AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Au bord de l'eau (Jenny Colgan) tome 4 sur 5

Laure Motet (Traducteur)
EAN : 9782266321457
456 pages
Pocket (06/10/2022)
3.91/5   236 notes
Résumé :
Retrouvez Flora pour une nouvelle aventure sur l'île de Mure !
Le 4e tome tant attendu de la série " Au bord de l'eau " de Jenny Colgan
Sur la charmante île isolée de Mure, à mi-chemin entre l'Écosse et la Norvège, l'ouverture d'un nouvel hôtel est l'événement que tout le monde attend.

Flora MacKenzie, maman depuis peu, et son frère Fintan travaillent d'arrache-pied pour que l'établissement soit prêt pour Noël. Les impressionnantes cuis... >Voir plus
Que lire après L'hôtel du bord de l'eau sous la neigeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 236 notes
5
4 avis
4
13 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Mais comment fait Jenny Colgan pour toujours se renouveler avec cette série " Au bord de l'eau" ?
A partir d'une pure invention, que cette charmante île de Mure au large de l'Ecosse, , elle a créé de toutes pièces un endroit, des gens qui y habitent , des histoires qui s'interpénétrent, des problèmes, qui toujours trouvent une solution, un joli moment de plaisir, une halte dans la vie d'une lectrice entre deux lectures plus difficiles.
Nous avions laissé Fintan en plein deuil de son mari Colton, celui-là même qui lui a laissé un sacré héritage : un hôtel de luxe, tout neuf à gérer, lui qui ne sait que faire des fromages... Très vite, la cuisine se remplit, avec un chef français, Gaspard (très colérique) , Isla (débauchée du café de Flora), Konstantin, un jeune homme norvégien, qui doit fait ses preuves et Flora, qui bien que jeune maman, ne peut s'empêcher de veiller à ce que tout se passe bien.
L'histoire tournant principalement autour de cette cuisine, soufflera sans cesse le chaud et le froid...
Froid , comme les températures glaciales qui sévissent sur l'île, comme la mère d'Isla, comme une jounaliste sans pitié, comme la façon dont sera accueilli les inaptitudes de Konstantin , froid, comme tout ce qui ne tourne pas rond sur cette île ..
Chaud , comme la nourriture, comme cet hôtel douillet, comme cette île où tout le monde se connait depuis la naissance, comme les personnages qui se soucient de leur prochain, comme cet amour naissant entre Fintan et Gaspard, comme celui qui ronge Saif, le réfugié syrien et Lorna...
C'est un roman feel good et pourtant, cette histoire de médecin réfugié syrien va au-delà du feel good. Elle est poignante et m'émeut à chaque fois... Parce que cette histoire rejoint la grande histoire, celle des guerres, des destins brisés, des espoirs fous, des mauvaises nouvelles, des petits arrangements avec soi-même, des instants où l'on voudrait être "grands" mais où l'on est qu'un homme... C'est d'autant plus magnifique qu'elle est glissée au milieu de celles des autres, des autres pesonnages, ceux qui ont un destin d'une banalité affligeante, ceux qui n'ont jamais pris , ou subit de risques sans qu'elle soit plus importante, parce qu'aucun personnage ne l'est dans cette série, ou plutôt , ils le sont tous...
Et puis, il faut saluer le personnage de Agot, odieuse, et pourrie gâtée, qui gouverne son monde et même au-delà , grace à son ton autoritaire du haut de ses cinq ans ! Si rigolote , pour nous lecteurs (mais si épuisante pour son entourage...).

Amusant, sympathique, émouvant, charmant, frais, et agréable...
Commenter  J’apprécie          486
Je me réjouissais de retrouver le dernier tome de cette tétralogie, de voir évoluer Flora, Joël, Lorna... et tous les autres !

Mais j'ai trouvé que c'était le tome de trop de cette série. Il ne se passe pas grand chose pendant plus de 100 pages et j'ai vraiment eu des difficultés à avancer dans ma lecture.

Heureusement, passé la moitié du livre, on retrouve un peu de suspense et d'intérêt.

