AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755636416
Éditeur : Hugo et Compagnie (04/01/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
(LIVRE AUDIO)

Janvier : Weston Charles Channing III – scénariste et producteur de films – Los Angeles, Californie. Mia vit avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s'est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars qu'il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'envoie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Sami33
  05 juin 2018
Je me suis vite laissée happer par cette histoire. Mia est une jeune femme de vingt-quatre ans qui n'a pas de chance dans la vie, que ce soit au niveau de ses amours que dans sa vie personnelle et professionnelle.

Elle a le chic pour choisir son mec et ce dernier n'est autre que Blaine, un voyou notoire, escroc de surcroît qui a profité de la faiblesse de son père pour l'endetter à mort. En effet, le père de Mia lui a emprunté un million de dollars qu'il a bien évidemment perdu aux jeux. Ne pouvant rembourser son emprunt avec les intérêts, Blaine l'a envoyé à l'hôpital. Il est dans le coma. Il n'y a que Mia qui peut sauver ce qui reste de sa famille, ce qui reste de son père. Il faut qu'elle éponge cette dette à tout prix mais elle n'a pas cet argent, sinon ce serait trop facile !

Mia est obligée de vendre son âme au diable alias Tante Millie pour éponger les dettes de son paternel.

Tante Millie alias Miss Milan dans le milieu professionnel dans lequel elle exerce, dirige d'une main de maître son agence d'escorts girls. Même si elle ne porte pas spécialement son beau-frère dans son coeur, elle souhaite aider Mia à payer les dettes de son père mais la solution qu'elle lui propose est spéciale...

Les règles de son agence sont simples mais sans bavures. Elles sont étudiées pour que toutes les parties présentes et prenantes en aient pour leur argents. le job est simple : Mia doit accompagner le client à des sorties mondaines, jouer le rôle de potiche et être disponible à n'importe quel moment de la journée comme de la nuit. Pour ce qui est des faveurs sexuels, cela n'engage que les deux parties entre elles mais sont aussi rémunérées, l'agence s'en lave les mains.

Mia accepte à contre coeur ce job. Cette première mission l'amène à Los Angeles où elle fera la connaissance de Weston Charles Channing III qui a expressément demandé à ce que ce soit Mia qui vienne et personne d'autre.

Leur première rencontre sera électrique, ils seront attirés tous les deux l'un par l'autre tel un aimant au frigo. Mais elle ne peut pas se permettre de tomber amoureuse, elle ne peut pas se permettre de laisser parler ses hormones, elle ne peut pas se permettre de se laisser aller. Si elle est là, c'est pour un travail qui va lui rapporter beaucoup de pognons et qui va l'aider à payer au fil des mois l'énorme dette de son père. Elle n'a pas le droit de tomber amoureuse donc elle va entreprendre de faire taire ses hormones et de mettre son petit coeur d'artichaut sous clé. Pourquoi artichaut ? Parce que la miss a une tendance à tomber amoureuse plus vite que son ombre ! Mais quelques unes de ses résolutions vont vite fondre comme neige au soleil avec le beau Wes qui a un corps à se damner.

Pour février, nous avons le droit à un français ! Malheureusement, Alec a absolument aucun rapport avec Wes ! C'est son contraire sur tous les points. Pour moi, il est dénué de charme, aucun intérêt. Mia pense dès qu'elle le peut au beau Wes qu'elle a laissé pour payer les dettes de son père. Elle est entêtée parce qu'elle se mure dans son idée de payer sa dette seule et souffre de cette distance mise entre Wes et elle...

Alec est selon mes critères repoussant : il a des cheveux longs, une barbe mal entretenue, il est mal fagoté et il exige que cette pauvre Mia se ballade toute la journée en tenue d'Adam ! Alec est un artiste peintre. On pourrait penser que cela suffirait à faire son charme mais non, je ne l'ai pas trouvé à mon goût, je l'ai trouvé quelconque.

J'ai trouvé très cliché la façon dont le dépeint Audrey, c'est dommage parce que pour le coup, cela dessert fortement Alec, en tout cas pour moi. Mais ce qui m'a étonné, c'est que Mia le trouve à son goût ! Au début, je pensais que c'était pour oublier Wes mais en fait non, elle est tombée sous son charme 😦.

Même si je n'ai pas apprécié Alec pour ce qu'il est, il est là pour faire le job et il le fait bien, on ne peut pas le nier ! Il incarne l'artiste jusqu'au bout des ongles, et il le fait bien. Il va apporter à Mia tout le réconfort et la stabilité émotionnelle qu'elle avait besoin. Elle va grandir à son contact et apprendre un nouveau sens au mot "amour". Les toiles, les photos qu'il prendra, qu'il peindra de Mia la fera prendre conscience de qui elle est vraiment, de ce qu'elle veut faire vraiment.

Pour clore ce trimestre, j'ai retrouvé le sourire car j'ai presque retrouvé tous les ingrédients qui m'ont plu dans celui de janvier mais avec son lot de nouveauté et de surprises. Il est beaucoup mieux que le mois précédant, ça n'a rien avoir ! J'ai aimé les surprises que l'auteur nous a réservé parce que oui, il y en a plusieurs et ce tome n'est que du bonheur.

Mia a cette fois-ci un peu de temps pour passer à Las Vegas et se consacrer à sa petite famille et sa meilleure amie avant de partir pour Chicago. Ce moment de tendresse et d'amour va faire un bien fou au moral de notre petite Mia qui a de plus en plus de mal à oublier Wes (et moi aussi !) pour lequel elle a des sentiments même si elle ne veut pas se l'avouer.

Mais il n'y a pas que ça, elle doit voir Blaine pour lui remettre le pognon qu'elle a gagné en février pour éponger un peu sa dette. Ce sera le moment le plus dure mais nécessaire. Elle aura l'occasion de mettre les points sur les i même si elle n'en mène pas large. Une fois qu'elle a réglé ce problème et passé du temps avec sa famille, elle prend sa valise, direction Chicago où attend son nouveau client, Anthony Fasano, un bel italien...

Anthony Fasano est un personnage improbable ! En effet, je ne m'attendais absolument pas à ça, l'auteur m'a totalement pris par surprise, un véritable coup de poker que je ne peux qu'applaudir. Mia a été engagé pour jouer le rôle de sa fiancée auprès de sa famille mais de la presse également. Pendant un mois, elle devra donner le change. Pour une comédienne, cela ne devrait pas poser de problème. Sauf que voilà, le nerf de la guerre étant la survie du nom "Fasano". Anthony étant le seul héritier, il doit fonder une famille mais il n'est pas encore prêt à franchir le cap et donner satisfaction à la mama... Ou pas ! Imaginez un peu la pression que doit avoir ce pauvre jeune homme sur les épaules et de ce fait, sa compagne d'un mois qui doit jouer le jeu...

Un premier trimestre plus que correct, il aurait pu être génial si février n'existait pas ! Pour ce qui est de l'écoute, c'est une expérience quelque peu déroutante concernant les scènes érotiques. Les lire, c'est une chose, écouter en est une autre ! En tout cas, c'est une expérience à réaliser au moins une fois !

Il me tarde de découvrir ce que nous réserve le prochain trimestre.
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapier
  23 février 2018
Cette version audio regroupe les trois premiers volumes d'une série de douze tomes qui a été publiée au rythme d'un volume par mois pendant une année. Calendar Girl est une série qui a beaucoup fait parler d'elle en 2017 mais je n'avais pas pris le temps de la découvrir. Avec tous les retours que j'ai pu lire, je me suis lancée dans la saison Hiver et les trois premières missions de Mia avec beaucoup de curiosité. Je trouvais le concept prometteur, en particulier pour les lecteurs qui aiment suivre le personnage principal sur la durée mais j'avais un peu peur en ce qui concerne le départ de cette aventure...

Premier point fort, ça s'écoute facilement et je n'ai pas vu le temps passer. La lectrice qui a été choisi a une voix agréable, qui rend le personnage de Mia très attachant et qui arrive aussi à interpréter d'autres personnages de la série. On s'imprègne alors du contexte et de l'ambiance sans difficultés.

Mia Saunders, 24 ans, est une jeune femme qui a décidé de devenir Escort Girl pendant une année, avec pour objectif de gagner suffisamment d'argent pour rembourser les dettes de son père. Ce qu'elle s'apprête à faire, elle le fait pour sa famille, pour la protéger. Nous avons là le journal intime d'une jeune forte et déterminée qui assume ses choix et qui n'oublie pas ses objectifs.

Weston est le premier homme fortuné pour qui elle travaille. Californien, craquant, il complique un peu la mission de Mia. J'étais très curieuse de découvrir les conditions du contrat et comprendre comment l'auteure allait présenter ça. Fort heureusement, on réalise bien vite qu'il n'y a rien de vulgaire dans cette histoire et que l'auteure a bien réfléchi avant d'enchaîner les douze missions d'escorting de Mia. Quand on passe à un autre client en février, tout est clair. Et j'ai été ravie de voir que les trois histoires ne se ressemblaient en rien, que les clients et le contexte sont chaque fois différents.

Verdict : Calendar Girl est une série divertissante, sympathique et sexy, comme je l'imaginais. Chaque histoire est courte mais suffisamment détaillée pour qu'on s'y accroche. On s'attache inévitablement à cette jeune femme et cette première saison me donne envie de découvrir la suite. On a envie de savoir ce qui adviendra de Mia à la fin des douze mois et comment elle s'en sortira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
theannashaw
  28 mai 2018
L'année dernière un étranger phénomène littéraire a fait son apparition partout sur les étalages des librairies mais également sur les panneaux publicitaire de France et de Navarre et même entre deux bandes annonces dans certaines salles de cinéma. J'ai nommé la série d'Audrey Carlan, Calendar Girl. le principe était simple : suivre les aventures de Mia son héroïnes sur douze mois, un tome paraissant chaque mois. Après réflexion et la réédition des douze tomes sous la forme de quatre opus, un par saison, j'ai décidé de chroniquer moi aussi les ouvrages trois par trois.
L'histoire est donc celle de Mia qui n'a jamais eu beaucoup de chance dans la vie et se retrouve obligée de rembourser à son ex-petit ami la dette de jeu de son père, dans le coma après s'être fait passer à tabac. Pas d'autres choix pour Mia que d'accepter la proposition de sa tante d'intégrer son agence d'escort girl. Voila donc Mia, obligée de passer un mois avec un client et cela tous les mois pendant un an pour un salaire astronomique qui lui permettra de rembourser l'argent qu'elle doit.
Nous découvrons donc dans le tome de Janvier, Mia l'héroïne de cette série, une jeune femme à la beauté physique évidemment époustouflante prête à tout pour protéger sa famille et sa petite soeur qu'elle adore. Si elle n'est pas un mauvais personnage, Mia est un peu trop too much pour paraître réelle : un peu trop belle, courageuse, capable de s'attirer des ennuis…
Ce qui m'a vraiment gêné dans cette série c'est le concept même de l'escort girl. En effet en nous présentant dès le mois de janvier puis dans les deux mois suivant des clients fortunés mais très séduisants et bien intentionnés, l'auteur glamourise un peu trop un métier qui n'a franchement rien de très élégant ou fantastique pour de très nombreuses jeunes femmes qui se trouvent pour le coup réellement dans ce genre de situation.

Ainsi donc en janvier Mia est envoyée dans une maison californienne où vit un beau surfeur qui tombe évidemment amoureux d'elle et lui fait la promesse de l'attendre. Vient ensuite en février un peintre français dont le message très « love yourself » est aussi touchant que cliché, en mars c'est pour servir d'alibi à l'héritier d'un empire culinaire italiano-américain très homosexuel qu'elle est embauchée. Trois clients qui la traitent comme une princesse payent des sommes astronomiques pour passer du temps avec elle et encore plus pour avoir le plaisir de lui donner du plaisir. On est loin de la sordide passe sur un bout de trottoir, ce qui est assez déroutant en réalité.
Je pense cependant que la réussite et l'engouement de cette série réside en deux gros points forts, le premier étant l'ingéniosité du fonctionnement de l'histoire en elle-même. Je m'explique : chaque tome est court et se lit assez vite. Une lecture qui si elle n'est pas fabuleuse et m'a souvent fait lever les yeux au ciel, n'est pas non plus totalement catastrophique. Couplez cela à un cliffhanger final toujours assez réussi et vous comprendrez qu'on ait envie d'y revenir le mois suivant.
La deuxième force de ces romans reste, malgré leur côté un peu trop cliché, les personnages. Il est difficile même si elle est un peu trop irréaliste de ne pas s'attacher à Mia, difficile aussi comme elle de ne pas tisser des liens avec les hommes dont elle partage la vie pendant un mois, qui deviennent des amis, des amants et qui lui apprennent un peu plus sur elle-même qu'elle ne l'aurait cru. Je me suis surprise plusieurs fois à ressentir un pincement au coeur au moment des adieux.
On peut donc dire que sans être une très grande série, Calendar Girl est un coup marketing plutôt malin et bien pensé qui vous fera passer un moment de lecture assez distrayant si vous arrivez évidemment à passer outre les questions morales que le livre soulève. J'ai été suffisamment convaincue et intriguée pour ma part pour avoir poursuivi ma lecture durant une saison supplémentaire.
Lien : https://mabibliothequerose.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Satinesbooks
  02 mars 2018
Depuis le temps que je me disais qu'il fallait que je tente l'aventure « Calendar Girl », j'ai sauté sur l'occasion quand elle s'est proposée : j'ai fait la demande de ce livre audio.
Si vous me suivez, vous avez remarqué qu'avant cette écoute, j'écoutais Origine de Dan Brown. On prend donc un virage à 180° ici. On change de registre, de personnages, de genre. Non, ne comparons pas ce qui n'est pas comparable. Mais le brusque changement m'a fait sourire.
On fait la rencontre de Mia qui est un personnage assez attachant. Elle est belle, intelligente et risque le tout pour le tout en acceptant de travailler comme escort girl pour sa tante. le deal est clair : un mois, un client, 100.000 dollars par mois plus 20.000 si elle couche avec le client. Mia ferait tout pour ses amis et sa famille puisque c'est pour sortir son père des ennuis qu'elle accepte de faire ce boulot, en effet, il s'est endetté auprès des mauvaises personnes et 1.000.000 de dollars sont en jeu. On ne déconne donc pas.
J'ai trouvé l'intrigue intelligente et originale. Je savais pertinemment qu'avec ce résumé, cette couverture, j'allais avoir droit aux scènes affriolantes, qui allaient faire monter la température dans la voiture (je ne m'en suis pas plainte, vu les températures ces derniers jours… ahahah !). Cependant, qu'est-ce que j'ai pu lever les yeux au ciel ! J'ai été noyé sous les scènes sexuelles. Il y en a tout le temps et j'ai trouvé dommage de noyer l'intrigue ainsi. Pour moi c'était un peu trop dans la récurrence (non dans l'acte en lui-même, cela reste quand même gérable dirons-nous).
Je ressens quelque chose d'étrange pour cette première saison parce qu'il y a des choses qui m'ont fait bien rire et pourtant la magie a opéré dans le sens où je veux vraiment connaitre la suite. J'ai su faire abstraction des scènes de sexe trop nombreuses pour laisser la romance me prendre corps et âme et cela m'a beaucoup plu.
Je préviens aussi les lectrices qui en ont marre de cela mais c'est des clients très stéréotypés que nous avons là : un surfeur californien, un artiste français cinglé et un italien macho restaurateur. Ca m'a vraiment fait sourire mais il ne faut pas forcément s'arrêter à cela parce qu'Audrey Carlan parvient à ajouter un petit quelque chose à chaque fois qui fait que le stéréotype est rapidement effacé pour laisser place à l'intrigue.
Je vous avoue que quelques dialogues m'ont fait rire du genre « salut ma salope ! » « salut ma pute ! ». J'ai vraiment trouvé cela de trop.
Le personnage de Wes m'a énormément plu, c'est vraiment le genre de personnage masculin qui me plaire : beau, drôle, intelligent, posé bref, j'ai beaucoup apprécié le mois de Janvier. le mois de Février était moins bon pour moi mais j'ai quand même apprécié Alec et sa singularité. le mois de Mars était aussi intense en émotions bien que différent. J'ai trouvé qu'il avait apporté un nouveau souffle à l'histoire et cela fait du bien. En effet, c'est compliqué de garder le même rythme avec une histoire redondante sur douze mois : l'auteure s'en sort haut la main !
On peut aussi souligner l'évolution de Mia au cours de ces trois mois passés avec elle. En effet, les attentes sont différentes. Les questions qu'elle se pose sont intéressantes et elle parvient à faire le point sur sa vie. C'est très intéressant. J'ai aussi apprécié le fait qu'elle nous montre la différence entre la prostitution et le fait d'être escort. C'est vraiment une notion que j'ai beaucoup appréciée dans cette première saison.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
val71_titcoeur
  07 février 2018
C'est grâce à "masse critique" que j'ai découvert, en livre audio, les trois premiers épisodes de cette série qui a tant fait parler d'elle l'an dernier.
Nous sommes dans la "newromance" avec un peu d'érotisme. On suit Mia dans ce "feuilleton". Chaque épisode est très court, ce qui fait qu'on ne rentre pas vraiment dans la "psychologie" des personnages.
C'est très stéréotypé. Je crains un peu aussi de l'image que peut se faire une jeune femme de la
sexualité en lisant cela. Mais sans doute vais-je chercher trop loin. Malgré toutes ces critiques , j'ai passé un bon moment d'écoute. C'est très divertissant et "facile" à « lire". Je lirai peut-être / sans doute la suite. Un conseil : même si on est ici dans la version "hiver" qui livre es trois premiers tomes ensemble, je conseillerais plutôt de les lire selon le rythme de sortie de départ, un par mois. Les
enchaîner à la suite nuit un peu au plaisir de la découverte.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Audrey Carlan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Carlan
Extrait de "Calendar girl - Automne" d'Audrey Carlan lu par Helena Coppejans. Editions Audiolib.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/calendar-girl-4-automne-octobre-novembre-decembre-9782367624587
autres livres classés : comaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Qui veut le coeur d'artie show

Qui est le personnage principal de ce livre ?

Agathe
Maélys
Oriane
Artie show
Uma

14 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Qui veut le coeur d'Artie Show? de Emmanuel TrédezCréer un quiz sur ce livre