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'univers de Juliette Benzoni

Le Gerfaut

Arnaud
Louis
Gilles
Blaise

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Juliette BenzoniCréer un quiz sur ce livre