AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824643540
266 pages
Éditeur : Terra Nova (12/11/2015)
3.83/5   48 notes
Résumé :

Le corps d'une femme est découvert dans une forêt isolée du Danemark. Une cicatrice sur le visage aurait dû rendre son identification facile, mais personne n'a signalé sa disparition. Louise Rick, enquêtrice au Département des Personnes Disparues, lance un appel à témoins. 

Une femme âgée reconnaît la victime qu'elle a connue enfant. Il s'agit d'une certaine Lisemette, qui fut internée autrefois dans un hôpital psychiatrique. Comme les autres ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 48 notes
5
5 avis
4
16 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ziliz
  12 novembre 2015
Des femmes violées, certaines tuées après l'acte ou avant. Parmi ces victimes, certaines étaient portées disparues, d'autres non - soit les proches n'ont pas eu le temps de constater leur absence, soit elles étaient censées être mortes et enterrées depuis belle lurette... Lorsque Louise se voit chargée de l'enquête, elle trouve des résonances avec son propre passé puisque les crimes ont eu lieu à proximité de la maison de son enfance.
Polar danois et sylvestre qui reprend des sujets rebattus en littérature policière (violeur/tueur en série, disparitions de jeunes femmes...) mais néanmoins original grâce à l'une des thématiques abordées : la façon dont étaient considérés et traités les handicapés mentaux dans certaines institutions, il y a une trentaine d'années, et peut-être actuellement encore, ailleurs ou dans certains esprits.
Pas vraiment un page turner, mais un polar doucement prenant. On a hâte de savoir qui, pourquoi, etc. Sauf qu'une des grandes questions du roman (quid de Klaus) reste en suspens. De quoi nous inviter à lire le(s) prochain(s) épisode(s), même si l'intrigue policière elle-même est bouclée. Agaçant ! Mais quand la suite sera disponible en VF, j'aurai oublié cette frustration, donc je n'éprouverai plus le besoin de connaître LA réponse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
NatachaMNEA
  18 février 2018
En fouillant dans ma liseuse je suis tombée par hasard sur ce livre. Et je vous le dis d'entrée de jeu ma critique va être dithyrambique !
J'ai étais de suite entraîné dans cette histoire.
Cette femme Lismette retrouvée morte dans les bois et personne qui semble s'en soucié... Mais voilà elle fait partie des "enfants oubliés", handicapée mentale elle avait été placé en institut avec sa soeur jumelle.
Des horreurs commises sur ses pauvres malades mais qui à l'époque leur paraissait normal. Comme les enfermés dans un caisson, une caisse en bois pour avoir la paix...
Le problème avec Lismette c'est que cette dernière est déclarée décédée le 27/02/1980 alors comment sont corps peut-il ce trouver la ? Et sa soeur ou est elle?
Et en quoi des viols ont ils un rapport ?
Louise l'enquêtrice est attachante, elle vit seule avec son fils Jonas, ses rapports avec Hanne la secrétaire ne sont pas cordiaux ce qui fait que la fameuse Hanne m'a énervé 😊.
Louise forme un drôle de duo avec Eik, elle est plutôt conventionnelle, sérieuse tandis que Eik est tout le contraire, j'ai aimé voir leur relation évolué.
Mais voilà le problème maintenant c'est que malheureusement pour le moment c'est le seul livre traduit 😔 alors j'espère vraiment que d'autre vos arrivé très vite. C'est tellement passionnant, bien écrit, bien décrit, avec des personnages auxquels ont s'identifie aisément que j'espère avoir vite une suite pour repasser un moment parfait ! Un grand coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Livresque78
  18 novembre 2015
Sara Blaedel est une romancière Danoise, j'ai beaucoup aimé ce roman, qui est un policier, mais on on y sent bien l'écriture Danoise. Les enquêtes s'y passent totalement différemment de chez nous. L'ambiance y est tout à fait particulière, c'est aussi ce qui fait que c'est important de lire des auteurs de différentes origines.
Ici l'auteure place le contexte, le corps d'une femme retrouvée au fond d'une forêt puis elle nous amène petit à petit à découvrir Louise, son entourage et leurs histoires.
Une touche d'humour, une touche de nostalgie, une touche d'amour et d'amitié, amis aussi du lugubre et une certaine dose d'angoisse.
Un final exceptionnel, auquel personnellement je ne m'attendais pas du tout.
Louise est donc au final une policière attachante qui a souffert mais tente d'avancer coûte que coûte.
Merci à Lp conseils ainsi qu'à Terra Nova Editions pour cette lecture.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          250
Holon
  11 juillet 2020

Les filles oubliées de Sara Blædel est un excellent polar nordique qui se passe au Danemark, c'est le seul roman à ma connaissance de cette auteure traduit en français. L'histoire débute avec la découverte du cadavre d'une femme dans la forêt, grâce à l'appel du public pour l'identifier on découvre son nom grâce à une ancienne préposée d'un hôpital psychiatrique Lisemette et qu'elle avait une soeur jumelle toutes les deux déclarées morte trente ans auparavant. Deux filles oubliées et l'enquête révèlera une vérité troublante et choquante. Ce que j'aime d'un roman policier bien construit c'est l'aspect sociétale d'une communauté a un certain moment de l'histoire en cours, un bon roman policier nous fait voir que personne n'est à l'abri de la tentation mais que la plupart n'y succombe pas.
Commenter  J’apprécie          181
Tancrede50
  01 janvier 2020
Décidément le Danemark semble être le pays de tous les internements douloureux. Après ‘Dossier 64' (2010) de Jussi Adler Olsen et l'île de Sprogo où sont retenues prisonnières et stérilisées des femmes de mauvaise vie ou folles, voici ‘Les filles oubliées' (2011) de Sara Blaedel et l'institut de Ringsted où sont enfermées des jeunes et des adultes handicapés mentaux, la plupart totalement abandonnés par leur famille et vivant dans des conditions indignes.

Longtemps après la fermeture de cet institut, une femme handicapée tente d'échapper de nuit à son persécuteur, à travers la forêt. Hélas, elle glisse en bas d'un ravin et se tue. C'est le début d'une enquête menée par Louise Rick et son adjoint Eik. Des meurtres et des viols, actuels ou anciens vont apparaître au fil du récit. Il y a un meurtrier en liberté, agissant sans doute depuis longtemps dans les bois autour du lac Avnso, région dans laquelle Louise a vécu adolescente. Elle va le traquer. Sa connaissance de la région devrait l'aider. Quoique.

Sara Blaedel a une écriture en fouillis. D'un paragraphe à l'autre on va passer d'une joggeuse disparue dans la forêt, à Jonas le fils de Louise malade, à une avancée de l'enquête, puis à son amie Camilla qui veut annuler son mariage. Vers la fin du livre, on commence à s'habituer à ce style en patchwork, qui donne bien une impression de simultanéité d'évènements, mais laisse à penser à un manque de focus sur l'enquête. D'ailleurs Louise est mal dans sa peau. Elle n'est pas à l'aise dans ce tout nouveau poste à la tête d'une structure - les enquêtes spéciales - dont elle doute de la pérennité. Ses relations sont tendues avec certains de ses collègues. D'autre part, elle vit mal ce retour sur les lieux de sa jeunesse. Elle se rappelle la mort de Klaus, son ami, et les problèmes avec la bande du Grand Thomsen.

Beaucoup de vécu et de ressenti, un contexte sombre qui serre le coeur, mais une intrigue qui manque de force. Il faudrait que je puisse lire un autre livre de Sara Blaedel pour me faire une opinion plus juste sur cette auteure. Hélas les éditeurs ont décidé pour moi, il n'y a pas d'autres ouvrages de Sara Blaedel traduits en français. C'est quant même un bon roman policier, j'ai lu des romans beaucoup moins bons au rayon des polars nordiques, d'auteurs qui continuent eux à être publiés!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Giraud_mmGiraud_mm   03 novembre 2017
Elle se mit à pleurer comme une enfant en poussant de longs sanglots déchirants. Louise sentit des frissons lui parcourir la colonne vertébrale. Elle rapprocha sa chaise de la table et posa sa main sur celle d'Edith Rosen. Il se passa un petit moment avant que la vieille femme ne s'éclaircisse la voix et regarde à nouveau son interlocutrice.
- Vous voulez bien me dire ce qui est arrivé ? lui demanda Louise. C'est Important.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NatachaMNEANatachaMNEA   18 février 2018
Soit il était habitué à tirer des coups vite fait quand il était au bureau, soit le désir charnel était pour lui une chose aussi naturelle que de ne pas porter de slip.
Commenter  J’apprécie          40
NatachaMNEANatachaMNEA   18 février 2018
Les hommes sont de vrais gamins quand ils ont un pet de travers.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2017
Il s’agit d’une femme adulte, mais j’ai quelque difficulté à évaluer son âge. En ce qui concerne la cicatrice, je suis quasiment certain qu’elle n’a jamais été traitée. Sans doute s’agit-il d’un accident qui doit remonter à plusieurs années. Peut-être un liquide corrosif, ajouta-t-il, pensif. Il n’y a pas eu de greffe de la peau et elle a dû souffrir le martyre quand c’est arrivé.
Commenter  J’apprécie          00
NatachaMNEANatachaMNEA   17 février 2018
Il se mit à tousser comme si ses poumons avaient besoin d'être ramonés avant de commencer la journée.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : littérature danoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
123 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre