AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782368461099
104 pages
Steinkis Editions (01/11/2017)
3.92/5   236 notes
Résumé :
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 236 notes
5
28 avis
4
30 avis
3
6 avis
2
3 avis
1
0 avis

marina53
  01 décembre 2017
Dans le salon, le vinyle tourne sur la platine à l'instar de Georges et de sa femme. Quelques pas de danse sur Mister Bojangles. Mademoiselle Superfétatoire, ce grand oiseau exotique, elle, a beau taper avec son bec sur la porte de sa chambre, le petit garçon peine à se réveiller. Pourtant, il est bien tard en cette matinée et il va encore être en retard pour l'école. Il faut dire qu'avec la musique, Georges n'a pas entendu le jour se lever. Même si sa femme réclame une autre danse, il faut emmener son fils à l'école. Comme d'habitude, ils se font enguirlander par le directeur qui n'apprécie guère tous ces retards et encore moins la maîtresse qui lui souligne qu'il y a des règles à respecter. Mais, de celles-ci, ses parents s'en soucient peu. Tout comme le courrier qui s'amoncelle dans le couloir. Trop occupés à vivre...
Adapté du roman éponyme d'Olivier Bourdeaut, cet album a su conserver l'âme et la fausse légèreté du roman. En effet, Ingrid Chabbert nous plonge dans une ambiance baignée d'insouciance, d'excentricité, de vie, de rires et de gaieté mais aussi de mélancolie et de tristesse. Cette épouse et mère de famille, prénommée différemment chaque jour par son mari, est bipolaire et schizophrène. Une maladie que son mari, Georges, et son fils tentent de lui faire oublier en voyageant, en dansant, en riant, en mettant de côté les exigences de la vie et, plus que tout, en s'aimant. Un mari à la générosité débordante et aux petits soins pour celle qui partage sa vie et un petit garçon qui, avec ses yeux d'enfant, regarde ses parents s'aimer. Carole Maurel, de par ses planches baignées de couleurs chaudes, nous plonge dans une atmosphère pleine de vie et d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          806
Crossroads
  23 novembre 2017
Lorsqu'un bouquin cartonne, il est de bon ton de surfer sur la vague du succès en multipliant les formats histoire de faire rentrer un peu de sousous dans la popoche de l'heureux élu, Olivier Bourdeaut pour ne pas le nommer. Oups, je viens de le faire, gros bêta va.
Pas lu le livre mais beaucoup apprécié la version imagée.
Raffinée et élégante, elle relate la vie quelque peu atypique d'un couple et de son fier rejeton. Un quotidien rythmé par la désinvolture malicieuse du père et la folie contagieuse de la mère.
L'attrait pour ce récit ne fut pas immédiat, loin s'en faut.
Puis, presque sournoisement, il s'est immiscé à force de dérision troublante et d'intrigue profondément touchante.
Malgré un final par trop expéditif et discutable, le trait délicat et un brin suranné de Carole Maurel aura facilement eu raison d'un vilain apriori de base.
Très joli moment...
Commenter  J’apprécie          5613
domm33
  22 janvier 2022
Il m'a fallu un peu de recul après avoir vu le film et lu la BD juste après pour pouvoir en faire une chronique. le film est tellement époustouflant et chargé en émotions que forcément, j'ai trouvé qu'il manquait des choses dans un format roman graphique (Je n'ai pas encore lu le livre).
Une petite semaine après, je me rends compte que l'essentiel est là, que les dialogues d'Ingrid Chabbert retranscrivent bien l'univers déjanté de l'histoire créée par Olivier Bourdeaut, une histoire de folie et d'amour fou. Les illustrations de Carole Maurel un peu rétros, aux personnages très expressifs, et teintées de couleurs chaudes reflètent bien cette ambiance de gaieté, de folie, de vie et d'amour. Des couleurs plus douces rythment les moments plus tristes.
Ce roman d'une grande poésie, plein d'extravagances mais aussi d'amour, de mélancolie aussi et de tristesse est bouleversant. Et que dire de Mademoiselle Superfétatoire...
Beau et triste, triste et beau, magnifique en tout cas ! Je ne veux pas divulguer car c'est une histoire qui doit se découvrir ! Une belle réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5320
Derfuchs
  08 mars 2021
La danse, toujours et encore la danse, Mr. Bojangles de Nina Simone, le jour la nuit, tourner, tourner toujours, le temps, quel temps, passe t-il? Ce couple si uni, lui Georges, elle dont le nom change jour après jour, l'enfant qui suit profitant de cette vie déjantée à la place d'une vie d'ennui à apprendre et puis l'oiseau exotique accompagnant la folie.
Respirer, profiter, s'amuser vivre sa vie et ses envies. Laisser ce qui fâche ou risque de fâcher dans ces enveloppes, entassées dans un coin de pièce, oubliées, inutiles. Et pourtant, la vie existe et coule et vous rattrape, forcément, indubitablement...
Alors le monde, son monde s'écroule.
Mais, oui, nous serons toujours ensembles...
Un conte, une fable, un poème, oui tout ça à la fois. Une beauté de lecture, un moment privilégié, beau, joyeux, romantique mais triste aussi.
Je n'ai pas lu le livre de Bourdeaux, je ne crois pas que je le lirai. J'ai eu tout ce que l'on peut souhaiter d'un roman : un texte bien scénarisé et des dessins qui collent impeccablement aux personnages tels que l'on peut se les imaginer.
Dessins attachants, rythmés comme la danse qui définit le roman, couleurs chaudes et aérées. Bref, comme j'aime.
La couverture plus jolie que celle du roman où l'on voit la danseuse lancer un regard énamouré à son cavalier.
Aimer à perdre la raison, aimer à n'en savoir que dire, à n'avoir que toi d'horizon...comme disait le poète.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          473
RChris
  19 mai 2019
Le livre, la Bande Dessinée, la pièce de théâtre...à quand le film?... mais ne gâchons pas notre plaisir. L'univers du roman est servi par cette B.D. qui joue en rappel la tonalité du roman entre légèreté et gravité.
Le dessin un peu jeunesse et très coloré est bien adapté à l'histoire...le tout est plutôt réussi.
Commenter  J’apprécie          351


critiques presse (3)
Actualitte   18 décembre 2017
Adapté du roman éponyme d’Olivier Bourdeaut, le roman graphique écrit par Ingrid Chabbert et dessiné par Carole Maurel est une agréable occasion de se replonger dans la fantaisie bouleversante d’une tragi-comédie singulière et précieusement attachante.
Lire la critique sur le site : Actualitte
BDZoom   28 novembre 2017
Un dessin vivant et enjoué aux couleurs délicates épouse avec justesse l’ambiance décalée de cette bande dessinée, entre comédie et drame. Ceux qui ont apprécié le roman ne seront pas déçus.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   21 novembre 2017
Fantasque, inquiet ou dramatique à l’instar de l’humeur changeante de son héroïne, le scénario d’Ingrid Chabbert traduit joliment toute la vulnérabilité du personnage ainsi que la fragilité d’un bonheur de plus en plus illusoire face au drame qui couve.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   01 décembre 2017
- Mon petit, rassure-moi, tu n'as pas vu de cycliste végétarien sur le chemin ?
- Non, m'sieur le sénateur, je ne crois pas.
- Ouf ! Souviens-toi de ce que je t'ai déjà dit : si un jour tu en croises un, pousse-le très fort pour gagner du temps et cours très vite et très longtemps. On ne peut pas faire confiance à quelqu'un qui porte un collant moulant et qui a forcément été cannibale dans une vie antérieure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
domm33domm33   22 janvier 2022
- Votre fils va me rendre chèvre ! Voilà que maintenant il écrit comme un miroir !
- Vous n'y comprenez rien. Une écriture comme ça, c'est comme un trésor !
- Il m'a dit que vous partiez en Espagne ! Les vacances ne sont que dans deux semaines, chère madame !
- Oui, nous partons demain. Quel bonheur !
Les amandiers sont en fleurs là-bas, il ne peut pas rater cela ! Il en va de son équilibre esthétique et ça, c'est tellement plus important que vos A+B !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
marina53marina53   02 décembre 2017
- Madame, madame ! Antoine fait des grimaces.
- …
- Madame, madame ! Ils ne vous écoutent pas au fond !
- Ça suffit !
- …
- Je me demande bien ce que tu aurais fait en 39...
- Je ne sais pas, je fais du 33.
Commenter  J’apprécie          330
manU17manU17   23 novembre 2017
- Oh Georges, remettons Bojangles !
- D'accord Antoinette, mais seulement si vous me servez un nouveau cocktail ! J'ai la gorge sèche comme un champs de blé en plein été !
- Je m'en voudrais de vous laisser brûler au soleil, mon amour.
- Maman, papa, je vais encore être en retard à l'école.
- Oh mais je n'ai pas entendu le jour se lever !
- Mais on ne peut faire attendre Mister Bojangles !
Commenter  J’apprécie          160
marina53marina53   01 décembre 2017
Hmm vous avez l'air chiffonné... Venez sauter avec moi sur la canapé. Rien de tel pour se remettre les idées à l'endroit à l'envers !
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Ingrid Chabbert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ingrid Chabbert
Poils aux pattes
autres livres classés : bipolaireVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'étrange boutique de Miss potimary

Comment s'appelle la femme de Paul- Auguste ?

Françoise
Caroline
Léonie

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : L'étrange boutique de Miss Potimary, tome 1 : La boîte à secrets de Ingrid ChabbertCréer un quiz sur ce livre