AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger Bismut (Éditeur scientifique)Eduardo Lourenço (Préfacier, etc.)José Vitorino de Pina Martins (Préfacier, etc.)
EAN : 9782221082430
581 pages
Éditeur : Robert Laffont (12/09/1999)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Peu de livres dans l'histoire de la littérature bénéficient d'un tel statut : être le monument national qui incarne la fierté de tout un peuple. Tous les poètes portugais se réfèrent encore aujourd'hui à cette épopée du XVIe siècle et si tous les Portugais n'ont pas lu Les Lusiades, chacun en connaît au moins le sens général et de larges extraits. Le poème de Camões chante la navigation de Vasco de Gama à la conquête de l'empire portugais d'Orient, c'est-à-dire le m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
SDossan
  29 mai 2017
Luis de Camões célèbre dans ce poème les exploits de Vasco de Gama et de sa flotte, en contant leur quête d'un passage vers l'Inde, par le sud de l'Afrique.
J'ai aimé cette oeuvre mais je ne saurais être objective. D'origine portugaise, et grande amatrice de mythologie, c'est de toute évidence orgueilleusement que j'ai aimé lire la protection de Vénus sur ces vaillants marins, voguant bravement contre vents et marrées animées par la jalousie de Bacchus.
L'esprit colonial m'a un peu troublée mais le style employé maquille cette réalité peu glorieuse du XVI° siècle, car c'est dans une véritable épopée antique que l'on plonge avec Vasco de Gama et ses confrères.
On comprend aisément comment l'oeuvre de Luis de Camões a fait de cet évènement historique un mythe fondateur de la nation portugaise.
Par ailleurs ceux qui ont la chance de pouvoir le lire dans sa version originale ne pourront que mieux apprécier le génie du poète.
Commenter  J’apprécie          50
JFrancisco
  09 août 2014
Cinq étoiles ne sont pas assez, peut-être six souffrira. Seulement ceux-là qui ont lu le portugais peuvent complètement apprécier l'immensité et la profondeur complète de ce travail poétique.
Évidemment, les Lusiades sont les gens portugais,... le chef-d'oeuvre de l'épopée des Découvertes; des hommes et les femmes, les Rois et les Reines et Dieux préférants et ceux contre... l'entreprise : la fierté de ma nation .... été si longtemps.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   22 février 2020
Triste condition des humains ! Sur mer, les tourmentes et les naufrages, à chaque instant la mort sous les yeux ! Sur terre, les combats, les trahisons, l'indigence et toutes ses horreurs ! Où fuir ? où trouver un asile pour cette existence si malheureuse et si courte ?
Commenter  J’apprécie          450
DanieljeanDanieljean   07 décembre 2015
L'or envahit les forteresses ; il fait les faux amis et les traîtres, conseille des bassesses aux plus nobles coeurs, et de lâches défections aux vaillants capitaines. Il ravit aux vierges timides les pudiques alarmes de l'honneur. Il tente quelquefois les enfants de Minerve, il déprave leur conscience et flétrit leur génie.
L'or interprète et dénature les oracles de Thémis. Il fait et défait les lois. Par lui le parjiure entre dans les familles, et la tyrannie dans le coeur des rois. Souvent même on l'a vu se glisser jusqu'au sanctuaire, éblouir le pieux cénobite et profaner la pureté des autels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KanelbulleKanelbulle   02 juin 2013
Faites, Seigneur, que jamais les peuples que l'on admire, Allemands, Français, Italiens, Anglais, ne puissent dire que les Portugais sont faits pour obéir plus que pour commander. Ne prenez conseil que d'hommes d'expérience, qui ont vu de longues années, de longs mois : car si une tête savante contient beaucoup de choses, l'homme d'expérience sait mieux les détails.
Commenter  J’apprécie          60
SDossanSDossan   14 mai 2017
Ô gloire de commander ! Ô vaine convoitise de cette vanité qu'on appelle Renommée ! Désir trompeur, attisé par ce qu'on nomme gloire et qui n'est que du vent ! Que tu sais bien châtier et justement frapper le coeur vain qui tant te chérit ! Quelles morts, quels périls, quelles tourmentes, quelles cruelles souffrances n'essayes-tu pas sur eux !

Dure inquiétude de l'âme et de la vie, source d'abandons et d'adultères, fléau infaillible et réputé de biens, de royaumes et d'empires ! On te dit illustre, on te dit sublime, quand tu mérites que d'infamants outrages. On te dit Renommée et Gloire souveraine, noms dont on leurre le peuple ignorant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SDossanSDossan   14 mai 2017
Le vieillard que voici est Lusus, d'après qui la Renommée appelle notre Royaume "Lusitanie".
Il était fils et compagnon du Thébain qui conquit des pays si divers. Il vint jusque dans notre berceau d'Ibérie, amené, semble-t-il, par le métier des armes qu'il pratiqua sans trêve. La plaine fameuse du Douro au Guadiana, dite jadis élyséenne, le charma au point qu'il voulut y donner éternelle sépulture à des os épuisés et nom à notre peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Luís de Camões (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luís de Camões
Émission "Une Vie, une Œuvre", par Jacqueline Kelen, diffusée le 15 décembre 1988 sur France Culture. Invités : Vasco Graca Moura, Joao Marinho Dos Santos, Jorge Cardoso Branco et des étudiants.
Dans la catégorie : Littérature portugaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Littérature portugaise (227)
autres livres classés : portugalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
871 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre