AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Une aventure d'Eddie Flynn tome 3 sur 2
EAN : 9791028104559
Bragelonne (17/10/2018)
4.11/5   89 notes
Résumé :
Eddie Flynn doit défendre un célèbre acteur accusé du meurtre de sa femme. Mais ce qui ressemble à un crime passionnel pourrait bien être l’énième meurtre d’un des tueurs en série les plus intelligents qui aient jamais existé.
Le tueur se cache parmi les jurés
Rachel et Bobby Solomon étaient le couple le plus glamour d’Hollywood. Ils avaient le monde à leurs pieds. Mais Rachel est morte, l’arrière du crâne fracassé, et Robert se tient aujourd’hui dans ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 89 notes
5
14 avis
4
19 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

beauscoop
  27 juin 2020
Quand plusieurs auteurs de renommé, et à succès, comme Lee Child, Michael Connelly ou Ian Rankin encensent ce roman on ne peut pas se tromper en le choisissant et être certain de passer un bon moment de lecture. Déjà sur la couverture "le tueur se cache parmi les jurés" est bien innovant et intriguant. le mystère sur l'identité du coupable reste intact jusqu'à la fin. Ce n'est pas un simple tueur mais un tueur en série intelligent, démoniaque. Plusieurs enquêtes policières se déroulent en parallèle de la description d'un procès, qui est palpitante. En plus du personnage principal, bien sympathique il y a quelques flics pourris et autres témoins à charge pour un procès trafiqué.
Commenter  J’apprécie          230
KRYSALINE555
  06 novembre 2019
J'ai découvert que j'avais commencé par le tome 3 de la série des aventures d'Eddie Flynn mais ça n'a gêné en rien ma lecture et la bonne compréhension de l'histoire.
Nous voilà donc embarqués dans un procès mené autour d'un coupable tout désigné, une jeune étoile montante du cinéma, qui aurait tué sa femme et son garde du corps qui aurait été accessoirement aussi son amant… Évidemment Bobby, l'acteur, n'a pas d'alibi. Trop simple pour être vrai tout ça !!
Eddie Flynn, ancienne petite crapule reconvertie en avocat aux méthodes un peu « particulières » (c'est le moins que l'on puisse dire !) va assurer sa défense à la demande d'un as du barreau qui l'embauche pour servir de « bélier » contre les flics du NYPD avec option « éjectable » en cas d'échec !
Eddie accepte néanmoins, non pas à cause de l'offre alléchante qui lui est faite, entre promesse de gloire et « matelas douillet » mais parce qu'il est convaincu de l'innocence de Bobby. En effet, on apprend qu'à la suite d'une erreur de jugement antérieure, Eddie ne défend plus que ceux dont il a l'intime conviction qu'ils ne sont pas répréhensibles.
On suit moins les détails du procès (un peu quand même, juste ce qu'il faut) que l'enquête que mène en parallèle notre ami Flynn pour découvrir un autre coupable et amener, au moins, un « doute raisonnable » sur la culpabilité de Bobby dans l'esprit des jurés. C'est sans compter que le vers est déjà dans la pomme !
Les chapitres alternent entre procès, enquête mais aussi point de vue du « tueur » qui va se révéler au fur et à mesure être un véritable psychopathe et ce depuis plus longtemps qu'on a pu le penser!
Alors c'est vrai qu'on connait rapidement l'identité du tueur. Son nom : Richard Penna…
Connaitre son nom, c'est bien, mais sans qu'une histoire s'y rattache, finalement ça ne nous avance pas beaucoup… Et c'est donc l'écheveau de cette histoire que notre valeureux avocat va dévider [sous nos yeux ébahis :-)] (nous, nous sommes un peu aidés par les observations de l'assassin). En fait, l'identité du tueur est moins importante que la façon dont il sera démasqué.
Je trouve que c'est une approche assez intéressante qui démarque complètement du genre même si on n'évite pas les poncifs du détective au profil convenu : alcoolo, divorcé, traumatisé par une ancienne affaire, aux prises avec ses démons intérieurs. Malgré tout cela, on s'attache à ce héros au passé un peu « miteux ».
Le suspense ne se dément pas et le rythme est nerveux et assez soutenu avec peu de temps mort. D'ailleurs la forme et le récit éclipse un peu le style, qui passe au second plan. On ne s'ennuie pas une seconde. L'intrigue est adroitement menée et tout s'imbrique bien, sans incohérences. On est, là, plus dans le thriller psychologique que dans le polar d'action (quoique...).

