AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290032046
504 pages
J'ai Lu (06/11/1996)
3.67/5   161 notes
Résumé :
Rama est revenu ! Rama, ou plutôt son double, son clone, son jumeau : Rama II. Soixante-dix ans plus tôt, un mystérieux engin extraterrestre traversait brièvement le système solaire, donnant corps à cette fabuleuse révélation : l'homme n'était pas seul dans l'Univers. Et voilà qu'en cette année 2196, le scénario se répète ! Un deuxième vaisseau interstellaire, exactement semblable au précédent, se matérialise dans l'espace... l'humanité, pour la seconde fois de son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 161 notes
5
5 avis
4
2 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
1 avis

AlexandreAllamanche
  21 juillet 2021
Rama II, suite de Rendez-vous avec Rama...
Première question que l'on peut se poser: le premier opus méritait-il une suite ou se suffisait-il à lui-même?
A la sortie de cette seconde lecture, je penche, je pense, je dis, je hurle que j'opte pour le second choix...
D'abord, un léger rappel du premier livre:
un engin spatial de 50km de long entre dans notre Système solaire, une mission de contact est envoyée, et on entre dans cet appareil extraordinaire, avec toutes les découvertes, du moins observations que l'on peut espérer y mener.
Ensuite quelques chiffres : les deux ouvrages sont à peu près du simple au double.
Est-ce un problème mon capitaine?
Ca dépend...
De quoi mon capitaine?
Et bien pour moi ça a été un problème cher capitaine, car on se "tape" à peu près l'équivalent du premier roman avec les différents candidats à cette seconde mission fabuleuse, que l'on croise dans des cocktails, ha on sait comment sont habillés les dames, ce qu'elles boivent, et puis les biographies de 8 pages, tout juste si on n'apprend pas le jour et l'heure où ils ont su se laver les dents tout seul, biographies qui viendront étayer certaines fourberies qui nous plongent dans l'univers de Dallas...
Des discussions théologiques interminables, des rancunes et des inimitiés nombreuses, le tout mixé avec une bonne dose de clichés et autres stéréotypes qui viennent bien alourdir l'aspect falot de tous ces braves gens m'a donné l'impression d'être dans un mauvais épisode des Feux de l'amour...
Enfin on part pour ce second Rama...
Ouf!
Alors là ça remonte un peu, la mission est équipée de matériel pour espérer découvrir plus vite et plus efficacement l'intérieur, ça donne un peu de corps...
Mais ça ne dure pas car on repart dans les bisbilles d'enfants lâchés dans une cour d'école autour du même ballon...
L'exploration du vaisseau me direz vous?
Rassurez-vous, on y arrive, à 75% ou 80% du livre...
Mais eu égard à la lourdeur de tout ce qui a précédé ce moment tant attendu, et les détails qui viennent encore plomber le tout, je n'ai pas du tout retrouvé l'ambiance extraordinaire du premier opus qui restera donc pour moi le seul, sans aucune frustration grâce au talent de Arthur C. Clarke, et a emporté à jamais les mystères de Rama au fond de l'Espace...
Merci de m'avoir lu!
Alex
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1911
jfbonne
  07 avril 2022
Comme j'en avais été averti par rotsenamrub et Alexandre, il y a une différence flagrante de ton avec Rendez-vous avec Rama…
Après un tout début légèrement scientifique, les 100 premières pages ne sont clairement pas de science-fiction (euh, le traducteur a même utilisé le mot « cassette » à propos d'un enregistrement audio ! alors que cette traduction date de 1992 ? Sans parler de la journaliste dont les consommables mémoires sont des bandes ! On est vraiment très loin des prospectives technologiques auxquelles Clark nous a habitués)… Pourrait-on les qualifier de sociologiques ? je ne suis pas compétent pour le dire, mais on était très loin de la science-fiction, et si les chapitres suivants ont campé les personnages, je dois dire que personnellement la manière dont c'est fait ne m'a pas du tout intéressé: c'était trop long, trop lent, trop inadapté, sans parler de cette tendance à inclure des extraits de poèmes, ce qui n'est pas à mon goût, et surtout - surtout - les insupportables souvenirs, voire souvenirs dans les souvenirs, qui en plus n'apportent absolument rien ni aux personnages ni à l'intrigue… >:(
Vraiment très pénible à lire.
C'est tout juste si quelqu'un a évoqué le fait que le premier Rama pouvait peut-être transmettre des infos de ses observations/mesures au deuxième Rama, un peu comme le ferait un éclaireur, que le contexte d'une seconde expérience pouvait être modifié par l'occurrence de la première…
Puis tout à coup, en quelques pages, on se retrouve sur Rama à organiser un picnic tellement les personnages sont à l'aise dans ce contexte exotique ! Et c'est malheureusement reparti pour un nouvel épisode chiant, où l'on s'éternise sur la psychologie, la sociologie, les remémorations… et où Rama ne serait qu'un contexte comme un autre pour un huis clos, l'aspect SF étant malheureusement oublié…
Heureusement, maintenant qu'on y est, il reste encore 350 pages d'aventures et de découvertes !
Ah en fait non : on fait du camping entre potes, on traverse la plaine centrale sans même le mentionner, on descend un glisseur sur la mer cylindrique en une phrase, etc… quelle misère !
D'ailleurs rien n'est expliqué sur le choix de traverser la mer sur les flots alors qu'ils ont un hélicoptère à disposition par exemple… le roman manque clairement d'argumentations.
Plus on avance, et plus on doit se rendre à l'évidence et accepter que ce n'est guère de la science fiction… un polar dans Rama, sans plus, et avec des motivations et ressors basiques : décevant pour un Arthur C. CLARKE.
Il faut attendre plus de 230 pages pour trouver quelque chose de nouveau et d'intéressant à se mettre sous la dent à propos de Rama… ainsi que quelques chapitres plus loin, mais là encore c'est complètement sous exploité, et encore une fois absolument rien du tout n'est expliqué scientifiquement : c'est décevant.
Aucun progrès sur la connaissance du mode de propulsion, sur le système de maintenance à travers les millénaires, sur l'intérêt d'avoir des néons géants, sans même parler de l'écosystème avec les aviens : comment ont-ils réussi à perdurer pendant aussi longtemps, ils semblent se nourrir de gros fruits mais on ne sait pas d'où ils viennent, comment ils peuvent pousser, etc. Sans parler du préchi-précha religieux du général O'Toole complètement déplacé…
L'exploration de la partie souterraine de la ville aurait pu être intéressante, mais malheureusement là aussi elle est sous-exploitée, vide, et se fait en mode touriste sans rien de scientifique… en plus les auteurs ont choisi une solution de facilité : ils ont isolé deux personnages et se sont complètement affranchis de tous les autres ! Comme si tout le reste de l'expédition n'existait plus ! et ils continuent à jouer les touristes nonchalants…
… ces deux isolés ont entre autre une imprimante 3D à leur disposition et les auteurs n'expliquent même pas pourquoi ils ne peuvent se fabriquer un radeau :(
Je dois reconnaître que bien que j'ai été content de retrouver Rama, c'est une déception, je dirais même un gâchis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
BlackWolf
  12 juillet 2018
En Résumé : Au finalement je ressors de ma lecture de ce Rama 2 avec un sentiment de déception et d'être en grande partie passé à travers une grande partie du récit. C'est bien simple, seul le dernier quart du roman a réussi à éveiller en moi un tant soit peu de curiosité et à remonter le niveau. Il faut dire que ce second tome a gagné en volume, passant d'un premier tome de 250 à 500 pages, sans que cela paraisse vraiment utile pour ma part. Les auteurs ont aussi voulu y apporter une nouvelle nuance concernant l'Humanité, voulant offrir un groupe de héros plus hétérogènes, plus complexe que le tome précédent avec des tensions et des points de vues différents. Sauf que, pour ma part, j'ai trouvé que cela ne fonctionnait jamais tout simplement parce-que les protagonistes ne sont pas intéressants. On dirait une bande de gamins, qui alignent conneries sur conneries, sans logique et qui sont pourtant présentés comme les cerveaux les plus brillants. Ajouter à cela un besoin d'en faire des tonnes au niveau de leurs histoires, leurs passés, et un manque profond d'émotion, je n'ai tout simplement jamais réussi à m'intéresser à eux. L'intrigue, mollassonne au possible avec des surprises facilement devinable n'aide pas non plus. La plume m'a paru moins accrocheuse, plus froide dans le mauvais sens du terme et offrant des dialogues régulièrement creux. Il faut ainsi attendre, comme je l'ai dit, le dernier quart et à nouveau la découverte de ce Rama 2 pour que j'accroche enfin un peu plus. Tout n'est pas parfait, mais ces dernières pages viennent ainsi développer l'univers existant de façon intéressante. Sauf que voilà ce n'est pas suffisant pour me donner envie de lire la suite.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
rotsenamrub
  08 mai 2021
Quel flop !
Pour l'avoir relu récemment je n'ignore pas que "Rendez-vous avec Rama" accuse son âge. Il reste néanmoins pour moi un de ces livres fétiches, fondateurs de mon intérêt pour la SF et, à ce titre, indétrônable.
Subodorais-je la déception ? qui sait ? En tout cas "Rama II" m'a attendu jusqu'à cette première semaine de mai.
J'avoue l'avoir abordé avec un léger a priori, le fait qu'un auteur de la dimension de A.C. Clarke se soit prêté au truc de l'association avait pour moi le parfum de l'opération commerciale. Il s'en explique d'ailleurs dans une postface qui me semble sincère tout en me laissant perplexe.
Et le résultat alors mon bon Rotsen ?
Le résultat, un roman "à l'américaine", une sorte de psychodrame gnangnan réunissant une poignée de personnages caricaturaux auquel Rama ne fourni que le décor.
En moins de 300 pages le premier volet vous faisait vivre un "premier contact" insolite et inquiétant dans un contexte "hard science".
"Rama II" en compte 500 dont les deux tiers, sirupeux, mélodramatiques et farcis de clichés, sont consacrés aux passés plus ou moins détaillés des principaux personnages et aux incontournables traumatismes fondateurs qui régissent leurs agissements.
Le reste tente en vain de faire revivre l'ambiance énigmatique à l'intérieur de Rama en l'agrémentant d'apports inconsistants et parfois presque ridicules comme la rencontre avec des volatiles géants et les facultés mystiques du personnage de Nicole.
Quant à l'aspect business et aux manigances meurtrières qui en découlent, ils ne font qu'alourdir et délayer une intrigue quasi insignifiante.
J'ignore ce que l'on doit à l'un ou l'autre des deux comparses dans ce naufrage, ils m'ont déçu et je crains qu'ils ne m'aient définitivement fâché avec Rama.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Edouard_Jhil
  05 juillet 2019
#souvenirdelecture : "Rama II", d'Arthur C. Clarke.
70 ans après la traversée du système solaire par un gigantesque vaisseau spatial d'origine inconnue (dans "Rendez-vous avec Rama"), un autre engin identique vient à nouveau nous rendre visite. Répondra-t-il aux questions que son prédécesseur avait posé ?
Un peu moins "hard-science" que le premier, et plus long, plus aventureux, plus narratif aussi, Clarke s'associe avec succès à Gentry Lee pour livrer un roman d'imaginaire fantastique, LA suite tant attendue par les fans !
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PatlancienPatlancien   23 février 2021
Nul n’eût songé à nier que le Grand Chaos avait profondément altéré la société humaine. Rien ne fut épargné. Les éléments catalyseurs de cet effondrement brutal de l’ordre établi furent le krach boursier et la dislocation du système financier mondial qui en résulta, mais ces causes n’auraient pu à elles seules plonger le monde dans cette période de récession sans précédent. Tout se serait résumé à une tragi-comédie, sans l’imprévoyance des leaders politiques qui avaient nié ou ignoré les problèmes économiques. Ils réagirent par des trains de mesures déconcertantes et/ou sans fondement, avant de céder au découragement et de se résigner en constatant que la crise ne faisait que s’aggraver et s’étendre. Toutes les tentatives effectuées pour coordonner les initiatives au niveau mondial étaient condamnées à l’échec, car les dirigeants souhaitaient avant tout ménager leur collège électoral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
eiruaffeiruaff   12 mai 2018
L'humanité levait une fois de plus les yeux vers les étoiles et débattait des questions philosophiques soulevées par le passage du premier Rama. Alors que le nouveau visiteur poursuivait son approche et que ses caractéristiques étaient définies avec plus de précision par les batteries de détecteurs braqués sur lui, il s'avéra que ce vaisseau extraterrestre était extérieurement identique à son prédécesseur. Rama revenait. L'humanité avait un second rendez-vous avec sa destinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Edouard_JhilEdouard_Jhil   05 juillet 2019
L'humanité levait une fois de plus les yeux vers les étoiles et débattait des questions philosophiques soulevées par le passage du premier Rama. Rama revenait. L'humanité avait un second rendez-vous avec sa destinée.
Commenter  J’apprécie          30
merovechmerovech   04 août 2019
Le pape hocha la tête et attendit la suite.
- La Rédemption est un des sujets qui préoccupent, même si ce n'est sans doute qu'une des facettes du problème qui se pose à tous ceux qui souhaitent concilier la révélation de l'existence des Raméens avec les préceptes de notre foi.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Arthur C. Clarke (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur C. Clarke
Valeur montante des littératures de l'imaginaire, à la tête d'une bibliographie riche d'une vingtaine de romans, l'écrivain britannique Adrian Tchaikovsky s'est fait remarquer de ce côté de la Manche avec l'excellent “Dans la toile du temps”, roman récompensé par le prix Arthur C. Clarke en 2016. La parution cette année de “Dans les profondeurs du temps” chez Denoël “Lunes d'Encre” et de la novella “Sur la route d'Aldébaran” dans la collection “Une heure-lumière” constitue le prétexte parfait pour faire connaissance avec l'auteur et aborder les grandes thématiques de son oeuvre ! Modération : Pascal Godbillon et Erwann Perchoc Interprète : Cyrielle Lebourg-Thieullent Illustrations : Alain Brion https://www.belial.fr/adrian-tchaikovsky/sur-la-route-d-aldebaran http://www.denoel.fr/Contributeurs/Adrian-Tchaikovsky
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre