AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266244879
432 pages
Pocket (13/03/2014)
3.61/5   74 notes
Résumé :
robert crais

Meurtre à la sauce cajun

Jodi Taylor, vedette de la télévision, charge le détective privé Elvis Cole de retrouver ses véritables parents qu'elle n'a jamais connus. En Louisiane, Elvis découvre que quelqu'un fait chanter non seulement Jodi, mais aussi le shérif local. La première parce que son père était noir, le second... parce qu'il vit actuellement avec la mère (blanche) de Jodi. Le maître chanteur est un odieux personnag... >Voir plus
Que lire après Meurtre à la sauce cajunVoir plus
Le tueur du dessus par Block

Bernie Rhodenbarr

Lawrence Block

3.56★ (762)

10 tomes

Jack Reacher, tome 1 : Du fond de l'abîme par Child

Jack Reacher

Lee Child

3.46★ (4182)

24 tomes

Clair de lune par Deaver

Kathryn Dance

Jeffery Deaver

3.50★ (603)

5 tomes

Trois semaines pour un adieu par Box

Cody Hoyt

C.J. Box

3.82★ (382)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 74 notes
5
2 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
Un thriller qui n'est pas d'une originalité folle mais qui se lit avec plaisir. Et puis, dans un roman de Roberts Crais, il y a toujours cet humour qui permet de faire passer les événements totalement dramatiques et inhumains avec une critique à peine voilée de certains travers de la société américaine.
L'intrigue du roman est à double détente. D'abord la recherche des parents d'une actrice, star d'une série télévisée. Elle a été adoptée et veut connaître l'identité de ses géniteurs. Voilà Elvis Cole partie en Louisiane pour y découvrir d'autres moeurs, d'autres mets, un autre climat et une avocate qui ne le laisse pas insensible.
Ce Sud américain au passé peu glorieux, aux secrets enfouis dans les eaux sales du bayou est le personnage central. L'auteur nous immerge dans cette moiteur et ces sous-entendus parfois nauséabonds, avec un décalage salutaire due à la vision californienne du détective.
Que se cache-t-il derrière cet abandon à la naissance ? Et pourquoi Elvis Cole est-il suivi dès son arrivée ? le détective ne s'embarrasse pas toujours de la légalité, comme tout bon détective de roman qui se respecte. Il avance vite vers la résolution de l'énigme. Peut-être un peu trop vite !
Cette enquête aurait pu tenir 200 pages et servir de toile de fond à un roman noir bien noir, mais ce n'est pas l'option de Robert Crais. La résolution de cette affaire est plutôt rapide mais une autre intrigue, prend le relais. On a deux livres pour le prix d'un. La première moitié est une histoire de détective privée somme toute classique mais en Louisiane et avec beaucoup d'humour. La deuxième partie est plutôt un thriller dans laquelle le coéquipier d'Elvis Cole, Joe Pike, sorte de Jack Reacher taiseux et ultra efficace prend toute sa place.
Les deux intrigues sont liées de façon un peu superficielle, mais elles sont les deux faces d'une même pièce, celle du racisme et de l'exploitation humaine, une dans le passé, l'autre dans le présent (Le livre date de 1995).
Ce qui fait donc l'intérêt de ce livre, plus que la double intrigue, classique, mais qui tient quand même la route, c'est les personnages et l'atmosphère. C'est souvent le cas dans les polars. L'équipe de détective est très réussie. Chacun dans son rôle, on prend plaisir à les suivre et à se rende compte qu'ils sont quand même très forts, mais quand même pas toujours !
Le style de Robert Crais est idéal pour ce genre d'histoire. Vif, avec des dialogues percutants et des punchlines souvent très drôles. On tourne donc les pages sans déplaisirs mais certainement pas pour savoir ce qui va se passer. Ce n'est pas un roman à suspense, il n'y a pas de twists de l'enfer mais on est bien, là-bas en Louisiane et on a quand même envie d'y rester.
Pas révolutionnaire, mais ce mélange humour, action, drame humain est très agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          280
C'est mon dixième roman de Robert Crais. Je l'ai trouvé suffisamment différent pour mettre en garde ceux qui ont adoré ses derniers romans. Il y a beaucoup moins d'action.

Par contre, il y a plus d'histoire, de sentiments et de réflexions. Entre autre sur le racisme, jà justice et les relations humaines.

Certains tueurs et cinéastes affirment qu'une fois leurs personnages créé, ceux-ci vivent leur vie propre. C'est la sensation que j'ai eu en lisant ce roman. Elvis Cole a trouvé les parents biologiques de Jodi Taylor à la page 70 et le reste du roman est dû au caractère d'Elvis Cole, de sa nouvelle amie et de sa cliente.

Côté humour, Elvis Cole en invente quelques unes très spéciales mais en général, elles ne sont pas plus hilarantes que ça.

Parlons un peu de Joe Pike, toujours aussi volubile, on dirait le contenu des répliques d'une starlette engagée pour son apparence et ses atouts. L'ensemble de ses répliques tiendraient dans une ou deux pages,

Un bon moment de détente
Commenter  J’apprécie          200
L'intrigue, au départ, semble simple : Elvis doit retrouver les parents biologiques d'une actrice en vue, une star de série télévisée. Pas très compliqué, il l'a déjà fait. Elle ne veut pas grand chose, simplement connaître leur identité, et aussi ses antécédents médicaux. J'ouvre une parenthèse : ceux qui vantent les vertus de l'accouchement sous x et du secret, du droit de la mère, oublie que les enfants sont ainsi privés d'éléments importants pour se construire. Ce n'est pas glamour, ce n'est pas romantique, mais c'est une réalité à laquelle Jodi (telle est son prénom) est confrontée.
Elvis Cole part donc enquêter en Louisiane – état dont est originaire Robert Crais. Il découvre le Sud, sa chaleur, ses spécialités culinaires. Il rencontre aussi une charmante avocate, engagée par Jodi, qui a déjà entrepris des démarches pour elle et passe maintenant le relais à Elvis – c'est ce qui se passe quand les voies légales ne sont plus envisageables.
Ce qu'il découvre ? La charmante hospitalité des gens du Sud. Surtout, il découvre qu'un autre détective est déjà sur l'affaire, qu'il est discret comme un éléphant dans une bourgade de Louisiane et qu'il est bien plus avancé que lui sur l'affaire. Oui, Elvis Cole ne s'embarrasse pas toujours avec la légalité, mais visiter sans son accord le bureau d'un confrère, n'est-ce pas une collaboration professionnelle d'un autre genre ?

Nous sommes déjà presque à la moitié du roman, nous avons eu des révélations, certaines franchement inattendues et… toujours pas de Joe Pike à l'horizon ! Oui, il commençait à me manquer sérieusement, d'autant plus que les adversaires d'Elvis Cole sont assez particuliers ! C'est avec bonheur que je l'ai vu arriver – et avec lui, les choses bien plus sérieuses, bien plus dures. Nous sommes en Louisiane, et si le passé de certains personnages n'est pas glorieux (vous avez dit racisme ?) le présent d'autres résidents est bien douloureux. On n'est plus simplement dans la recherche des origines, mais dans l'exploitation qui peut en être faites… Un classique, que le chantage – ce que le maître chanteur cherchait à cacher l'est moins.
Oui, meurtre à la sauce cajun est un polar bien ficelé, qui fait passer, à nouveau, de bons moments de lecture tout en montrant une réalité douloureuse. Il s'agit aussi pour le lecteur de se rappeler aussi que ce qui nous est montré dans ce livre est malheureusement tout à fait crédible.
Commenter  J’apprécie          82
Après avoir abandonné la lecture de deux essais qui ne me passionnaient pas (La guerre des fesses. Minceur, rondeurs et beauté de Jean-Claude Kaufmann et dans un tout autre genre un livre sur la façon dont on élève les enfants à travers le monde dont j'ai d'ailleurs oublié le titre … je vais encore passer pour une mauvaise mère, déjà que j'ai l'impression d'être la seule blogueuse à ne pas avoir confectionné de calendrier de l'avent DIY, mais les livres sur l'éducation des enfants ça me barbe en fait), je me suis lancée dans un roman noir, attirée par le titre, Meurtre à la sauce cajun.
Comme son nom l'indique, cette enquête policière se passe en Louisiane où est né l'écrivain Robert Crais et à peine le détective privé atterrit-il à Baton rouge que j'avais déjà en tête des images d'Autant en emporte le vent (version couleur) ou de, oui j'ose le dire, La Princesse et la Grenouille qui se situe dans le Bayou (allez je vous épargne la chanson que j'ai en tête).
Le pitch ? Elvis Cole, détective privé, est envoyé en Louisiane pour retrouver les parents d'une de ses clientes, Jodi Taylor,actrice américaine née sous X qui a peur que la presse people découvre ses origines avant elle. Pour mener son enquête, il est aidé par l'avocate Lucy Chenier mais il va rapidement découvrir qu'ils ne sont pas tout seuls sur l'affaire et que d'autres secrets se cachent derrière la naissance de la star.

Outre le fait de me filer des envies de voyage pour ce coin de Louisiane, ce roman m'a donné faim en évoquant quelques unes des spécialités de la cuisine cajun comme les écrevisses à l'étouffée (bol de bisque, écrevisses bouillies et queues d'écrevisses frites appelées aussi « pop-corn cajun »). Cela m'a d'ailleurs mené sur le blog d'Auntie Jo et de sa recette de jambalaya au poulet et crevettes qui m'a mise carrément l'eau à la bouche.

Côté intrigue, tant que le roman se focalisait sur l'histoire principale, à savoir celle de la recherche des parents de Jodi Taylor, j'arrivais à suivre. Quand peu à peu, elle passe en second plan pour mettre à jour une histoire de passage de clandestins et de guerres de chefs, j'ai été beaucoup plus larguée. Je me suis raccrochée, sans déplaisir, à l'idylle naissante entre Elvis Cole à l'humour ravageur et la séduisante Lucy Chenier.

Loin des page turner, Meurtre à la sauce cajun est plus un roman d'atmosphère même s'il compte sa dose de meurtres, chantages et mensonges. Agréable, dépaysant mais pas vraiment haletant.
Lien : http://www.chocoladdict.fr/2..
Commenter  J’apprécie          30
Une agence de détectives privés enquête sur la généalogie d'une star qui souhaite connaître ses origines pour fonder une famille.
Dit comme ça, on aura l'impression de déjà-vu, de classique, de hoquetement dans le Polar.
Certes !
Mais le style d'écriture fait toute la différence ! le duo d'enquêteurs est très attachant et le charme opère dans cette enquête très rapidement élucidée qui en entraîne une autre un peu plus importante.
Je conseille donc ce genre de lecture à tous ceux qui sont en manque de renouvellement après avoir lu tous les classiques du genre, sans pour autant révolutionner le Noir.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LesEchos
13 août 2013
« Meurtre à la sauce cajun » est [...] un bon roman policier facile à lire cet été. Un bon moyen aussi de se laisser submerger par la chaleur et l’humidité de la Louisiane, à Ville Plate, au milieu des plantations de coton et de cane à sucre, au bord du Mississippi et au cœur du bayou, royaume des crocodiles.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation

Le cadre de la loi n'est autre que la manière dont nous définissons et protégeons la justice. S'il était donné à chacun de définir subjectivement ce qu'est la justice, l'ordre cesserait vite d'exister et toute justice disparaîtrait. Ce serait l'anarchie.
Page 259
Commenter  J’apprécie          130
Elle ne semblait pas aussi décidé. Elle avait l'air du nageur qui, après avoir sauté du plongeoir, s'aperçoit brusquement que le bassin est vide.
Page 167
Commenter  J’apprécie          150
- Dites-moi un peu, lui répliquait-je, ce René, c'est du lard et du cochon ou bien on l'a fabriqué avec des pièces de rechange?
Page 98
Commenter  J’apprécie          160
René continua à scruter l'eau, son grand corps par instants secoué de soubresauts comme si les synapses de sa cervelle s'allumaient à retardement.
Page 219
Commenter  J’apprécie          90
Dehors, des papillons et autres bestioles ailées du mois de juin se massaient autour des lampes du patio, le chien blanc et noir dansait de bonheur, à l'intérieur des adultes discutaient meurtre et déshonneur de la race humaine. Un jour comme les autres dans la classe moyenne américaine.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Robert Crais (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Crais
Vidéo de Robert Crais
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (208) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Indigo blues" de Robert Crais.

Combien de temps se passe entre le déménagement et la visite des enfants au détective privé ?

3 mois
3 ans
6 mois
6 ans

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Indigo Blues de Robert CraisCréer un quiz sur ce livre

{* *}