Habituée aux thrillers judiciaires de John Grisham et de Marcia Clarck (entre autres) qui me plaisent beaucoup, j'avoue avoir trouvé avec Steve Cavanagh un autre très bon « filon » sur le sujet ! Je m'en vais donc acquérir les deux premiers tomes de la série au plus vite et me délecter des aventures de notre héros malmené par l'existence.
Un grand bravo à l'auteur et merci aux #Éditions Bragelone ainsi que #Netgalley de m'avoir permis cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Bigalow
  26 octobre 2018
Belle surprise pour ce thriller judiciaire de Steve Cavanagh. J'avais lu il y a quelques mois le premier roman de l'auteur, avec le même personnage principal, qui ne m'avait pas plus emballé que cela. J'ai décidé de persévérer en lisant le résumé de celui-ci. Et j'ai bien fait! Nous sommes au coeur d'un procès très médiatisé, autour d'une star montante du cinéma hollywoodien, qui est accusé d'avoir tué sa femme et son amant. Comme on peut s'en douter, il y a anguille sous roche, et il s'agit ici plus certainement d'un barracuda.
Le roman se lit très vite, et le style est assez agréable. Pas de détails ou de longues descriptions, juste ce qu'il faut pour planter le décor de l'intrigue qui tourne principalement, mais pas que, autour d'une cour de justice. L'alternance de point de vue héros-tueur rend le tout encore plus fluide, sans longueur. de plus, et c'est assez rare pour être souligné, j'ai trouvé le personnage du tueur assez nuancé, et pas totalement cliché. On sent que l'auteur s'y connaît dans le domaine judiciaire, en raison des nombreux petits détails sur le déroulement du procès, ce qui donne une touche de réalisme fort appréciable.
Même si les éditions Bragelonne ne sont pas spécialistes du thriller, j'ai été enchanté de ce roman qui se défend très bien dans le genre.
Verdict du jury: à lire! (à l'unanimité)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Jeneen
  25 novembre 2018
Une plongée dans le polar judiciaire, avec ce roman de Steve Cavanagh, apparemment le3ème d'une série prometteuse.
Dans ce roman construit de manière efficace et sans descriptions inutiles, l'auteur a alterné les chapitres, plaçant le lecteur dans l'esprit du tueur/juré, celui d'Eddy Flynn, l'avocat qui défend l'accusé, et dans le déroulement de l'enquête.
Ce n'est donc pas qu'un classique polar décrivant un procès et des plaidoiries parfois longues et bavardes. Ici, grâce à ces différents points de vue et une très bonne idée de départ (le tueur est l'un des jurés...), la tension est palpable, l'envie de savoir la fin est accrue. Et surtout, le suspense est présent à chaque page alors même qu'on est censé dès le départ connaître le vrai coupable. Mais est-ce le cas ?...
Une très bonne intrigue, racontée avec fluidité et efficacité, un avocat crédible et qui a des valeurs malgré un passé d'escroc, et un suspect improbable.
Un très bon polar qui met en scène un héros à suivre dans une série prometteuse. Lu grâce aux Editions Bragelonne et à NetGalley que je remercie.
#Treize #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gruz
  03 novembre 2018
Pour ceux qui pensent que les scènes de prétoire sont souvent trop classiques, Steve Cavanagh va vous faire changer d'avis, il dynamite le genre. En trois romans, il a imprimé sa patte très personnelle dans le domaine du thriller juridique.
Troisième aventure d'Eddie Flynn, et troisième grande réussite. 13 arrive une fois de plus à captiver au point de ne pas pouvoir lâcher l'affaire sans en connaître le verdict.
Dans mon fantasme de lecteur, j'imagine bien l'écrivain assis devant son bureau à se demander comment il va réussir à proposer une intrigue encore plus dingue. Je le vois trouver cette idée folle, un sourire en coin, et se remuer les méninges pour construire une histoire crédible autour.
Parce que le pitch est sacrément audacieux : lors d'un procès très médiatisé, le vrai tueur n'est pas dans le box des accusés, mais dans le jury. Rien qu'à l'évocation du concept, j'en avais le palpitant qui s'accélérait, impatient et intrigué de savoir comment l'auteur allait parvenir à faire tenir son intrigue debout.
Replaçons le contexte : Eddie Flynn, ancien escroc devenu avocat, et qui s'est racheté une conscience avec son nouveau boulot. Il a dorénavant un vrai code de conduite, ne défend que les innocents et les causes perdues. Il lui arrive juste d'utiliser ses anciens talents avec des méthodes peu orthodoxes.
Les romans de Cavanagh sont tout autant des enquêtes que des plaidoiries à l'américaine. Ils sont bourrés d'adrénaline et d'action, plein de fun et d'esprit. 13 ne déroge pas à la règle, mais l'écrivain irlandais ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. Et, même si c‘est toujours mieux de suivre l'ordre, le roman peut vraiment se lire individuellement.
Cette fois-ci, il modifie son système narratif pour ne pas s'encroûter. Toujours avec cette volonté de surprendre et de se renouveler, il alterne cette fois-ci les chapitres. Entre ceux mené par Flynn et ceux qui se déroulent dans la tête du tueur / juré, on suit les yeux grand ouverts ce procès d'une star inculpée du meurtre de sa femme et de son supposé amant.
Cette manière de raconter est totalement addictive et oblige l'auteur à être constamment inventif, toujours sur la corde raide.
La narration nous plonge littéralement dans les rouages d'un procès et les coulisses du système judiciaire américain. Avec la forte dose de plaisir et de distraction en plus, suite à l'accumulation de scènes assez jubilatoires.
13 n'est peut-être pas mon préféré de la série, mais il se révèle être vraiment réjouissant du début à la fin.
En trois romans, Steve Cavanagh a dépoussiéré le thriller juridique en y rajoutant de fortes doses d'action, de suspense et de divertissement. Son personnage principal est formidable et il est un maître pour continuellement jouer avec nos nerfs. 13 est une nouvelle réussite, un incontournable des thrillers à lire cette année, sans aucun doute.
Lien : https://gruznamur.com/2018/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 janvier 2021
Sans avoir à consulter le dossier, je savais que les flics, convaincus que Robert était leur homme, avaient peut-être fait le nécessaire pour lui coller ces meurtres sur le dos. La plupart des policiers voulaient simplement mettre les méchants hors d’état de nuire. Plus le crime était horrible, plus ils étaient susceptibles de prendre quelques libertés pour faire pencher la balance du mauvais côté pour le suspect. C’était peut-être moralement défendable, mais ce n’était pas légal : les flics n’avaient pas à manipuler les indices – parce que, la prochaine fois, ils risquaient de faire pareil avec un innocen
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 janvier 2021
Kane connaissait toutes sortes de façons de se débarrasser d’un corps sans laisser de traces. Cette méthode particulièrement efficace était fondée sur l’hydrolyse alcaline, un procédé physico-chimique réduisant la matière en ses composants organiques et minéraux essentiels. Ainsi, la soude caustique, mélangée à l’eau en respectant les bonnes proportions, dissolvait un cadavre en moins de seize heures. Ne subsistait alors plus qu’un liquide vert et brun que Kane éliminerait en vidant la baignoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 janvier 2021
Malheureusement, des innocents sont accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis. Notre système judiciaire repose en grande partie là-dessus. Ça arrive tous les jours. J’ai vu suffisamment de gens accusés d’avoir fait du mal à un être cher pour savoir si quelqu’un ment ou dit la vérité. Les menteurs n’ont pas la bonne expression. C’est difficile à décrire. Il y a la sensation de vide, la douleur. Mais autre chose aussi. De la colère et de la peur, c’est certain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 janvier 2021
Avant de commencer à boire comme un trou, j’avais commis l’erreur de mal placer ma confiance et j’avais fait acquitter un coupable. Et, d’une certaine manière, je m’en doutais. Malheureusement, il avait récidivé. Pas un jour ne s’écoulait sans que ce souvenir me ronge. Et chaque jour était pour moi l’occasion de me racheter. Si je laissais tomber, si j’arrêtais d’aider les gens, je savais que je tiendrais peut-être six mois avant que ça me reprenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AvelineAveline   21 novembre 2018
Parfois, un avocat de la défense n’a que cela: sa voix […] Les mots pèsent jamais plus lourd que lorsqu’on les prononce pour autrui.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Steve Cavanagh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steve Cavanagh
Criminal Loft de Armelle Carbonel aux éditions Milady
Majestic Murder de Armelle Carbonel aux éditions Fleur Sauvage
La Défense de Steve Cavanagh aux éditions Milady
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : thriller juridiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2452 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre