AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211094108
122 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (05/03/2009)
3.81/5   18 notes
Résumé :
Le jour, Rose est la Miss France des filles bizarres.
Une solitaire avec des idées pas claires, tortueuses. Une raconteuse aussi, avec son sac sans fond d'histoires débordantes de poésie, pour mieux cacher son secret. Car la nuit, Rose grandit. Son frère, Nathan, a des araignées sur les poumons. Il va mourir. Il n'y a plus rien que cette idée Et la colère. Rose se déteste. Rose déteste cette absence d'éternité. Rose déteste les jours et les nuits. Nathan, lui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  14 juin 2011
Rose est une lycéenne solitaire de quinze ans. Loin des états d'âme souvent futiles et égoïstes de ses camarades, ses préoccupations sont centrées sur les difficultés de sa famille : un père souvent au chômage, et surtout un frère de dix-sept ans atteint de mucoviscidose.
Marie Chartres dessine parfaitement la géométrie d'une famille touchée par la maladie, où la personne souffrante est au centre de l'attention, et les autres membres forcément négligés - ce qui est d'autant plus difficile à vivre à l'adolescence, période ô combien nombriliste. Ce roman évoque également le courage et l'amour maternels, la difficulté de rendre visite à un proche en fin de vie, ainsi que la colère et la haine ressenties dans les moments de découragement envers celui qui va nous quitter et qui semble soulagé d'en finir enfin avec la maladie, la souffrance.
Un joli petit roman sensible et très émouvant sur la maladie d'un proche.
Commenter  J’apprécie          40
Derouellacdi
  05 mai 2013
Rose est la miss France des filles bizarres. Une solitaire avec des idées pas claires, des histoires débordantes de poésie pour mieux cacher son secret. Car la nuit Rose écoute son frère Nathan, qui lutte contre les araignées qui attaquent ses poumons. Nathan va mourir, mais il voudrait aimer, juste une fois. Alors Rose rencontre Zeus, un garçon bizarre et sa soeur Iris, si lumineuse...
La maladie rode, emprisonne tout le monde dans sa toile. Mais parfois la lumière surgit, apportée par un frère et sa soeur. Et Rose peut, un instant poser les armes. Un très beau livre sur l'adolescence confrontée à la maladie et à la mort.
Commenter  J’apprécie          30
TSFHfan
  25 février 2020
«  le mot placé entre esplanade et esprit dans le dictionnaire est interdit de séjour chez nous ». Rose a 15 ans. C'est une jeune fille solitaire et taciturne qui ne vit que pour soutenir son frère Nathan atteint de mucoviscidose, oubliant le monde qui l'entoure. Leurs parties de scrabble qui se terminent immanquablement par la victoire de Nathan même si il invente des mots, leurs discussions, les confidences que Nathan n'ose faire qu'à sa soeur sur les filles, vont faire place doucement à une douleur que Rose refuse, quitte à trouver une petite amie à son frère… C'est avec beaucoup de sensibilité que l'auteur décrit la souffrance liée à une maladie incurable et qui inonde le quotidien d'une famille. Rose se bat jusqu'au bout pour apporter un peu de bonheur à son frère, refusant l'inévitable. Sa colère et sa douleur sont décrites avec finesse, l'auteur mêlant récit et poésie.
Commenter  J’apprécie          10
Sharon
  15 juillet 2011

Mon avis sera très bref : ce livre est un vrai coup de coeur. L'écriture d'abord, est particulièrement poétique. Certes, les éditions l'école des loisirs offre toujours des récits soignés, mais là, cette écriture ne paraît pas trop mature puisque la narratrice, Rose, a quinze ans, et que la maladie de son frère l'a forcée à mûrir. Elle ne peut pas vivre une adolescence ordinaire, elle ne peut pas se rebeller contre ce qu'elle vit : personne ne peut rien contre la maladie de son frère.
Le récit est sobre, pudique quand la maladie s'aggrave. Rose n'a que de petits moments de liberté, et le bleu est leur symbole. le bleu du ciel, tel que son frère peut le voir de son lit, le bleu de l'eau de la piscine que son ami Zeus et sa soeur Iris photographient. Parfois, le récit dévie, et le rose (celui des romans du même nom) apparaît. Pas longtemps : les clichés n'ont pas leur place dans un roman aussi juste.
Je n'ai qu'un regret après avoir lu ce livre, c'est avoir attendu autant de temps pour le lire.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lencreuse
  23 juillet 2010
Rose a 15 ans et la vie devant elle. son frère Nathan en a 17 et se débat dans la sienne. Il a des araignées sur les poumons qui portent un nom, celui d'une maladie au goût de mort: la mucoviscidose. Les nuits de la famille sont parfois rythmées par le souffle rauque de ce frère qui n'arrive plus à respirer. Et e soir, en rentrant du lycée, c'est l'angoisse qui assaille Rose, jamais certaine de l'état dans lequel elle va retrouver Nathan. Lorsque Rose rencontre Zeus, elle se prend à rêver d'amour, elle apprend à penser à elle. Mais elle n'oublie pas non plus Nathan et la mort qui rode et puisqu'elle se rapproche, Rose imagine offrir à son frère un petit bout de vie supplémentaire, un dernier morceau de bonheur. Un roman sensible et terriblement touchant sur la mort et l'amour, sur l'angoisse aussi de ceux qui entourent un malade - comment on redoute la fin, comment on compose le quotidien et l'on se construit dans l'angoisse. Un premier roman qui touche directement au coeur.
Lien : http://lencreuse.over-blog.com
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
myriampelemyriampele   28 mai 2012
Avoir sa valise prête.
Et se dire qu'à tout moment on peut s'en aller.
Commenter  J’apprécie          110
DerouellacdiDerouellacdi   05 mai 2013
Iris était ce genre de personne qui ne soucie pas de son apparence. Une jeune fille qui mélange le boubou africain, le poncho péruvien et la chapka russe prend ou de l'avance sur la branchitude des trente prochaines années, ou et je pencherais plutôt de ce coté-ci de la balance, n'a aucune conscience que chaque individu possède un aspect physique et que parfois, eh bien, c'est important.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Marie Chartres (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Chartres
Comment est-il possible de se reconstruire et d'aimer le monde quand on a vecu le pire ? «La nuit du 5 septembre 1990, mes deux enfants, Lucie et Sylvain, ont ete assassines par leur propre pere. Face a un tel drame, j'aurais pu me donner la mort mais j'ai choisi la vie. Comme beaucoup de meres, je croyais que jamais je ne pourrais vivre sans eux. Et pourtant... Aujourd'hui, je n'ai plus honte d'etre en vie.» Dans ce recit hors norme, d'une rare humanite, Patricia Oddo raconte comment elle a trouve la force de vivre, de tomber amoureuse, d'etre mere a nouveau, de parler sans tabou de ce drame et de faire son deuil, enfin, trente ans plus tard. Patricia Oddo est secretaire et travaille dans une entreprise familiale pres de Chartres.
+ Lire la suite
autres livres classés : MucoviscidoseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les petits orages

Où Moses rencontre t' il le jeune indien ?

Devant chez lui.
Devant le lycée.
Dans une salle de classe.
A bord d'une vieille voiture.

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les petits orages de Marie ChartresCréer un quiz sur ce livre