Je vous recommande donc de lire les trois premiers... et d'oublier celui-ci !
Commenter  J’apprécie          210
Ah Jenny, je t'attendais, et je n'ai pas résisté à l'envie de lire cet opus de la série des "du bord de l'eau" , de me faire un petit plaisir en cette période, quand Noël approche, mais pas tout prêt et que le mauvais temps s'installe.
Forcément, Jenny, tu réussi ton coup, j'ai dévoré ton livre, avec le plaisir de retrouver Flora et ses frères, Joël et les iliens. Mais bon, soyons honnête, ce n'est pas ton opus le plus réussi. Tu rappelles (à notre grand plaisir) tous les personnages auxquels on est attaché (et qu'on avait envie de revoir!!), mais tu n'as pas trop réussi à développer une histoire pour tous, ou cette histoire avait un goût de trop peu, ou avait un goût d'inachevé. Mais c'est pas grave, je ne t'en veux pas, parce que je voulais me retrouver à Mure, prendre un grand bol d'air et d'embrun, manger un scone au fromage et sentir le feu de tourbe.
Commenter  J’apprécie          110
Un petit plaisir pour Noël que de m'offrir le nouvel opus des aventures de Flora et Joël sur l'île de Mûre ! J'ai découvert l'existence de cette suite grâce à l'intervention de @fabienne1809, habituée aux trilogies. Je pense d'ailleurs, et je l'espère, que l'auteur n'en restera pas là. Ici, nous retrouvons à nouveau une ambiance de Noël, un an après le dernier roman. de nouveaux personnages viennent étoffer l'histoire et apportent leur pierre à l'édifice. Cet épisode nous offre une lueur d'espoir, dans un cadre toujours aussi froid et sorti d'un rêve.
Commenter  J’apprécie          110
Nous retrouvons la petite île de Mure, au nord de l'Ecosse, en ébullition alors que l'hôtel de luxe le Rock s'apprête à ouvrir ses portes. Fintan n'y connait rien en gestion hôtelière lui qui fabrique habituellement du fromage, mais son mari le lui a légué et il tient à tout prix à respecter sa volonté en l'ouvrant à Noël. Mais le chagrin est encore bien présent et la tâche s'annonce difficile. Soucieuse pour son frère, Flora l'aide autant qu'elle le peut, mais entre son rôle de jeune maman et son café au bord de l'eau ce n'est pas évident non plus. Il n'y a alors pas cinquante solutions : il faut embaucher du personnel compétent ! Mais rien ne se passe jamais comme prévu à Mure, d'autant plus que les petits secrets des uns et des autres viennent en rajouter une couche et que la neige s'installe.



Je n'en dis pas plus comme c'est un tome quatre mais c'était comme si j'avais lu le troisième récemment (alors que ça faisait déjà un an), tant je me souvenais bien de ce qui s'était passé. J'ai apprécié retrouver tout ce petit monde, l'île toujours aussi sauvage mais de plus en plus animée avec ces personnages qui évoluent au fur et à mesure des tomes. Certains évoluent en bien, d'autres pas, mais je trouve qu'on peut facilement s'identifier à eux car ils vivent des choses que l'on peut peut tous vivre un jour où l'autre. Même si c'est un feel good l'autrice aborde comme toujours des sujets plus sérieux comme le deuil, la gestion d'une entreprise, la maternité ... le tout avec une plume bienveillante et des scènes très (très) drôles 😆



Je ne sais pas s'il y aura une suite mais je l'espère car l'un des personnages n'a pas de vraie "fin" à son histoire et c'est dommage. A noter également quelques coquilles au niveau de la traduction mais qui ne gêneront pas votre lecture promis !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
C'était une petite maison, mais jolie comme un bouton de rose, et Konstantin sourit en la voyant : elle lui allait bien. Petite et adorable, comme une maison de petite souris.
Commenter  J’apprécie          150
On va pirater le transformateur éléctrique de la mairie. (...)
- Si tu te fais tuer, je te tue, compris .
Commenter  J’apprécie          150
Jan portait une robe en satin violet fluo avec des manches bouffantes. Elle ressemblait à un bonbon Quality Street (...).
Commenter  J’apprécie          110
De jour comme de nuit, d'immenses navires sillonnent lentement les eaux glaciales de l'Atlantique Nord.
Gigantesques vus de près - longs de deux à trois cents mètres, chargés de voitures, de chevaux à bascule, d'ours en peluche, de baromètres, de soupapes, de capots de voiture et de thé - , ils paraissent pourtant minuscules, comparés à l'immensité de l’océan.

(Incipit - page 15)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jenny Colgan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Colgan
Gérard part en live #5
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (673) Voir plus



Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..