AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246451817
Éditeur : Grasset (28/08/1991)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Le Sacré, le Cul, la haine raciale : les trois axes qui parcourent Fuck sont ceux qui ont permis à l'Amérique d'accoucher d'un Rock & Roll à son image et, surtout, l'inverse.
Le reste, l' « american graffiti » ressassé à longueur de pubs Levi's, les grosses bagnoles, le milk-shakes et les petites pépés, tout ce fatras ne vient que longtemps après : c'est Épinal, c'est Saint-Sulpice, c'est Faurisson.
Mais avant ça, pour une nation de pauvres diables lâc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bruno_Cm
  17 juin 2018
Je ne sais pas trop quoi en penser. C'est un livre qui est censé avoir comme but de faire un balayage de l'Amérique, des Etats-Unis, du Nord au Sud, du Noir au Blanc, des redneck aux hipsters en traversant les WASP's, à travers le spectre musical, la musique noire, le rap, la soul, la country, le heavy metal et sur-tout le Rock. L'écriture se veut dans le ton de chacun de ces créneaux, tortueuses parfois, sale parfois, originale souvent... Il y aurait du Selby?, du Queneau ?, un côté sociologique... Car à mon sens, ce n'est pas un roman. Mais au final, personnellement, hormis par moments, je me suis ennuyé et n'ai pas été convaincu par les choix de l'auteur. Mais ce livre est une expérience (assez brève puisque ce livre est bref).
Commenter  J’apprécie          10
Colorado
  29 avril 2016
J'ai vu le futur de la littérature rock et son nom est Laurent Chalumeau.
Commenter  J’apprécie          40
snoel13
  05 mai 2018
Excellent, une belle découverte !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   17 juin 2018
Ainsi, au moment de récuser la Civilisation, le fair-play, le self-control, la tenue, le safe sex, et le bon sens près de ses sous, à la différence du Rock & Roll, qui, grâce à son sang noir, latin et juif, explose initialement en une exultation viveuse et galvanisante ("Baby, que ma joie demeure - all night long !"), le Heavy Metal, lui, devient comme la grossièreté du désespoir banlieusard. Satanique par dépit, nihiliste bidon, suicidaire faute de mieux, violent par procuration, gratuitement apocalyptique, pseudo-dionysiaque, le Heavy Metal est ce qu'on obtient quand on interdit à des petits garçons blancs et anglo-saxons de croire aux anges : ils font la bête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   17 juin 2018
Le Heavy Metal, c'est : "On n'a pas de sex-appeal, de sens du rythme ou du swing, mais on peut faire tellement de bruit, motherfucker !" Sur les tam-tams, d'ailleurs, et contrairement à une idée reçue, pour en faire autant il faut être banc. Lorsqu'on leur donne un tambour, seuls les Blancs produisent du potin brut. Toutes les autres couleurs y tapent de la musique, des signaux, un langage. D'où cet autre nom plus approprié du Heavy Metal ; "White Noise", Bruit blanc.
Autrement dit, le Heavy Metal, c'est encore : "J'en ai une petite, je ne sais pas danser, mais vos tympans vont me le payer."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   17 juin 2018
Le Rock est ce qui pourrait éventuellement justifier la façon dont ça c'est passé, car le Rock, dans l'universalité même de sa forward propelling directionality, c'est l'Homme. Plus encore, n'hésitons pas : le Rock, c'est la preuve de l'existence de Dieu.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   17 juin 2018
Le Rock est le seul exemple de Nouveau Monde tel qu'il aurait dû être, le seul témoin que les Etats-Honnis d'Amérique pourront citer pour leur défense le jour de leur procès. Le seul moment où le "pot" a un peu "melté".
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   16 juin 2018
Autrement dit, de deux choses l'une : soit cet homme est libre, soit sa cellule est mal fermée.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Laurent Chalumeau (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Chalumeau
Laurent Chalumeau : "L'arrivée du CD a tué la notion de morceau de fin de face"
autres livres classés : road movieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
558 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre