AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2262010056
Éditeur : Perrin (08/02/2006)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
L'ardente Marguerite de Valois, puis de Navarre, petite-fille de François Ier, fille de Henri II, soeur de François II, Charles IX et de Henri III, première épouse de Henri IV, connut une existence romanesque.

Certes, "elle avait la tête près du bonnet, a dit Ronsard, et le bonnet volontiers de travers", et l'on peut critiquer bien de ses intrigues politiques, mais celle que l'on appelait la "déesse de son siècle", par son intelligence, son érudition... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
denis76
  09 avril 2019
Ce fut d'abord un siècle brûlant, ce XVIè !
Brûlant de morts,
mais aussi brûlant des passions,
passions amoureuses de celle que son frère Henri appelait Margot. Elle est née Marguerite de France ( 1553-1615 ), puisque fille du roi Henri II, soeur des rois François II, Charles IX, Henri III, et épouse d'Henri de Navarre, futur Henri IV.
.
Magnifique Adjani dans le rôle !
Margot est une très belle femme lettrée, qui lit le latin et le grec, les philosophes, et écrit des poésies, mais aussi ses Mémoires, dont s'est abondamment servi l'auteur. Elle a du caractère, à une époque troublée, celle des huit guerres de religion.
Au XIIIè siècle, on aurait pu la comparer à Aliénor, en plus fofolle. Mais je pense qu'elle aurait pris son pied à la cour de Louis XIV !
Margot fut surtout une nymphomane intransigeante : bien qu'épouse d'Henri de Navarre, et dans cette période violente, elle aima avec passion Henri de Guise, chef de la Ligue, transpercé par les poignards des 45, Bussy, assassiné, La Mole, décapité, Aubiac, pendu, Silvio, poignardé, Saint -Julien, tué d'un coup de pistolet. A chaque fois, en larmes, elle porta le deuil. Pour son dernier amant-passion à plus de 50 ans, Saint-Julien, 20 ans, elle exigea d'assister à la mort de son assassin, Vermont, 18 ans, prédécesseur sur la liste de ses amoureux !
Mais celui qui les surpassa tous fut le beau Champvallon, dont elle fut privée pendant vingt ans, de 1586 à 1605, après sa rébellion politico-religieuse-amoureuse :
véritable cheffe de guerre, soulevant 1200 hommes contre les deux rois, son mari Navarre et son frère Henri III !
En effet, en 1585, il y avait trois France, trois chefs : Henri de Guise pour les ultras de la Ligue, Henri de Navarre pour les huguenots du sud, et, entre les deux, Henri III avec sa mère, qui voulaient une paix impossible !
La sanction contre cette infernale agitée fut l'enfermement pendant vingt ans au château d'Usson, dans le Puy de Dôme. Que pensez-vous qu'elle fît ?
Elle séduisit son vieux gardien, le mît dans son lit, et devint reine du château, animant sa petite cour d'orgies et de poésies !
.
Personnellement, nous avions une magnifique bibliothèque des biographies historiques de Castelot ( en cuir vert ) et Decaux ( en cuir bleu ). Je préférais Decaux qui racontait mieux, alors que Castelot était plus pointu.
Pointu aussi pour Margot, il nous livre en fait toute l'Histoire de France, un peu comme Robert Merle dans "Fortune de France" ! Ici, l'auteur narre 1559-1615 : depuis le tournoi fatal d'Henri II rue Saint-Antoine, en 1559, jusqu'au début du règne de Louis XIII en 1615, sous la férule possessive de sa mère Marie de Médicis.
Margot, qui, bien que dépensière comme tous les Valois, était généreuse, et donna à sa mort en 1615, tous ses biens à son "beau fils" ( ? ) Louis, nouveau roi de France.
Souvent endettée, mais très pieuse, elle a fait de nombreuses donations pour les bonne oeuvres et l'Eglise. Elle a même fait construire la chapelle des Louanges à Paris.
.
Donc, c'est une lecture riche, qui complète ma connaissance de cette période trouble, où l'on a l'impression que d'Henri II à Henri IV, il n'y a plus de pilote dans l'avion !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5716
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
denis76denis76   24 mars 2019
Gondi, l'ancien gouverneur de Charles IX, se lance envers lui dans une longue démonstration : les catholiques sont hostiles à l'intervention armée aux Pays-Bas. Il prouve que Coligny, chef des huguenots français, prépare même la guerre civile. Le roi veut défendre son cher amiral Coligny, mais la porte s'ouvre, comme dans une adroite comédie dramatique.
Catherine de Médicis, mère du roi Charles IX, et Anjou, son frère, et futur Henri III, pénètrent dans la pièce.
La reine sait comment prendre son fils, et enfonce le clou planté par Gondi.

NDL : c'est ainsi que démarre la Saint-Barthélémy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
denis76denis76   26 mars 2019
Je ne suis pas mariée par plaisir et par ma volonté, déclare Margot. Mais puisque vous avez donné le roi de Navarre pour mari, vous ne pouvez m'empêcher de courir sa fortune. Je veux y aller ! Si vous ne me permettez pas, je me déroberai et j'irai, de quelque façon que ce soit, au hasard de ma vie.

NDL : Henri de Navarre s'est échappé du Louvre où il était surveillé par Henri III et Catherine de Médicis. Et Margot, sa femme est retenue à Paris. Elle veut rejoindre son mari, car elle sent que la présence de sa mère est malsaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
denis76denis76   05 avril 2019
Le visage de Margot, soit qu'elle veuille montrer sa douceur ou sa gracieuseté, sert d'embraser un monde, tant ses traits sont beaux, ses linéaments [ lignes, traits ] tant bien tirés et ses yeux si transparents et agréables, qu'il ne s'y peut rien trouver à dire.
Dès le début de ses futures conversations, elle éblouira ses interlocuteurs flamands par son intelligence, sa rare érudition, son goût de la poésie, ses connaissances en langue latine, et tout ceci avec une facilité qui laisse pantois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
denis76denis76   07 avril 2019
Et pourquoi Margot ne coifferait-elle pas elle-même la couronne ? Certains, en effet, envisagent la suppression de la loi salique, qui permettrait à la dernière des Valois de s'asseoir sur le trône de France. L'Angleterre n'a t-elle pas à sa tête une souveraine ?

NDL : Henri III, son frère, et la reine Louise n'ont pas d'enfant. Henri pense à Navarre, rattaché à la couronne par Saint Louis, et Catherine pense à Guise rattaché par... Charlemagne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
denis76denis76   07 avril 2019
Les Parisiens, en ce 12 mai 1588, journée des barricades, découvrent un moyen commode de défense contre l'autorité.

NDL :
Mai 1588 : barricades : Guise et les Parisiens contre Henri III ;
Mai 1968 : barricades : les Parisiens contre De Gaulle ;
Mai 2019 : barricades ???????????????
Commenter  J’apprécie          132
Videos de André Castelot (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Castelot
À l'occasion de la parution de "Franck Ferrand raconte", Franck Ferrand explique sa fierté à suivre les traces des auteurs mythiques de la maison Perrin que sont Alain Decaux et André Castelot.
En savoir plus sur le livre : https://bit.ly/2BRyApM
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
731 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre