AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266336192
264 pages
Pocket (15/02/2024)
3.97/5   103 notes
Résumé :
Après le succès de Mademoiselle Papillon, une saga familiale originale : l’histoire d'un clan de femmes puissantes.

Dans la famille de Rose, les femmes règnent. Ce clan joyeux possède sa légende et ses traditions. De mère en fille, elles sont accoucheuses. Le destin de Rose paraît tracé. Jusqu’à ce drame qui va la bouleverser.
À quelques kilomètres de là, Ella se retrouve soudain allongée sur le sol devant ses élèves. Les jours passent et l’ins... >Voir plus
Que lire après Le monde que l'on porteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 103 notes
5
26 avis
4
4 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Alia Cardyn, auteure belge signe à travers son dernier roman le monde que l'on porte l'histoire de deux femmes avec leurs difficultés.

Rose fait partie d'une génération de femmes toutes appelées Rose accoucheuses de mère en fille. Lorsqu'elle s'apprête à donner la vie à son tour, une épreuve s'abat sur elle et toute la difficulté à tisser un lien entre la mère et sa fille.

Ella est institutrice et souffre de manière inexpliquée de chutes imprévisibles. L'enseignement régi par les règles de l'éducation commencent à la questionner. Elle se met à rêver et à entrevoir le rêve et tous les possibles liés à une école démocratique.

Les deux histoires parallèles s'installent progressivement pour enfin se rassembler et tisser un lien en surprise dans ces deux voix pleines de sonorité.

Ce livre est teinté de douceur. La plume d'Alia est prévenante et nourrie de l'envie de voir un monde plus équitable et heureux.

Néanmoins, la magie n'a pas opéré. Je suis restée hermétique devant ces deux femmes ainsi qu'à l'histoire que j'ai trouvée trop statique. Moult détails qui enrobent l'histoire avec des descriptions sur la nature environnante ne m'ont guère convaincue. L'inclusion d'Archie dans l'histoire, héros de son précédent roman ne m'a pas plus étonnée ni ravie. Ça manque d'originalité à mon goût, d'une surabondance de visages féminins manquant cruellement de caractères et de nuances. Même si certains passages autour des idées et actions démocratiques dans la classe d'Ella ajoutent un peu de pep's et de couleur a l'ensemble, je suis restée sur ma faim.
Commenter  J’apprécie          764
Ella, jeune institutrice tombe dans sa classe et ressent des malaises inexpliqués. Elle a l'impression de ne pas aimer son métier, que les enfants détestent l'école.
Rose fait partie d'une lignée de femmes accoucheuses qui portent le même prénom avec une particularité ajoutée à chaque prénom commun. Elle décide de réinventer cet avenir qui lui est tout tracé.
Survient alors cette tragédie.
Deux femmes qui ont décidé de prendre leur vie en mains.
Comme dans Mademoiselle Papillon ou Archie, la maternité , l'école, la place de l'enfant sont présentes avec ce désir comme dans Archie de changer l'école afin qu'elle soit moins formatée, plus adaptée à chaque enfant.
J'ai rencontré un problème dans ma lecture car Alia Cardyn a une écriture poétique mais les thèmes développés sont presque techniques. La différence entre les deux a rendu la compréhension difficile pour moi, m'a empêché de capter l'histoire à fond. mon esprit s'évadait sans cesse.
J'ajoute que les citations en début de chapitre concernant Ella sont courtes et extrêmement bien choisies.
Je ne peux pas passer à côté de mon passage préféré, celui où Joséphine , institutrice plus ancienne dans l'école , dépasse les bornes en réunion et se fait recadrer par le directeur. elle représente le symbole de l'ancienne école.
À la fin du livre, on découvre la documentation que l'auteure a rassemblée et une liste d'extraits musicaux qui, on dirait , suivent une mode demandée par les éditeurs peut-être.
J'ai donc relevé des défauts, des qualités et mon avis reste mitigé.

Commenter  J’apprécie          483
Se plonger dans un roman de Alia Cardyn c'est avoir un rendez-vous avec des personnages attachants, des personnages qui ont le désir de rendre le monde plus beau, des personnages qui redonnent foi en l'humain.
C'est le troisième livre de l'autrice que je lis et à chaque fois, le même constat, elle est indéniablement une tisseuse d'émotions.
J'ai versé des larmes, parce que j'ai été Lola, j'ai été Louis.
Gros coup de ❤
Commenter  J’apprécie          140
UNE LECTURE MITIGÉE... 🫠

Il y a Ella, une professeur des écoles qui vit une période difficile et s'effondre régulièrement en plein cours. Des chutes répétées qui vont l'inviter à revoir sa vision des choses.
Il y a Rosa qui fait partie d'une lignée d'accoucheuses. de mère en fille, les traditions se transmettent... jusqu'à un drame qui va la bouleverser.
Deux femmes, deux voix, deux facettes d'une même histoire.

Soyons honnêtes, cette chronique est compliquée à rédiger. Mademoiselle Papillon m'avait émue, Archie m'avait profondément touchée et j'avoue ne pas avoir réussi à ressentir d'émotions cette fois. La plume est belle, poétique et transmet des messages essentiels mais je suis comme restée en dehors du récit, à distance.

L'accouchement, l'école démocratique, la transmission, trois thèmes chers à l'autrice et autour desquels elle nous invite à réfléchir dans ce roman. Elle évoque aussi les choix de vie, leurs conséquences, le poids de l'héritage familial aussi.

De la délicatesse et de la sensibilité mais malheureusement la magie n'a pas opéré. Les émotions n'ont pas été au rendez-vous et, au delà de ces nombreux messages à délivrer je ne comprenais pas où l'autrice voulait en venir. À la toute fin, un lien se fait et donne une dimension autre au récit mais j'étais déjà loin...

Je retiendrais de cette lecture une belle plume tout en simplicité et en poésie et des convictions importantes que je partage avec l'autrice. Cette histoire de femmes ne m'a pas emportée mais je ne suis pas fâchée avec l'autrice et serait au rendez-vous du prochain roman ! Ce n'est évidemment que mon avis et je vous invite à vous forger le vôtre.

Si vous l'avez-lu, je serais très curieuse de connaître votre ressenti ! Et si vous ne connaissez pas encore la plume d'Alia, je vous recommande le magnifique Archie ! 🥰✨️



Commenter  J’apprécie          60
Dans ce roman, nous retrouvons deux thèmes chers à Alya Cardyn la maternité et l'éducation. Si Archie prenait la route en rêvant d'intégrer une école démocratique ici, Ella découvre la puissance de cet enseignement.

Peut-on échapper à son destin ? Est-il déjà tout tracé ? Ella venant d'une génération d'accoucheuse ira à l'encontre de ce qui était écrit. En choisissant l'enseignement, elle découvre la force de l'enseignement démocratique et s'engage dans cette voie contre vents et marées. L'autrice nous parle de liberté, de choix, de l'importance d'écouter les enfants en dénonçant un système scolaire dans lequel il faut rentré dans des cases au risque de se perdre. Nous découvrons également l'histoire de cette génération d'accoucheuses, de cet héritage familial parfois lourd à porter.

Comme toujours, Alia Cardyn sait rendre ses personnages attachants et nous n'avons plus envie de les quitter. J'ai une fois de plus été conquise par sa sensibilité, son engagement et par la douceur de sa plume qui démontre avec force que chacun a un talent unique. Des convictions portées avec brio dans cette nouvelle histoire très émouvante. Gros bonus pour la playlist que j'adore.

Un roman à lire pour sa douceur, sa bienveillance et ses convictions .
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Je ne suis pas ici dans cette nature sublime. Je suis avec mes élèves. Je ressasse nos échanges. Je tente d'autres réponses mais l'issue de cette conversation imaginaire reste la même. Les enfants détestent notre école, notre classe, notre temps ensemble.
Commenter  J’apprécie          150
- Très bien, nous reviendrons sur cette histoire de brebis égarée, commente le directeur en prenant note dans son calepin.
- Galeuse, corrige Joséphine.
- Joséphine, un peu de respect, je vous prie. Nous nous verrons après cette réunion pour aborder le sujet au calme.
Commenter  J’apprécie          30
Une courte majorité vote pour. Lola réfléchit un instant
-Je voudrais qu'on apprenne.. Je voudrais qu'on apprenne Louis.
L'ascendance de Lola sur les autres est palpable. Ils sont penchés vers elle, le corps en attente. -C'est vrai, on dit toujours que Louis ne comprend rien mais nous... Est-ce qu'on a essayé de le comprendre? Lola passe un bras autour des épaules de Louis qui rougit. Elle reprend: - Je crois que si on prenait vraiment le temps... eh bien on serait surpris.
Commenter  J’apprécie          60
Toute la nuit elle avait réfléchi. Elle s est répété,que comme pour les autres epreuves, la première étape est de l accepter. L énergie est une ressource limitée, il faut choisir à quel combat la destiner . Lutter contre l adversité ou la faire sienne telle une forme inattendue de son destin.
Commenter  J’apprécie          20
Et les meilleurs ingrédients pour un cerveau en ébullition sont la sérénité, la joie, l'enthousiasme. La course à la performance aboutit à l'inverse. Elle induit du stress.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Alia Cardyn (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alia Cardyn
Il y a très longtemps, au milieu de la place d'un village est arrivée, comme ça, un beau jour, une boîte. Elle a permis aux enfants de se libérer des secrets qui leur pesaient trop. Des boîtes à secrets, il y en a eu un peu partout dans le monde, mais aujourd'hui elles ont disparu. Elles se sont transformées en chocolat et les adultes gourmands les ont mangées. Mais le pouvoir des boîtes demeure et si un jour un secret est trop lourd à porter il suffit de se confier à un adulte bienveillant pour se sentir mieux !
Un album d'Alia Cardyn, illustré par Violette Imagine. Dès 4 ans. Publié par ACTES SUD jeunesse.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus



Lecteurs (379) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3580 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..