AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756064123
58 pages
Éditeur : Delcourt (04/06/2014)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Babylone, 585 avant J.-C. Après leur défaite, c'est couverts de chaînes que les juifs sont emmenés. Parmi eux, Hesediel, dont les exceptionnelles connaissances en botanique vont faire de lui le jardinier des jardins suspendus. Une nouvelle vie commence. Jusqu'à ce que le roi fou lui lance un défi mortel. Il a un an pour faire éclore une fleur légendaire. S'il échoue, lui et 99 autres esclaves seront tués.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  27 février 2015
Ce tome 2 est consacré aux mystérieux Jardins de Babylone (de nombreuses mentions mais aucune description digne et aucune trace archéologique avérée à ce jour). Il met en scène d'un côté les intrigues de cours de Babylone, et d'un autre côté les heurs et malheurs de la communauté juive plus ou moins réduite en esclavage. C'est par les yeux du botaniste boiteux Hesediel que nous allons suivre la confrontation de ces deux univers.
Nabuchodonosor lance un défi à son nouveau jardinier en chef qui devra réussi en moins d'une année :
- s'il parvient à acclimater une mystérieuse fleur venue des terres aryennes du Nord, appelée « rose », cela sera la liberté et la richesse pour lui et Henka la femme qu'il aime
- s'il échoue, cela sera la mort pout eux deux et 99 membres de la communauté juive.
Puis il y a le scribe et médecin renégat Balthazar, qui détient les secrets du Bâton Sacré d'Aaron…
Puis il y a un complot contre le roi mené par la courtisane Lili et le général Nebuzar (un classique de l'Antiquité ^^)…
Puis il y a le patriote juif Malachi, persuadé que la destinée manifeste du Peuple Elu est de diriger le monde…
Sur fond de romance tragique entre les esclaves Hesediel et Henka, une histoire du scénariste Luca Blengino une nouvelle fois bien construite et bien remplie, qui comme les autres tomes de la série développe un relationship drama mettant à l'honneur les conflits de loyautés et de valeurs et les conflits.

Les dessins de Roberto Ali sont de qualité, prouvant si c'était encore nécessaire la vitalité de la bande dessinée italienne contemporaine. du roi Nabuchodonosor au garde du corps muet Khubada les visages de tous les personnages sont bien campés et très expressifs, Sexe et violence sont bien dosés : ils ne sont ni trop crus ni trop pudiques. J'ai un peu tiqué sur la grosse poitrine de la courtisane Lili qui défit l'apesanteur, ridiculisant les égéries du calendrier Pirelli, mais il s'agit probablement d'un trope italien pour les matrones bien en chair… ^^. La colorisation de Javi Montes est toutefois un peu terne, laissant trop souvent apparaître encrage et coup de crayon malgré quelques planches particulièrement réussies. Sinon, une fois de plus, l'illustration de couverture de Matthieu Rebuffat est sublime !

Après un premier tome séduisant, les auteurs nous offrent un tome très plaisant. J'aurais bien mis 4 étoiles, malheureusement mon sang laïc est trop peu compatible avec les valeurs du peplum biblique. Car l'auteur explique le choix de la bipolarité voire la schizophrénie de Nabuchodonosor, qui tient le peuple juif en esclavage mais qui construit un magnifique monument en hommage à leurs croyances, par la disparité des sources historiques : les sources juives parlent d'un tyran cruel et sadique, les sources chaldéennes d'un roi juste et généreux…
Les auteurs italiens sont un peu naïfs concernant les sources juives : dans les récits bibliques tous les souverains goys sont tyranniques, sanguinaires et mégalomanes sauf le shahanshah Cyrus qui avait proclamé la liberté des Juifs de Mésopotamie (dont bon nombre restèrent en Mésopotamie soit dit en passant). D'ailleurs la légende de Cyrus ressemble beaucoup à celle de Sargon d'Akkad, à laquelle celle de Moïse emprunte énormément… Cela apporte de l'eau au moulin de ceux qui pensent que le récit de la captivité d'Egypte n'est qu'une allégorie déguisée de la déportation de Juifs dans la capitale babylonienne au VIe siècle avant Jésus-Christ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
tchouk-tchouk-nougat
  20 juillet 2014
Ce tome va nous parlez d'une autre des 7 merveilles du monde. Surement la plus connue bien que la plus mystérieuse. Personne ne sait même si elle a vraiment existée... Les somptueux jardins suspendus de Babylone!
la légende les dit construit sous l'ordre de Nabuchodonosor, grand roi de babylone, pour sa femme. La BD elle nous racontera l'histoire d'un juif, d'un esclave, qui deviendra le meilleur jardinier des jardins à qui le roi ordonnera de faire pousser des plantes rares sous peines de voir les siens mourir, comme ça, par jeu.
Une lecture intéressante bien que manquant peut être un peu d'ambition.
J'ai eu un peu de mal à accrocher aux dessins initialement, j'ai fini par m'y faire. Je les trouve quand même un peu statiques, les couleurs un peu fades. Un peu déçue aussi de ne pas retrouver les merveilles de Babylone. La légende des jardins veut qu'ils soient magnifiques, luxuriants, fleuris... Bref une sorte d'oasis dans cette ville immense. Ils sont assez mal rendus je trouve, pas à la hauteur des rêves que l'on a sur eux. Et c'est bien dommage pour une BD qui traite du sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Maks
  24 janvier 2016
Ce deuxième volume est tout aussi beau que le premier, ici les Jardins de Babylone, très très intéressant au niveau Historique, je connaissais très peu de chose sur ce sujet.
Je le place un peu au dessus de "La statue de Zeus" simplement car j'ai préfèré l'histoire qui m'a bien plus emballée.
Une série qui serait intéressante à faire lire à ses ados afin de les intéresser à l'histoire avec fun.
Commenter  J’apprécie          100
umezzu
  11 août 2016
A Babylone en 585 avant Jésus Christ, Hesediel, un esclave juif doué pour domestiquer la nature est appelé auprès de Nabuchodonossor II, roi de l'empire néo babylonnien, et tenu comme un dieu par son peuple, pour entretenir les jardins suspendus et y apporter les dernières espèces visant à la transformer dans le jardin d'Eden. S'il n'y parvient pas d'ici un an, son aimée et 99 coreligionnaires seront exécutés.
Le scénario de Blengino est aussi tortueux que les racines et branches du bel amandier, fleuron des jardins, que Roberto Ali dessine à grands traits. Il se perd dans un mélange de luttes internes à Babylone et considérations religieuses liées à la situation du peuple juif déporté à Babylone. le propos se voudrait à certains moments poétique, entre amours contrariés et beautés de la nature, mais le dessin d'Ali est trop buriné, trop martial, pour que ce volet de l'histoire soit réussi.
Par rapport aux autres épisodes de cette série celui-ci est moyen, même si voir dessinés la ziggourat de Babel ou des jardins suspendus imaginaires, puisqu'aucun reste n'en a été trouvé, reste un plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vexiana
  09 février 2016
Je découvre cette série avec ce tome que j'ai lu avec plaisir.
A travers une intrigue, nous découvrons la merveille la plus mystérieuse de l'antiquité et la seule dont l'existence est aujourd'hui sujet à caution : les jardins suspendus de Babylone.
Nous découvrons les misères du peuple juif réduit à l'esclavage par le fameux Nabuchodonosor. Un jardinier issu de l'esclavage est chargé d'entretenir et de faire prospérer les jardins et c'est autour de lui que tourne l'histoire et l'intrigue.
L'idée est bonne est bien rendue mais manque tout de même d'un brin d'originalité.
J'ai passé un bon moment, mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDGest   12 août 2014
Rehaussé par la colorisation de Javi Montes, le dessin de Roberto Ali donne vie au propos de manière plutôt convaincante. En effet, malgré quelques attitudes parfois redondantes d'un personnage à l'autre, l'expressivité du trait reste appréciable, tout comme la variété des angles de vue et le soin apporté aux décors.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   07 août 2014
Comme pour le tome précédent, Blengino mêle [...] habilement réalité historique et imaginaire. Car si l’imaginaire a une grande part dans l’album (rien n’atteste que les jardins de Babylone ont réellement existé, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les interprétations) il reste tout à fait plausible. Et c’est ce qui fait la force du récit.
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre   04 juillet 2014
Les jardins de Babylone comme on n’a jamais pu les voir…
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   20 juillet 2014
Il n'y a qu'une chose qui rende Babel unique au monde... Ce jardin. Il ne nous défend pas. Il ne nous permet pas de nous nourrir, de nous déplacer plus vite ni de nous insinuer dans les bonnes graces des Dieux. En d'autres termes... il est totalement inutile. Et pourtant, il est ce que nous avons de plus précieux. Parce qu'il est beau.
Commenter  J’apprécie          40
NATBNATB   19 mars 2016
J'ai toujours aimé l'histoire de la création selon vous, les Juifs.Elle dit qu'à l'origine, le monde était un jardin.Je trouve tout ça... poétique.
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   29 juin 2014
Peut-on encore considérer quelqu'un comme un esclave, quand on lui ordonne de faire la chose qu'il aime le plus au monde ?
Commenter  J’apprécie          30
Helene1960Helene1960   09 avril 2015
Des sept merveilles du monde, les jardins suspendus de Babylone sont sans doute celle sur laquelle on a le moins de documents et elle est, de ce fait, la plus propice aux fantasmes.
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   29 juin 2014
Personne, Hesediel, n'a davantage peur de la mort que celui qui le devoir de vivre pour toujours.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Luca Blengino (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luca Blengino
Bande annonce de l'album BD "R.U.S.T." Tome 1 "Black List" publié (Éditions Delcourt).
autres livres classés : babyloneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2275 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre