AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072651077
Éditeur : Gallimard (07/01/2016)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Elle reproche aux habitants de l'immeuble de l'espionner. Elle révèle des matières. Elle fait surgir des formes. Elle façonne des idées. Elle se fait tout voler. [...] Elle doit fuir. Elle retournera à Paris. Elle y a des amis. Elle part pour la Suisse. Elle est arrêtée à la frontière. Elle n'a pas de papiers. [...] Elle est de retour à New York. Elle danse. Elle parle. Elle choque. Elle a dû écourter son programme. Elle fait le bilan. Elle a perdu beaucoup d'arge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
Charybde7
07 février 2016
Dans le flux du siècle.
En douze chapitres, de la naissance du nouveau siècle jusqu'à la chute du mur de Berlin, le premier roman du poète Anne-James Chaton, publié en janvier 2016 aux éditions Verticales, réussit une traversée du vingtième siècle dans un mouvement irrépressible, en évoquant la vie de treize femmes emblématiques qui ne sont jamais nommées ici.
Le lecteur reconnaîtra certaines d'entre elles au bout de quelques lignes, d'autres beaucoup plus tardivement, suivant le fil du texte comme celui d'une enquête, mais il sera happé par les phrases courtes et répétitives, dépouillées de toutes fioritures, qu'il aura certainement envie de scander, et qui diffusent tout au long du texte le sentiment que ces femmes ne sont plus des images, mais qu'elles se débattent avec leur époque pour faire reconnaître leur talent, pour avoir les moyens de créer, pour asseoir leur renommée ou même leur pouvoir.
La suite sur mon blog ici :
https://charybde2.wordpress.com/2016/02/06/note-de-lecture-elle-regarde-passer-les-gens-anne-james-chaton/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
motspourmots
05 avril 2016
Ce livre est une curiosité intrigante, intéressante et prenante. Certes, il faut entrer dedans, se faire au principe de cette succession de phrases commençant par Elle, comprendre cet enchaînement de Elles, comme un passage de relais entre toutes ces figures féminines qui font figure de références dans leur domaine et à leur époque. Des femmes que l'on s'amuse à reconnaître - Camille Claudel, Virginia Woolf mais également Maryline Monroe ou Margaret Thatcher - et qui peu à peu se transforment en témoins d'un siècle et de ses bouleversements. C'est assez conceptuel, un bel exercice de style (et heureusement une petite explication de texte via la quatrième de couverture). On se laisse assez vite prendre par le rythme effréné de cette course autour de la terre. Original et singulier.
Commenter  J’apprécie          90
kevindio
24 février 2016
Un livre très particulier. L'auteur nous narre ici quelques épisodes de la vie de treize femmes qui ont marqué le XXème siècle, d'une façon très originale, et aussi poétique : chaque phrase est très courte, et commence par "elle" (lisez par exemple l'extrait présent dans le résumé éditeur). Treize femmes que je ne connaissais pas toutes (ou que de nom parfois), qui ont eu un destin fort : la sculptrice Camille Claudel, la danseuse et espionne Mata Hari, la danseuse Isadora Duncan... Des portraits très intéressants, on a en quelques phrases un aperçu de leurs vies et de certains passages de celles-ci qui nous sont familiers.
J'ai beaucoup aimé le principe de ce livre si particulier, il est unique et je ne regrette pas une seule seconde de l'avoir lu. En revanche, je dois dire que même si au début l'écriture me fascinait et me plaisait beaucoup, après quelques pages, cela devenait un peu étouffant. Les phrases courtes et la répétition m'ont fait poser le livre parfois après n'avoir lu que quelques pages. Ce n'est en aucun cas un livre à dévorer d'une seule traite. C'est un livre que je recommande néanmoins, pour l'expérience unique qu'il m'a fait vivre.
Livre reçu dans le cadre de l'opération "Masse Critique" - Merci donc aux Editions Verticales et à Babelio !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chroniquesassidues
23 mars 2016
Elle regarde passer les gens nous fait voyager de la naissance du nouveau siècle jusqu'à la chute du Mur de Berlin, à travers le portrait de treize femmes qui ont marqué le 20e siècle. de Mata Hari à la princesse Diana, en passant par Camille Claudel, Virginia Woolf, Marilyn Monroe ou bien encore Janis Joplin, on prend plaisir à essayer de découvrir qui se cache derrière ce "Elle" anonyme utilisé tout le long du roman. On devine parfois très vite, ou bien une simple recherche Internet nous permet de découvrir grâce aux indices laissés par l'auteur de qui il s'agit, presque comme un jeu avec l'auteur. le destin raconté de ces femmes emblématiques nous permet d'en apprendre plus sur elles, mais aussi sur les différentes époques qu'elles traversent et notamment sur l'évolution des conditions de vie des femmes dans la société.
Anne-James Chaton utilise un procédé littéraire assez particulier : un enchaînement presque sans fin de phrases courtes, qui commencent toutes par "Elle" et qui donnent au roman un rythme intense qui laisse parfois sans souffle et que j'imaginerais très bien en lecture publique par un comédien. En découvrant le roman, j'ai d'abord pensé que je finirais par être lassée par cette écriture, mais finalement, cela se lit plutôt bien par petites touches et avec plaisir.
Elle regarde passer les gens, publié aux éditions Gallimard, est le premier roman prometteur d'Anne-James Chaton, auteur à suivre !
Lien : http://leschroniquesassidues..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
beberoots
28 mars 2016
Je remercie Babelio et les éditions Verticales pour m'avoir encore fait découvrir un bel ouvrage !
Douze chapitres, treize destins de femmes marquant le 20ème siècle. Chaque chapitre, une époque différente de l'histoire (les deux guerres mondiales, les 30 glorieuses, la chute du mur de Berlin...) est rattaché à une femme. Certaines très encrées dans l'imaginaire collectif sont facilement reconnaissables, d'autres un peu moins.
Compliqué de parler de cet ouvrage. Il faut se mettre dedans, le lire à petite dose, déconseillé le soir avant de dormir, en somme être bien concentré ! Il n'y a pas vraiment d'histoire, et je n'ai pas reconnu toutes les femmes, mais ce n'était pas le plus important pour moi. Je n'ai même pas essayé de chercher qui étaient celles que je ne connaissais pas. Pour moi c'est avant tout une performance de style !
Donc tout le livre est écrit de la même façon, chaque phrase commence par "elle", constituée d'un sujet, verbe, complément. Les phrases courent vite sur le papier. Les répétitions sont essentielles tout comme la simplicité et la clarté des phrases, pas de chichi ! L'auteur et le lecteur n'ont pas le temps d'en faire !
Certains personnages ont l'impression d'être traqués, j'ai eu cette même impression avec les phrases très courtes qui s'enchaînent très rapidement. le temps manque, pas de retour à la ligne ou de changement de paragraphe, l'état d'urgence est permanent. Comme si on devait changer de lieu à chaque fois que l'on prenait ce livre en main car quelqu'un nous surveille en train de le lire.
Pour moi ce livre, c'est une performance, du jamais vu, un style qui bouscule. Comme une pièce de théâtre ou un spectacle expérimental. On essaie d'apprécier le temps que ça dur et quand c'est fini on se dit "je suis contente d'avoir tenté l'expérience" !!

Lien : https://lesmotschocolat.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka03 avril 2016
Elle saisit l’âme. Elle a un don prodigieux. Elle a un talent énergique. Elle est l’une des artistes les plus originales de l’école française. Elle a montré une Valse nerveusement entraînante. Elle a réalisé une admirable composition de trois petites femmes. Elle a modelé un buste vigoureux. Elle comprend le sens silencieux de la matière. Elle y fouille avec violence. Elle y trouve d’éblouissantes figures. Elles sont tourmentées. Elles sont rugueuses. Elles sont crispées. Elles sont crispantes. Elles sont fiévreuses. Elles sont frémissantes. Elles sont vivantes. Elles ne ressemblent à rien d’autre. Elle porte en elle ses créatures passionnées.
P14

( à propos de Camille Claudel…)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
PiatkaPiatka09 avril 2016
Elle a de longs cheveux noirs. Elle est vêtue d'une robe de Tehuana rouge. Elle tient Diego dans ses bras. Elle protège sa nudité. Elle est enlacée par la déesse Terre. Elle est verte. Elle est marron. Elle est la jungle. Elle est le désert. Elle est humide. Elle est sèche. Elle est la lune. Elle est le soleil. Elle est noire. Elle est blanche. Elle est une montagne. Elle porte une longue chevelure. Elle est formée de cactus. Elle est ceinte de racines végétales. Elle montre sa poitrine. Elle est fendue par un ruisseau. Elle perle d'une goutte de lait. Elle tient l'univers dans ses bras. Elle soutient Xólotl blotti sur son poignet. Elle flotte dans les airs. Elle achève la peinture. Elle l'intitule L'Etreinte amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui15 mars 2017
Elle se méfie des sociaux-démocrates. Elle ne leur fait pas confiance. Elle dîne. Elle se couche. Elle lit. Elle s’endort. Elle se réveille. Elle est le 8 novembre 1918. Elle est libérée. Elle est à Breslau. Elle est avec ses amis. Elle marche dans la rue. Elle est parmi la foule. Elle est enthousiaste. Elle est dans un nouveau pays. Elle est dans une nouvelle Allemagne. Elle n’a plus d’empereur. Elle est dans une république. Elle est dirigée par un socialiste. Elle est en paix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui15 mars 2017
Elle regarde passer les gens. Elle est assise sur un banc. Elle lit le journal. Elle lit L’Aurore. Elle découvre la lettre d’Émile Zola. Elle n’est pas d’accord. Elle est convaincue de la culpabilité de Dreyfus. Elle ne changera pas d’opinion. Elle retourne à son atelier. Elle travaille à un plâtre. Elle a achevé le modelage de l’argile. Elle a laissé sécher la terre. Elle prépare le moule. Elle attend la visite de l’inspecteur du ministère. Elle lui présente sa composition. Elle souhaite réaliser la pièce en bronze. Elle est à court d’argent. Elle sollicite une aide de l’État. Elle l’obtient. Elle ne la recevra pas. Elle ne peut plus avancer. Elle n’y tient plus. Elle écrit au ministère. Elle s’adresse directement à Henry Roujon. Elle le rappelle à ses engagements. Elle a répondu à une commande publique. Elle a presque achevé l’œuvre. Elle a déjà dépensé 2 000 francs. Elle demande le solde. Elle mentionne le nom d’Auguste Rodin. Elle s’adressera à lui en cas de refus. Elle reçoit une réponse positive. Elle sera payée. Elle participe à un salon. Elle expose trois sculptures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui15 mars 2017
Elle se méfie du cinématographe. Elle y voit une invention malsaine. Elle est futile. Elle détourne les spectateurs de la scène. Elle représente un concurrent déloyal. Elle est en novembre 1915. Elle est avec son amant. Elle est avec le baron van der Capellen. Elle lui annonce son départ. Elle est décidée à quitter la Hollande. Elle ne comprend pas ses concitoyens. Elle pense à Paris. Elle ne pourra pas traverser la Belgique. Elle est occupée par l’Allemagne. Elle devra faire le grand tour. Elle s’embarque pour l’Angleterre. Elle fait une halte à Folkestone. Elle est arrêtée par des agents de Scotland Yard. Elle subit un interrogatoire. Elle ne comprend pas ce qu’on lui reproche. Elle est libérée. Elle est le 3 décembre. Elle embarque à bord du paquebot Arundel. Elle débarque en Espagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anne-James Chaton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-James Chaton
évênement nº1 : performance by french poet anne-james chaton at PROPOSTA 2001 (barcelona, 2001)
autres livres classés : le mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1457 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre